Un élu dénonce les subventions versées aux associations qui dénoncent le «racisme d’État»


Un élu dénonce les subventions versées aux associations qui dénoncent le «racisme d’État»

Du « Figaro »:

Un élu demande que Paris ne renouvelle pas ses subventions à l’une d’entre elles.

Par Stéphane Kovacs

L’argent public peut-il servir à financer des associations qui entretiennent la détestation de la France et de ses forces de l’ordre?

Des militants fustigeant le «racisme d’État», sa politique néocoloniale et les «rafles» que la police organiserait peuvent-ils réclamer des subsides à ces autorités qui les «stigmatisent»?

Alors que la Ville de Paris s’apprête à renouveler ses subventions à plusieurs associations, l’élu du XVIIIe arrondissement Pierre Liscia, après avoir pointé, l’an dernier, les outrances de la Fasti (Fédération des associations de solidarité avec tou·te·s les immigré·e·s), demande au préfet Michel Cadot d’invalider les aides votées à l’Acort (Assemblée citoyenne des originaires de Turquie).

«Nul ne comprendrait que des organisations qui tiennent des discours aussi dangereux pour la cohésion nationale puissent être financés par le contribuable», écrit l’élu dans son courrier, invitant le préfet à saisir le procureur de la République sur les mêmes fondements que ceux invoqués par son collègue de la Drôme, Hugues Moutouh.

Fin octobre, ce dernier avait porté plainte pour diffamation contre un militant associatif accusant le gouvernement de mener une «politique de chasse aux musulmans», suivant «les pas de [la France] de Vichy». Au Figaro, la préfecture d’Île-de-France répond que «le contrôle de légalité pourra s’exercer sur l’octroi de la subvention dès lors qu’ [elle] aura reçu les délibérations mises en cause, si elles sont effectivement adoptées par le Conseil de Paris».

Créées dans les années 1970, «ces associations étaient encore tout à fait respectables il y a quelques années, estime Pierre Liscia, chef de file de Libres! à Paris. Mais elles ont été noyautées par des mouvances indigénistes, décoloniales, etc., et elles tiennent désormais des propos qui devraient les exclure de facto des dispositifs de solidarité nationale et municipale. Aujourd’hui, la Ville de Paris finance ce que l’État combat!».

Sur le site de l’Acort, on défend les «migrant·e-s chassé·e-s, torturé·e-s, traumatisé·e-s, persécuté·e-s par l’État», on appelle à manifester «contre le racisme d’État et les violences policières», qui «nous blessent, nous mutilent et nous tuent, non pas pour ce que nous faisons, mais pour ce à quoi nous sommes réduits, essentialisés, stigmatisés: des Noirs, des Arabes et des Roms.»

Si l’on en croit le jaune budgétaire 2019, l’association aurait touché en tout 24.500 euros de différents ministères en 2017

Coordinateur général de cette association qu’il décrit comme «un centre social laïque ouvert à tous», Ümit Metin participait dimanche à la marche contre l’islamophobie. «Le racisme d’État, c’est la loi de 2004 (contre les signes religieux à l’école, NDLR), explique-t-il. Pour quelques cas seulement, on a stigmatisé tous les croyants, les personnes de culture musulmane et fragmenté la société française.»

Ne craint-il pas de perdre ses subventions?

«Ce serait une atteinte à la liberté d’expression», s’indigne-t-il, indiquant que l’Acort est financée par la Ville de Paris (à hauteur de 5000 euros), mais aussi «par la CAF et l’État». Si l’on en croit le jaune budgétaire 2019, l’association aurait touché en tout 24.500 euros de différents ministères en 2017.

En 2018, la Fasti, repérée par Pierre Liscia pour «ses prises de position radicales» – dénoncées aussi par la Licra -, s’était finalement vu attribuer sa subvention de la Ville de Paris: 3000 euros.

En janvier 2019, le gouvernement s’en était ému:

«Pas d’argent public pour des associations qui ont des propos contraires aux valeurs de la République!», avait lancé son porte-parole de l’époque, Benjamin Griveaux.

La Fasti avait reçu, en 2017, plus de 210.000 euros de subventions de quatre ministères différents.

Elle renvoie le Figaro à un communiqué dans lequel elle rétorque que «lorsque l’État ou une collectivité territoriale accorde une subvention, il ou elle ne s’attache pas aux opinions ou analyses de l’association qui la demande, mais à l’action envisagée, dont la nature et les objectifs doivent être conformes à l’intérêt général».

Au Commissariat général à l’égalité des territoires, son plus gros financeur, on explique que «la Fasti a été soutenue en 2019, dans le cadre d’une convention pluriannuelle d’objectifs 2017-2019, pour un montant de 120.000 euros». «Les axes de la convention sont concentrés autour des enjeux de l’accès aux droits et de la lutte contre les discriminations. Cette convention pluriannuelle prend fin en 2019».

Va-t-elle être reconduite? «J’espère bien que non!», s’élève le député Libres! (apparenté LR) de l’Essonne Robin Reda.

Fin octobre, à l’Assemblée, il avait interpellé le ministre de l’Intérieur au sujet des financements octroyés à des associations «qui justifient les attentats de 2015 au nom de la paupérisation et assimilent les policiers à des oppresseurs au service de la domination capitaliste».

«Comme ces associations ont les mêmes interlocuteurs depuis des années, il y a une logique de reconduction automatique des aides, déplore le parlementaire. Cette convention, on aurait pu la dénoncer depuis 2017!

On pourrait même demander le remboursement des sommes perçues: les associations qui propagent une haine explicite de la France et des Français doivent rendre leur argent aux Français.»

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/ces-associations-qui-denoncent-le-racisme-d-etat-grace-a-des-fonds-publics-20191114

Note d’Antiislam

Bref on paye, on paye pour financer des associations  musulmanes qui nous crachent à la gégé …

Bien entendu qu’il faut couper ces flux de fric, qui viennent de tous les côtés (Droite comme Gauche).

Mais il faut aller plus loin …

Il faut revenir d’urgence à la situation qui prévalait avant les années 70 : interdiction aux étrangers de s’associer sur notre sol.

Ainsi, par exemple,  la ci-devant  ACORT, « Assemblée citoyenne des originaires de Turquie », évoquée par le texte, association de factieux musulmans, n’aurait purement et simplement  plus d’existence légale …

 

.

Note de Christine Tasin

Supprimer les subventions à ce type d’association, une atteinte à la liberté d’expression ? 

Je voudrais bien savoir si Résistance républicaine, Génération identitaire, Riposte laïque… auraient droit à des subventions de la Mairie de Paris si elles le demandaient et si on ne leur refuserait pas au nom justement de leurs engagements politiques !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Un élu dénonce les subventions versées aux associations qui dénoncent le «racisme d’État»

  1. AvatarKarnyx

    Ce sont bien des subventions attribuées à la tête du client !
    Dis-moi qui tu subventionnes et je te dirai qui tu es….

  2. AvatarChristian Jour

    Tous se fric gaspillé pour des assos muzzs qui crachent sur la France et qui pleurnichent pour en avoir d’avantage tout en se victimisant. Si on foutait toute ces assos dehors, on ferait de belles économies. Arrêtont de financer nos futur boureaux qui quoi qu’on fasse nous haïrons quand même puisqu’à leur yeux le fric ne nous apppartient pas, il appartient à allah, alors qu’ils le demandent à allah, nous on a plus de sous pour eux.

  3. Avatarhollender

    On est toujours assez aveugles, cons et stupides pour nourrir la  » bête  » qui nous mord tous les jours et la nuit.
    1-On vide les mangeoires et les abreuvoirs pour que la racaille aille se multiplier ailleurs que chez nous et à nos frais.
    2- On saisi tous les biens mal acquis de toutes les racailles d’où quelles viennent, gitans du voyage maghrebins, mafias et proxénètes des pays de l’est etc.
    3- On arrête IMMEDIATEMENT toutes les  » aides » aux pays africains dont les ressortissants nous envahissent. Qu’ils aillent défendre leur pays au lieu de détruire le nôtre.

  4. Avatardenise

    contribuables associés avaient déjà écrit , il y a 8 ans , sur les subventions accordées à ces associations ..c’est dire que ce n’est pas nouveaux . alors que faire ,

    1. ConanConan

      Possible, mais pas un mot dans les billets de cette association (300.000 adhérents!!!…) sur l’impact financier de l’immigration/invasion avec ses effets colatéraux : fraudes en tous genres, vandalisme, insécurité, crétinisation de notre système éducatif, fuite des cerveaux, vampirisation du logement social etc…etc…

      1. Avatardenise

        il faut leur demander ; mon propos n’était aucunement de minimiser cet article, c’est tellement vrai et nous devions y travailler en formant une association , ce qui ne c’est pas fait , comme tout le reste, mais juste pour dire que tous les sujets , sont les mêmes 8, 10 après , pour à peu près tout , que les GJ n’ont pas voulu s’en emparer , et que cela continuera encore 20 ans !! et que c’est épuisant ! Merci Antiislam pour cet article, je ne comprends pas que les GJ ne voient pas cette manne financière importante et l’idéologie qui la soutien , je leur en ai parlé, en vain, c’est l’extrème gauche qui est à la tête de ce mouvement maintenant .

  5. AvatarFomalo

    Mendigoter est le sport en France des étrangers bi-nationaux de préférence. Les pôvres! Ils sont « racisés ».. Je me souviens bien de la famille nombreuse (et et de ses nombreuses ressources « associatives » allouées) de Theo Luanka ou Luhanka, que Hollande est allé voir sur son lit d’hôpital, la pseudo vcitime,escroc à la sodomisation policière.
    C’est le même Hollande qui a créé le commissariat général à l’égalité des territoires : j’ignore comment macron en a géré le fonds dpuis 2014 où il a été nommé ministre de l’économie.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Commissariat_g%C3%A9n%C3%A9ral_%C3%A0_l%27%C3%89galit%C3%A9_des_territoires .

  6. MaximeMaxime

    Bonjour Antiislam,
    avez-vous lu cet article du Figaro :
    https://www.lefigaro.fr/histoire/la-verite-sur-le-coran-20191115 ?
    Il me semble que vous avez un abonnement.
    J’ai voulu lire cet article qui laisse accroire qu’il y aurait une vérité à découvrir sur le sujet, et ce pour réhabiliter l’islam !
    Mais si tel était le cas, vraiment, la démarche du Figaro est étonnante : n’est-il pas d’utilité publique d’informer le public à ce sujet, dans le cadre d’un débat véritable et contradictoire ?
    Le lecteur ne disposant pas d’un abonnement ne retient qu’une information finalement : l’islam, « c’est pas ça », rien à voir avec « L’Etat islamique », pas d’amalgame etc.
    J’ai trouvé scandaleux que ce soit réservé aux abonnés, alors que le Figaro perçoit des subventions qui devraient l’obliger à porter à la connaissance de tous l’intégralité du contenu de l’article afin d’assumer sa fonction d’information des citoyens en cette époque où islamophobes et islamistes s’affrontent de façon de plus en plus forte…
    Les articles réservés aux abonnés devraient être des articles secondaires d’information, un « bonus ». A quoi servent autrement les subventions publiques ?

      1. ConanConan

        Ouaip !
        Le figaro devenu un torche-balle comme libé, le monde pourri etc…
        Message perso : essayons de sauver « Présent » à qui la subvention de 140K€ aux quotidiens « no pub » n’a pas été renouvelée et qui risque d’en mourir !

  7. MaximeMaxime

    … et merci pour le partage de cet article et les commentaires que vous apportez.
    J’imagine que vous saurez sans doute rendre justice à l’argumentation développée dans l’article que j’ai indiqué, notamment sur la vie de Mahomet, source à laquelle je sais que vous aimez puiser pour asseoir vos arguments !

  8. AvatarMachinchose

    Ümit Metin

    ça va durer! le prénom turc Metine signifiant  » volonté farouche »

    a virer dans sa Natolie natale, le Bachas, aghas,effendi locaux sauront le calmer

    lejour ou les pauvres occidentaux auront compris et intégré que TOUTES ces populations ne fonctionnent qu a la trique et la baffe, on aura bien avancé

  9. AvatarMachinchose

    quelle tristesse

    j’ apprends que lamosquée de la rue JP Thimbaud, a Belleville estvisée!

    comme la trés discrète école coranique en haut a l’ angle a droite

    «  » » » » »Le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur fait état des fermetures de près de 130 débits de boissons, 12 lieux de culte, 3 écoles et 9 associations, dans des quartiers “touchés par les phénomènes d’islam politique”, sans toutefois donner plus de précisions sur leur localisation ou la durée des fermetures.
    Le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur Laurent Nuñez a annoncé ce vendredi que des débits de boisson, écoles et lieux de cultes avaient été fermés par l’Etat dans une quinzaine de quartiers en France “frappés par l’islamisme politique et le communautarisme”.

    “Nous luttons contre l’islamisme politique qui laisse penser que la loi de Dieu est supérieure à celle de la République”, a fait valoir sur France 2 le secrétaire d’Etat, en soulignant que cet “islamisme politique” ne devait pas être “confondu avec l’islam de France” et en rappelant qu’il ne fallait pas faire “d’amalgame”.
    Il a précisé que dans une “quinzaine de quartiers”, “particulièrement touchés par les phénomènes d’islam politique, de communautarisme”, “un peu moins de 130 débits de boissons avaient été fermés, 12 lieux de culte, 3 écoles et 9 associations”. Laurent Nuñez n’a donné aucune indication sur la localisation de ces quartiers, ni sur la période durant laquelle se sont opérées ces fermetures. » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    vous constaterz que ca ne couine pas du tout chez les fiers mizilmons

    y a pas d’ autrevoie que celle de la punition brutale avec ces envahisseurs

  10. frejusienfrejusien

    Quand on voit comme ils confondent allègrement liberté d’expression et biberonnage aux mamelles de la France, il y a encore du chemin à parcourir pour que ces gens-là assimilent notre culture,

    le plus choquant, c’est de les entendre sans cesse parler de leurs DROITS, mais je me demande qui a bien pu leur mettre ces idées en tête,

    Irions-nous exiger nos droits chez Erdogan ??? et comment serions-nous reçus ???
    obtiendrions-nous des subventions chez l’ayatollah Khameiny ???

    qu’est-ce qu’on attend pour dissoudre tous ces foyers à merde et les interdire une bonne fois pour toutes ???

  11. Avatarbm77

    Il y en a marre de cette suspicion de racisme et de toutes ces tares dont on affuble sans complexe le Français ,de cette stigmatisation permanente en plus relayée par ces officines de propagande que sont les associations complices des pouvoirs qui les ont achetés pour faire ce sale boulot!
    Si aujourd’hui quelqu’un devait être défendu en France , si il y avait une espèce en voie de disparition dont on devait garantir la survie , qui était la cible de tous ces chasseurs en mal de reconnaissance, c’est bien le Français .
    Cela fait bientôt quarante ans que cela dure , basta!!!
    Quarante années à se voir suspecter de cet infamie indépassable : le racisme! ! Utilisée sans vergogne en évoquant les heures sombres de l’histoire mondiale, y compris le nazisme, ce qui en relativise d’autant la portée dramatique pour les population concernées, en particulier par le génocide .
    En vérité on est en passe de remplacer le peuple par les populations qui entrent en force, mais de plus on a conditionné la population à cela en lui disant que ce n’était plus lui le Français aux multi tares qui devait conduire les destinés de ce pays mais la multitude des différents communauté formant ce multiculturalisme présenté de façon idyllique, appelé de ses vœux par toute une oligarchie, qui s’avère soit pro mondialiste affairistes ou internationalistes gauchistes Ce mariage forcé devant l’être sous surveillance étroite « d’observatoires » pour empêcher tout velléité d’opposition à ce remplacement d’un peuple par des populations étrangères.
    C’est par la propagande puis maintenant l’envahissement physique que les Français se sont vus dépossédés de leur pays car on n’a pas demandé aux population entrantes de respecter les us et coutume et les lois du pays mais aux Français de s’adapter tant bien que mal, et plutôt mal que bien à cette nouvelle donne.
    .Quarante ans de miradors et de flicage de la société sans pratiquement rien à se mettre sous la dent et pourtant toujours grassement subventionnés , remerciés en cela par l’oligarchie qui a su être reconnaissante du travail fourni de sape de la société par la censure de la réalité.
    Mais par contre quarante ans de faits de violences de crimes de vols d’agression, d’attentats par des populations étrangères ou trop rapidement considérées comme Françaises; qui ont fait exploser les statistiques et par ailleurs ont rendus les conditions d’hébergement en prison impossibles, tellement celles ci étaient devenues trop peu nombreuse pour répondre à une telle délinquance . C’est ce manque de place qui a créé d’ailleurs le fameux multirécidiviste et moins on avait de place et plus les faits de délinquance étaient graves qui pourtant ont vu leurs auteurs remis en liberté faute de prisons .
    Donc 40 ans à fliquer les Français, ainsi que ceux qui se reconnaissent comme tels en s’appropriant la culture l’histoire et les lois de la France . Et je leur rend hommage car on peut les considérer comme des héros d’aimer la France tellement ce n’est pas ce qui est prioritaire par une majorité d’étrangers qui rentre tellement en nombre qu’ils ne peuvent s’identifier aux Français . Ce qui est d’ailleurs opportunément exploité par des Rokhaya Diallo et autres indigènes de la République qui en rajoutent en leur demandant justement de ne pas s’intégrer à notre société. Si bien que sous prétextes de fierté de leurs origines en finissent par les mettre en priorité sur les lois l’histoire et la religion de base du pays qui les accueille et pour carrément les mettre en opposition même par leur revendications religieuses et mémorielles sur la colonie et l’esclavage, qui ne sont que des prétextes à se donner une supériorité morale pour mieux avoir les mains libre,ceci pour éliminer moralement,sinon physiquement, le Français de sont propre pays !!
    Les islamistes lors de cette manif de la honte du 10 novembre n’ont ils pas dit qu’il fallait jeter Zemmour à la mer et donc commencent à faire le tri en France entre collabos dhimmis et résistants !!!
    La définition même d’envahisseurs puis d’occupants, voila ce qu’ont contribuer à faire de ces populations les associations dites antiracistes ou ethniques qui pullules à la mesure de l’envahissement du pays.

  12. AvatarDorylée

    Pour nous faire avaler tous ces Turcs, ils utilisent tous les moyens rassemblés sous le nom célèbre de l’imam Edül KORAN, celui qui fait passer l’islam partout…

Comments are closed.