Virus : réactifs Chinois et Russes, incompétents Italiens et Français !


Virus : réactifs Chinois et Russes, incompétents Italiens et Français !

.

On ne parle que de lui ! On fantasme sur ses origines, on accuse tantôt la Chine tantôt les USA (tiens, cette fois, personne n’accuse la Russie ?) de l’avoir fabriqué et diffusé, on extrapole des données peu significatives pour prévoir des millions de morts, de quoi parleraient les journalistes et les pseudo-experts aujourd’hui sans ce Coronavirus?

Certes on en meurt, mais on meurt de bien d’autres causes encore dans des proportions beaucoup plus grandes. Ce que personne ne dit mais que certains comprennent, c’est que finalement, quelle que soit son origine, ce virus aura l’avantage de révéler les compétences et les incompétences des gouvernements mondiaux.

Pour aller droit au but, disons qu’il y a 2 types de ripostes, qui ont chacune abouti à une série de conséquences bien différentes.

Il y a eu d’un côté ceux qui, capables d’anticiper (« Gouverner c’est prévoir ») ont pris de fortes mesures dès le début de la crise (Chine et Russie). La Chine, certes durement frappée car le virus en est parti, a pu limiter les dégâts et on considère aujourd’hui que le virus y a été éradiqué. La Russie pour le moment est épargnée. Certes le nombre de personnes contaminées augmente chaque jour mais actuellement aucun malade n’a besoin d’assistance respiratoire et on ne compte que 2 décès, de personnes âgées déjà atteintes de pathologies lourdes (cancer, diabète, hypertension, cholestérol).

De l’autre, une cohorte d’incapables se riant des Chinois (« Pensez-vous, une dictature… ») et ne prenant de mesure qu’après quelques centaines de morts. L’Italie et la France en sont le meilleur exemple, deux pays devenus des taudis à ciel ouvert dont la puissance passée n’est plus qu’un lointain souvenir.

Ces incapables prennent actuellement des mesures qui, si elles peuvent peut-être ralentir la propagation du virus, ont l’effet immédiat de couler l’économie de leurs pays. Enfermer les citoyens chez eux, c’est les empêcher d’aller travailler, c’est donc faire fermer des entreprises et créer de nouveaux chômeurs.

On est en droit de se demander si, finalement, ce virus n’est pas un excellent prétexte pour ces dirigeants qui savent parfaitement que leurs pays sont en faillite. Ils rejetteront ainsi, après l’extinction des feux, la faute sur ce damné virus! Et nul doute que leurs électeurs les croiront et seront prêts, après quelques années de chaos, à voter à nouveau pour eux ou pour leurs clones.

Situation en Russie

La Russie pour le moment est épargnée. Certes le nombre de personnes contaminées augmente chaque jour mais actuellement aucun malade n’a besoin d’assistance respiratoire et on ne compte que 2 décès, de personnes âgées déjà atteintes de pathologies lourdes (cancer, diabète, hypertension, cholestérol).

Ceci est sans nul doute dû aux réactions de Vladimir Poutine qui a, dès le début de la crise, bloqué les frontières (en Europe, au contraire, on les ouvre depuis des décennies à toute la lie de la planète) tout d’abord des pays les plus contaminés (Chine et Iran) puis très rapidement à tous les étrangers. Actuellement, seuls les étrangers ayant un permis de résidence peuvent entrer en Russie, où ils sont immédiatement placés en quarantaine à leur domicile. La surveillance à Moscou est assurée par un réseau de caméras à reconnaissance faciale et tout contrevenant risque l’expulsion immédiate et définitive.

Le gouvernement a par ailleurs décidé de ne pas enfermer de force les citoyens, conscient qu’une telle décision entraînerait une catastrophe économique. Des mesures d’incitation ont été prises, mais pour le moment chacun est libre d’aller et venir dans le pays. Seules écoles et salles de sport et de concert ont été fermées pour 3 semaines. Centres commerciaux, magasins et restaurants sont ouverts, les entreprises sont libres d’ouvrir ou non, les services publics fonctionnent normalement, et aucune restriction de circulation n’est imposée.

À Moscou, le maire a demandé aux citoyens de plus de 65 ans ainsi qu’à ceux atteints de diabète et de maladie cardiovasculaire de se mettre chez eux en quarantaine. Une petite compensation financière leur sera versée. Là encore aucune mesure de coercition, on préfère compter sur l’autodiscipline.

Il existe bien sûr des plans de réaction dans l’hypothèse d’une explosion du nombre de contaminés (560 à ce jour sur l’ensemble de la Russie, une grande majorité à Moscou) mais il est clair que tout sera fait pour préserver l’économie du pays et donc la situation de chaque citoyen.

Certains insinuent dans les médias occidentaux que le gouvernement russe ment et minimise le nombre de victimes. Il est très facile de montrer que cela est faux : s’il y avait par exemple à Moscou non pas 500 mais 10 000 personnes contaminées, statistiquement il y aurait déjà eu plusieurs centaines de morts puisque les décès dus au virus surviennent après à peine une vingtaine de jours. Ces centaines de morts ne seraient pas passés inaperçues, les familles se seraient exprimées sur les réseaux sociaux, Télégram, etc. etc. Et les médias européens se seraient fait un plaisir de publier des photos des « hôpitaux débordés », des « morgues pleines » etc. etc.

Or, rien de tout cela. Les chiffres officiels sont donc globalement exacts et il est à noter que même les membres de l’opposition au gouvernement, pourtant d’habitude très virulents, ne critiquent quasiment pas ni les chiffres officiels, ni les mesures prises par le gouvernement. Alors on peut toujours critiquer – à raison – le manque de masque dans les pharmacies (mais franchement, à quoi sert un masque hormis pour les personnels soignants…?)

Les mesures prises par Vladimir Poutine s’avèrent donc pour le moment efficaces et permettent aux organismes de santé de se préparer à une éventuelle accélération de la maladie sans que personne ne puisse dire si cela arrivera ou non demain en Russie.

Nul doute que ce virus aura été un excellent révélateur d’incompétence… et sans doute un excellent prétexte pour expliquer la faillite de certains pays occidentaux !

Boris Genadevitch Karpov

https://ripostelaique.com/virus-reactifs-chinois-et-russes-et-incompetents-italiens-et-francais.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “Virus : réactifs Chinois et Russes, incompétents Italiens et Français !

  1. Avatarjojo

    et coree
    et japon
    et hong kong
    et singapour
    …………………….aucun problem
    Espagne, france, pays bas, belgique = tiers monde

    Reply
  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Exact cette épidémie est un excellent révélateur du niveau de compétence et d’intégrité des gouvernements et là on voit très bien qu’en France on est gouvernés par des gougnafiers, des incompétents notoires et criminels qui n’ont que foutre de voir mourir des français. Nos grands « yakas » sont indignes des postes qu’ils occupent et devraient être jugés pour crime contre l’humanité.

    Reply
  3. AvatarPJP

    v Poutine a fait envoyer 12 avions cargo avec le personnel et tout le matériel pour aider l’Italie, nous on demande des volontaires bénévoles pour un coup de main dans les hôpitaux ainsi que dans l’agriculture . En plusieurs décennies notre coqcorico gaulois a perdu toutes ses plumes . Il y aura un nouveau Nuremberg , le dossier prend du volume jour après jour

    Reply
  4. Avatar@D.P.

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article. L’augmentation de cas trouvés de COVID-19 est la conséquence directe du fait, que la Russie a triplé la production des tests pour la contamination depuis la semaine dernière (vu à télé sur 1tv.com). Donc, avec la couverture de tests plus importante on trouve plus de cas latents. Cependant, la mortalité reste à niveau très bas : 3 sur 658 (https://www.worldometers.info/coronavirus/).

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *