Pierre Ory, Préfet des Vosges : interdiction de discuter avec qui que ce soit pendant les sorties

 Castaner paniquait, week-end de Pâques oblige… craignant que le beau temps, l’appel à la convivialité lié aux jours fériés, ne pousse certains à prendre des libertés avec les règles de confinement en vigueur. Alors, Castaner  a autorisé (encouragé ?) les préfets à “durcir les mesures” en cas de relâchement…

Il a été entendu, et notamment par Pierre Ory, préfet des Vosges.

..

Trop c’est trop. Marre des petits chefs, des dictateurs en herbe. Certes,  Pierre Ory obéit à Castaner, celui qui a autorisé les policiers à viser les Gilets jaunes au  visage avec les LBD… Mais chacun a le droit de démissionner, personne n’est obligé de faire du zèle… On peut donc considérer que Pierre Ory est entièrement responsable des arrêtés qu’il a pris pour le week-end pascal.

 

Voici le témoignage de l’un de nos lecteurs.

Dans mon département (Vosges), il est interdit depuis hier, par le préfet, de s’arrêter pour discuter même quelques minutes, même à distance avec un voisin, ami ou toute personne que vous pourriez rencontrer lors d’une sortie autorisée.

Il n’y aura pas d’avertissement, PV direct… Je suis âgé de 68 ans, vis seul, mes enfants sont loin et ne peuvent venir me voir et échanger quelques mots de temps en temps avec un voisin croisé en allant faire quelques courses ou en promenant mes chiens me changeait un peu les idées. Et bien non, maintenant c’est interdit.

A quand l’amende pour avoir respiré à moins de 2 mètres de chez moi sans autorisation ? La colère monte, partout, dans toutes les couches de la société, inexorablement.

Peut-être est –ce pour cela qu’on nous tient enfermés, mais cela ne pourra durer ou la cocotte minute va exploser…

 

Lorrain 88

.

Mesure inique, absurde, vexatoire, liberticide.

Cela donne des envies de casser la figure à la clique macronienne, non ? 

J’aimerais que l’on m’explique en quoi le fait d’échanger quelques mots à un ou deux mètres de distance avec un voisin ou un ami met qui que ce soit en danger et met le confinement en danger ! Et cela une semaine après qu’on eut vu Macron à Pantin au milieu des habitants agglomérés les uns aux autres, agglomérés…  Comment peut-on ne pas se poser de question sur le deux poids-deux mesures ? 

.

A la première lecture du message de Lorrain, je me suis dit que ce n’était pas possible, qu’il devait y avoir des éléments complémentaires accompagnant cette mesure.. Bernique ! Rien de rien.

C’est juste  le plaisir d’humilier nos contemporains, bien calmes, bien respectueux des lois, histoire de leur donner la peur du gendarme . Pour quoi faire ? Dans quels buts inavouables ? 

.

D’abord, tout est la faute de Castaner, qui fait dans sa culotte à l’idée que les vilains Français prennent un peu de bon temps et se croient autorisés à fêter Pâques en oubliant le confinement.

Et Ory, en serviteur fidèle et zélé de réfléchir et de trouver comment empoisonner la vie des gens qui vivent seuls, qui n’ont plus aucune occasion de se sentir vivants parce qu’interdits de toute relation sociale.

Il voulait se distinguer et faire mieux que son collègue de Moselle qui avait interdit, comme à Paris le jogging entre 11 et 19h, avait fermé parcs et grandes surfaces etc.

Et donc le point fort des interdits de Pierre Ory, c’est l’interdiction de discuter dans la rue.  C’est même l’interdiction de se retrouver face à face à 2 ou 3, à un mètre de distance et de se regarder en souriant (ou en parlant avec les mains) puisque Ory a pris un arrêté d’interdiction de « regroupement statique ». Sinon, c’est 38 euros… Le monstre. Les monstres…

S’arrêter devant l’église et rester debout pour profiter du soleil ? Interdit aussi. Vous n’avez l’autorisation de sortir que pour acheter, vite, le minimum vital, pas pour flâner, pas pour profiter du soleil, pas pour profiter de la vie, non mais ! Macron vous l’a dit, on est en guerre. Alors, comme en guerre, c’est le couvre-feu…

De vagues images apparaissent devant mes yeux… ces images de films sur la seconde guerre mondiale, sur les rues en URSS, ces rues et ces personnages fantômes, ayant peur de tout, et d’abord de leur voisin… Terrible.

Avec l’interdit de la conversation tombe aussi l’interdit de s’asseoir sur un banc quelques minutes… Quand on vit en appartement, qu’on ne voit pas le soleil de la journée, se poser 5 minutes au soleil sur un banc, quelqu’un peut me dire où est le problème ?

Quant à vos enfants qui seraient tentés de jouer 5 minutes sur une aire de jeu, au soleil également, verboten ! Sinon 38 euros ! Sales gosses susceptibles d’encourager leurs parents à passer le temps en discutant avec les parents du copain de jeu ! 

.

Bref, on vit des choses impensables, et ce sont les personnes les plus solitaires qui en payent les frais, que ce soit dans les maisons de retraite ou dans les villes ou campagnes, Macron et sa clique sont en train de transformer le quotidien de millions de Français qui ne demandent rien en enfer. Purement et simplement. Pour rien. 

On ne le rappellera jamais assez, si nos gouvernants, dès décembre, dès janvier, même avaient lancé la fabrication de masques et de tests, on n’aurait pas besoin de confinement. En plus on sait qu’ils ne confinent pas pour épargner des vies mais parce qu’ils essaient d’étaler la dite épidémie dans le temps histoire de ne pas submerger les hôpitaux auxquels ils ont supprimé lits, personnels, moyens… 

Des salauds, je vous dis, en plus d’être des incapables.

 457 total views,  3 views today

image_pdf

29 Commentaires

  1. un arrêté préfectoral, quel qu’il soit doit avoir une base légale, or aucune loi n’interdit de parler à une autre personne, la faute ne peut être caractérisée, donc l’arrêté du monsieur Ory c’est juste du zèle, l’amende sera immédiatement annulée devant le tribunal compétent.

  2. Merci de votre courage 20/ 20 de Lorraine me rallie à vos conclusions unissons nos énergies d’urgence réagir et s’organiser savoir pouvoir vouloir Qui ose gagne

  3. Pour moi il n’a pas tout à fait tort mais maintenant c’est trop tard.
    quand le président avait déclaré la guerre comme on avait pas de masques ni de tests il aurait fallu pendant une semaine arrêter toute circulation seulement que pour s’alimenter magasin banque. et tous le reste surtout ce qui s’est passé au parc des princes marchés et de parler pas du 93 etc..Faire appel à l’armée dans les quartiers difficiles et empêchez tous ces parisiens venir se réfugier en province car c’est toute la région parisienne qui est atteinte.Ne vous demandez pas pourquoi?

  4. Il est même capable de faire couper la langue façon charia aux contrevenants bavards !!!!!

  5. La France est a nouveau sous emprise d’une dictature avec son régime totalitaire, , interdiction de sortir, interdiction de circuler, interdiction de parler, interdiction de voir ces parents âges en ephad, et désormais un maire demande de dénoncer ces voisins qui ne respectent pas le confinement !! , les mêmes méthodes du régime de Vichy ou nos parents ont étés dénoncés et déportés, le chaos est imminent ,tous les traîtres et lâches collabos, qui ont souillés les valeurs et libertes de ce pays seront sanctionnés .

  6. Mais quelle ordure. Notez son nom, viendra le moment où cette saloperie devra payer !

  7. Un cousin au préfet de Police de Paris Lallemend, le fils spirituel de Heinrich Himmler ? 😉

  8. ces dégénérés retardent le deconfinement sachant très biens ce qu’il va arriver,la DGSI les a informé que les extrémistes de gauches comme de droites ce préparent, le pire cauchemar pour cette dictature n’est pas le Corona, mais le chaos civil qui suivra, le modeste peuple martyrisé , assassinés, incarcérés, est prêt pour acte final, et cette fois ce ne seront pas des pacifistes GJ qui seront dans les rues , mais des résistants qui libérerons le pays comme ont fait leurs parents en 45.;

  9. Lorsque l’on consulte l’INSEE et l’évolution des décès cumulés du 1er au 30 mars 2020 rapportés aux décès cumulés du 1er au 30 mars 2019 en hôpital et en clinique privée par région nous constatons si nous regardons les chiffres et la carte :

    Le taux d’évolution des décès cumulés est de:

    + 39,4 dans le Grand Est,
    + 33, 7 dans l’Ile de France
    + 15,4 dans les Hauts de France
    + 9,3 en Bourgogne Franche Comté
    + 6,3 en Normandie
    + 6,3 en pays de Loire
    + 5,8 en Centre Val de Loire
    +1,4 en Nouvelle Aquitaine

    et

    -0,9 en Bretagne
    -1,6 en Auvergne Rhone Alpes
    -3,4 en Occitanie
    -6,9 en provence Alpes Côte d’Azur

    Le décret n° 2020-190 du 3 mars 2020 relatif aux réquisitions nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus covid 19, que nous ont pondu Edouard qui flippe et Olivier Véreux, interdit aux pharmaciens de ville de vendre des masques à la population alors qu’ils peuvent s’approvisionner en France.

    Face à cette contradiction indépassable voilà donc ce que ce lumineux Préfet a trouvé :

    NE PAS PARLER !

    c’est tout

  10. Faites savoir, concrètement, à cet aspirant dictateur, que vous partagez pleinement l’opinion exprimée à son sujet dans cet article :
    Imprimer l’article et l’envoyer par la poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de ce préfet que vous trouverez sur la page
    http://www.vosges.gouv.fr/Outils/Horaires-et-coordonnees
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/KjCyW6 )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 100%.
    Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 4 pleines pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2, et la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.
    Signer au bas de la dernière page, dans le petit espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnés complètes à la Néo-Milice…).
    Voilà, faire acte concret de résistance, ça commence en investissant un timbre.

  11. Commentaires et sur commentaires s’appuyant sur quoi? Du vent! Prendre le JDD comme parole d’évangile! Grotesque! Allez donc sur le site préfectoral concerné pour vous faire une saine opinion plutôt que de délirer!!!
    Qui à fait démonter certains bancs publics à Béziers??? Posez vous donc la question du pourquoi et du comment!
    Chaque situation est spécifique!
    Ce qui n’enlève rien à l’analyse politique et sociologique ,évidemment.

  12. Actuellement, quand on se connecte au site internet de la préfecture des vosges, http://www.vosges.gouv.fr/ , savez-vous quelle est la PREMIERE rubrique tout en haut de la colonne de droite ?
    Une rubrique écrite en deux fois plus gros que le reste et dans une case deux fois plus grosse elle-aussi que les suivantes ?
    Quelle est donc la priorité majeure de la préfecture des Vosges, la chose la plus importante pour cette préfecture ?
    Hé bien c’est : ACCUEIL DES ETRANGERS
    Alors que voulez-vous attendre d’une préfecture dont la première des priorités est celle-là sinon qu’elle traite sa population de façon dictatoriale ?
    De toute façon, en France, TOUS les élus considèrent être élus dictateurs pour le temps de leur mandat, et ils ont raison puisque RIEN n’est prévu pour que, entre deux élections, le peuple puisse s’exprimer sur l’action des élus. Vous êtes élus parce que vous aviez dit que vous alliez faire A, vous faites Z, il n’y a AUCUN moyen de vous virer, rien n’est prévu alors que ce devrait être le B-A-BA. Ajoutez à cela que si à une élection l’abstention était TOTALE, avec AUCUN votant SAUF UN, un seul, alors l’élection est valide et la personne pour qui cet électeur a voté est élue à… 100%. Hé oui, c’est ainsi que ça marche ! Nous élisons des dictateurs temporaires, pas des démocrates. Après, faut pas s’étonner que ceux qui ne sont même pas élus, mais nommés, par ces dictateurs temporaires, comme les préfets, genre cet Ory ou encore « l’Allemand » à Paris, soient pires encore qu’eux.

  13. Avec ces mesures de « confinement » de la parole, il faut comprendre qu’ils veulent lutter contre la propagation d’un virus bien bien plus contagieux que le Corona : le virus du mécontentement qui risque (pôvres d’eux) de dégénérer en révolte et une nouvelle jaunisse des ronds-points.

  14. Article 9. – La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l’oppression de ceux qui gouvernent.
    Article 12. – Ceux qui solliciteraient, expédieraient, signeraient, exécuteraient ou feraient exécuter des actes arbitraires, seraient coupables, et doivent être punis.
    Article 25. – La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.
    Article 26. – Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier ; mais chaque section du souverain assemblée doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.
    Article 27. – Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.
    Article 30. – Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires ; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.
    Article 31. – Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.
    Article 32. – Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité
    Article 33. – La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.
    Article 34. – Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
    Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

  15. Le zèle des petits chefs de mohamed macron. Vous voyez les gauchos, votez à gauche et sa vous revient dans la gueule.

  16. autant nous mettre tout de suite entre quatre planches, la co…… de certains n’a pas de limites, encore une preuve ci-dessus

    • Le gars parle avec non sens,le bon sens paysan et québécois ,sans doute ,sans doute aussi ,nourri de pensée steinerienne.
      Nous voyons bien là ,que derrière les meilleures intentions sanitaires du monde ,se cache un plan de contrôle généralisé des populations. Et c’est la Chine,qui est notre futur!

  17. La prochaine étape ? Interdit de penser ? Ha bon !!! Je vais essayer, tiens !

    • Impossible: vous allez pouvoir penser, mais uniquement selon la sainte pensée de trouduc

    • Impossible d’applique la loi de interdiction de parler, parce que il y a pas de policiers a chaque personnes. Les risques de se faire choppe son minime.

  18. Encore un « eau chaude-eau froide » à l’œuvre. Ceux-là sont encore pires que les énarques.

  19. On va voir ce que ce préfet va prendre comme mesures lors des débordements prévisibles liés au ramadam!

  20. Le gouvernement aidé des forces de l’ordre a mis six mois pour étouffer par toutes sortes de moyens (violences, amendes, complaisance des médias,…) la révolte des gilets jaunes qui était, sur le coup, une vraie désobéissance civile, un des seuls mouvements faisant réellement peur (ne parlons pas des défilés bon enfant et très encadrés de la fin 2019 organisés par les syndicats). Dès lors, les dirigeants ne se sont pas pressés pour éteindre la crise suivante pendant qu’il était encore temps (en Janvier par la production de masques par exemple), que cette crise ait été orchestrée ou non par les mondialistes. Au contraire, ils l’ont mis à profit pour expérimenter, cette fois en ordre de grandeur nationale voire internationale la recette qui avait marché un an plus tôt (de nombreux gouvernements, avaient alors eu fort à faire avec la contestation sociale). Un engrenage fascisant a ainsi été enclenché, et si la répression est actuellement au maximum envers les moutons (l’ambigüité quant à la gravité de la pandémie y est bien pour quelque chose), le déconfinement risque de se heurter à la colère des peuples. Mais, pour l’instant je ne vois que très peu l’once d’une désobéissance civile de grande ampleur: les fabricants locaux de masques, pourtant aux normes, attendent sagement l’ordre de produire alors que des gens meurent, des maires se voient retoquer leur arrêté sur le port obligatoire de masques sans rien dire, alors que c’est une mesure phare, etc….Il n’est donc pas étonnant qu’un Didier Raoult passe pour le De Gaulle de ce début du XXIe siècle, bien seul parmi un océan d’obéissants. Le déconfinement fait certainement très peur aux gouvernants, à tel point que micron devra venir souvent nous flûter pour tenter de désamorcer la bombe infernale, mais il est à craindre que l’exercice en cours d’ingéniérie sociale ne serve à nouveau de tremplin pour aller encore plus loin (traçage numérique, eugénisme organisé). Il n’y a peut-être que la faim qui mettra un terme à cette fuite en avant, mais hélas au prix vraisemblable d’une terrible guerre.

  21. Ce Préfet est un pauvre type et un malade sans limite.

    Qu’est ce qu’il fait ?

    CE PREFET ANGOISSE ET STUPIDE INTERPRETE DES CONSIGNES d’un ministre abruti, qui BIEN HEUREUSEMENT n’a jamais édicté un décret pour interdire de parler, et en cascade LES GENDARMES ANGOISSES à leur tour et SOUMIS A LEUR AUTORITE FONT PAYER LA NOTE ( 135 euros ) DE LEUR ANGOISSE aux citoyens, c’est à dire leur dette imaginaire au symbolique ( limité et représenté pour la majorité des gendarmes par LA LOI qu’ils appliquent bêtement )

    Je ne veux pas vous entrainer dans quelque chose qui vous désignerait comme posant un acte de rébellion que certains connards sont bien capables d’avancer ce qui n’est pas le cas.

    Ce n’est pas un acte de rébellion c’est un acte d’atteinte à votre être, à votre chair, un débordement inadmissible de la sphère publique sur votre entité corporelle intime qui n’est pas acceptable

    Le Préfet Pierre ORY OUTREPASSE SES FONCTIONS en s’attaquant à la parole, c’est à dire au corps intime du sujet.

    C’est du bluff, des fois que ça marche ! Mais est ce que ce type a compris ?

    Il s’agit d’UNE VOLONTE DE SERVITUDE « VOLONTAIRE » de la population

    Prenez EN GROUPE un avocat que cette injonction touche et renvoyez ce fonctionnaire en le limitant à sa place

    .

  22. ils sont entrain de monter la population les uns contre les autres
    D’apprendre aux gens a ce mefiez des uns des autres
    C’est grave, tres grave…………..

    Mais tout cela, c’est uniquement pour les francais de souche, les francais
    Pas pour les illegaux, binationaux et racailles
    Eux font ce qu’ils veulent, ordre a ete donne de les laisser tranquille
    Mais ce sont eux , pourtant, qui occupant les 3/4 des lits en soins intensifs

Les commentaires sont fermés.