Les petits mensonges et grosses manips de la Diallo mis à nu…

Publié le 11 juin 2020 - par - 4 commentaires

.

Etes-vous séduits par Rokhaya Diallo, par sa jolie voix, charmante et cristalline qui, tel un torrent, est capable de nous débiter  ses professions de foi et de vous bercer de ses certitudes ? C’est qu’elle cause, la diablesse, débatteuse infatigable et énervante pour ses contradicteurs. Utilisant toute la panoplie rhétorique en vigueur chez les gauchistes, elle vous coupe la parole, ne vous laisse pas parler, affirme sans fin des contre-vérités, ment sans vergogne, discrédite l’autre, parle pour ne rien dire, mais surtout elle parle, parle et parle encore et toujours pour garder l’antenne.

Il faut dire qu’elle a de l’entraînement. On la voit partout, sur les plateaux de télé, les stations de radio, ici, là-bas, ailleurs ; quel don d’ubiquité ! A croire qu’il n’y a qu’elle pour parler de ses sujets de prédilection qui sont son fonds de commerce : racisme, violences policières, privilège blanc, voile islamique. Remarquez, si c’est pour écouter la raciste antisémite Houria Bouteldja qu’on n’entend plus depuis que Thomas Guénolé (ex LFI) l’a démontée et lui fermé le clapet chez Taddéï, ou bien supporter l’inculte Danielle Obono, députée de la république sur un malentendu, qui émarge à 8500 balles mais qui refuse de chanter la Marseillaise, j’aime mieux écouter Mme Diallo qui a l’avantage de chanter un discours intelligent… même très intelligent puisqu’elle nous enfume en permanence. Mais j’aime ça, que voulez-vous ?!

.

A force de l’écouter, j’ai repéré ses petits mensonges qui, agglomérés, forment une grosse manipulation. Mais je pense que vous vous en doutiez aussi.

.

Pour commencer, Mme Diallo se plaint de ne point trouver en France de shampoing adapté à ses cheveux crépus. Mais heureusement, comme elle va souvent en Amérique, elle ramène en France de quoi tenir le coup. Grand bien lui fasse. Première remarque : je ne sais pas où elle habite, mais je ne connais pas un seul quartier où il y ait des Africaines en nombre et où l’on ne trouve pas des échoppes pour ces dames très coquettes et dépensières pour s’éclaircir la peau, achetant toutes sortes de shampoings à base de produits exotiques, ainsi que des crèmes de jour, de nuit, du matin, devant et derrière.  Donc, j’imagine que Mme Diallo vit dans un quartier très blanc, loin de ceux qu’elle défend ! Seconde remarque : sur Internet l’on trouve toutes sortes de shampoings de grandes marques (Garnier, l’Oréal, Yves Rocher etc .). Mme Diallo nous ment ; sinon, qu’elle prenne le métro jusqu’à Château Rouge c’est plus près que New York.

.

Elle nous a fait aussi le coup du sparadrap couleur chair qui discrimine les peaux noires ! Que veux tu ma chérie, ce sont des enculés de Blancs qui ont mis au point ce drap à étendre au XIXème siècle (en latin : spargere  (étendre) et français : drap… un peu de culture ne nuit pas), à destination de gros cons de Blancs qui pissent un sang rouge; Et même que Victor Hugo en parle dans les « misérables ». A l’origine, le sparadrap n’a pas été conçu pour les peaux noires, désolé Rokhaya ; Mais les docteurs blancs en ont fait profiter tout le monde en Afrique. La question que je me pose cependant : pourquoi un Africain n’a-t-il pas inventé le sparadrap au XIXe, au XXe,  ou avant ? Pourquoi les africains ne produisent-ils pas aujourd’hui un sparadrap adapté aux Noirs ? Mystère. En fait, ce ne sont pas les Blancs qui discriminent, mais les Noirs qui sont incapables de faire aussi bien et nous jalousent ! Voilà un autre petit mensonge de Mme Diallo.

.

Un peu plus grave, Mme Diallo fait du presque négationnisme comme M. Jourdain faisait de la prose. Elle nous soutient « qu’il n’y a pas eu de génocide juif à Auschwitz parce que les juifs n’ont pas été exterminés en tant que groupe en raison de la couleur de leur peau ». Les victimes de la Shoah et leurs descendants apprécieront. Certes, elle ne nie pas l’extermination des juifs, mais ce n’est pas un génocide car les juifs sont blancs (bien que les nazis l’aient contesté, mais bon on s’en fout). Pourtant, à la définition du mot « génocide » on nous dit : méthode de destruction d’un groupe humain, ex : le génocide des juifs ! ah bon ? on ne nous parle pas de couleur de peau ? Mme Diallo ne sait pas lire alors ? pas possible ! à moins qu’elle veuille nous prendre pour des gogos. Sa méthode fielleuse consiste à nous dire : seuls les Noirs peuvent être victimes d’un génocide (… causés par des Blancs bien sûr !). Partant de sa définition personnelle, le génocide du Rwanda n’en n’est pas un puisque tous les protagonistes sont noirs. Totalement débile mais machiavélique et efficace car dans sa logique, seuls les Noirs sont les victimes des Blancs racistes et esclavagistes. Car c’est le fond de sa pensée : il ne peut y avoir de concurrence entre l’esclavage atlantique (elle oublie au passage celui des Arabo-musulmans qui, lui, fut réellement un génocide à 90% ) et la Shoah qui reste pour elle un détail de l’histoire (pour ne citer personne), un problème mineur entre Blancs. Et puis, mon bon monsieur, les juifs avaient des esclaves et en ont fait le commerce… (et se sont enrichis sur notre dos, cela va de soi). Le petit mensonge est de taire la vérité : si des Noirs sont partis en esclavage dans des conditions effroyables c’est qu’ils ont été livrés aux Blancs (et aux Arabes aussi) par… d’autres Noirs qui se sont bien enrichis en vendant sans aucun scrupules leurs frères de peau. La LDNA peut toujours déboulonner la statue de Colbert, elle ferait mieux de demander des comptes aux descendants des potentats africains de l’époque qui dirigent encore l’Afrique. Peut être y trouvera t-on des ancêtres de Mme Diallo, de Mme N’Diaye ou de Mme Obono ????

.

A propos de racisme, Mme Diallo nous assène ce qu’elle considère comme  nos quatre vérités : d’abord, les contrôle de la police relèveraient de procédures racistes car visant en priorité Noirs et Arabes. Et ce serait du racisme parce que tous les citoyens ne sont pas traités de la même manière. En fait, je vais dire ici en exclusivité pour Résistance Républicaine la vérité : la police n’est pas raciste mais philosophe. Rappelez-vous le syllogisme de Socrate : tous les chats sont mortels, Socrate est mortel, donc Socrate est un chat. Les flics pensent pareil : une majorité de délinquants sont non-blancs, tu es un non-blanc et tu t’enfuis en courant, si tu n’es pas un délinquant tu t’entraines pour le marathon. Vous voyez, ce n’est pas du racisme mais de la logique rhétorique !

Plus perfide, elle nous balance sans rire sur France Culture « qu’elle est contre le racisme de façon globale » et cite l’exemple de l’Asiatique qui a été agressé à Aubervilliers et qui en est mort. Fermez le ban. Stop. Elle passe sous silence volontairement le fait que les agresseurs étaient des Arabes et que cela a valu une manifestation des Asiatiques contre les agressions continuelles des délinquants noirs et arabes. Elle admet qu’il y a un racisme contre les Asiatiques (qui nous foutent une paix royale, eux !) mais on ne sait pas qui sont les acteurs. Tiens donc, des racistes invisibles. En revanche, c’est sûr et certain, le racisme anti-Blanc n’existe pas, car le racisme n’est pas personnel mais le résultat d’un système global (esclavagisme, ségrégation etc…) créé par les Blancs et dans lequel les Blancs ne peuvent être discriminés. Seules les minorités seraient victimes de racisme systémique. C’est particulièrement vicieux comme raisonnement car inventé par des sociologues, c’est pour dire que c’est plus que puant: si un Noir genre zyva se fait contrôler dans le métro, c’est du racisme systémique. Si ce même Noir me traite de sale Blanc et de sale Français ce n’est pas du racisme anti-Blanc car personnel.. Elle a beau hurler qu’il existe en France un racisme systémique mais elle n’arrive pas à le démonter autrement que par des faits isolés ou en s’appuyant sur la CEDH, dont certains membres sont vendus à Soros et sa clique de mondialiste. Trop facile : c’est systémique mais indémontrable en France car inexistant réellement. Où sont les preuves irréfutables ? Enfin, elle nous bassine avec le privilège Blanc tout droit importé des USA et qui est le fruit de leur Histoire mais qui n’est pas la nôtre. Comme l’a si bien rappelé Eric Zemmour sur Cnews, le privilège des Blancs a été de construire Versailles, de creuser les mines de charbon, d’avoir façonné l’Occident. Je rajouterai que le génie Blanc a été d’inventer l’essentiel du monde moderne et le privilège Français, d’avoir inventé la sécurité sociale et l’universalisme de ses prestations. Privilège qui se retourne désormais contre elle, puisque, telle une oasis au milieu de la savane, elle attire les animaux mais aussi les charognards qui ont soif et ne veulent pas payer un sou en retour. A force, le niveau de la marre diminue et très rapidement l’oasis sera sèche pour tout le monde.

.

A travers ses petits et gros mensonges, on perçoit la grosse ficelle et la pensée sous-jacente de Mme Diallo : les Français sont racistes car il y a en France un racisme systémique (auquel tous les Blancs participent, du SDF au Ministre) qui oppresse les minorités visibles. C’est ce qui produit un repli communautariste car ils sont victimes du racisme des Blancs. C’est en fait une façon détournée de remettre en cause l’unicité de notre République et pour imposer comme une évidence la partition culturelle et communautaire, ce qu’ils appellent aussi le multiculturalisme. Bien entendu, à aucun moment il n’y a la moindre remise en cause de l’attitude agressive des minorités, de leur refus de s’intégrer à la France.

Mais ne soyons pas dupes, feu le roi du Maroc Hassan II nous avait prévenus jadis que l’intégration des musulmans en terres occidentales et chrétiennes est impossible, voir contre nature. Regardez la différence avec la diaspora asiatique : quelles revendications contre le racisme systémique, le privilège blanc ?  Autant Gilbert Tchang que Christian Liao Ping s’en foutent car ils s’intègrent, ont des prénom français, bossent, créent des entreprises, éduquent très bien leurs enfants et ne font pas suer les Français de souche ; autant Mohamed et Adama gardent leur prénoms musulmans, envient les Asiatiques, assèchent la sécurité sociale avec leur nombreuse progéniture et enquiquinent un peu trop souvent  nos compatriotes. Combien d’actes racistes et antisémites ont pour auteur des musulmans toute couleur de peau confondue ? 

Les racistes ne sont pas toujours ceux que l’on croit, n’est-ce pas Mme Diallo !

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Les petits mensonges et grosses manips de la Diallo mis à nu…”

  1. Avatar jojo dit :

    belles dents BLANCHES la meufffffffffffff
    Faudrait qu’elle les noircisse ….pour rester coherente avec ses dires

  2. Avatar J dit :

    Au bûcher, celle-là. Avec ses amies Obono, Avia et consort…

  3. Avatar kasual dit :

    Bel article clair et net ! Merci.

  4. Avatar R.E.D. dit :

    Dans les villages africains les jeunes en surnombre qui commençaient a faire suer les anciens étaient vendus aux négriers arabes et noirs qui les revendaient aux trafiquants de « bois d’ébène » qui les déportaient
    en tant qu’esclaves là ou il y avait du travail a exécuter avec cette main d’oeuvre a bon marché. Dans le pacifique dans les petits archipels cette pratique avait lieu sous le nom de blackbirding Pour les champs de coton en Australie.
    Mes arrières grands pères descendaient dans les mines de charbon a l’âge de douze ans . Ensuite ils sont partis se faire massacrer dans les tranchées . Ceux qui ne voulaient pas se faire hacher par les mitrailleuses allemandes étaient fusillés. Alors le deces d’une racaille de banlieue lors d’une interpellation …
    Pas encore de contre manif? tous les jours je bénis le fait de vivre au bout du monde . ou, si tu ne bosses pas tu as faim.

Lire Aussi