Les chrétiens irakiens mettent en garde la Suède contre une conquête du pays par l’islam


Les chrétiens irakiens mettent en garde la Suède contre une conquête du pays par l’islam

.

Selon le magazine chrétien Världen Idag, les chrétiens irakiens sont largement convaincus que de nombreux pays européens, comme la Suède et la France, ont « naïvement » reçu trop de musulmans du Moyen-Orient et risquent maintenant de subir un accroissement de l’influence islamique au point de tomber aux mains des musulmans.

« Vous perdez le contrôle« , a déclaré Layla (un pseudonyme pour des raisons de sécurité), une employée de l’église du Kurdistan irakien. Les chrétiens irakiens, dit-elle, pensent que la Suède deviendra islamiste à l’avenir, en raison de l’importante immigration en provenance des pays musulmans.

.

« Nous qui avons grandi ici, nous savons ce qu’est l’islam. Ce n’est pas contre les gens, contre les musulmans, que je mets en garde, mais contre l’idéologie », a-t-elle dit. « Bien que la plupart des musulmans ne croient pas au djihad, ils croient en Mahomet. Ils croient que tous les peuples devraient devenir musulmans et qu’il y a une récompense dans le Ciel pour ceux qui amènent les gens à l’islam ».

.

Layla a exhorté les Églises européennes à « se réveiller ».

« Si les islamistes prennent le pouvoir, ils ne vous traiteront pas selon les droits de l’homme, mais selon la charia », a-t-elle souligné. « J’aime les musulmans, mais attention. Jésus dit que nous devons être rusés comme des serpents et innocents comme des colombes », a-t-elle conclu, nous exhortant à ne céder à aucune pression.

.

Le pasteur Basil (également un pseudonyme), qui a rencontré des milliers de Yazidis et de chrétiens fuyant Daesh, a rappelé le concept musulman de taqiya, une dissimulation préventive permettant au musulman de mentir sur les vraies intentions de l’islam (la conquête) ou encore un déni de croyance religieuse permettant au musulman de dire qu’il n’est pas musulman ou ne croit pas à la charia pour mieux se faire accepter en attendant le moment propice pour prendre l’ascendant sur le non-musulman. Selon lui, cette taqyia est fréquemment utilisée par les musulmans radicaux pour cacher leur véritable intention.

Cela signifie que les radicaux « se tiennent à l’écart » et s’adaptent à la société pour prendre le pouvoir », a-t-il dit, avertissant sur les cellules dormantes prêtes à agir, prêtes à « prendre le pouvoir » dès qu’une majorité parlementaire musulmane sera en place.

.

Selon l’islamologue Rickard Lagervall de l’Université de Lund et de l’Université Jönköping, il est peu probable que les islamistes prennent bientôt le pouvoir en Suède, car ils constituent une minorité. Une autre raison est que les islamistes sont un groupe divisé qui comprend non seulement des sympathisants du Daesh et des djihadistes, mais aussi des salafistes « puritains » qui, a-t-il suggéré, évitent la politique. En outre, les musulmans « ordinaires » constituent également un groupe fragmenté, a-t-il souligné.

« Au sein du groupe d’origine musulmane, beaucoup ne sont pas nécessairement des praticiens musulmans pratiquants », a-t-il souligné.

.

En même temps, Lagervall a admis que les musulmans radicaux tentent d’influencer les musulmans modérés pour qu’ils deviennent plus dévoués à l’islam.

.

Le nombre de musulmans en Suède a grimpé en flèche en l’espace de quelques décennies. En 1950, il n’y avait que 500 musulmans dans les pays scandinaves. Aujourd’hui, leur part est estimée à plus de 800 000 personnes, soit 8,1 % de la population, selon le Pew Research Centre.

Une enquête réalisée en 2018 par la même institution prévoyait que le nombre de musulmans en Suède atteindrait 4,5 millions, en termes de démographie et d’immigration, ce qui a incité le journal chrétien Dagen à demander si la croix suédoise allait être remplacée par un croissant.

Aje Carlbom, professeur agrégé d’anthropologie sociale à l’Université de Malmö, a dit que c’était une exagération de penser que l’islam s’emparerait de l’Europe. Il a souligné que de nombreux musulmans deviennent sécularisés et ont donc moins d’enfants. Dans le même temps, il a envisagé des tensions claires entre les Suédois et les communautés musulmanes, en particulier les plus radicales.

Sputnik News, 02.12.2019.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


One thought on “Les chrétiens irakiens mettent en garde la Suède contre une conquête du pays par l’islam

  1. AvatarChristian

    En Suède ils sont environ 10 millions d’habitants et je prends des pincettes en disait cela car aujourd’hui on ne peut plus rien dire mais un suédois dans l’imaginaire collectif est blond au yeux bleus.
    Donc on remarquera plus facilement un grIs frisé au yeux noirs de haine.
    Donc ce pays est un catalyseur de ce qui nous arrive car comme à dit Zemmour c’est surtout le nombre qui pose problème.
    En France avec le brassage qu’il y a eu avec l’Europe du sud (Péninsule ibérique, Italie) un musulman qui ne montre pas son appartenance religieuse en publique se fondra plus facilement dans la masse.
    Exemple : le secrétaire d’Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari (ou Djebbari-Bonnet) qui est le cadet d’une famille de quatre enfants. Son arrière-grand-père est un Algerien qui a quitté l’Algérie, alors département français, pour la métropole en 1914…

    En Suède c’est claire que cela va se tendre vitesse grand V et c’est par ces pays nordiques qui viendra peut-être le reflux de cette masse de merde que l’Afrique continue de nous envoyer.

Comments are closed.