Attentat de Londres : quand ses camarades de lycée signalaient Usman Khan, on les accusait de racisme

Publié le 11 décembre 2019 - par - 6 commentaires

.

C.Q.F.D.

Signalez, signalez, qu’il dit, Castaner ! 

.

Attentat islamiste de Londres : Adepte de Ben Laden, Usman Khan était déjà radicalisé au lycée et ceux qui le signalaient prenaient des sermons sur le racisme.

Le fanatique harcelait les filles de son école secondaire à Stoke.

Egalement il riait et s’amusait en regardant continuellement des images de l’attaque du 11 septembre sur son portable.

Une ancienne élève de ce qui s’appelait alors Haywood High School a dit au Sun qu’il demandait aux filles la taille de leurs seins, les reluquait, les sifflait et essayait de les toucher.

Quand il était rejeté, il les intimidait et les traitait de « salopes » et de « putes ».

L’ancienne élève qui n’a pas souhaité être nommée a dit au Sun : « Il avait une photo d’Oussama ben Laden sur la couverture de son agenda scolaire. »

« C’était comme une photo A5 qu’il avait collée là-dessus. Ça nous dégoûtait tous. C’était horrible. »

« Il regardait aussi les vidéos du 11 septembre à la cantine. On pouvait le voir les regarder. Tout le monde était mal à l’aise. »

Usman Khan a quitté l’école vers l’âge de 16 ans en 2007.

« Beaucoup de personnes avaient signalé tout cela. Quand ils le faisaient, ils étaient amenés dans un bureau (à l’école) et on leur balançait des histoires de racisme à la figure. »

Vendredi, il a ensuite perpétré son horrible attentat, poignardant deux personnes à mort alors qu’il portait une fausse veste de suicide. Il s’est ensuite rendu au pont de Londres où les flics l’ont abattu.

L’ancienne élève a dit qu’elle était « abasourdie » de découvrir qu’il en était responsable.

https://www.europe-israel.org/2019/12/attentat-islamiste-de-londres-adepte-de-ben-laden-usman-khan-etait-deja-radicalise-au-lycee-et-ceux-qui-le-signalaient-prenaient-des-sermons-sur-le-racisme/

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Attentat de Londres : quand ses camarades de lycée signalaient Usman Khan, on les accusait de racisme”

  1. Avatar Fomalo dit :

    « alors qu’il portait une fausse veste de suicide »… Ca, c’est de la poésie surnaturaliste comme je l’aime!

  2. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

  3. Avatar HARGOTT dit :

    Déjà, le Merde Londres en est un! Alors!

  4. Avatar Adalbert le Grand dit :

    Tout s’éclaire : il faut se rendre à l’évidence, les gauchistes antiracistes ont comme toujours raison sur toute la ligne : c’est à cause des salopes racistes qui l’ont humilié en refusant à ce brave musulman empli d’amour de téter leurs seins (prescription cora-nique) qu’il s’est senti stigmatisé et racisé, et que par désespoir et colère il a commis un suicide par procuration en simulant un attentat pseudo-islamiste qui n’a, bien entendu, rien à voir avec le véritable et pacifique islam d’amour. C’était en réalité un appel au secours d’un malheureux racisé. Les vraies victimes sont Usman Khan, et bien entendu les musulmans, encore une fois horriblement stigmatisés et sur qui on va encore tenir des propos atrocement islamophobes

    Ouf, encore un fois grâce aux valeureux « debunkers » des fake news de la fachosphère (comme les déconneurs du Monde ou du Déconnex de Labération), la démonstration imparable est faite de l’innocence absolue de l’islam.

    Sans rire, on ne devrait pas avoir de mal à trouver ce genre de discours de parfaite mauvaise foi chez nos islamogauchos antiracistes canal habituel et canal historique, c’est à ça qu’on les reconnaît.

  5. Avatar Dorylée dit :

    Oui, il faut sévir ! Je propose qu’on jette Tommy ROBINSON en prison. Les rosbeefs sont au moins aussi cons que les Froggies. Ils mourront ensemble.

Lire Aussi