La France est le seul pays du monde occidental à faire tabasser ses pompiers par les flics (et les racailles !)

Publié le 29 janvier 2020 - par - 19 commentaires

.

Macron fait défoncer les pompiers

Au Macronistan on massacre les pompiers : de plus en plus de blessés !

 

Commentaires de twitteurs 

La police frappe les pompiers je vous le dit gentiment on est vraiment pas dans le même camp tout par en sucette depuis l’arrivée de la folle de l’Elysée’toujours jaune devant et macron derrière

De toute façon on en arrive là. Il faut commencer à s’équiper, à s’armer comme on peut. Ils ont des flingues en face et quand ils vont se rendre compte que leurs grenade ne suffisent pas à entamer notre détermination mais contraire la renforce, ils vont commencer à s’en servir.

chapo la france sous macron

Nous assistons à la déchéance de la 5e République « dite française » .

La police frappe les pompiers je vous le dit gentiment on est vraiment pas dans le même camp tout par en sucette depuis l’arrivée de la folle de l’Elysée’toujours jaune devant et macron derrière.

.

Même si les pompiers ont gagné…  tous les observateurs signalent que le système est à bout

Les pompiers ont obtenu gain de cause. L’intersyndicale a décidé d’arrêter leur mouvement de grève à partir du 1er février après avoir reçu des engagements écrits du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Ces mesures, annoncées par le ministère après une rencontre avec les syndicats prévoient une augmentation de leur prime de feu, des garanties sur les conditions de travail et des possibilités de départ anticipé.

« Le système est à bout »

Mardi encore, ils étaient des milliers lors de la deuxième manifestation nationale de pompiers en moins de quatre mois dans la capitale, à l’appel des syndicats de pompiers professionnels, mobilisés depuis l’été dernier pour obtenir du gouvernement et des collectivités locales des réponses à leurs revendications.

Ils réclament une revalorisation de la prime de feu (28 % du salaire de base, contre 19 % actuellement) à hauteur des primes de risques accordées aux policiers et gendarmes, le maintien de leurs effectifs, la garantie du maintien de leur système de retraite actuel et une meilleure protection face aux agressions dont le nombre augmente chaque année. 

Pour Michael, 32 ans, pompier professionnel depuis douze ans dans le Haut-Rhin, « le système est à bout : avant on était assez pour intervenir rapidement partout, maintenant on est tellement sollicités pour tout et n’importe quoi qu’on n’est plus sûrs de pouvoir arriver rapidement sur les vraies urgences. Si on a un arrêt cardiaque aujourd’hui en France, faut aussi avoir de la chance, se trouver près d’une caserne qui n’est pas débordée et peut donc envoyer du monde».

Les pompiers professionnels représentent 16 % des 247 000 pompiers en France, les autres étant volontaires ou militaires.
Cette nouvelle manifestation s’inscrit dans un mouvement de grève démarré en juin, très suivi selon les syndicats même s’il n’a pas entraîné de perturbations majeures, les pompiers étant astreints à un service minimum.

Heurts entre forces de l’ordre et pompiers

La première manifestation nationale le 15 octobre qui avait réuni entre 7 000 et 10 000 personnes, avait été émaillée de quelques tensions avec les forces de l’ordre qui avaient usé de gaz lacrymogènes et de lanceurs d’eau pour disperser les manifestants.
Mardi encore, des heurts ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des pompiers. Dans un premier temps, le cortège de plusieurs milliers de soldats du feu en uniforme, quadrillé par les forces de l’ordre, est arrivé dans le calme, avant d’entamer une Marseillaise en chœur.

Plusieurs manifestants ont ensuite tenté de forcer un barrage métallique de police érigé pour empêcher un éventuel blocage du périphérique, brièvement envahi. Les pompiers en colère ont été repoussés par les forces de l’ordre au canon à eau et par des tirs de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes, blessant plusieurs manifestants, notamment aux jambes par des éclats de grenades.

« Le respect des règles vaut pour tous, quelle que soit la nature de la manifestation », a immédiatement réagi la préfecture de Police, en déplorant le non-respect de l’itinéraire de manifestation et le refus de se disperser des manifestants, dont certains ont défilé casqués malgré l’interdiction de la préfecture. Deux « manifestants violents » ont été interpellés.

https://www.ladepeche.fr/2020/01/28/les-pompiers-en-colere-obtiennent-gain-de-cause-et-stoppent-leur-greve,8693603.php

Print Friendly, PDF & Email

19 réponses à “La France est le seul pays du monde occidental à faire tabasser ses pompiers par les flics (et les racailles !)”

  1. Avatar Cayssials dit :

    Ça m’étonne qu’ils aient obtenu tout à fait gain de causes, l’avenir nous le dira.
    La police a MACRON et son petit chien castaner ainsi que le préfet collabos Lallemand nous rappelle la police de Vichy de triste mémoire.
    Bientôt ce sera la déportation pour les bons français sauf bien sûr les autres là chienlit musulmane

  2. Conan Conan dit :

    Oui, et, seul pays au monde à privilégier plutôt les autres que les siens, à insulter ses anciens combattants, à qualifier de « réfugiés » des envahisseurs belliqueux qui ne font pas mystère de leur volonté de substituer leur idéologie obscurantiste et barbare à notre civilisation etc….
    C’est ce qu’ils appellent le progressisme …
    Le vrai progrès consisterait à baisser le rideau d’urgence et à expulser sans ménagement tous ceux qui s’en prennent aux pompiers et qui attentent à la sécurité des français tout en pillant leur système social !!….!

  3. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Les civils, les pompiers. Mais pas la racaille. Policiers lâches et traîtres un jour lâches et traîtres toujours. Honte à eux !

    • pikachu pikachu dit :

      +1

      La racaille n’a rien à craindre, en réalité, et elle le sait.
      Les Gilets Jaunes peuvent perdre un oeil, la machoire. Les pompiers se font tabasser. Castaner et Macron se sont bien trouvés : un menteur et un beau-parleur. Sans oublier l’autre taré qui portait une casquette trop grande pour lui et qui disait : « nous, ne sommes pas du même camp, madame ». Didier Lallemand qu’il s’appelait, préfet de police de Paris.
      Et dans le même temps, ils ont des supplétifs qui font aussi le travail pour eux : des déséquilibrés en tout genre qui sont de leur bord. Chaque fois qu’ils font une victime, ils sont « protégés » par l’immunité psychiatrique. Un séjour à l’hôpital, trois petits tours et puis s’en vont.

  4. Avatar Michel dit :

    Les pompiers n’avaient qu’à tout arrêter au lieu de se faire défoncer par les FO. Tout arrêter sans rien dire et sans rien faire. Pas de manifestations (cassage de gueule assuré). Si en cas d' »urgence », ils aavaient répondu qu’ils ne peuvent plus assurer au vu de leurs conditions, ils n’en seraient pas là. Cela ne retire rien à leur mérite et à leur courage, qualité qui se fait rare et totalement absente du gouvernement ainsi que ceux qui commandent aux FO de tabasser les gens.

    • Avatar Mountain dit :

      DANS QUEL AUTRE PAYS A T ON DEJA VU CA ?J’HALLUCINE, MAIS QUAND MEME SI LES POLICIERS ONT DES ORDRES DANS CE SENS RIEN NE LES EMPECHE DE NE PAS EXECUTER CES ORDRES ,OU TOUTMOINS FAIRE SEMBLANT .C’EST VRAIMENT ECOEURANT DE VOIR CA .

    • Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

      Les pompiers, comme le personnel hospitalier, en grève n’ont pas le droit de tout arrêter car ils sont « réquisitionnés » ce qui veut dire qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’assurer le service sous peine de poursuite et de révocation s’ils refusent.

      • Avatar Michel dit :

        C’est vrai mais je préfère être licencié que de vivre une telle horreur. Réquisitionné ? Plus rien à faire. Et les pouvoirs ne peuvent pas révoquer tout le monde à la fois. Il y a toujours le choix. Cette fois est une de celle qui font déborder le vase. Le droit appartient au peuple et non aux traîtres.

      • frejusien frejusien dit :

        s’ils sont tous d’accord, on ne peut pas les renvoyer , et l’Etat a vraiment besoin d’eux,

        ils devraient refuser de faire ce pour quoi ils ne sont pas engagés,

        d’autre part, ils devraient décider également de refuser systématiquement de se déplacer pour des feux de poubelles, ces derniers n’étant que des pièges à cons,

        là aussi, il faut un consensus total, sinon ça ne marchera pas

        • Avatar Jeanne78 dit :

          Je suis d’accord avec vous. L’Etat a besoin d’eux et les citoyens aussi. Et oui ils devraient refuser d’aller éteindre des feux de poubelles qui servent effectivement de pièges. Ce n’est pas nouveau. Sur les hauts de Rouen, il y a une trentaine d’années, c’était déjà le cas. On appelait les pompiers et on les caillassait. Même un médecin urgentiste de nuit qui demandait son chemin parmi tous les immeubles s’était fait tabasser en bonne et due forme. Et bien sûr, c’était silence radio. Pas de vagues. Les logements étaient difficiles à réattribuer à cause des racailles qui sévissaient. A force de tirer sur la corde, les vocations vont devenir rares et les pompiers avec.

  5. Avatar durandurand dit :

    Pour que l’état en arrive à faire matraquer ,gazer ses pompiers qui font parti de la sécurité des biens et des personnes , cette dictature macronienne n’a plus aucuns arguments à exposer aux contestations sociales , preuve que cramon et son gouvernement maintient coûte que coûte la ligne fixée par Bruxelles et les élites mondialistes . Je pari que les pompiers toucheront pendants quelques mois ce que la dictature macronienne à promis , histoire de faire rentrer dans le rang les pompiers , de toute façon on en reparlera bien assez tôt .

  6. François des Groux François des Groux dit :

    Si on m’avait dit qu’un jour, pompiers et forces de l’ordre se casseraient la gueule…

    Reste plus qu’à se matraquer, LBDiser et GLIF4triser entre policiers et gendarmes !

  7. pikachu pikachu dit :

    Dans la première vidéo, apparemment, celui qui semble avoir ramassé est un homme plus tout jeune.

    Purée de pays, on touche le fond. Ce sera quoi la prochaine bastonnade ? Celle des médecins urgentistes ? Celle des sages-femmes ? Celle de pensionnaires d’un Ehpad ?

    Je suis vraiment dégoûté. Et ces abrutis de CRS qui frappent copieusement.
    Purée, dans un cas comme celui-là, au pire, on fait valoir un droit de retrait, on simule une blessure à la cheville et on ne fait pas le boulot attendu.

  8. Avatar gigobleu dit :

    Les pompiers auraient dû faire la grève avec les gilets jaunes et laisser brûler. Les flics auraient été débordés et le peuple aurait gagné. A méditer pour le prochain coup.

  9. Avatar Hellen dit :

    Et quand la Police aura besoin des Pompiers avec leurs camions à eau… A la place des pompiers, je leur répondrai :

    «  » » » » »SOUVIENS-TOI DU VASE DE SOISSONS » » » » » » »

    Cette FRANCE est en perdition totale…
    Oui les Pompiers auraient dû faire la grève avec le Peuple, et en emmenant leurs camions à eau, en aspergeant les CRS qui auraient voulu en découdre…!!!!

    Où va-t’on dans ce pays en totale perdition???
    MACRON pire que toi, jamais en France, nous n’avons eu un petit président aussi nul… aucun n’a autant divisé les Français et les Forces Françaises!!!

  10. Avatar CELTE 56 dit :

     » Les pompiers ont obtenu gain de cause. L’intersyndicale a décidé d’arrêter leur mouvement de grève à partir du 1er février après avoir reçu des engagements écrits du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Ces mesures, annoncées par le ministère après une rencontre avec les syndicats prévoient une augmentation de leur prime de feu, des garanties sur les conditions de travail et des possibilités de départ anticipé.  »
    Nos pompiers devraient être comme St Thomas, qui ne croyais que ce qu’il voyait ! Surtout avec des menteurs patentés, des manipulateurs comme Don Castanero. A suivre !

  11. Avatar zipo dit :

    Notre république est tombée sur la tète ,envoyer les CRS contre les Pompiers ,c’est du jamais vu !Pendant ce temps la racaille se marre!!
    Bref les limites du Rubicon ont été franchies ,je ne sais pas quel est la personne,l’élu, qui a pris cette décision ,mais je lui conseille d’aller voir un Psy !
    D’ailleurs c’est ces agissements qui provoqueront la fin de ce gouvernement !
    Comme quoi dans une équipe ,il suffit d’un joueur pour faire perdre le match !
    je pense que tout le monde aura reconnu ce joueur!!!

  12. Avatar Gladius dit :

    Pompiers : masos ? ultra-bisounours ? candidats au martyre ?

    Pourquoi les pompiers continent-ils à aller dans les quartiers chauds à prédominance musulmane pour se faire caillasser, attaquer, incendier ? Souvent même, à la suite de traquenards.

    Après leur manifestation (au cours de laquelle leurs « demi-frères » policiers les ont copieusement et honteusement matraqués – quel signe de la déliquescence des institutions et du pouvoir régalien -), Ils auraient obtenu gain de cause au sujet de leurs revendications (revalorisation de 6% de leur prime de feu et promesses de mesures gouvernementales contre les agressions dont ils sont victimes dans les endroits précités).

    C’est se contenter de peu quand on sait pertinemment que les promesses de mesures de protection ne seront jamais tenues et qu’ils continueront à être insultés, caillassés, attaqués.

    Mais pourquoi alors continueraient-ils à aller dans ces endroits pourris, hors droit et hors France ? pourquoi devraient-ils risquer leur intégrité physique, voire leur vie ?? par fidélité à leur engagement à servir ? par plaisir masochiste ? par idéal beltramiste ?

    Je serais pompier moi-même, il y a longtemps que j’aurais refusé de m’y rendre et que je laisserais les racailles se démerder (même s’il devait s’ensuivre des dommages collatéraux pour les habitants, lesquels ont toujours été, par ailleurs, des complices de fait, silencieux et passifs).

    Pourquoi n’ont-ils pas le courage d’oser faire pareillement en faisant simplement valoir leur droit de retrait ?

    Jusqu’à quel point vont-ils subir ces avanies, et surtout, surtout, à surmonter la honte et l’humiliation ?

Lire Aussi