Ça arrive chez nous : ne me regardez pas, votre regard me viole…


Ça arrive chez nous : ne me regardez pas, votre regard me viole…

.

Je comprends enfin pourquoi tant des nôtres reçoivent des coups de couteau pour de « mauvais regards » et pourquoi on a tant d’empaquetées qui se baladent dans nos villes ! Les uns et les autres se sentent violés, oui, violés, par nos regards, même s’ils ne sont pas concupiscents ! 

.

Cela nous vient des Etats-Unis, évidemment… Cela s’appelle en anglais « eye rape »… Et les premières plaintes contre des regards « jugés insistants, dégradants ou non-désirés » devraient bientôt tomber…

.

[…]

14 juin 2019, Genève. Lors d’une grande marche pour les droits des femmes, une cohorte d’adolescentes se met à scander un slogan –«Ne nous regardez pas !»–, en faisant tout ce qu’elle peut pour attirer l’attention. Longeant la terrasse d’un café où des gens sont paisiblement attablés, elles redoublent d’énergie –«Ne nous regardez pas !» Fusillant du regard les hommes (héberlués) devant qui elles passent, elles leur intiment l’ordre de détourner les yeux, comme si le fait d’être vues portait atteinte à leur personne. Le spectacle est absurde mais significatif : partant du principe que le «regard masculin» (male gaze) est par essence celui d’un prédateur –un regard qui vous déshabille–, certaines femmes l’assimilent à une forme insupportable de domination.

[…]

http://sexes.blogs.liberation.fr/2020/01/13/eye-rape-le-viol-par-le-regard/

.

Sacré Libé, toujours le vent en poupe pour importer et faire connaître toutes les dégénérescences venues des Etats-Unis, quitte à faire semblant de peser le pour et le contre…

 

Faut-il mettre le regard dans la liste des «violences» ?

[…]

Depuis 2012, la définition du harcèlement sexuel s’est d’ailleurs à ce point élargie qu’elle inclut maintenant les notions dangereusement floues de «dignité» et d’«offense».

Que signifie se sentir «offensé-e» ?

«Le harcèlement sexuel est le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui, soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.» Problème : si un homme, sous couvert de me montrer ses photos de vacances, me laisse voir une photo de lui, nu, dois-je me sentir offensée ? Retournons le problème : si une femme a envie de mater et fréquente le club de gymn pour se régaler des culturistes, est-ce dégradant? Pris au pied de la lettre, le texte de loi qui définit le harcèlement sexuel ouvre le champ à toutes les plaintes possibles, autorise tous les excès de victimisation. Il est d’ailleurs symptomatique que certaines app encouragent maintenant à dénoncer le «regard» comme une forme de harcèlement sexuel.

Regarder quelqu’un c’est lui «faire violence»

A Lausanne, depuis novembre 2019, une app permet de «signaler» à la police toutes les formes d’inconduite sexuelle, telles que : «sifflement», «remarque à caractère sexuel/sexiste», «bruitage, gestes obscènes», «frottement», et… au sommet de la liste, «regard insistant». Cela peut sembler légitime, bien sûr. Sur le site «Paye ta shnek», une contributrice raconte : «des collègues à mon beau-père souvent restent pas loin devant la maison à glander et dès que je passe il me fixe de haut en bas et même quand je me retourne je les regarde droit dans les yeux en mode énervé, ils continuent et c’est flippant…». Le regard, dans ces conditions, peut en effet être terrorisant. Mais est-il bon de le sanctionner juridiquement ? Ainsi que Georges Vigarello le souligne, cette «volonté de redéfinir tout acte d’abus et de domination en y introduisant la loi» fragilise plus qu’elle ne protège les individus. Elle témoigne en tout cas certainement d’une forme de panique collective face aux injonctions impossibles de notre société.

[…]

http://sexes.blogs.liberation.fr/2020/01/13/eye-rape-le-viol-par-le-regard/

.

Comme d’habitude, les twitteurs dénoncent clairement cette nouvelle mode, ô combien ridicule, mais ô combien dangereuse ! 

.

S’ils n’ont pas tout dit, ils ont dit beaucoup de choses, fort intéressantes.

.

Il est clair que la haine des hommes, des mâles blancs surtout, fait des progrès fulgurants en Occident. 

.

Il est clair que nos fils devront se marier avec des Africaines ou des Ukrainiennes rencontrées sur le net pour avoir une chance de vivre en couple, puisqu’il va leur être carrément interdit de faire savoir aux femmes que ces dernières leur plaisent, et par les mots, et par les yeux.

.

Pourtant… qui dira l’importance du regard dans la relation amoureuse qui commence ? Le regard qui admire, qui contemple, le regard fasciné qui, peu à peu se fait de plus en plus appuyé, histoire de faire comprendre à l’autre qu’une attirance -physique et/ou  intellectuelle est en train de naître ? 

C’est notre civilisation, la civilisation qui a vu naître l’amour courtois qui est en train de mourir, cul par-dessus tête

.

Vont-ils réécrire la fameuse rencontre entre la Princesse de Clèves et Monsieur de Nemours, devenue obscène

M. de Nemours fut tellement surpris de sa beauté que, lorsqu’il fut proche d’elle, et qu’elle lui fit la révérence, il ne put s’empêcher de donner des marques de son admiration.

.

Et Marianne, dans La Vie de Marianne, de Marivaux… use très largement du champ lexical du regard, figure imposée de la rencontre amoureuse, sera-t-elle traitée de prostituée dans les prochains livres scolaires ? 

Parmi les jeunes gens dont j’attirais les regards, il y en eut un que je distinguai moi-même, et sur qui mes yeux tombaient plus volontiers que sur les autres.

J’aimais à le voir, sans me douter du plaisir que j’y trouvais ; j’étais coquette pour les autres, et je ne l’étais pas pour lui ; j’oubliais à lui plaire, et ne songeais qu’à le regarder.

Apparemment que l’amour, la première fois qu’on en prend, commence avec cette bonne foi-là, et peut-être que la douceur d’aimer interrompt le soin d’être aimable.

Ce jeune homme, à son tour, m’examinait d’une façon toute différente de celle des autres : il y avait quelque chose de plus sérieux qui se passait entre lui et moi. Les autres applaudissaient ouvertement à mes charmes, il me semblait que celui-ci les sentait ; du moins je le soupçonnais quelquefois, mais si confusément, que je n’aurais pu dire ce que je pensais de lui, non plus que ce que je pensais de moi. Tout ce que je sais, c’est que ses regards m’embarrassaient, que j’hésitais de les lui rendre, et que je les lui rendais toujours ; que je ne voulais pas qu’il me vît y répondre, et que je n’étais pas fâchée qu’il l’eût vu.

.

Vont-ils mettre un carré blanc sur l’extraordinaire film de Clint Eastwood, Sur la route de Madison dont voici la bande annonce ? 

 

.

Il est clair, en sus, que le mot d’ordre « ne nous regardez pas » est une façon sans le dire d’appliquer la charia, l’interdiction pour les hommes de regarder les femmes , l’interdiction pour les femmes de sortir légèrement vêtues, mais aussi et surtout, l’interdiction pour les non musulmans de lever la tête devant les musulmans.

.

Bientôt le décapiteur pourra-t-il justifier son acte par de la « légitime défense », ayant subi l’outrage d’un regard ? Lui demandera-t-on, à lui, s’il a usé d’une riposte proportionnée ? 

.

Bientôt l’enniqabée demandera-t-elle à être remboursée de l’amende payée par Nekkaz au motif qu’elle est agressée par les regards ? 

.

Bientôt Schiappa va-t-elle nous sortir une des videos dont elle a le secret pour vilipender le vilain voyeur blanc qui ose admirer la beauté, le charme… et le faire savoir avec les yeux ? 

Or, les rois du « pas d’amalgame » ne font et ne feront aucune différence entre le regard, concupiscent, de quelque gros porc adipeux qui se rince l’oeil  et celui de l’amoureux de la beauté qui signale par le regard que vous êtes belle et lui plaisez. Certes, il est des regards répugnants, comme il est des hommes répugnants… certes, certains de ces hommes répugnants sont des violeurs en puissance, mais c’est une autre histoire. Une histoire horrible de viol, de vrai viol, celle-là.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Ça arrive chez nous : ne me regardez pas, votre regard me viole…

  1. AvatarJoël

    Ça ne date pas d’aujourd’hui. Lors d’un passage aux US en 94, nous avions pour consigne de ne pas « mater » les femmes même de l’autre côté de la rue sous peine d’une éventuelle plainte pour harcèlement.

  2. Avatarjojo ( le plombier )

    Pas de commentaire . Juste Un soupir .. mais pas de concupiscence. Juste de lassitude et de colère.

  3. Avatarmoreau

    Merci Christine pour cette vidéo, j’ai vu ce film plusieurs fois il y a longtemps, il est toujours aussi juste et émouvant. Le texte aussi est très beau.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    =======================
    La musique adoucit les moeurs ?….
    Le rap c’est de la musique ou pas ?

    Dans la soirée du dimanche 12 janvier, des policiers municipaux et nationaux ont subi de violentes agressions de la part d’une centaine de jeunes à Montigny-lès-Cormeilles. Ces derniers s’étaient rassemblés en plein centre-ville pour tourner un clip de rap.
    :::: https://fr.sputniknews.com/france/202001141042899212-le-tournage-dun-clip-de-rap-vire-a-lemeute-contre-des-policiers-dans-le-val-doise/

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonjour @vieux bidasse ;

        Ah ! Je me disais aussi !

        Le seul rappeur auquel je reconnais un certain talent artistique, c’est un rappeur qui n’est pas vraiment reconnu par la sphère du rap qui n’accepte que l’expression de violence verbale et « musicale » très agressive. Au tout début, du reste ces « compositeurs, n’en étaient pas, ils ne faisaient que sampler des morceaux… Ils avaient trouvé le filon pour « être célèbres » et gagner « du blé » facilement.

        Et bien sûr Mc Solar, car c’est de cet artiste musicien, auteur, compositeur, catalogué rapeur ; un homme posé, réfléchi, doux dénote dans cette sphère violente qui ne veut pas d’un véritable artiste qui aurait pu leur casser la baraque ; bref, ils l’ont relégué au casier des objets indésirables, non reconnus.

  5. AvatarKarl der Hammer

    Merci pour cet excellent article qui montre bien l’influence grandissante des codes d’inspiration shariatiques dans nos sociétés rejoignant un courant sous-jacent déjà présent, le mythe de la femme castratrice.
    J’ai toujours pensé que le regard appartenait à celui ou celle qui le porte et que même dans la sphère publique, la société n’a pas à l’interdire.
    Il est clair que nos libertés fondamentales sont de plus en plus menacées par toutes sortes d’idéologies totalitaires, en particulier les idéologies religieuses et tout particulièrement l’idéologie mahométane.

  6. Avatarberger

    Quel est le problème à propos de la femme ukrainienne ? Elle est pas regardable? J’aimerais un développement de la part de l’auteur de l’article. ( Devoir se marier avec des Africaines ou des Ukrainiennes sur le Net…).

  7. Avataragathe

    Qu’est ce qui vous prend de vous emporter sur la « femme ukrainienne  » ? L’auteur veut simplement dire que , si les nos femmes se laissent contaminer par la nouvelle lubie « féministe » du viol par le regard, les hommes chez nous devront recourir aux facilités des rencontres et mariages arrangés par annonce, les Ukrainiennes étant supposées nombreuses à y répondre, quand aux Africaines, il suppose qu’elles sont nombreuses à se laisser aisément approcher pour obtenir des papiers.
    Discutez ces suppositions, si elles vous paraissent discutables mais ne faites pas de mauvais procès.

  8. Avatarpalimola

    lunettes noires et canne blanche ça peut éviter un procès …….merde pas avec les non voyants ( et non plus aveugles ) ….tout évolue enfin il parait ..

  9. Avatarbm77

    C’est bizarre que vous parliez de ce phénomène parce que j’ai eu justement à ce propos une altercation avec une jeune fille devant une gare de RER. Cette personne arrive sur moi avec son vélo , elle me laisse passer en me dévisageant visiblement un peu énervé que je ne fasse pas assez vite et il se trouve que je n’aime pas baisser les yeux devant qui que ce soit. Il faut regarder les gens en face et j’ai souvent grâce à cela de bon retours . Il y a des gens qui aiment qu’on les regarde parce que cela prouve qu’ils tout simplement qu’elles existent. Mais visiblement cela n’a pas plu à cette petite personne qui visiblement avait une haute estime d’elle même et ne tolérait pas mon regard insistant mais je précise , non concupiscant. Elle me sort une tirade du genre que ce n’était pas normal que je la regarde comme cela et que l’on ne devait pas dévisager les gens comme cela. C’est une nouvelle loi qui vient de sortir Je lui ai dit que si elle avait remarqué que je la regardait c’est qu’elle même me regardait. Voilà le genre d’absurdités auxquelles les tyrans de toutes ces associations et communautés nous habituent.

  10. Avatarkovac

    Ils veulent pas nos traditions ,ils veulent pas se mélanger à la piscine dans les vestiaires de club ,ils refusent d’évoluer dans notre civilisation ,mais ils acceptent le chomage longue durée les APL et les allocs et là ils sont contents de la democratie de notre pays !

  11. AvatarPseudo

    Et que penser des féministes,et pas seulement,qui défendent les migrants musulmans.? Et toutes ces jeunes filles,à peine majeurs,qui se promènent,tard le soir,dans nos rues,en compagnie de toute une bande de migrants;ça veut dire quoi.? Ensuite,elles se plaignent d’être harcelées sexuellement par ces gens là. Habillez vous donc de manière à ne pas provoquer,et n’adressez pas la parole à ces violeurs,et personne ne vous ennuiera. Seul problème,c’est qu’ensuite,vous aurez l’impression de ne plus plaire,et vous vous sentirez frustrées parce que vous n’attirerez plus le regard des hommes. Alors,dites nous donc un peu ce que vous voulez vraiment,car lorsque qu’on se montre,généralement on a du plaisir à se sentir regardée..!? À force d’être confronté à cette connerie de féminisme,qui fout le bazarre en France,je commence à comprendre pourquoi les musulmans imposent à leurs femmes de ne pas se montrer.

  12. AvatarPseudo

    La vérité,c’est que de nos jours,avec tous les droits qui existent pour se suffir à elles mêmes,beaucoup de femmes ne veulent plus d’homme,mais seulement son sperme,pour avoir l’enfant,et entretenir une relation égoïste avec lui.

  13. AvatarAdalbert le Grand

    Et la liste des crimes imaginaires qu’une « Justice » de plus en plus débile et malsaine (en termes de santé mentale) sanctionne pour de vrai ne cesse de s’allonger. Tandis que les vrais crimes sont de plus en plus excusés et absous.

    Un mauvais regard, un sentiment d’offense, un « propos de haine » est sévèrement condamné. Un crime antisémite sordide accompagné de tortures (Sarah Halimi) est impuni.

    Mânes de Le Peletier de Saint-Fargeau, au secours! Venez à notre secours!

  14. AvatarAdalbert le Grand

    Vous exagérez le problème.

    Seule une minorité n’en ayant pas le statut est visée, celle des mâles blancs, en particulier (mais pas que) ceux de plus de 50 ans

    Les racisés, les noirs, musulmans etc pourront non seulement toujours mater, mais aussi harceler (malgré l’obstacle de l’élargissement des trottoirs) et mêm viler en toute impunité avec la bénédiction de toutes les organisations gauchistes acquises à cette idéologie anti-occidentale et qui oeuvre méthodiquement à la destruction de sa civilisation. ,

    ___

    Aujourd’hui, un cancer islamo-gaucho-féministe (en réalité ni de gauche ni féministe, mais par contre bien islamiste) est à l’oeuvre. Son but est d’abattre la civilisation de l’Homme Blanc, est quand je dis l’homme il s’agit bien du sexe masculin.

    Tout est fait pour le ligoter et le réduire tant à l’impuissance (à tous les sens du terme! cf loi sur la PMA « pour toutes ») qu’au silence, et finalement à la relégation

    Je vais oser le dire, sachant que les esprits conditionnés aux idées reçues de l’époque vont pousser des hauts cris: aujourd’hui, le mâle blanc est en passe de devenir le nouveau juif. Si l’on continue encore quelques temps, la chasse au blanc sera ouverte. Je veux dire officiellement, car en fait elle l’est déjà, cf l’épidémie d’égorgements.

    Par exemple, après les parcs interdits aux chiens et aux chinois, les lieux interdits aux juifs du 3ème Reich, aujourd’hui le Blanc est interdit des colloques « non-racisés ».

    Les discours de l’extrême-gauche sur les riches ressemblent mot pour mot – en dehors du mot « juif » remplacé par « riche »- aux discours antisémites d’antan.

    Dans les universités, les opinions n’obéissant pas à l’idéologie imposée sont désormais interdites et exclues (dernier cas, Geoffroy Lejeune et Consigny interdits à Lille par le directeur en personne). Les récalcitratns sotn tabassés, comme au plus belles heures du fascisme.

    Derrière cela, l’objectif est de saper tous les fondements, toutes les structures de la société honnie identifée au « blanc ». « Du passé faisons table rase ». Mais comme il n’y aucun autre projet derrière la destruction que l’extermination façon Khmers Rouges et Grand Bond en Arrière, seul en résultera le chaos.

    Ces gens sont des NIHILISTES et des BARBARES. Des ennemis du genre humain et de la civilisation

  15. AvatarFrancoise Haffray

    Dire à quelqu’un « Ne me regardez pas » incite ce dernier à regarder. Messieurs, je vous conseille de regarder mais mettez des lunettes de soleil pour vous préserver des foudres des belles en manque d’amour !

Comments are closed.