Le sort du Québec n’a pas ouvert les yeux des Français sur ce qui les attend avec l’UE ?


Le sort du Québec n’a pas ouvert les yeux des Français sur ce qui les attend avec l’UE ?

.

Aussitôt que l’on prononce le mot « Canada », les Français entrent en état cataleptique :

« Ah… les montagnes!
Ah… Les lacs!
Ah… Les animaux sauvages! »

Les lacs, les montagnes et les animaux sauvages ne sont pas un programme politique!

L’État canadien s’est doté d’une constitution multiculturelle en novembre 1981 à l’occasion de la Nuit des longs couteaux, en l’absence et sans l’accord de l’État québécois. Cette constitution canadienne représente un crime politique haineux à l’encontre de l’humanité québécoise. Elle est illégitime au Québec.

La constitution de l’État canadien est un programme politique qui transforme en une structure post-nationale un état fondé en 1867 sur le principe de deux peuples fondateurs, les Anglais et les Français.

La constitution multiculturelle de l’État canadien programme toutes les institutions, systèmes et sous-systèmes dudit État. Ils appliquent ensemble, tous les jours, fériés ou non, jour et nuit, la multiculturalisation de la société canadienne et, partant, de la société québécoise qui en fait encore partie.

Le but est de verrouiller l’espace géo-politique du Canada pour qu’il n’y ait plus jamais, au grand jamais, de risque de souveraineté du Québec, de risque de partition du territoire canadien.

Les actions de l’État canadien et de son establishment dans les provinces ont franchi depuis longtemps les limites du cadre démocratique. Politiquement, les Canadiens ne se comportent pas comme des adversaires politques mais comme des ennemis des Québécois.

L’État canadien a imposé l’interdiction de la langue française dès après la création officielle du Canada en 1867. Ils ont pendu Louis Riel en 1865: il a fondé la province du Manitoba!

.

L’État canadien a occupé militairement le Québec en 1970. Ils ont emprisonné 500 militants souverainistes pendant des semaines, certains pendant des mois. Par la même occasion la police a volé les listes de membres du Parti Québécois et, depuis cinquante ans, les organes de surveillance de l’État canadien scannent les commentaires politiques.

En 1995, l’État canadien a naturalisé des dizaines de milliers d’immigrants dans la hâte avant le référendum sur la souveraineté. Il a par la même occasion investi des sommes colossales en propagande anti-souveraineté du Québec avec les impôts perçus auprès des Québécois.

En 2000, le parlement canadien a adopté la « Clarity Act » présenté par Stéphane Dion, la Loi dite sur la « Clarté ». Par le moyen de cette loi l’État canadien s’interdit la reconnaissance des résultats positif d’un référendum à l’ooccasion duquel la population québécoise affirmerait sa souveraineté. Stéphane Dion a été parachuté par l’État canadien à l’Union-Européenne.

L’État canadien impose depuis quatre ans une invasion migratoire massive à raison de 1 million d’immigrants par trois ans, ce qui constitue une forme d’occupation néo-coloniale.

.

Si les Français avaient regardé sans suffisance ce qui se passe de ce côté-ci de l’Atlantique depuis cinquante ans, ils ne seraient peut-être pas entrés volontairement dans le piège de l’UE qui considére l’État français comme un sous-traitant peuplé de subordonnés.

Dans ces conditions, on parlera un jour du « problème français » comme on parle du « problème Noir » aux États-Unis. Le « problème Noir » est l’équivalent canadien du « What does Québec want? » depuis soixante ans puisque la nation québécoise est un problème pour le Canada. L’État canadien a trouvé dans sa constitution multiculturelle illégitime de 1981 la solution au « problème québécois ». Stéphane Dion trouvera-t-il une solution au « problème français » en devenir ?

Depuis 1760, le régime colonial Anglais nous a imposé cinq constitutions pour nous assimiler. Alors, vu d’ici, l’assimilation de la France est programmée par l’UE tout comme l’assimilation du Québec est programmée par l’État canadien. C’est écrit dans le ciel. Ce sont deux structures post-nationales mondialistes.

Il est dommage que les deux cultures ne communiquent pas davantage sur un sujet aussi vital.

« Mais, mais , mais… et les montagnes et les lacs et les animaux sauvages..? »

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Le sort du Québec n’a pas ouvert les yeux des Français sur ce qui les attend avec l’UE ?

  1. François des GrouxFrançois des Groux

    Pourquoi tomber en « état cataleptique » au mot « Canada » ?

    Parce que cela fait rêver tout simplement et que… cela fait du bien.

    Les grands espaces, les animaux sauvages, les paysages grandioses mais aussi une vie « à l’américaine » (avec la facilité de parler en Français) tout comme la gentillesse des Québécois font que l’attirance pour le Québec est justifié.

    Mais je me garderais bien de critiquer les Québécois puisqu’ils affrontent les mêmes turpitudes qu’en France : religion du progressisme/multiculturalisme, gauchisme, haine de soi (avec la culpabilité du colonialisme en moins… quoique avec les autochtones…)

    Comme en France, je vois une partition entre Montréal et la capitale nationale; entre certaines banlieues communautarisées et la province « profonde » (Abitibi, fjord du Saguenay, Gaspésie…)

    Enfin, moi, si je devais me réfugier quelque part pour échapper à la charia et aux islamistes, ce serait bien en Laponie ou… dans les Monts Valin !

    1. AvatarDorylée

      Comme nous ! Sauf que nous, nous sommes trahis de l’intérieur par ceux que la majorité élit (majorité au sens de la loi électorale. Seule valable. Qu’on se le dise ! )

  2. Avatardurandurand

    Rien ne m’étonne partout ou les socialopes sont aux pouvoirs , ou dirigeant les instances , ils foutent la merde avec leur immigration ,leur multiculturalisme ,ce qui nous prouvent quelque soit le pays ou les rouges sont aux manettes ils détruisent l’état nation , sanctionne les patriotes ,favorise l’immigration incompatible avec le mode de vie occidentale , le gauchisme est à éradiquer de la surface de la Terre tout comme l’islamerde , la terre ne s’en porterai que mieux !

  3. AvatarOrange

    L’immigration islamique est un crime. Ces gens dénaturent les sociétés et en font des enfers d’ambiances hyper négatives, de jihad judiciaire, communautaire, religieux. Ils imposent des valeurs arriérées et destructrices, Les musulmans souillent tous les lieux. J’ai mal au coeur pour le Québec et la France. Il faut interdire l’islam.

    thereligionofpeace.com
    https://www.jihadwatch.org/2020/03/egypt-survey-shows-that-women-approve-of-female-genital-mutilation-more-than-men-do
    traduction de toutes les rubriques avec le menu droit de la souris.

  4. AvatarFomalo

    Merci à [email protected] pour cet historique.Je n’avais pas pris la mesure et me posais il y a quelques jours la question de la nature de la « Constitution » du Canada. J’ai compris ce qu’il en était en lisant « multiculturelle » depuis le 4novembre 1981 (où Levesque s’est fait court-circuiter de nuit). Ci-dessous un article complet et très intéressant https://lesmanchettes.com/actualites/politique/171-tel-pere-tel-fils-justin-trudeau-pierre-elliott-trudeau.
    Je me demande à présent de qui le maqueron est-il le fils putatif…

  5. Avatarkarr

    J’ai personnellement vécu deux ans au Québec de 86 à 88,et y suis retourné quelquefois par la suite.
    En dehors du fait qu’ils parlent le Français les Québecois sont des Nord-Américains,ils vivent exactement comme aux Etats-Unis,le chanteur Charlebois le dit dans l’une de ses chansons,leur culture est totalement anglo-saxonne,il est très difficile pour un français de s’y intégrer,et bien entendu il y a le climat,les hivers sans fin et les étés beaucoup trop chauds et lourds.
    Dans les années 80-90 les québecois déclaraient que la Terre est à tout le monde,cela justifiait le remplacement de population puisque le Canada connaît une très grave crise démographique,les québecois stigmatisaient le Front-National et ne se privaient pas de critiquer la politique française face au mouvement indépendantiste de la Nouvelle-Calédonie.
    Avant les grands bouleversements des années 60 et la Révolution Tranquille,les familles de la Belle-Province étaient très nombreuses,désormais la population est fort âgée,la société québecoise est très cosmopolite,dans ces conditions à quoi servirait l’indépendance de cette province,sur quoi reposerait-elle?
    Nous pouvons espérer un redressement grâce au Rassemblement National et aux autres mouvements souverainistes de France,malheureusement il semble que le sort du Québec soit déjà scellé,la population n’y est que de 6 ou 7 millions,l’économie dépend pour beaucoup du grand voisin Américain.

    1. AvatarFomalo

      La population du Québec est équivalente à celle de la Suisse.L’économie de ce pays pourrait donc être équivalente(avec des traités bi- internationaux et des indépendances bancaires) puisque la Suisse, centrale à l’Europe n’est pas « européenne’, contrairement à ce que vont devenir l’albanie et la macédoine…Courage au peuple québécois!

    2. AvatarLucomoto

      Bonjour Kerr,

      Vous avez vécu ici il y a plus de trente ans. C’étaient les années les plus noires, les plus impossibles à vivre que j’aie moi-même eu a subir en tant que Québécois dans mon pays. Comme tant d’autres.

      Économiquement: clivage abyssal entre ceux qui avaient une job – aussi modeste qu’en soit le salaire et le nombre d’heures travaillées – et ceux qui n’en avaient pas. Dans ce contexte il y avait un réel ressentiment anti-étrangers, ces « voleurs de job ». Je n’excuse pas cette rancoeur, je la replace dans le contexte.

      Politiquement: 1980, échec référendaire sur la souveraineté. Le Oui à 40%. Comment les jeunes Québécois vont-ils entretenir un rapport d’appartenance envers telle société et considérer l’avenir avec optimisme ? « No future! »

      Novembre 1981: coup de force constitutionnel de l’État canadien pour assujettir le Québec au « Canada ». L’État canadien opérationnalise cette impasse existentielle collective en promettant des droits individuels aux peuples de la Terre et en présentant le « Canada » comme un paradis alors que des centaines de milliers de Québécois sont condamnés à une existence misérable. Le droit au travail n’est pas reconnu dans la Charte des droits de l’État canadien… Peut-être avez-vous succombé au charme dramatique de cette tromperie en venant au Québec à cette époque?

      Depuis vingt ans Internet a changé la donne. Nous sommes nombreux à avoir redécouvert la France par le moyen de la réinformation. Nombreux à renouer avec nos racines culturelles coupées il y a 260 ans par la Conquête. Nombreux à mieux comprendre ce qui se passe chez vous.
      Les sites patriotes français et québecois transmettent l’information pertinente de manière pertinente.
      Cet intérêt demande des efforts, je le sais bien.
      Mais ces efforts créent un capital d’expériences nationales qui restent à être partagée.

Comments are closed.