La Grèce va renvoyer les migrants se prétendant homos dans leurs pays musulmans…


La Grèce va renvoyer les migrants se prétendant homos dans leurs pays musulmans…

.

On sait que tous les prétextes sont bons pour pleurer misère et se faire accepter comme demandeur d’asile, quitte à retourner dans son pays d’origine pour y passer ses vacances annuelles une fois qu’on a l’autorisation de séjour ou la carte de demandeur d’asile…

On sait donc que les fausses plaintes pour persécution politique ou pour homosexualité pullulent, les associations donnant de bons conseils pour être crus et obtenir le sésame. 

Nous avons déjà dénoncé moult fois dans nos colonnes les manigances, les histoires de demandeurs d’asile homos se mariant avec le sexe opposé, de prétendus réfugiés retournant régulièrement là où ils seraient, paraît-il, persécutés… C’est un fait.

.

Alors quand la Grèce décide, ENFIN, de taper sur la table et de renvoyer chez eux ceux qui n’y risquent rien selon elle, on ne peut qu’applaudir et se lamenter que Macron n’en fasse pas autant. 

La Grèce a donc fait la liste des 12 pays d’origine où il faudrait renvoyer immédiatement les faux demandeurs d’asile : l’Albanie, l’Algérie, l’Arménie, la Gambie, la Géorgie, le Ghana, l’Inde, le Maroc, le Sénégal, les Tonga, la Tunisie et l’Ukraine.

.

Naturellement, les associations ont très vite cherché comment éviter le coup et ont trouvé… 7 de ces 12 pays interdiraient et puniraient l’homosexualité, sans parler des transgenres. Alleluia, ils ont trouvé… Algérie, Gambie, Ghana, Maroc, Sénégal, Tonga, Tunisie criminalisent l’homosexualité… 

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/01/10/migrants-critiques-autour-de-la-liste-des-pays-surs-etablie-par-athenes_6025469_3210.html

.

Que ces pays musulmans criminalisent l’homosexualité est un fait. Comme tous les pays musulmans du monde. 

Néanmoins, l’homosexualité représentant en moyenne 0,6 % de la sexualité  des êtres humains, il faut avouer que le « problème » en pays musulman, où les homos se cachent, font semblant ou se font hara-kiri, comme ce fut le cas en Occident jusqu’à la moitié du XXème siècle est infime et touche relativement peu de personnes… et en tout cas bien moins de personnes qu’il n’y a de « migrants » arrivant chaque jour en Grèce de ces pays-là. 

.

On se demande d’ailleurs, en passant, ce qu’attendent les militants LGBT pour dénoncer l’islam et son homophobie allant jusqu’à la mort des « déviants »… Au lieu de se battre contre la Grèce qui cherche  comment sortir de la nasse, ils feraient mieux de rejoindre le combat de Résistance républicaine, ces crétins. 

.

Il est évident, à voir l’activisme des associations LGBT en Grèce, que les associations droidel’hommistes avaient trouvé le filon et que les  musulmans -fussent-ils djihadistes- se prétendaient homos ou transgenre pour venir vivre dans cet Occident qu’ils détestent. 

Qu’il y ait dans le nombre quelques individus identifiés comme homos et risquant effectivement mauvais traitements ou peines de prison, c’est indéniable.  Mais on ne peut mettre en danger tout un pays et l’empêcher de se défendre contre une invasion massive qui met en danger et son peuple et son identité au nom de la sécurité de quelques individus étrangers. C’est terrible, mais on en est là. Que les associations LGBT agissent dans le pays d’origine pour mettre à l’abri les homos en danger, qu’elles les fassent passer dans d’autres pays musulmans où ils ne seront pas identifiés comme homos… tel est leur boulot. Point barre. Autre chose que d’organiser des gay pride avilissantes pour les homos dignes de ce nom. 

.

Post.scriptum : quand aura-t-on un homme couillu pour dissoudre ces associations prétendument droidelhommistes qui nous mangent la laine sur le dos et font entrer nos ennemis dans les pays d’Europe ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “La Grèce va renvoyer les migrants se prétendant homos dans leurs pays musulmans…

  1. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    Même son de cloche chez les féministes. Toujours à la ramener pour critiquer le soi-disant machisme de l’homme blanc hétérosexuel mais silence radio pour la condition féminine en terre musulmane.

    Essayez de critiquer l’islam devant des féministes auto proclamés et vous allez voir ce que vous allez voir.

  2. AvatarOrange

    Février 2019, Trump est le seul chef d’Etat au monde à avoir entrepris une campagne pour mettre un terme à la criminalisation des homosexuels à l’échelle internationale. Les médias pourris ont boycotté l’info et les associations gays maladivement anti-Trump l’ont dénoncée.

    https://gellerreport.com/2019/02/trump-campaign-homosexuality.html/

    Traduction à l’aide du bouton gauche de la souris placée au-dessus du texte ou avec l’icône à droite sur la barre d’adresse.

    Dans je crois le documentaire sur Trump par Frederic Mitterand, il est rapporté que Trump a eu comme avocat d’affaires principal une pointure nationale qui était un homosexuel notoire fréquentant la discothèque Studio 54 à New York et qui est mort du sida.

  3. AvatarAme

    0,6% de d’homos pur jus, oui, mais c’est sans compter sur les bisexuels des deux sexes et genres. En plus, vue l’ambiance sociétale pro-homos, je pense qu’il doit y avoir de nombreuses conversion à la bisexualité. Donc, à l’heure actuelles, comptons provisoirement plutôt 15% d’homos, bis, trans et queers confondus – et le nombre ne doit pas être forcément moindre chez musulman.e.s. Je ne vois donc pas comment nos sociétés des droits de l’Homme pourraient prendre le risque de renvoyer chez eux des clandestins et migrantes non-intégralement hétéros aux risques qu’ils et elles subissent des persécutions ou même la mort de retour dans leur pays …

  4. AvatarAdalbert le Grand

    Il suffirait de les soumettre à des tests de vérification, en plus en Grèce c’est le pays idoine, ils ne devraient pas manquer de « testeurs ».

    1. AvatarAardvark

      Je n’osais pas le dire (mais j’y pensais très fort…), @Adalbert, et vous l’avez fait ! Comme on dit « la confiance n’exclut pas le contrôle », il faut nécessairement s’assurer de « l’homoïtude » de ces candidats à l’exil en terre non-islamique… Donc, tests et essais « en situation », ça rassurera tout le monde !… On reconnaîtra alors les menteurs, ceux qui dormiront sur le ventre…

  5. SarisseSarisse

    La Grèce, enfin débarrassée des détritus de Syriza et de l’incompétent gauchiste Tsipras(voilà qui doit servir de leçon et de vaccin définitif pour tous ceux qui s’ilaginent encore trouver de l’insoumission chez les Mélanchon et tout ce qui peu lui ressembler en Europe) donne enfin le là de ce que tout pays européen au comportement sain doit faire.
    Qui a dit qu’il fallait se méfier des grecs et de leurs présents ? Bien au contraire en l’occurrence, ils nous montrent l’exemple à suivre.
    Retour à l’envoyeur de tous ces migrants menteurs.

  6. AvatarL'Imprécateur

    Des migrants tongiens? C’est une fake news? Il y a 18 000 km entre ces deux pays! Je ne vois pas ce qu’un tongien irait faire à Athènes; l’Australie, La Nouvelle-Zélande ou la Nouvelle-Calédonie sont des destinations bien plus proches, îles Fidji, même Wallis-et-Futuna, et sans problèmes pour les homos…
    Par ailleurs, si l’homosexualité est illégale à Tonga (10 ans de prison), cela reste sur le papier car la population est plus tolérante que le législateur.

  7. AvatarGillic

    Depuis le temps où les sans papiers venaient en Grèce se faire mettre par les grecs cela devaient arrivé !!!!

Comments are closed.