La justice s’attaque au cambriolé : il n’avait pas le droit de défendre sa femme et son commerce

Faits divers Justice Légitime défense Sécurité Publié le 2 juin 2020 - par - 41 commentaires

.

Aux États-Unis, on n’est pas le bienvenu quand on rentre chez quelqu’un par effraction et dans un pays « normal », on applaudit celui qui défend sa femme, sa maison ou son commerce.

Mais pas en France car nous ne sommes pas dans un pays « normal ».

Racailles de la diversité en surnombre, associations droit-de-l’hommistes et médias de gauche subventionnés, politiciens corrompus et justice « Mur des Cons » gauchiste, laxiste ou complice font que c’est le cambriolé qui part menotté en prison tandis que l’on s’inquiète de l’état de santé du cambrioleur blessé.

En 2020, en Macronie, c’est le règne des valeurs inversées.

Résultat : des Français travailleurs et honnêtes ferment, dégoûtés, leur commerce qui animait le village et rendait service.

.

Cambrioleur blessé dans l’Isère : «Les victimes, c’est nous», clament les propriétaires

Après la mise en examen de son mari, qui a blessé un cambrioleur, Chantal met son bar-tabac de Montrevel en vente. La peur et le ras-le-bol ont eu raison de ce petit commerce familial.

Pour Chantal Mermet, 53 ans, son bar-tabac, c’était toute sa vie.

Depuis vingt-trois ans, elle y travaillait 7 jours sur 7, ne prenait qu’une semaine de vacances par an.

Mais la semaine dernière, tout a basculé. Son mari François, 55 ans, a blessé un cambrioleur qui s’attaquait en pleine nuit à l’établissement. Placé en garde à vue, il a été mis en examen pour « violences aggravées ».

Ce mardi 2 juin, jour de déconfinement des bars et restaurants, aurait dû être un jour de fête pour Chantal. Avec le retour de ses clients. Mais finalement, elle ne rouvrira pas ce qui était le seul commerce du village de Montrevel (Isère) et ses 450 habitants.

Elle a même décidé de vendre son établissement.

Un véritable crève-cœur car, avant elle, c’est sa mère qui tenait ce bar-tabac.

« J’ai déjà été cambriolée six fois ces dernières années. Moralement, c’est dur de vivre dans la peur. Alors aujourd’hui, ras-le-bol, j’arrête. Je vais vendre. Je ne peux plus continuer dans ces conditions. Je soutiens bien sûr mon mari. On l’a traité comme un tueur. On lui a mis les menottes. Mais nous, on est des victimes. Il ne faut pas inverser les rôles », clame Chantal.

«Deux coups de feu sont partis»

Le destin des Mermet a basculé dans la nuit du 25 au 26 mai, vers 1 heure du matin. Chantal entend du bruit au rez-de-chaussée, dans le bar. Elle vit avec son mari à l’étage. Le couple réside dans la maison de famille de Chantal qui est née ici. François est réveillé par sa femme. Il descend alors dans le bar et voit un individu en train de forcer une fenêtre.

« Je suis allé chercher le vieux fusil de chasse du grand-père que je gardais à côté du lit, de peur d’être agressé. Il y a quatre ans, on avait déjà dû mettre des malfaiteurs en fuite. Depuis, on était sur le qui-vive avec ma femme. Je suis sorti du bar avec le fusil. Dans la panique, deux coups de feu sont partis involontairement, en l’air. J’ai vu une voiture s’allumer à 20, 30 mètres. L’un des trois cambrioleurs s’est alors dirigé dans ma direction. Il tenait quelque chose à la main. J’ai tiré une troisième fois pour le faire fuir, toujours en l’air », affirme François Mermet. La voiture des malfaiteurs démarre et disparaît dans la nuit.

«On m’a traité comme un tueur»

Vers 2 H 15, un jeune homme de 21 ans se présente dans une clinique de Roussillon. Il a été blessé dans le dos par plusieurs plombs. L’individu affirme avoir été victime d’un coup de feu lors d’une altercation dans la Drôme. Mais les gendarmes font rapidement le lien avec le cambriolage de Montrevel.

Et dans la matinée, François Mermet est placé en garde à vue par les gendarmes. La justice vient d’ouvrir une enquête pour « tentative d’homicide ».

« Se retrouver en garde à vue pendant 48 heures, passer une nuit en cellule alors qu’on a été cambriolé et qu’on est victime, c’est très dur à vivre. J’ai été ramené par les gendarmes devant le bar-tabac pour expliquer comment les choses s’étaient passées. J’étais menotté, devant tout le voisinage. Cela a été traumatisant. On m’a traité comme un tueur », explique cet homme qui travaille dans le secteur du débroussaillage en milieu agricole.

«J’ai fait une bêtise»

Pour la justice, François Mermet n’était pas forcément directement menacé lorsqu’il a tiré, le cambrioleur ayant été blessé dans le dos. Le parquet de Bourgoin-Jallieu va néanmoins abandonner l’accusation de « tentative de meurtre » et mettre en examen François Mermet pour « violences aggravées ». Ce dernier est placé sous contrôle judiciaire.

Il se dit « détruit », « anéanti » par cette affaire. « J’ai fait une bêtise, je n’aurais pas dû me servir de mon arme. Dans la panique, la peur, on ne sait pas ce qui nous passe dans la tête. Mais ce sont les voleurs qui devraient être punis. Pas moi. »

Pour Maître Fabien Rajon, son avocat, « la victime, c’est bien M. Mermet. Et nous comptons le faire reconnaître par la justice en nous constituant partie civile dans le dossier du cambriolage du bar-tabac où le cambrioleur blessé a été mis en examen pour vol en réunion par effraction ».

Déjà connu de la justice, ce jeune de 21 ans venait de purger une peine de prison dans une affaire de stupéfiants. Lors du cambriolage, il n’a été que légèrement blessé et son ITT (Incapacité temporaire de travail) a été évaluée à 15 jours.

Un comité de soutien a vu le jour

Ses complices sont activement recherchés. A Montrevel, un comité de soutien à François Mermet a rapidement vu le jour. Et une pétition a été lancée. « Cette famille est honorablement connue dans la région. François et Chantal sont des travailleurs qui ne comptent pas leurs heures. Ils ne méritent pas ce qui leur arrive », confie Jocelyne Laurent, une habitante.

J‘ai moi-même déjà été cambriolé et braqué 11 fois. On est beaucoup à vivre avec ce sentiment d’insécurité. Je comprends la réaction de François Mermet », confie Bernard Micoud, un commerçant d’un village voisin.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/cambrioleur-blesse-dans-l-isere-les-victimes-c-est-nous-clament-les-proprietaires-01-06-2020-8327991.php

.

Print Friendly, PDF & Email
41 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jojo
jojo
il y a 1 année

le criminel devient victime
la victime devient coupable………………
ainsi fonctionne l’in-justice aujourd’hui

alf
alf
il y a 1 année
Reply to  jojo

le voleur de pastèques fernand raynaudme fait penser au sketch « le voleur de pastèques » Fernand Raynaud . C’étais drole à l’époque , bien moin maintenant .

alf
alf
il y a 1 année
Reply to  alf

Houlla, y a eu un bug . Il faut donc lire « cela me fait penser au sketch « le voleur de pastéques »

LaDhimmitude
LaDhimmitude
il y a 1 année
Reply to  jojo

Le Syndicat de la Magistrature en Majorité Socialiste qui relache les délinquants multirécidivistes.

zoé
zoé
il y a 1 année

pas d’inquétude Monsieur et Madame Mermet, le peuple français vous soutient à 200 % – vous avez bien fait de tirer j’aurais fait la même chose que vous pour protéger les miens. Se faire cambrioler à plusieurs reprises, ce n’es pas rien. Nous vivons malheureusement dans un pays où les valeurs sont détournées. On soutient les agresseurs et on condamne les innocents. Ca va continuer pendant combien de temps encore ? Ca va péter croyez moi.

Mountain
Mountain
il y a 1 année
Reply to  zoé

C’est toujours la même chanson ,et ce n’est pas la première fois rappelez vous le bijoutier de Nice ,c’est honteux injuste,ignoble,et ces racailles doivent bien rigoler et ils auraient tort de se gêner puisqu’a la fin c’est toujours eux qui gagnent.

Hollender
Hollender
il y a 1 année

Pauvres gens……Ce n’est pas la première fois que des gens honnêtes font face à ce genre de situation.
À trois contre un, les racailles sont sûrs de réussir leurs vols et agressions si les victimes ne sont pas armées.
Cette fois c’est loupé. BRAVO Monsieur Mermet !!

Paoli R . ( Corsica)
Paoli R . ( Corsica)
il y a 1 année

Bonjour tout cela parce que dans l’hexagone vous avez peur de la loi et des milices, ici en Corse la seule justice respectée est celle qu’on applique soit même, quels que soient les risques encourus ,la différence entre ici et chez vous c’est que nous on ne laisse aucun  » reste, » si quelqu’un rentre chez nous il n’est pas blessé , il est porté disparu . Salute .

919
919
il y a 1 année

👍👍👍

gyfal
gyfal
il y a 1 année

👍👍👍

Léon de Lusignan
Léon de Lusignan
il y a 1 année

Il est vrai que la méthode est efficace et elle a le mérite de diminuer la délinquance des islamoracailles.

Bayard
Bayard
il y a 1 année

Tout à fait d’accord avec les commentaires précédents. Ne vous sentez pas coupable Mr Mermet: si tout le monde agissait comme vous on serait moins cambriolés ! Et la prochaine fois prenez plutôt des chevrotines et tirez plutôt de face !

Crina
Crina
il y a 1 année

Valeurs inversées ditez- vous? Mais je crois que la constitution garantie la propriété privée ! Nos dirigeants ne respectent pas la loi de base de notre pays et de toute pays?????
Vous me faites peur n’importe qui peut venir avec un camion chez moi et prendre tout .

Crina
Crina
il y a 1 année

Mais pas des squatteurs!
Selon l’article, n’importe qui sonne à la porte me plaque au mur et se serve, remplie le camion .

vademeccum
vademeccum
il y a 1 année

La seule solution quand on est cambriolé et molesté : se laisser faire, se faire saigner par des brutes et dépouiller… et surtout ne rien dire. La Justice française depuis très longtemps, avec des lois iniques, défend les malfaisants et enferme les victimes. vive la gauchiasse !

Wallace
Wallace
il y a 1 année

Le nombre d’agressions à domicile se développe constamment et en la matière le « droit » des victimes est totalement inexistant.
Les textes précisent que la légitime défense doit être proportionnelle à l’agression. Donc les juges apprécient. Mais est-ce que ces juges sont ceux du mur des cons?
Il est de coutume de dire que selon ce que l’on est, pauvre ou riche la justice penche plutôt du coté des riches. Enfin, des bourgeois, des biens pensants, de ceux qui vont bien à la messe le dimanche et pissent ou on leur dit.
Mais en matière ce n’est même plus le cas. En fin de compte les droits de l’homme et du citoyen sont de la bibine pour débiles mentaux. Quand à nos juges, complètement déshumanisés, politisés, détenteurs d’un pouvoir sans limite, opposants politique notoire et complices de meurtres comme ils l’ont été lors de nos révolutions et aussi pendant la « dernière » guerre, et surtout, la cerise sur le gâteau leur sacro-sainte indépendance. Celle là c’est la plus belle des hypocrisies, quand on sait que les procureurs et autres substituts sont recrutés par la chancellerie parmi les juges d’instruction. Si un juge d’instruction veut faire carrière il sait ce qu’il lui reste à faire…….
Allez, bon vent bonne brise, la galère va à l’écueil!

Michèle
Michèle
il y a 1 année

Chers concitoyens, déjà, dans les années 80, j’étais délégué départemental de l’association «Légitime défense», association disparue depuis longtemps.
Ce qui vous arrive n’est pas d’aujourd’hui, hélas!
Depuis longtemps, fort longtemps, les pouvoirs ont désarmé les Français, de souche, évidemment! Les ,français de papiers peuvent se balader avec AK47 et autres engins!
Depuis le «Front popu», on fout les Français à poil.
Est-ce que ce que nous n’avons pas réussi avec les G.J., phago-cités par les cités, noyautés par les RG, et déstabilisés par les blacks-blocks, est-ce que le coco virus et sa cohorte de mensonges et escroqueries vont, enfin, réveiller les mougeons (sous-citoyen, moitié pigeon, moitié mouton)?
Bon courage à vous,
Peut-être, voyons-nous le bout du (long) tunnel?

Salutations patriotiques,
Gérard

Laurent P
Laurent P
il y a 1 année

> Je suis allé chercher le vieux fusil de chasse du grand-père
> je n’aurais pas dû me servir de mon arme.
Vous n’auriez pas du vous servir d’une arme A FEU.
Vous auriez dû vous servir d’une arme BLANCHE, type glaive romain ou machette, en tous les cas un truc pointu, qui rentre facilement dans la viande ou le caoutchouc d’un pneu.
On ne le répétera jamais assez : ARMEZ-VOUS POTENTIELLEMENT MORTEL MAIS LEGAL.
Une arme à feu, outre qu’elle est illégale, n’est pas conçue pour pouvoir au choix blesser ou tuer. Une arme à feu, et surtout une arme de chasse tirant des gerbes de plombs, est conçu uniquement pour tuer.
Donc on le répète, sans se lasser :
https://resistancerepublicaine.com/2015/09/16/cazeneuve-veut-nous-interdire-les-armes-a-feu-bah-il-nous-reste-les-couteaux-et-les-machettes/
https://resistancerepublicaine.com/2016/01/01/pour-noel-jai-offert-a-mes-parents-de-70-ans-des-glaives-romains/
https://resistancerepublicaine.com/2018/01/07/legitime-defense-et-si-le-glaive-romain-etait-plus-efficace-que-le-pistolet/

Joël
Joël
il y a 1 année

« Le meilleur, c’est que le cambriolé a écopé de… 15 jours d’ITT. »
Faute d’inattention, c’est le cambrioleur qui a 15 jours d’ITT.
En plus, il n’a pas écopé (ce qui le victimise encore un peu), il a bénéficié.

Hoplite
Hoplite
il y a 1 année
Reply to  Laurent P

Mais si vous ne défendez pas vous serez considérés comme complice et les assurances ne vous rembourseront pas.

Crocodelamacta
Crocodelamacta
il y a 1 année
Reply to  Laurent P

Une autre solution , si l’on possède un fusil de chasse : ouvrir des cartouches et remplacer les plombs par des grains de riz . le seul inconvénient , si la racaille a du sang espagnol , c’est qu’elle risque de revenir réclamer le safran et les crevettes …

Armand Lanlignel
Administrateur
Armand Lanlignel
il y a 1 année
Reply to  Crocodelamacta

Jadis, en campagne, contre les voleurs de poules, on mettait un peu de gros sel de cuisine dans une cartouche … et pan ! dans les fesses. Cela fait une douleur cuisante qui dure très longtemps.

Charles Martel 02
Charles Martel 02
il y a 1 année

On y mettais aussi du blé, ça fait mal et les graines rentrent sous la peau et si on ne les retire pas elles germent ce qui oblige le truand à aller montrer ses fesses pour se faire retirer les plantules qui commencent à pousser

Joël
Joël
il y a 1 année
Reply to  Laurent P

Votre raisonnement ne tient pas la route.
Supposons que vous ayez votre lame et qu’en face la racaille ait un 357 magnum, devinez qui va gagner ?

De toute façon, avec la justice actuelle vous serez toujours l’agresseur, même chez vous.

Jack
Jack
il y a 1 année

Au cours des récentes émeutes dans de nombreuses villes des États-Unis et des dégâts occasionnés à de nombreux magasins, des propriétaires se sont placés devant leurs boutiques, armés d’armes automatiques, pour protéger leurs propriétés, ayant parfaitement le droit de se défendre.

daniel
daniel
il y a 1 année

Pourquoi avoir tirer en l’air ?
Et pourquoi ne pas avoir attendu qu’il rentre par la fenêtre fracturé ?
Il entre, boum tu la lui met pleine tronche.
Refuse de répondre immédiatement aux questions, tu te sent mal et tu as des douleurs dans les oreilles, tu exiges d’aller a hospital.
Attention le stress va créer chez toi une diarrhée verbale, le gendarme va tous noter, plus tard les choses que tu aura dis de bonne fois seront retournées contre toi
Tu ne parles pas, tu veux aller a l’hosto point.
Les heures passant le cocktail chimique (stress) dans ton sang redescend, tu es plus a même de défendre ton point de vue.
Exemple: interrogatoire a chaud » il était à 3 m de moi quand j’ai ouvert le feu » dans la réalité il était à 7m la balistique le démontrera, toi t’aura pas menti tu étais dans l’effet tunnel et tu ne pouvais pas apprécier la juste distance.
Eux diront que tu as menti.
Assume la légitime défense, tu as cru qu’il était armé et qu’il allait te tuer toi et ta femme, t’avais pas le choix, pan! pan!
Ne dis surtout pas que le coup est partit tout seul, car là ton affaire va être d’office classée en homicide involontaire (10 ans mini).
Ne tir pas hors du domicile, ne poursuit pas s’il se barre.
Ne dis pas, surtout pas le coup est partit tout seul

pikachu
pikachu
il y a 1 année

What else ?
Franchement, à quoi d’autre peut-on s’attendre ?
Quand la profession est majoritairement solidaire d’un terroriste islamique qui est « leur frère » (Abdallah Ahmed-Osman). Toute l’institution judiciaire est à mettre à la poubelle dans ce pays.

pikachu
pikachu
il y a 1 année

Remarquez, la photo dit tout. Absolument tout.
C’est clairement des gars qui fument des clopes et roulent au diesel. Ils l’ont bien cherché.
(et pour ceux qui ne comprendraient pas, c’est du second degré, du Benjamin Griveaux dans le texte).

Malou30
Malou30
il y a 1 année

15 j d’ITT ?
Depuis quand les voleurs bénéficient de jours dITT .
C’est reconnu par la sécu aussi ?
Justice à la noix !

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 1 année
Reply to  Malou30

Et en plus il va sûrement pouvoir obtenir de voir son cas reclassé en accident du travail!

pikachu
pikachu
il y a 1 année

Je me souviens fin des années 90, début des années 2000, en France, la presse qui parlait des shahidims (les islamikazes qui tuaient des Juifs en Israël en se faisant exploser dans des pubs, des bus, des discothèques). Les journalistes avaient clairement tranché : d’un côté des pauvres jeunes desespérés qui n’avaient pas d’espoir, de l’autre des gens (les Juifs) qui avaient la chance d’avoir eu une vie, une famille, de la joie etc…
En définitive qui était la vraie victime, la plus à plaindre, le pauvre palos desespéré ou le Juif israélien ?
Le même raisonnement ici : qui est le plus à plaindre, un cambrioleur sans autre avenir que la rapine, sans éducation, psychologiquement destructuré ou bien un honnête commerçant qui se lève tous les matins à 6h00, qui participe à la vie de son village en y maintenant un « tissu social » ?

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 année

Déplorable, lamentable, ce gouvernement de menteur, incapable, aussi coupable car complice, nous livre pieds et mains liés aux envahisseurs, ces parasites qui n’ont aucune limite à nous terroriser, voir nous tuer.
Maintenant il n’y a rien d’étonnant à tous ce qui se passe, quand on voit ce gouvernement de bouffons lèche cul de l’islam, qui ont laissé gueuler allahou akbar en plein Paris.

Frejusien
frejusien
il y a 1 année
Reply to  Christian Jour

oui ! plus rien d’étonnant ,
il parait qu’ils étaient 15000 hier à Paris, à flamber ce que nous payons , à détruire le fruit du travail de milliers de FDS

La police avait ordre de ne pas intervenir malgré l’interdiction de manifestation,

Comment ces pauvres Français peuvent-ils avoir le courage de continuer à travailler dur, dans les conditions qu’on leur concocte ???

Cette putasserie socialo n’a de cesse de détruire le tissu social français,,

qu’ils fassent attention tout de même, c’est détruire la « poule aux œufs d’or », et après qui paiera pour leurs racailles chéries ???

On a déjà un petit avant-goût du résultat de décennies de gabegie et d’incurie socialope, on RÉGRESSE , et la chute n’est pas loin

Dorylée
Dorylée
il y a 1 année

Un coup de feu tiré par une arme de chasse NE PEUT PAS ÊTRE RELIE A UNE ARME par l’examen des blessures ni par l’examen scientifique des plombs retrouvés dans la cible. Ramassez les cartouches vides, faites les disparaître, NE DITES RIEN A PERSONNE. Vous ne savez rien, vous n’avez rien vu, rien entendu. SURTOUT, SURTOUT, n’appelez pas la cavalerie : aujourd’hui, c’est vous qui irez en taule. La preuve…

Gillic
Gillic
il y a 1 année

Hé oui, il aurait du se laisser massacrer et cambrioler !! Quelle idée d’ avoir voulu se défendre !!! Blague à part, tout mon soutien à cet homme !!!

mac gyver
mac gyver
il y a 1 année

Victimes, nous sommes condamnés ! Interdiction de se défendre, autant prendre son baluchon et partir ,…où ? Le problème, c’est l’indifférence, le manque de « corps » des français ! Là, des milliers de gens auraient dû ,réclamer sa sortie de prison ,tout de suite ! Il n’y a que ça qui fonctionne ,le nombre, la vocifération,…et plus si nécessaire ! Car chacun d’entre nous, deviendra lea potentielle victime de salopards, qui agissent en toute impunité ! Les sauvages, eux ,ont compris depuis longtemps, comment voler,violer,etc en toute impunité ! La justice ,est de leur coté ,puisque la force l’est aussi ! Nous sommes les moutons du troupeau ,que l’on peut occire, à souhait dans l’indifférence générale ! Continuons à nous soumettre, et nous deviendrons les esclaves ,de ceux-là même, qui sont venus quémander !

Pierre Malak
Pierre Malak
il y a 1 année

Infâme justice ! Tu ne mérite plus ton « J » majuscule.

Cet homme n’a fait que ce que tous devrait faire. Défendre ses biens et sa famille !

Lire Aussi