La quinine dangereuse… comme l’eau, le vin, l’arsenic, l’absinthe… seulement si on en abuse !

Publié le 2 juin 2020 - par - 17 commentaires

.

La quinine du professeur Raoult ? C’est de l’ignorance ou seulement de la mauvaise foi? Quand, dans les années 1950 nous vivions au Congo, nous mangions chaque soir notre pastille de quinine. Mais, c’est vrai : le danger est partout. Exemple : l’eau. A certaine dose l’eau sauve des vies car elle désaltère, à d’autres doses, l’eau tue car elle noie… La quinine c’est pareil à certaines doses et dans certaines circonstances elle soigne, dans d’autres elle tue. Où est la nouveauté ? Tout le monde sait ça. Tiens l’arsenic… celui de « arsenic et vieilles dentelles » eh bien, oui, l’arsenic tue terriblement, sauf que pendant longtemps c’était le seul médicament pour soigner la syphilis… Et vu qu’à l’époque les messieurs fréquentaient les bordels, on en a consommé de l’arsenic. Oh mais, il y a beaucoup plus effrayant : les plantes ! Pratiquement toutes les plantes sont vénéneuses. Encore une fois : tout dépend de la dose.
Exemple : les pommes de terre et les tomates ont des parties toxiques. On peut confondre le persil avec la ciguë. Et les fleurs ! alors là les fleurs c’est super toxique : les arums, aconit, valériane, digitale, laurier cerise, artémise, ambroisie, gentiane, muguet, etc. à certaines doses elles sont curatives à d’autres toxiques… L’absinthe : excellent digestif, mais faut pas dépasser la dose… Et vos plantes vertes dans votre appartement ? Les étoiles de Noël et les charmants lauriers roses : danger ! Et pourtant dans toutes vos recettes de cuisine il y a du laurier… Sans parler des champignons ! Sans parler des pollens qui flottent camouflés dans l’air et des odeurs irritantes. Notre voisin, pourtant jardinier, s’est retrouvé à l’hôpital littéralement brulé par de la sève de figuier…
Pour vous faire peur : consultez les listes sur internet
https://www.gerbeaud.com/jardin/cuisine_fleurs/liste_fleurs_toxiques.php3
https://www.quandarrosermaplante.com/autour-des-plantes/top-10-plantes-toxiques/
Jusqu’à aujourd’hui vous avez vécu inconscients d’être entouré de poisons. A partir d’aujourd’hui vous allez vous laver les mains à chaque robinet que vous rencontrez non pas par peur du virus chinois mais terrorisés par tous les poisons qui naturellement vous guettent…
Le plus sournois c’est que la chloroquine du professeur Raoult, vous ne la prenez que s’il vous la prescrit parce que vous êtes malade, tandis que l’eau de cuisson des pommes de terre ou les feuilles des tomates vous vivez avec, tout le temps, inconscients de leur menace…
Vous étiez candidat à la paranoïa, ne cherchez plus, vous y êtes… Vivre est un métier dangereux…
Ca fait quand même du bien de savoir qu’il existe des gens informés comme le professeur Raoult qui, pour nous soigner, connaissent les bonnes doses des méchants poisons.

Print Friendly, PDF & Email

17 réponses à “La quinine dangereuse… comme l’eau, le vin, l’arsenic, l’absinthe… seulement si on en abuse !”

  1. Avatar Gilles D dit :

    Bonjours , je me suis guéri du covid par mes moyens , par un anti biotique infections ORL, et du quinina en omehopathie , par mon passé militaire j’ai toujours connu la quinine, et je la prend régulièrement dans les déplacements a étranger. Comme tous médicaments ou alcool Abus est dangereux , ceux qui critiques le Prof. Raoul sont que des minables aux soldes de ceux qui ont laissé mourrir le peuple faute de soins ou de protection sanitaire , inutile de préciser leur noms.

  2. Paco Paco dit :

    Quel délicieux article. J’ai bien apprécié. Merci Anne.

  3. Avatar Rinocero dit :

    Oui tout aliment ou médicament a ses contre-indications. Si l’hydroxichloroquine était dangereux cela fait longtemps que ce médicament aurait été retiré de la liste des médicaments autorisés dans la lutte contre le paludisme. Et dans beaucoup de pays les autorités locales n’ont pas hésité à prescrire ce médicament en association avec un antibiotique tel que le préconise le Pr Raoult.

  4. Avatar Machinchose dit :

    « au Congo, nous mangions chaque soir notre pastille de quinine »

    Bonjour Anne, pareil pour moi ,mais au Senégal et au Mali

    tu vois, je suis toujours là! 😆

  5. Avatar Jean B dit :

    C’est la dose qui fait le poison…
    Il y a naturellement de l’arsenic dans le riz même s’il est bio.
    De nombreux légumes contiennent des poisons à doses infinitésimales.

  6. Avatar Céline dit :

    Oui c’est la connerie qui tue le plus, elle est très contagieuse et n’a pas d’antidote connu à ce jour sauf peut-être le suicide assisté.

  7. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Mon père a pris de la quinine dans les années 20 ou 30 pour lutter contre le paludisme lors de son séjour au VN . Il est mort à 78 ans, en France, mais pas de la quinine…

  8. Avatar exocet dit :

    ils ont oublié le cyanure contenu dans les pépins de pommes.

    • Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

      Oui, pour empoisonner quelqu’un ou un animal, il faut broyer 150 à 200 pépins de pommes et les mélanger à sa pitance en lui assurant que c’est un revigorant exceptionnel … Enfin, je dis ça … je n’ai jamais essayé ! Recette non garantie. Attention aussi avec les amandes amères, effet semblable paraît-il. Mangez des pommes et conservez les pépins … mais attention, vous risquez d’avoir d’autres sortes de pépins !

  9. frejusien frejusien dit :

    Ajoute le sucre à la liste, cet aliment si doux et qui semble inoffensif, le chéri de tous les petits, est un véritable poison à forte dose, les médecins l’appellent le  » moteur du cancer »,
    celui qui cause les caries, même à petite dose,
    celui qui va déclencher une terrible maladie comme le diabète, maladie invalidante et contraignante, qui nous suit toute une vie et avec un traitement quotidien,

    le sucre qui excite tellement les ados, que quand on le leur supprime on transforme les jeunes délinquants en élèves ordinaires et obéissants,

    sucre drogue ou poison ? faut-il l’interdire ??

  10. Avatar cayssials dit :

    voilà un médicament dangereux; le médiator et l’isoméryde que j’ai pris pendant des années; qui est responsable de nombreux décés et maladies respiratoires,
    Mais c’ess médocs sont originaires des labos servier en l’occurence;ilen a fallut des débatsdevant les tribunaux pour faire supprimer ces médocs dangereux .
    mes problémes respiratoire en sont l’origine.

  11. Avatar mia vossen dit :

    MERCI, Anne, pour ce texte plein de bon sens!

  12. Avatar Anne Lauwaert dit :

    Une amie, maitresse femme, qui dirige de main de fer son mari, ses deux fils ses deux belles-filles et ses 4 petits enfants , sans aucune raison, se met à dépérir, devient apathique, dépressive, s’étiole… tous les contrôles sont faits : elle n’a rien ! elle finit chez un thérapeute alternatif, on fait des analyses aux USA où on découvre que « elle a trop d’arsenic » – alors on cherche l’arsenic et on le trouve : dans l’eau potable de son village et qui ne dérange personne d’autre, sauf que pour elle ce taux d’arsenic est trop élevé. Avec de l’autre eau elle a repris sa vie d’avant…

  13. Avatar Anne Lauwaert dit :

    Mes beau-parents étaient partis au Congo Belge en 1936 (administration en brousse au Kivu) ils ont pris de la quinine jusqu’à leur départ en 1960 – ils sont morts de vieillesse.

  14. Avatar Anne Lauwaert dit :

    “avant” on demandait aux médecins de guérir, maintenant on veut leur faire vendre des traitements.

    La médecine en Afrique n’était pas toujours conventionnelle car on faisait avec les moyens du bord et la seule chose qui comptait c’était la guérison. Ainsi mon père a eu un gros épisode de malaria : il était au lit trempé de sueur et tremblant de fièvre. Le docteur est venu et a dit à ma mère : vous achetez une bouteille de rhum,* toutes les deux heures vous lui donnez une tasse moitié thé bouillant, moitié rhum, quand la bouteille est vide il sera guéri. » ça s’est passé comme ça.

    Quand (années 1970) j’était étudiante à l’Institut de Kinésithérapie nos professeurs nous disaient « Vous faites ce que vous voulez la seule chose qui compte c’est que le patient soit guéri – un bon kiné c’est celui chez qui le patient entre avec des béquilles et sort sans » aujourd’hui un bon kiné c’est celui qui a beaucoup de machines.

    Avant, le docteur écoutait et palpait le patient, aujourd’hui il fait faire des analyses, des radios et des scanners…

    Avant le pharmacien préparait des médecines, aujourd’hui il vend des médicaments, des cosmétiques et des bouillies pour bébé.

    Avant il y avait des herboristeries, des drogueries et des droguistes.

    Avant en électrothérapie nous avions des appareils avec lesquels nous pouvions construire les formes de courants adaptées aux soins que nous voulions appliquer, ensuite sont venus les appareils style « mal de tête appuyez sur 1, mal de pieds appuyez sur 2… »

    La crise économique après le virus chinois (ou masquée par le virus chinois ?) va-t-elle nous obliger à retourner vers plus de bon sens ? de réel ? de concret ?

    *à l’époque c’était du Rhum Négrita, j’espère qu’on a changé ce nom raciste

  15. Avatar mia vossen dit :

    EXTRA, Anne! Oui, le bon sens manque et là où Hippocrate faisait ce qui était possible pour guérir un malade, le médecin actuel n’a plus ce droit… il est OBLIGE de suivre des procédures, de les noter… il risque des poursuites s’il… se conduit comme Hippocrate!!!

Lire Aussi