Schiappa versus Zemmmour ? Une gamine face au Président de la France

Publié le 12 février 2020 - par - 4 commentaires

.

Hier j’ai vu une gamine et en face on avait le Président de la France, la vraie, pas l’ersatz de ce qu’est devenue notre nation.

.

Zemmour a adopté une attitude un peu hautaine. On avait l’impression qu’il était un peu détaché et moins concerné qu’à l’habitude, il n’est jamais aussi bon que lorsqu’on lui met un interlocuteur à sa dimension. Il a affirmé quelques vérités mais je trouve que l’on s’est un peu trop habitués à entendre des énormités que même un Zemmour ne relève pas, tellement elles sont presque inscrites dans l‘inconscient.

.

Je n’ai pas la prétention de dire mieux que le chroniqueur mais j’ai une vision autre de cette discrimination qu’il semblerait que l’on fasse subir à tous ces pauvres immigrés. Je pense qu’il faut prendre les choses à leur début pour comprendre la forfaiture. Le peuple Français a été stigmatisé dès le début par une gauche qui lorgnait vers le potentiel électoral que générait l’arrivée massive des immigrés dès le début des années 80. Pour mieux faire de la place à l’autre, il fallait taper sur l’autochtone. Si il y avait des discriminés, il y avait donc des discriminateurs, si il y avait nécessité de lois antiracistes, c’est qu’ils y avait de nombreux racistes dans la population.
Donc, résumons! Les étrangers se rendaient en nombre et avec frénésie dans un pays constitué de gens dangereux pour eux! Mais heureusement, ils pouvaient compter sur la protection de citoyens à haute valeur morale , des héros des temps modernes, de gauche, bien entendu!

.
En réalité on l’a bien compris plus tard, leurs motivations n’étaient pas si désintéressées, mais ces allégations avaient le mérite de fédérer et de mobiliser le monde médiatique, les artistes de variété et du cinéma, et tous les gogos, contre cette calamité qu’était ce racisme supposé . C’était très « porteur »! Un seul parti s’essayait, mais maladroitement à mon avis, à s’opposer à cet unanimisme, par ses slogans sur la préférence nationale et contre l’immigration de masse.
La droite traditionnelle commençant, elle, à trouver fréquentable cette gauche dominée par le PS surtout lorsque celle ci a pris son virage vers l’économie de marché en 1983.

.
Dans ce contexte politique, le peuple de France était totalement absent des préoccupations des uns et des autres. Donc il a pu être accusé, à qui mieux mieux, de raciste ou d’être un discriminateur. On a enfoncé le clou en lui faisant un procès permanent de son histoire On l’a culpabilisé, pour mieux accueillir l’autre! Il fallait l’enterrer vivant !Il était presque devenu un gêneur dans son propre pays. Un empêcheur de réaliser ce merveilleux « vivre ensemble ».
Et pour se faire, de quoi n’a-t-on traité ce pauvre Français, franchouillard, blaireau, beauf, sans oublier facho, bien sûr! Pour certains il fallait faire le moins français possible tellement c’était une honte de l’être !
.
Sur le mode que l’on est toujours le raciste de l’autre, le peuple s’est fractionné, et divisé. Pour servir quoi ?
Pour prouver que le Français était discriminateur et raciste les associations ont utilisé le testing. Cette méthode a été appliquée, à qui ?Et pourquoi ? Elle a été appliquée essentiellement dans des petites entreprises, des PME, des boîtes de nuit, des restaurants là où on trouve de la matière humaine, du peuple au ras des pâquerettes, pas, bien sûr, dans les entreprises du CAC 40 où tout a été dématérialisé et externalisé, que ce soit la production, les titres, les sièges sociaux, on avait trop besoin d’eux et de leur argent pour faire passer les messages subliminaux ou inversement accusateurs suivant que l’on parle du métissage ou du sexisme supposé du mâle de plus de 50 ans, tout cela par agences de pub interposées.

.
Ces testing ont été là pour faire des procès à charge une fois de plus contre le Français lambda ou basiques, pour prouver qu’il avaient bien raison de nous soupçonner…  Si ils ont donné parfois des résultats positif où il était avéré que de gens ne voulaient pas laisser entrer des gens pour leurs origines ou ne les embauchaient pas, on est resté en surface, on s’est bien gardé d’aller au fond des choses et d’expliquer ce qui provoquait profondément ces refus. Pourquoi, parce que ceux-ci allaient à l’encontre de ce que niaient ou relativisaient ces associations et les partis qui les soutenaient. C’est à dire toutes ces « incivilités  » pour reprendre des termes policés auxquels les habitants Français normaux qui côtoyaient ces CPF, étaient accoutumés.

.
Ce qui motivait donc ces refus à l’embauche ou l’accès au logement était peut-être directement liés à des fait bien réels qui étaient que les gens concernés avaient eu à payer cher parfois le fait d’avoir cru que ces gens étaient des Français comme les autres, que ce soit après des rixes continuelles dans les boîtes, des logements rendus insalubres au propriétaires, des problèmes de voisinage par le bruit ou le non respect des règles. Dans les entreprises on peut comprendre qu’un patron refuse un type qui veut faire ses prières sur son temps de travail ou qui a eu maint incidents avec une certaine catégorie de personnages. Il est de son devoir et vital aussi de protéger son personnel et d’assurer la bonne continuité de ses activités. Ce qui a été autorisé par les bien-pensants dans les cités ne peut s’appliquer dans le endroits où les gens ont des intérêts vitaux. C’est bien ça d’ailleurs qui a rendu certains jeunes des cités inemployables, confortés qu’ils ont été par les associations et autres grands frères des partis de gauche dans leurs mauvaises habitudes!

.

Faut-il pour contrer ces testing donner des preuves filmées, enregistrées ou photographiée ? Auquel cas on pourra s’entendre dire par les associations concernées : » halte au soupçon permanent envers certaines populations, non à la stigmatisation.! ». Il vaut mieux stigmatiser le français! Cela a rapporté beaucoup , électoralement parlant.
Le peuple Français a été totalement abandonné de tous les partis et livré à toutes ces associations et politiques assoiffées de subventions et de pouvoir, tout cela en utilisant les moyens de l’insulte, la culpabilisation et la stigmatisation , pour se réveiller aujourd’hui exsangue et mis sur le même plan que le premier migrant venu, comme volé de son propre pays. .

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Schiappa versus Zemmmour ? Une gamine face au Président de la France”

  1. Jules Ferry Jules Ferry dit :

    Sur l’accès au logement : je touche du bois, pas embêté par mes locataires mais je revendique de façon parfaitement incorrecte de louer en direct, sans agence, 100 % au feeling (valant bien plus que des tonnes de papiers) sur divers critères personnels.

    Des amis ayant loué leur appartement avec agence (investissement pour leur retraite) ont vécu le cauchemar avec une Malienne (bien vite rejointe par sa bande). Impayés, dégradations, nuisances diverses subies pars les voisins en colère. Quand je dis cauchemar, c’est véridique. Ils n’en dormaient plus et cela a duré une éternité.

    Donc, oui, mieux vaut prévenir que guérir. Les Schiappa n’ont pas ces problèmes.

  2. Avatar Orange dit :

    Schiappa a recourru à la stratégie « rouleau compresseur » par logorrhée afin d’enterrer sonorement Zemmour. Une tactique qui visait à compenser la pauvreté entendue d’avance de ses sujets et arguments à elle qui échappent ainsi aussi longtemps que possible à l’analyse posée.

  3. Avatar palimola dit :

    Si votre quartier vous semble trop calme et trop aseptisé que la vie s’écoule trop tranquillement vous savez qui il faut faire venir ………………ça va vite changer !

  4. Avatar patito dit :

    il y a eu un passage hilarant de Mme Nulle c’est lorsqu’elle a voulu faire  » cultivée  » et à récité par cœur avec sa voie de mijaurée un note pondue par un de ses employés ; c’était si artificiel qu’un perroquet n’aurait pas fait pire et face à Zemmour cela sonnait faux .
    il faut qu’elle prenne quelque cours de théâtre pour faire illusion.

Lire Aussi