Après le scandale des masques, celui des tests qu’ils nous refusent !


Après le scandale des masques, celui des tests qu’ils nous refusent !

.

 

La dérive totalitaire du macronisme : Dominique le Guludec, est-elle le digne successeur de Trofim Lyssenko ?

Le pouvoir macronien est aux abois depuis le début de la crise.

Les faits confirment que la bonne stratégie pour contenir une épidémie repose sur deux actions :
– Port généralisé du masque
– Tests massifs.
Tous les pays ayant mis en œuvre ces mesures sont à la fois moins impactés par le virus, et épargnés dans leur économie, comme on le voit avec l’exemple de la République tchèque. 

.

C’est un fait, pas un propos de « café du commerce » ou la position de « commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu’il aurait fallu faire (…) ». Car tel était le discours tenu par Filou, notre premier ministre, pour tenter de tourner en ridicule ses détracteurs.

Faute d’avoir ni masques ni tests, la stratégie du gouvernement a été de :
– Confiner les individus, précipitant ainsi le pays vers sa ruine
– Mentir, encore mentir et toujours mentir en niant d’abord l’utilité des masques puis maintenant celle des tests.
– Cacher ses mensonges en s’abritant derrière les déclarations de « scientifiques » nommés fort opportunément à un Comité Théodule.

Nous avons tous vu évoluer la position du gouvernement, baptisée très joliment « réévaluation de doctrine » en fonction du niveau de stock de masques.

ÉTAT DU STOCK LE MASQUE EST
RUPTURE DANGEREUX
CRITIQUE INUTILE
UN PEU JUSTE  CONSEILLÉ
NORMAL OBLIGATOIRE


L’épisode du masque étant derrière nous, on va passer aux tests.

J’ignore toujours pourquoi les tests ne sont pas en nombre suffisant. Le saura-t-on d’ailleurs un jour ?
En revanche, comme pour les masques, le gouvernement ment en s’appuyant sur les déclarations de la HAS (Haute Autorité de Santé), un comité Théodule présidé par le Pr Le Guludec.

Celle-ci déclare dans la Pravda (France Info):
(Les tests)… sont « très précieux et répondent déjà à de nombreuses questions« . Ils permettent de savoir si une personne est malade ou a été malade, « pour compléter ou confirmer le diagnostic ».
En revanche, ces tests ne permettent pas de dire si une personne est contagieuse ou si elle est protégée face au coronavirus. « Aujourd’hui, aucun test sérologique n’est capable de vous délivrer le passeport immunitaire dont tout le monde rêve pour le déconfinement« , a indiqué Dominique Le Guludec. Par conséquent, ces tests ne sont pas préconisés en « dépistage en population générale », a-t-elle précisé.

Si vous êtes malade, le test vient confirmer que vous l’êtes. C’est finalement sans intérêt majeur : le diagnostic des médecins est normalement assez fiable.
En revanche, si vous êtes porteur asymptomatique (la très grande majorité des cas), vous n’êtes pas détecté.
Ceci va à l’encontre de la réalité avérée dans les pays maîtrisant l’épidémie, mais justifie le régime de privation de liberté auquel nous sommes soumis.

On croit rêver, mais non !

Ainsi, Olivier Véran peut continuer à mentir en s’appuyant sur un témoignage d’une « scientifique ».

Il est intéressant de voir que ce fait flagrant vient confirmer la dérive alarmante de Macron et son gouvernement.

.

S’appuyer sur une pseudo-science avec des scientifiques corrompus, ou à tout le moins acquis au système, est un des marqueurs des régimes totalitaires.

Ça s’appelle le « lyssenkisme », un des meilleurs exemples ayant en effet été Trofim Lyssenko qui, pour Staline, avait nié la théorie chromosomique pour lui substituer la génétique « mitchourinienne ». La théorie mendélienne était en effet jugée « science bourgeoise » incompatible avec le communisme.

Staline avait créé un Comité Théodule, la VASKhNIL (l’Académie Paneuropéenne des Sciences Agricoles de l’Union Soviétique). C’était en quelque sorte dans le domaine agricole un ancêtre lointain de l’actuelle HAS en France dans le domaine de la santé.

Le résultat a été grandiose : des millions de mort de famine. Mais comme il s’agissait de promouvoir le communisme, ce n’était finalement qu’un maigre tribut à payer.

Alors que dire des quelques dizaines de milliers morts du Coronavirus en France au nom de la défense du macronisme ? Pfft, une paille !

En 2005, William Gratzer, un chercheur en sciences sociales a publié un ouvrage « L’affaire Lyssenko : une éclipse de la raison ».

Le résumé de son article se terminait par ces phrases :

Le phénomène Lyssenko est un exemple extrême de la perversion de la science par l’idéologie, souvent avec l’assentiment de la communauté scientifique. Est-il aussi certain que ce type d’événement ne puisse arriver aujourd’hui ?

Quinze ans plus tard, on peut répondre avec certitude à la question du professeur Gratzer :

Oui, c’est possible avec le macronisme !




Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Raoul Girodet

Auteur de "Objectif La Mecque". Il y a 14 ans, Raoul Girodet a fui la France à laquelle il est pourtant profondément attaché, selon la formule d'Edgar Quinet : "le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays, c'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer". Lassé de voir nos dirigeants adopter une ligne politique totalement opposée aux aspirations des citoyens, il a fui la dictature du politiquement correct et s'est réfugié sur une petite île dans des contrées lointaines, où il continue à suivre de loin l'inexorable déclin de notre société. Et contrairement au dogme en vigueur, le niveau de la mer ne monte pas sur son île !


5 thoughts on “Après le scandale des masques, celui des tests qu’ils nous refusent !

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    C’est simple le gouvernement, du fait de son incurie criminelle, n’a pas de masques, pas de tests, des hôpitaux en ruine, rien, et la France est à la ramasse comme d’hab faisant rire toute la planète. La seule solution que Macron et ses pantins ont c’est de mentir et de faire parler un scientifique ou médecin de salon bombardé membre d’un « haut » comité ou d’une « haute » autorité plus à cause de ses accointances politiques qu’à cause de ses compétences afin de nous expliquer à nous, pauvres cons de français ignorant et stupides que des masques, des tests ça sert a rien.. Bientôt peut être un illustre guignol viendra nous dire que les hôpitaux ne servent à rien et qu’il faut les ferrmer…. Tout ça bien sur pour ne pas a avoir à répondre à la question que tout français un peu sensé se pose :
    Avec tout le fric que ces salauds nous pompent, comment se fait il que nous soyons dans une situation digne d’un pays du tiers monde? Ou passe tout le fric que ces ordures nous pompent chaque jours?

  2. TEMPLIERTEMPLIER

    > > >
    Marisol Touraine, Jérôme Salomon, Olivier Véran : la liste des responsables s’allonge…
    > > > Chaque jour apporte son lot de révélations. Nos gouvernants ont beau tenter de cacher la vérité, elle revient à la surface. Et ce que l’on apprend en dit long sur l’incompétence des prétendues élites qui tiennent les rênes du pouvoir. Une étude publiée dans le JDD, sous le titre « Pénurie de masques : enquête sur une faillite d’État », explique comment les choix budgétaires effectués sous le mandat de François Hollande ont entraîné cette pénurie et souligne notamment la responsabilité de Marisol Touraine, ministre de la Santé de l’époque.
    > > > En 2006, Xavier Bertrand avait placé les masques au cœur du dispositif de prévention. Au même moment, le

  3. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Même les prétendus scientifiques de la cour de macron sont des guignols. Ce n’est pas possible, ils ont dû avoir leurs diplômes, quel que soit le niveau, dans une pochette-surprise !

  4. AvatarJean Paul V

    Bonjour cet évident su’ils nous ont interdit et refusé , masques , tests et médicaments car ceux ci étaient en pénurie, pour ce régime totalitaire cette pandamie a permis de neutraliser une Bonne partie de faibles et retraités de ce pays d’où de fortes économies. Les suites serons tres différentes de ce qui’il prévoyait , le chaos imminent du deconfinement sera un bénéfique moyen pour libérer ne très nation.

  5. frejusienfrejusien

    a noter au crédit de la République tchèque, qu’elle a fermé ses frontières au tout début de l’épidémie

Comments are closed.