Pas de masques, pas de tests, pas de respirateurs… et si c’était la faute à l’UE que vénère Macron ?


Pas de masques, pas de tests, pas de respirateurs… et si c’était la faute à l’UE que vénère Macron ?

.

J’ai peut-être un début d’explication à l’absence de réponse du gouvernement Français suite à la proposition de certains industriels Français de fabriquer des respirateurs.

Des industriels français proposent de fabriquer des respirateurs artificiels… Macron refuse !

.
Il n’a échappé à personne que l’UE s’occupe fort du calibrage de nos tomates.
Ceci étant un exemple démontrant si besoin était des pouvoirs restant aux gouvernements des états dans l’UE en matière économique.
C’est à dire aucun, plus aucun pouvoir de décision dans le domaine économique comme dans beaucoup d’autres d’ailleurs.

.
Pour fabriquer des respirateurs, il faut l’aval de Bruxelles, et donc de Merkel (en faisant court) mais Merkel a aussi ses propres intérêts qui (et depuis longtemps) passent avant les nôtres.
Bref, il en est de la chloroquine comme des respirateurs et des masques, tout cela doit d’abord être dûment approuvé, certifié, contrôlé par l’UE.

.
Rien, absolument rien en matière de production, de mise sur le marché, d’homologation, ne peut se faire sans que les fonctionnaires de Bruxelles n’aient donné leur aval, leur avis, leur accord, sans qu’ils aient en accord avec les traités et l’union économique (qui répartit la production, la fabrication, la vente, la teneur permise des matériaux, la couleur, les dimensions etc.) n’aient autorisé le produit à exister dans tel ou tel pays de cette UE.

Et s’ils estiment que la fabrication en France ne serait pas conforme aux traités, et bien cette fabrication n’aura pas lieu et micron n’a rien à dire, il n’a qu’à s’écraser et expliquer, s’il le peut à sa population, qu’il est mieux que le nombre de morts augmentent tant que le formulaire 178423690 n’a pas été dûment signé tamponné en 24 exemplaires par le fonctionnaire Trucmuche du comité 120 qui d’ailleurs devra lui même ensuite consulter une bonne douzaine de lobbyistes qui font le pied de grue dans les couloirs de nos très chères institutions Européennes.

.
En d’autres termes, si dans 10 ans la France obtient une autorisation, partielle, de fabrication de masques et de respirateurs, on aura été vite.

.
D’ici là , crevez, bons peuples de l’Union. Mais sachez que l’UE vous protège et vous aime !!!!

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Pas de masques, pas de tests, pas de respirateurs… et si c’était la faute à l’UE que vénère Macron ?

  1. Avatarjojo

    c’est exactement cela
    et n’oubliez pas, les cotons tiges seront interdits dès cette année car mauvais pour notre santé……..
    Je ne comprends pas ce que font encore pologne, autriche, hongrie, tchequie ou slovaquie dans cette Europe de bruxelles
    Ils n’ont rien à dire car c’est merkel qui décide de tout

  2. AvatarCayssials

    Voilà à quoi sert l’UE cette merde infâme ,ce sont tous des incapables ,et ils seront responsables du nombre de morts en Europe.
    Fuyons cette u e qui sert à rien sinon tuer son peuple
    Je le dis et le répète ils sont pire que les nazis

  3. AvatarChristian

    on a pas de masques,… mais le chaton Macron (il se compare à Clemenceau le Tigre mais n’est pas un héros qui veut) va envoyer 2 portes hélicoptères dans les dom tom !!!! on est dingue collectivement d’accepter de dépenser des milliards dans ces conneries qui plaisent aux lobbys militaires et dans le même temps on est incapable de fabriquer des masque FP2….

    1. Avatarvieux bidasse.

      Hier soir, je suis « tombé » quelques instants sur sa majesté sur la boîte aux menteries.
      L’autocrate – et sa cour, ne manquaient pas de masques.

      1. Charles Martel 02Charles Martel 02

        Nous avons faits la même observation et le comble c’est que le freluquet et sa bande avaient des masques FFP2 alors que le personnel soignant devait se contenter de simples masques chirurgicaux. Les privilèges royaux sont de retour, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, Macron et ses enfoirés de « sinistres » n’en ont rien a foutre si les sans dents crèvent, pour eux il y a tout ce qu’il faut. et d’ailleurs je me posais une question :
        Il y a maintenant un bon nombre de personnes guéries et qui donc, ont développés des anticorps dirigés contre ce virus. On pourrait préparer du sérum antivirus à partir de prélèvements sanguins, bien sûr on ne pourrait pas traiter tout le monde avec un sérum anti-coronavirus il n’y en aurait pas assez, mais on pourrait traiter les cas lez plus graves pour augmenter leurs chances de survie. pourquoi n’en entend on pas parler?
        J’ai ma petite idée là dessus. Il doit certainement y avoir des doses de sérum anticoronavirus, mais ces doses doivent être bien planquées et réservées à tous ces beaux et gras messieurs de l’élite macronienne qui nous mentent, nous font chaque jour la leçon et nous prennent pour des cons depuis le début de cette crise

        1. AvatarVictoire de Tourtour

          Et sans doute en va-t-il de même pour les cliniques privées et leurs 4000 lits disponibles, réservés sans doute au cas où notre élite macronesque, sa famille et ses proches auraient des problèmes de santé:pas question de se mélanger avec « ceux qui ne sont rien ».

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    VIDEO : Où sont les masques ?
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=GCSjpYVC9Dw
    DATE : 23 mars 2020
    CHAÎNE : Pangolin Production
    DURÉE : 8’17 »

    Le 23 février dernier, Olivier Véran assurait que la France était prête à affronter l’épidémie de coronavirus. Entretenant cette fiction de préparation, le gouvernement a promis pendant trois semaines, aux professionnels (médecins, hospitaliers, pharmaciens, soignants des EHPAD, pompiers, policiers…), des équipements de protection basiques, à commencer par les masques, qui ne sont jamais arrivés, ou au compte-gouttes. Le 20 mars, Olivier Véran a finalement reconnu à l’Assemblée que la France n’était pas préparée, et le 21 mars en conférence de presse que les stocks de masques étaient peu fournis. Retrouvez dans ce document trois semaines de déclarations pour le moins étranges, sinon oxymoriques, qui ont réduit les professionnels de santé à une attente toujours vaine, et les ont exposés, avec leurs patients, à un risque toujours plus élevé. Il y avait des masques et en même temps il n’y en avait pas. La France était prête et en même temps elle ne l’était pas. Ah, si les envolées compassionnelles et le lyrisme louangeur, promulguant l’héroïsme de nos soignants, avaient pu se traduire en masques, tests, blouses, gel et gants : mais après tout qu’y peut le gouvernement ? Vous savez bien que les français sont irresponsables

Comments are closed.