Viktor Orbán : « L’Europe centrale sera l’avenir de l’Europe »


Viktor Orbán : « L’Europe centrale sera l’avenir de l’Europe »

.

Lors d’un discours, le Premier ministre hongrois a déclaré que les nations d’Europe centrale comme la Hongrie, la Pologne et la République tchèque sont le seul espoir du continent pour un avenir brillant.

.

S’exprimant dimanche à Prague à l’occasion de la commémoration du 30e anniversaire de la révolution de Velours, Viktor Orbán a déclaré que la détérioration rapide de la situation en Europe occidentale a montré clairement que l’Europe centrale sera l’avenir de l’Europe, selon MTI.

« Il y a trente ans, nous pensions que l’Europe était notre avenir, mais aujourd’hui, nous pensons que nous sommes l’avenir de l’Europe et nous sommes prêts pour cette mission », a déclaré M. Orbán lors de la célébration de la fin du régime communiste en Tchécoslovaquie.

.

Le Premier ministre hongrois a ensuite expliqué la différence entre le mouvement de 1968 en Europe centrale et celui de l’Europe occidentale, affirmant que la génération 68 de l’Occident aspirait à démanteler l’Europe des États-nations libres et de la culture chrétienne, alors que « nos soixante-huitards veulent retrouver et protéger ces valeurs ».

Le message de 1968 en Europe centrale n’a pas changé, a dit M. Orbán, ajoutant : « Nous voulons décider de notre propre destin. Nous voulons vivre comme une nation libre, pas comme une colonie impériale ou subordonnée. »

« Nous sommes des démocrates d’Europe centrale et nous devons protéger la souveraineté des États-nations. Parce qu’abandonner ce principe mettrait fin à notre démocratie. »

.

.

Pour comprendre de quoi parle Orbán, il suffit de regarder les différences marquées entre les politiques menées par les gouvernements d’Europe centrale et celles menées par les pays d’Europe occidentale.

.

Alors que les gouvernements d’Europe occidentale se précipitent pour remplacer leurs populations indigènes par des millions de travailleurs bon marché du tiers-monde, les gouvernements d’Europe centrale poursuivent des politiques familiales qui permettent aux populations indigènes de se reproduire plus facilement.

De même, alors que l’Occident cherche à éradiquer la morale chrétienne traditionnelle et à la remplacer par le culte de la justice sociale, de l’islam et du multiculturalisme, l’Orient cherche à réaffirmer l’importance du christianisme ainsi que les avantages qu’un paysage ethnoculturel homogène peut apporter à une société.

.

Source : Voice of Europe, le 20 novembre 2019.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


4 thoughts on “Viktor Orbán : « L’Europe centrale sera l’avenir de l’Europe »

  1. AvatarMachinchose

    tiens!

    a propos des « pauvres migrants venu chercher une vie meilleure en France »

    comme les Maliens qui fuient la conscription chez eux et n’ ont que foutre du patriotisme, comme me le disait tout réjoui l’ un d’ entre eux

    « y a la France, pour faire la guerre et mettre de l’ ordre chez nous »

    RESULTAT : ce jour:

    «  » » » » » » » » »Mali : 13 militaires français morts dans une «opération de combat contre des djihadistes»

    xxxxxxx

    chouette, on va avoir droit aux 13 cercueils dans la cour des Invalides, la sonnerie aux morts, le ruban rouge accroché aux cercueils par le sémillant jeune homme, la Marseillaise, le convoi mortuaire, les cercueils portés par les frères d’ armes au pas de la Légion, les discours, les épouses, enfants, parents des 13 garçons tués POUR RIEN !!, pleurant leurs disparus…….

    Seigneur Dieu, que ces garçons seraient mieux a leur place pour une fois definitive a reconquérir les banlieues pourries, et faire leur boulot: la défense de la Nation contre ces millions de racailles et de factieux

  2. Avatardmarie

    Il faut renvoyer chez eux tous ces africains qui viennent se faire entretenir chez nous aux dépens des travailleurs français ! Qu’ils aillent se battre chez eux pour leur pays, nous n’avons pas à envoyer nos jeunes risquer leur vie pour se battre à leur place !

  3. AvatarVinay

    C’est une évidence : les pays de l’Est constituent l’avenir de notre continent. A condition qu’ils n’en viennent pas à se doter de gouvernements tarés et ethno-masochistes dans les années à venir. Il suffit de se rendre en Pologne ou en Hongrie pour voir le contraste avec nos pauvres pays d’Europe de l’Ouest… Même en Biélorussie, Ukraine, Pays Baltes et bien sûr dans la grande Russie, nous avons droit encore à des peuples homogènes dont les minorités ne minent pas ces peuples.

  4. AvatarJ

    Espérons qu’ils voudront bien nous accueillir quand il faudra organiser la résistance et les opérations de reprise de notre pays.

Comments are closed.