Sophismes des gauchistes sur la surcriminalité étrangère

Publié le 1 janvier 2020 - par - 11 commentaires

.

Voici une liste de faux arguments des médias immigrationnistes ou des gauchistes qui essaient de faire croire qu’il n’y aurait pas de délinquance d’origine immigrée supérieure à celle des autochtones européens.

.

Pinailler sur migrants/réfugiés

Libé dans son article Le taux de crimes violents et de viols est-il vraiment 15 fois plus élevé chez les réfugiés que chez les Allemands? (11.01.2018) dit bien que les chiffres de Lemoine sur les migrants et la criminalité en Allemagne sont bons. Même Libération ne peut pas contester l’analyse de Philippe Lemoine.

Mais, comme à son habitude, il tente de les relativiser en pinaillant sur des détails sans importance. Migrants ou réfugiés, on s’en fout. On remarque qu’ils sont originaires des mêmes pays.

« les migrants sont signalés plus souvent »

… ok mais leur taux de crime est tellement plus élevé, que même s’il s’agit de « suspects » ou de « signalements », le taux SI élevé ne peut pas s’expliquer par ce type de biais. D’ailleurs Philippe Lemoine avait répondu qu’en corrigeant certains biais, donc en augmentant la précision statistique, ce phénomène de surcriminalité ne ferait qu’augmenter.

Les checknews et factcheckers qui induisent en erreur

Ce qui est ironique, c’est que la mode des « checknews » et des « factcheckers » est devenu un nouvel instrument de propagande et de désinformation. On a tendance à croire un « checknews » valide ou invalide car c’est un « checknews ». Or il peut très bien être faux ou induire en erreur.

Faire un titre faux

Autre exemple : article de 20minutes « Non, les migrants ne sont pas à l’origine de plus de 45% des cambriolages en 2019″

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2575143-20190731-non-migrants-origine-plus-45-cambriolages-2019

Le titre est faux. À la fin du texte, la responsable de la DSPAP admet le rôle des migrants dans la hausse de la délinquance sur Paris. En fait on ne peut pas avec précision dire dans quelle mesure ils étaient responsables de la hausse des cambriolages.

.

Y a t’il 25% ou 70% de détenus musulmans en prison en France ? 

Ce « checknews » ne contredit pas la véracité ou pas des deux chiffrages. Il dit qu’il vient de 2 sources différentes mais que évidemment le 70% est pour lui moins crédible (le hasard !)

https://www.liberation.fr/checknews/2019/10/26/y-a-t-il-25-ou-70-de-prisonniers-musulmans-en-france_1759687

En fait les 2 chiffrages sont probablement VRAIS. Contradictoire ? Non.

Le chiffre de 70% doit correspondre à des individus identifiés comme « de CULTURE musulmane » (donc plutôt maghrébins), des individus ayant les mêmes racines culturelles que les croyants/pratiquants. Le chiffre de 25% correspondrait à des profils religieux, croyants/pratiquants.

Mais dans tous les cas, il y a sur-représentation des détenus musulmans en France si on croit le pew research center qui estimait à 7.5 % le pourcentage de musulmans en France…

La tentative d’enfumage la plus régulière est de dire qu’il n’y a pas de lien entre crime et immigration en disant que « c’est à cause de la pauvreté et du chômage »… mais le phénomène de sur-représentation existe bel et bien et est indéniable.

Les étrangers représentent 7% de la population française, mais 22% de la population carcérale.

Même sans parler des Français d’origine africaine, on voit qu’il y a un problème.

Et les détenus sont d’abord : Algériens, Marocains, Roumains, Tunisiens.

Parfois on tente d’enfumer les gens sur la criminalité rom avec la distinction roms/roumains, mais c’est du pinaillage comme la distinction migrants/réfugiés… Ils viennent des mêmes pays globalement (même s’il y a des roms qui viennent d’ailleurs que de Roumanie).

Quand un gauchiste vous dit que « ça ne vient pas du fait qu’ils soient immigrés » (imaginez une voix de crecelle hystérique), il aborde un autre sujet : celui des causes.

Pour évidement venir tenter d’expliquer que ça vient de la pauvreté.

Mais ça, c’est une autre histoire.

.

SOPHISMES SUR LES AGRESSIONS SEXUELLES

Sophisme 1 : « Dire que 52% des violeurs en Île-de-France sont étrangers ne veut pas dire qu’ils soient non blancs. » (Sous-entendu : Parmi les 52 % de violeurs étrangers, il y a une grande proportion de Blancs et les 48 % restants de violeurs sont français. Donc il faut arrêter avec la stigmatisation des minorités ethniques.)

Réfutation : Ok, mais parmi les 48% de violeurs français, combien sont blancs ?

Sophisme 2 : « 80% des viols ont lieu à cause d’un agresseur dans l’entourage proche de la victime. » 

Réfutation : ça ne veut pas dire que l’agresseur est toujours blanc. Vous les comptez les familles maghrébines et subsahariennes ?

Sophisme 3 : « Il y a très peu de femmes qui portent plainte. »

Réfutation : Et alors, vous pensez qu’il y autant de loi du silence en province que dans les banlieues où la communauté peut soutenir l’agresseur sexuel (ou les, car ils font ça souvent en bande) et traiter la victime de « salope » ou de « sale pute » ?

Sophisme 4 : « il y a eu des viols avant l’immigration »

Dire que « il y a eu des viols avant l’immigration », c’est encore un sophisme : si vous importez des masses d’hommes venant de pays à la culture très misogyne, vous allez augmenter le nombre de violeurs potentiels d’une façon fulgurante. Puisqu’il y a déjà des violeurs européens, inutile d’en rajouter ! C’est logique non ?

Sophisme 5 : « le problème ce sont les hommes »

Et si vous dites que le problème c’est les hommes, alors refusez les migrants africains qui sont à plus de 80% des hommes. Refusez tout immigré de sexe masculin, homosexuels compris.

Sophisme 6 : « Et Nordahl Lelandais ? C’était un Français de souche ! » 

Encore un sophisme ! Un franchouillard tous les 36 du mois ne change rien au phénomène de masse, au phénomène collectif de surreprésentation de certaines catégories de population dans certains crimes et délits. Quand y a 1 ou 2 criminels blancs, les gauchos et les blédards généralisent sans problème « les Blancs ». Mais quand on leur rappelle que la majorité des racailles ne sont pas des blancs, ils hurlent aux cas isolés. Vaste blague !

Image du haut : – Est-ce que ces deux nombres sont égaux ? – Non. – Et ces barres, elles sont identiques ? – Non, pas vraiment. – Donc elles sont inégales. – Oui.

Image du bas : (Le scotch est découvert. 463 attaques terroristes musulmanes vs 3 attaques terroristes chrétiennes.) Mais les chrétiens le font aussi. C’est pareil.

Sophisme 7 : « J’ai été agressée par un Blanc. »

Stop avec les témoignages individuels « j’ai été agressée par des Blancs. » « Mes copines qui ont été violées ont été violées par des Blancs ». C’est du témoignage individuel. Ça ne renseigne rien sur l’ampleur du phénomène général/collectif.

Censure 1 : l’excision

On n’entend pas les gens de gauche sur l’excision en France… Ils pensent que c’est un truc de blancs, l’excision ? Dans le 93 en plus ? Sérieusement ?

Censure 2 : Rejeter les sources qualifiées d’extrême-droite

Dire que fdesouche ou lesobservateurs.ch sont des médias facho, ça ne veut pas dire que leur contenu est faux. Vérifiez les contenus. Souvent, ce sont les seuls médias qui mettent le focus sur certains phénomènes. Alors, c’est vachement pratique de dire que ces média sont « fachos » parce qu’ils sont les seuls à diffuser des infos particulières sur l’immigration, l’islam ou la délinquance. Désolé, mais dire « c’est faux car c’est facho », ce n’est pas un argument valide.

Je lis tous les torchons de gauche pour voir ce qui est écrit. Moi, je diversifie mes sources. Ceux qui ne font pas cet effort sont de MAUVAISE FOI et n’ont par conséquent AUCUNE crédibilité.

Exemple :

Auteur : https://twitter.com/secretariatEJLC/status/1209364010333802496

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Sophismes des gauchistes sur la surcriminalité étrangère”

  1. Avatar JJB dit :

    Dis donc Caroline de Hass, je pense que la merde qui te sert de cerveau favorise la négation du réel et ça, c’est irréversible !

  2. Avatar Monique dit :

    Il y a quand même quelque chose qui me fait bien rire, c’est de voir autant de pieux musulmans derrière les barreaux. Moi qui pensais que prier 5 fois par jour rendait meilleur, pas comme ces dévergondés de mécréants, ces ennemis d’alllah. L’islam est une religion de façade, superficielle, trompeuse. Ils ont l’apparence de la piété mais sont pas bien différent des comportements des mécréants qu’ils critiquent d’être des débauchés.

  3. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Sophisme 3 : Bouteldja a explicitement enjoint les siens de ne pas porter plainte quand le viol a eu lieu au sein de leur communauté.

    Seuls les violeurs Blancs doivent être dénoncés.

    Donc les chiffres sont bien sous-estimés …

  4. Avatar Patriote 969 dit :

    L’inversion des valeurs de la sinistra (gauche en latin).

  5. Avatar Hervé dit :

    Tant qu’elle est encore protégée,dans notre pays,par les hommes qu’elle haït tant,cette femme se permet de raconter ses âneries;mais viendra le jour où la pauvre se fera sodomiser dans des tournantes,par plusieurs africains,et ils ne lui demanderont certainement pas son avis. À vrai dire,c’est tout ce que je lui souhaite;et très sincèrement..!

    • Avatar yvank dit :

      Je suggère à cette Caroline d’acheter les journaux des régions de France. Et de les lire.
      Sans doute dira-elle que les pakistanais qui pourrissent l’Angleterre par leur trafic pédophile ne sont pas immigrés. Comme les barbares de Montluçon qui massacre des personnes âgées?
      Bien sûr on ne peut pas dire que les islamistes nuisibles sont tous récemment immigrés.La carte d’identité et la nationalité française ayant été accordée aux parents des bruleurs de voitures il y a quelques années.
      Elle méprise ce qu’elle ne connait pas. Mais devrait réserver sa politesse à ses chances pour la France.

  6. Avatar Dorylée dit :

    Elle y est allée, en Allemagne, la  » de Cul  » (à un H près) pleine d’espoir. Elle se disait :  » Il y a bien un goat fucker qui va me préférer à ses chèvres… » Raté ! Ils préfèrent les chèvres, ils les trouvent moins connes. Alors forcément, elle est vexée.

  7. Avatar Adalbert le Grand dit :

    La réaction de Caroline de Haas est exemplaire et excellente.

    En effet, elle disqualifie à elle seule toute l’argumentation gauchiste, dont cette sortie est l’archétype.

    Elle signifie en effet « je n’ai rien à foutre de la réalité, des faits et de la vérité, je refuse totalement de les prendre en considération, seule compte pour moi l’opinion personnelle que j’en ai et la vision idéelle, imaginaire du monde que je me suis forgée dans ma tête, je refuse d’écouter tous ceux qui ne pensent pas comme moi car ce sont par principe des salauds, des ordures ». Euh, qui est fasciste?

    Elle balaye en effet les faits, en tentant piteusement de noircir ceux qui les mettent en avant (argumentum ad odium, ou ad hitlerum comme on dit parfois: « ce que vous dites est faux, parce que vous êtes un salaud (ou parce que ce que vous dites est dégueulasse)).

    Du pur déni.

    D’un point de vue éristique c’est le niveau le plus bas d’argumentation, ça veut dire qu’on n’a aucun argument autre que l’insulte. Autant dire « je ne sais pas quoi répondre, c…d »

    Il ne faut pas aller sur le terrain où elle essaie d’emmener, en tentant de se défendre de l’accusation de prétendu « racisme » car on est toujours perdant quand on essaie de se défendre contre la mauvaise foi; mais lui renvoyer dans la figure qu’avec ce type de discours, elle démontre qu’elle est incapable de débattre sérieusement, et intellectuellement indigente
    Dire : « Ma pauvre dame, quand on sort une réponse aussi minable, stupide et grotesque, c’est qu’on n’a aucun contre-argument et donc qu’on a tort. Vous êtes dans le déni « .

    En effet, au niveau rhétorique et éristique, c’est une tentative de détourner l’attention, de changer de sujet en portant une attaque, une accusation infamante en espérant que le contradicteur va plonger dans le piège, en essayant de se défendre.

    Il faut répondre par une contre-attaque, en mettant en doute la probité intellectuelle, la bonne foi et l’intelligence de la personne, et même sa santé mentale. Pour faire bonne mesure on peut prendre la posture de l’indigné par une diffamation, une insulte. On peut l’attaquer sur son équilibre psychique: « Mademoiselle, ce genre de procédé est typique des pervers, des psychopathes, ça ne m’étonne donc pas de vous ».

Lire Aussi