« Restez chez vous les Parisiens avec vos microbes ! »


« Restez chez vous les Parisiens avec vos microbes ! »

.

Et si la partition du territoire ne concernait pas que les zones islamisées de non-droit ?

Et si, en l’espace de 40 ans, la France s’était transformée en bombe à fragmentation multiple ?

Car, à la traditionnelle « lutte des classes » s’ajoutent désormais la lutte des races et celle des âges, des origines et des espaces : musulmans contre chrétiens et juifs, générations d’immigrés contre Français de vieille souche, Noirs/racisés contre Blancs et Asiatiques, jeunes progressistes branchés contre vieux réacs, connectés de la start up nation contre Gilets jaunes déclassés  et, aujourd’hui, Parisiens contre provinciaux.

A l’heure du confinement, les Parisiens se sont rués sur leurs résidences secondaires, notamment à l’Ouest, en Bretagne et dans les îles, rappelant peut-être aux plus anciens les mauvais souvenirs de l’exode de 1940.

Sauf que les Parisiens ne fuient pas les hordes nazies mais le coronavirus : ils s’en vont se réfugier en 4×4 hybride dans leur cottage normand, leur longère du golfe du Morbihan ou leur maison basse de Vendée.

En d’autres termes, les électeurs d’Annie Dingo, de Buzyn-Griveaux et des écolos anti-cheminées « qui polluent » et diesel « qui pue » vont retrouver leurs voisins gilets jaunes désargentés pour respirer le bon air de la campagne, loin des microbes pathogènes, des clodos, des migrants, des rats et autres parasites urbains.

Ces parisiens snobs, râleurs, souvent aisés, pesteront contre le coq qui chante, les vaches et leurs mouches, le tracteur et la boue. Peut-être en profiteront-ils pour porter plainte contre les cloches qui sonnent trot tôt, bousillant la grasse matinée de leurs geeks d’enfants pressés, exigeants et impolis.

D’un autre côté, ces réactions hostiles paraissent navrantes : solidarité, fraternité, unité de la Nation paraissent de vains mots. Après la défaite de 1940, le marché noir n’avait-il pas enrichi également certains maquignons vendant leurs marchandises à prix d’or aux Jambier de la capitale ?

On se dit alors qu’il ne faudrait pas une troisième guerre mondiale et un second exode car ce serait assurément, en République macronienne, « chacun pour soi et tout pour ma gueule » !

.

Ambiance tendue à Noirmoutier après l’arrivée de Parisiens confinés

Égoïstes, irresponsables, inconscients, sur les réseaux sociaux, les Noirmoutrins n’y vont pas de main morte contre les Parisiens venus s’installer sur l’île dans le contexte du coronavirus. Une situation tendue alors que la population aurait au moins doublé en un week-end.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/noirmoutier/coronavirus-ambiance-tendue-noirmoutier-apres-arrivee-parisiens-confines-1802184.html

.

Ré, Belle-Île, Groix… les Parisiens se confinent sur les îles, et ne sont pas forcément les bienvenus

La déferlante de Parisiens fuyant le confinement dans la capitale agace les habitants des îles vendéennes et bretonnes autant qu’elle les inquiète.

https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200318.OBS26267/re-belle-ile-groix-les-parisiens-se-confinent-sur-les-iles-et-ne-sont-pas-forcement-les-bienvenus.html

.

Covid-19: l’arrivée des Parisiens en Vendée déclenche la colère des locaux sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, les Vendéens se déchaînent contre l’arrivée des Parisiens. Particulièrement sur l’île d’Yeu et l’île de Noirmoutier

https://actu.fr/societe/coronavirus/covid-19-larrivee-parisiens-vendee-declenche-colere-locaux-sur-reseaux-sociaux_32334038.html

.

Coronavirus : des touristes se réfugient en Vendée, « ils vident nos magasins, nos stations essence »

A Noirmoutier, sur l’île-d’Yeu, quelques heures avant le confinement, des centaines de voitures, souvent immatriculées 75, ont débarqué par le pont ou par ferry. Sur place, les habitants poussent un coup de gueule.

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-des-touristes-se-refugient-en-vendee-ils-vident-nos-magasins-nos-stations-essence-1584471835

.

« Restez chez vous avec vos microbes ! » : les locaux pestent contre les exilés urbains

REPORTAGE. Bien avant les annonces d’Emmanuel Macron, beaucoup d’habitants des grandes villes ont plié bagage, direction les maisons secondaires.

Planche de surf sur le toit de sa voiture, Jules* ne pensait pas enfreindre les règles en allant « prendre quelques vagues » mercredi de bon matin.

« Ils sont nombreux à créer la confusion entre confinement et vacances à la mer… » regrette Patrice Robillard, le maire de Grand-Village, commune de l’Île d’Oléron où le surfeur, immatriculé en Gironde, a été arrêté in extremis par un policier municipal.

« Ils », ce sont les résidents secondaires. Depuis le début du week-end, alors qu’enflait la rumeur d’un confinement total pour lutter contre la propagation du coronavirus, ce sont des milliers de Français qui ont quitté les grandes villes pour rejoindre leurs maisons de vacances…

Un afflux massif qui n’est pas forcément perçu d’un bon œil par les locaux. « Sur les réseaux sociaux, il y a des réactions assez vives, je ne vous le cache pas », confie Patrice Robillard…

Depuis l’annonce du confinement par le président règne donc une certaine animosité dans les villages d’habitude désertés à cette époque de l’année…

Brouilles sur Facebook et inquiétudes plus profondes

Nathalie, elle, était loin d’imaginer que sa venue pourrait la brouiller avec plusieurs de ses amies […] « T’aurais dû rester à Paris », « Merci pour ce rappel à l’ordre, on est très inquiets de cette arrivée massive de Parisiens », « Ma copine est infirmière, on n’en peut plus », « Les hôpitaux ne sont pas équipés pour toutes ces arrivées », fleurissent, entre autres, sur son mur Facebook.

La saturation des hôpitaux : c’est l’inquiétude majeure des habitants de ces bourgades […] Mon mari a croisé nos voisins, qui leur ont expliqué que l’hôpital le plus proche n’avait que deux ventilateurs à oxygène. Comme il y a beaucoup de personnes âgées dans notre village, on comprend leur inquiétude », tempère Nathalie…

[…] « Et voilà, ils ne savent même pas retenir le virus, ils ont lâché leurs gosses dans la rue. Je crois que je vais tirer des coups de feu en l’air pour commencer » […] Sur certains marchés, les « restez chez vous avec vos microbes ! » ou « dégage, t’as rien à faire là ! » sont désormais monnaie courante, comme en témoigne Sylvie, poissonnière d’une ville balnéaire…

Afin d’éviter la confusion entre « confinement strict » et « vacances en famille », la préfecture de Charente-Maritime a annoncé mercredi avoir demandé aux huit maires de l’île de prendre des arrêtés municipaux pour interdire l’accès aux plages.

https://www.lepoint.fr/societe/restez-chez-vous-avec-vos-microbes-les-locaux-pestent-contre-les-exiles-urbains-18-03-2020-2367820_23.php

.

Victor Pivert, l’archétype du Parisien arriviste, colérique et sans scrupules (Rabbi Jacob)

 

Note de Christine Tasin

On comprend l’agacement des provinciaux envahis par les électeurs d’Hidalgo et de Piolle, c’est sûr.

Mais il faut quand même rappeler que le grand fautif c’est Macron qui, en ne fournissant pas des tests gratuits à tout le monde a permis à des centaines de milliers d’habitants des grandes villes de venir répandre le coronavirus là où il n’était pas, ne se sachant pas contaminé…

Il s’agit même d’une double faute, parce que, en sus, ils ont laissé fuiter l’info du confinement pendant plus de 24 h, délibérément, permettant aux hordes de gauchos et autres mondialistes de quitter Paris… où il n’y aura pas assez de lits d’hôpital ni de respirateurs…

Macron assassin !

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “« Restez chez vous les Parisiens avec vos microbes ! »

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Oui on a une déferlante de parigots (probablement fidèles supporters d’Hidalgo la gourdasse) dans le sud-ouest, toujours arrogants et se prenant pour des êtres supérieurs et confondant effectivement confinement et vacances, lâchant leurs niards dans les rues et se baladant partout en vélo ou sur les plages. Ces parigots sont vraiment puants, et non contents de ça ils dévalisent les commerces et viendront encore gueuler contre le coq ou la vache de la ferme d’à coté. Vraiment une populace de merde!!

  2. AvatarLangevin

    C’est la propagation du virus,et ça ressemble à la propagation des migrants,qu’ils avait organisé,au départ de Calais,pour les répandres dans toute la France

  3. PacoPaco

    Comme quoi, habiter dans le trou du cul du bled, ça a du bon… Tout à l’heure suis allé faire deux courses au Super. Pour « humer » l’air. les pandores au grand rond point névralgique, une caissière avec le masque et ça rigole plus trop dans les travées. Je sors plus avant un bon bout de temps maintenant. Nous sommes parés ! Ben ouais quoi, on est des vieux, on veut pas finir comme dans « Soleil Vert ! »…

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    CONFINEMENT

    On va avoir le choix, on en a de la chance ! Le gouvernement nous confine mais libère les migrants et ne les raccompagnent p aux frontières

    – Justice : des juges ordonnent la libération de tous les clandestins en attente d’expulsion des centres de rétention de Bordeaux, Toulouse et Rouen
    :::: http://www.fdesouche.com/1350515-justice-un-juge-bordelais-a-ordonne-la-liberation-de-12-sans-papiers-en-centre-de-retention

    ET

    Ne les oublions pas non plus ceux-là : LIBRES aussi les djihadistes à quoi joue le gouvernement !

    Terrorisme : « faut-il redouter ces djihadistes bientôt libérés de prison ? »
    :::: http://www.fdesouche.com/1350365-terrorisme-faut-il-redouter-ces-djihadistes-bientot-liberes-de-prison

    Et Erdogan, déjà avec des arrières pensées ? Si les nôtres s’endorme, le chef ottoman lui est bien réveillé et compte bien faire pencher la balance vers son empire après la victoire sur le coronavirus en le substituant par le coranovirus.
    – Erdogan présage les éventuelles transformations du monde à cause du coronavirus
    :::: https://fr.sputniknews.com/international/202003191043323214-erdogan-presage-les-eventuelles-transformations-du-monde-a-cause-du-coronavirus/

    D’ailleurs un de ses ministres avait promis :
    – Un ministre turc : « 1 million de migrants iront bientôt en Europe. Les gouvernements européens tomberont, leurs économies seront déstabilisées »
    :::: http://www.fdesouche.com/1342583-la-turquie-decide-douvrir-ses-frontieres-et-de-laisser-les-migrants-syriens-entrer-en-europe-par-voie-terrestre-ou-maritime

    Car d’une façon ou d’une autre les Turcs veulent mette la main sur l’Europe
    – Turquie : Erdogan à Bruxelles aujourd’hui pour discuter de « l’ouverture de nouveaux chapitres des négociations d’adhésion »
    :::: http://www.fdesouche.com/1346607-turquie-erdogan-a-bruxelles-aujourdhui-pour-discuter-de-louverture-de-nouveaux-chapitres-des-negociations-dadhesion

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bizarre ! On parle déjà de vaccin ?! Ça va vite. Et le sérum ?

    Normalement le vaccin c’est pour prévenir, le sérum pour guérir.

    Bref, ce que je veux dire c’est qu’on nous prépare à l’obligation de vaccination ; car si ce n’est pas pour une raison, ce sera pour une autre mais il faut vacciner systématiquement les populations ! Pourquoi ?

    Les français, pour le moins ont été allergique au vaccin 11 et sont de plus en plus méfiants concernant la vaccination en générale. Certains, sans doute ayant eu vent que certain vaccin est à l’origine de « cette maladie orpheline qui n’en est plus une tant il y a de cas » : la sclérose en plaques.

    Pour d’autres, il s’agit tout simplement de manque de certitude concernant l’efficacité ou tout simplement craignant d’autres choses que l’on classe parmi les thèses complotistes.

    Toujours est-il que je la vois s’approcher et devenir grosse comme une maison l’obligation de vaccination, présentement contre le coronavirus, et plus généralement contre tout. Simplement obligation générale de vaccination qui s’accompagnera de sanctions pour tous ceux qui s’y soustrairont.

  6. AvatarAlmatho

    Décidément le parigot bobo n’a pas la côte, j’habite un petit village de province et depuis quelques jours on les voit arriver, on les reconnait vite, l’air arrogant, méprisant, supérieur le ton moralisateur. Ils savent tout ils ont droit à tout, ils râlent tout le temps avec leurs accents de merde. Cet article est très pertinent et criant de vérité ces parisiens la France profonde ne peut plus les voir, et partout où ils vont ils mettent la pagaille.

  7. AvatarMarczl F'

    Bonjour je vis en Ardèche , ici aussi on a vus deux familles de parigos débarquer , dans leur mas secondaire, des grandes gueules qu’on va vite mater, ici on vit à notre façons et non pas la leur.

    1. Avatardurandurand

      Comme l’on dit , parigot tête de veau , parisien tête de chien , je suis comme vous je ne les supporte pas les parigots.

    2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Que continuent de sonner les cloches et de chanter le coq et les provinciaux de vivre tranquilles, en paix et joyeux dans une vie encore un peu heureuse et relativement libre si c’est possible.

      Quand les parisiens ou les habitants de grandes villes ont décidé de se retirer en province, c’est bien pour quelque chose. Ils étaient au courant. En France il y a cette sale manie du droit des nouveaux venus, quels qu’ils soient de vouloir tout changer à leur convenance faisant fi de ceux qui sont là depuis des lurettes.

  8. Avatarcaiusbonus

    Il y a ben des manières d’expliquer à ces prétentieux gauchos boboïdes friqués qu’ils nous les brisent et que ça ne va pas durer….

  9. HopliteHoplite

    Ils étaient bien contents ces locdus de vendre leurs baraques 4 fois leur prix aux cons de parigots. Maintenant ils gueulent parce qu’ils viennent dans LEURS maisons! Et les restaurants des îles qui facturent 35€ une assiette de 4 coquilles saint Jacques ils gueulaient sur les parigots aux mois de juillet ?

Comments are closed.