Covid : déferlement de haine contre les évangéliques de Mulhouse… mais pas touche aux musulmans


Covid : déferlement de haine contre les évangéliques de Mulhouse… mais pas touche aux musulmans

.

J’aimerais revenir sur le traitement médiatique et politique de l’épidémie Covid-19 en France.

Il y a eu un foyer dans l’est (au diable les anglicismes et autres « cluster » chers à Si-bête), à Mulhouse, un des plus gros points de l’épidémie avec l’Ile de France. 

Les évangéliques sont 640 millions dans le monde, et forment le plus gros groupe de protestants (ce sont des gens très bien quand ils se battent contre l’islam, notamment en Afrique, mais nombre d’entre eux me répugnent quand ils appellent, dans cette même Afrique et ailleurs, à condamner l’homosexualité…).

Bref, dès la fin février les évangéliques de Mulhouse  ont alerté les autorités en signalant que nombre des leurs, présents à leur réunion du 17 au 22 février pour le Carême étaient ou avaient été malades.  On a tous entendu le médecin Jonathan Peterschmit, fils du pasteur de Mulhouse, raconter ses symptômes, son auto-quarantaine et celle de ses enfants… C’était à la fois clair et rassurant, on avait enfin un mode d’emploi, une description des symptômes possibles, on comprenait que l’on pouvait être malade sans toux  et fièvre associés et qu’il ne fallait pas faire confiance au  Samu qui, lorsque vous l’appeliez, vous disait « prenez du paracétamol et restez chez vous 8 jours, si ça ne va pas dans 8 jours rappelez-nous« . Nombre de ceux qui ont écouté les prescriptions officielles se sont retrouvés 8 jours après à l’hôpital et un certain nombre à la morgue….

Et c’est un peu grâce aux évangéliques que les autorités ont commencé à se poser des questions, au moment où le couple Macron nous incitait à sortir pour aller au théâtre… 10 jours avant le confinement. On rappellera juste en passant que le moindre Français savait, grâce aux infos, depuis décembre, qu’il y avait une mauvaise épidémie en Chine… et Buzyn prétend avoir prévenu Macron et Philippe début janvier. J’ai envie de dire merci aux évangéliques qui ont permis de tirer la sonnette d’alarme… même si c’était déjà tard.

.

Or, ces évangéliques ont reçu et reçoivent encore injures et menaces, accusés d’avoir carrément amené le covid-19 à Mulhouse, voire en France ! Les medias ne se sont pas privés de parler de secte  à leur propos, attisant la fameuse haine chère à Avia contre eux. Les mêmes medias qui se prosternent devant la secte des adorateurs d’Allah…  

L’inénarrable Mélenchon, ami de l’islam détestant tout ce qui est chrétien ne s’est pas privé de jeter l’anathème sur les malheureux à l’Assemblée nationale..  C’est une réunion religieuse qui a permis cette contamination ! »   « Si cela avait été des musulmans, on en aurait entendu parler pendant des jours. »  et qui aggrave son cas en renvoyant pratiquement dos à dos le terroriste de Romans et les évangéliques…

.

Du même tabac que son copain Coquerel tapant hardi tiens bon sur les catholiques de Saint-Nicolas du Chardonnet… En gauche, on n’aime pas les chrétiens !

 

Et le préfet du Haut-Rhin -Josiane Chevalier– ne s’est pas gênée pour les accuser de ne pas avoir respecté les « gestes barrière »… Gestes barrière dont on a commencé à parler seulement un mois après, au moment du confinement ! Gestes barrière dont il n’a pas été question pour Macron qui, le 17 février, était allé lécher le cul des musulmans de Mulhouse, juste à côté du rassemblement évangélique. Gestes barrière dont il n’a pas non plus été question le 26 février quand la France a accepté que 3000 Italiens viennent à Lyon assister à un match qui a rassemblé 57 000 personnes !  Gestes barrière dont il n’a pas non plus été question pendant toute la crise alors que des avions entiers venant de Chine, de Wuhan même avec des ressortissants français et chinois… 

Il n’a même jamais été question de fermer les frontières…

Quant au professeur Jean-François Delfraissy, président du fameux « conseil scientifique » (sic !) de Macron, il a osé, lui aussi, en avril, accuser les évangéliques d’avoir tout fait basculer, ajoutant que, sans eux, la France n’aurait pas plus de morts que l’Allemagne… C’est tellement plus facile d’accuser les pacifiques évangéliques, défenseurs de notre civilisation, plutôt que de faire faire en urgence des masques et des tests comme en Allemagne. C’est tellement plus facile de désigner des boucs émissaires plutôt que de reconnaître que, pour complaire à Bruxelles et par idéologie européiste on a supprimé des milliers et des milliers de lits, et des dizaines d’hôpitaux. 

Ah ! les boucs émissaires ! Ah les victimes expiatoires ! Comme c’est facile de taper sur des gens discrets, qui ne font pas parler d’eux, qui respectent la loi et sont autonomes, ne demandant rien  à l’Etat….Imaginez-vous un instant, un seul instant que, à la place des évangéliques ce soit des musulmans rassemblés pour le ramadan, l’Aïd ou autre raison qui aient été accusés, mis en cause ? 

Eux qui sont protégés dès qu’il y a un acte de terrorisme « pas d’amalgame », « vous n’aurez pas ma haine », « je suis Charlie »….

.

Bref, l’amateurisme et la nocivité de Macron et son gouvernement sont entièrement responsables du carnage et de la crise économique liés au Covid-19, mais personne pour prendre la parole et dire que les évangéliques n’y sont strictement pour rien. Ce n’est pas leur faute si, à la mi-février, il n’y avait aucune information, aucune mise en garde de la part du gouvernement. D’ailleurs, dès janvier et tout le mois de février beaucoup de personnes sont tombées malades du Covid sans le savoir pensant que c’était une grippe, une gastro ou autre… Ce qui a permis au virus de mener son petit bonhomme de chemin et d’infecter nombre de familles, écoles, usines….

Or, le gouvernement savait puisque, début décembre, déjà, on avait diagnostiqué un cas de covid à Colmar, suite au rassemblement de milliers de Chinois venus assister au tournage d’une émission de télé-réalité vue deux  milliards de fois en Chine.

.

Mais au lieu de reconnaître publiquement leurs fautes, Macron, Philippe et Véran ont jeté en pâture les évangéliques à une foule hystérique qui a menacé de mort et insulté nombre de ces derniers qui ont payé pourtant eux aussi  un prix lourd au Covid avec  de nombreux morts. Ce qu’ils n’auraient jamais osé avec des musulmans dont ils ont peur et dont ils quémandent les voix. 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Covid : déferlement de haine contre les évangéliques de Mulhouse… mais pas touche aux musulmans

  1. AvatarJean Claude m

    Bonjour , ce qui démontre a nouveau que nos pourries institutions soumises a islam, mépriseront toujours les chrétiens de cette future république islamique, , la communauté Évangéliste fait partie des persécutés ,
    Nous devons tous restes unis pour combattre et bannir islam de France, et surtout neutraliser les traîtres collabos qui on permis islamisation de notre pays.

  2. AvatarJean Paul L

    Bonjour oui dans ce pays il est plus facile de persécuter la communauté Évangéliste, que de stigmatiser et sanctionner les racailles dans les banlieues qui eux n’ont respectés aucun confinement , nos lâches institutions souillées par islam le moment venu seront jugées et sanctionnées pour haute trahison.

  3. AvatarChristian Jour

    c’est pas nouveau, nos politiques vendus s’attaquent au Christianisme pour pouvoir propager l’islam. Les muzzs sont euphorique de nous voir si con, et je suis sur qu’ils n’en demandaient pas tant. Rendez vous compte, même le pape est de leur côté.

  4. AvatarKarl der Hammer

    Excellent article. Excellente analyse (comme toujours) qui dénonce bien le deux poids, deux mesures qui est maintenant devenu la règle dans ce pays: tout céder aux mahométans, ostraciser les chrétiens traditionalistes (les autres étant d’obéissants dhimmis). Je précise que je ne suis pas chrétien et que je ne supporte pas le sectarisme d’où qu’il vienne

  5. AvatarNéanderthalien

    Forts avec les faibles et faibles avec les forts si tant est que la force ou la faiblesse se situent là. Comme l’occasion fait le larron, encore une occasion pour taper sur les chrétiens. Pour le moment ce ne sont que des menaces, demain se sera autre chose…Cette faiblesse du pouvoir (réelle elle) devant certaines réalités aura de graves conséquences sur l’avenir du pays.

  6. Avatardmarie

    « Mais au lieu de reconnaître publiquement leurs fautes, Macron, Philippe et Véran ont jeté en pâture les évangéliques  »
    Il leur fallait des coupables, mais surtout des coupables qui ne se rebiffent pas et qui ne détruisent pas tout sur leur passage…
    Espérons que les Français, les vrais, auront compris la leçon et ne l’oublieront pas de sitôt… L’avenir nous le dira.

  7. AvatarMartel

    Réponse à Christian jour :nos politiques vendus s’attaquent au Christianisme pour pouvoir propager l’islam. : Oui et mais qui utilise les soldats d’Allah pour détruire le christianisme, car ils n’ont pas le courage e le faire ? Avia m’interdit de donner la réponse !!!!

  8. AvatarDorylée

    On n’a pas fait trop de bruit non plus sur le foyer de covid de l’oise, où se situe la base de Creil ; cette base militaire où s’est posé l’avion ayant servi au rapatriement des Français de Wuhan et dont l’équipage N’A PAS ÉTÉ CONFINE mais envoyé en permission. Mais ça n’a sans doute aucun rapport ; on a bien du trouver un bouc émissaire…

  9. AvatarMichel Lapaix

    ..et le piège est d’opposer les chrétiens aux musulmans, chacun tombe plus ou moins dedans
    Les uns, chrétiens, ont reçu l’Esprit Saint et savent très bien attendre, se taire, rester discret comme Jésus nous l’a enseigné…Jésus, en revanche n’a jamais évoqué l’homosexualité de manière à la détruire. Jésus envoie l’Amour, et l’Amor cela est sans exception. Mais il a dit « ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites »…. Aucun doute qu’il aurait donc condamné la PMA pour toutes qui banalisent l’absence des pères, et la GPA, qui banalise l’absence des mamans.

  10. frejusienfrejusien

    et personne ne parle de la responsabilité des CPF du 93, département le plus touché en nombre de cas, et où les habitants ont rejeté les règles du confinement

Comments are closed.