Mikhail Kalachnikov aurait eu 100 ans le 10 novembre : la Russie célèbre l’homme et l’arme


Mikhail Kalachnikov aurait eu 100 ans le 10 novembre : la Russie célèbre l’homme et l’arme

.

Les 100 ans de Kalachnikov.

Le légendaire Mikhail Kalachnikov aurait eu 100 ans le 10 novembre – une occasion pour les Russes de célébrer le concepteur de l’ AK-47.

.

 Impensable dans la  France de Macron, où le citoyen risque gros en cas de légitime défense, où la simple pratique du  tir sportif vous rend suspect,  et où l’on n’a pas encore compris que  les criminels n’ont que faire des lois sur les armes.

.

 La Russie quant à elle a amendé ses lois strictes sur le port d’arme en 2014, pour y inclure la légitime défense comme motif acceptable pour porter une arme pour les  citoyens russes qui souhaitent avoir les moyens de défendre leurs droits naturels à la vie et à la propriété (source en Français)

En Russie, Kalachnikov est honoré jusque dans les écoles ! Et l’achat et la pratique des armes par les particuliers est vivement encouragée !

 Malgré les sanctions, le Groupe espère avoir de nouveaux clients – et propose pas mal de choses en plus du fusil d’assaut.

.

La Russie célèbre l’arme la plus connue au monde – et son inventeur Mikhail Kalachnikov.

C’est en 2013 qu’est décédé le concepteur du fusil d’assaut au chargeur incurvé, l’ Avtomat Kalashnikova AK-47.

Kalachnikov est une  légende en Russie. En son honneur ont lieu de nombreux événements et, depuis quelques années, il existe un grand monument dans la capitale, Moscou. Mais surtout, la Russie profite de cet anniversaire pour célébrer ses succès en exportations d’armes- en dépit des sanctions imposées par l’Ouest,  sur un marché de l’armement très concurrentiel.

Il y a un peu plus de cinq ans, le groupe Kalashnikov ciblait déjà les États-Unis pour prendre pied sur le vaste marché des armes en Amérique du Nord. Puis vint le conflit en Ukraine. La Russie a annexé la péninsule ukrainienne de la mer Noire à la Crimée et a soutenu les séparatistes de l’est de l’Ukraine en dépit des manifestations internationales.

Le résultat a été des sanctions des États-Unis et de l’Union européenne – et la fin temporaire des perspectives de ventes optimistes. Depuis lors, le plus grand fabricant d’armes russe, qui représente 95% de la production nationale, cherche de plus en plus d’autres clients à l’étranger.

.

La marque Kalachnikov devrait continuer à se développer – et à renforcer l’image de la Russie à l’international, a déclaré le directeur général Dmitry Tarasov lors d’une présentation devant les diplomates à Moscou fin octobre. Les marchés possibles comprennent le Brésil, l’Afrique du Sud, le Nigéria, l’Indonésie, les Philippines et la Thaïlande. Déjà, le groupe livre dans 27 états. Bien entendu, le plus gros potentiel d’exportation est la nouvelle série des AK 200 avec les  types AK-201, AK-202 et AK-204, ainsi que de la AK-15, selon Tarassow.

.

Le groupe fait depuis longtemps la promotion d’autres produits, notamment des drones et des bateaux, ainsi que des armes de chasse et de sport. Sont également proposés des vêtements de plein air, des souvenirs dans une boutique à Moscou et même des technologies médicales et de la microélectronique.

Le président russe Vladimir Poutine a initié la création du  groupe Kalachnikov du vivant du constructeur, issu des sociétés en difficulté Ischmasch et Ischmech. Après la mort de Kalachnikov en 2013 à l’âge de 94 ans, Poutine a également décrété que la mémoire du  personnage éponyme devait être cultivée.

.

Même à l’école, les enfants doivent être familiarisés avec Kalachnikov. Le ministère de l’Éducation recommande des leçons en l’honneur de l’inventeur de l’arme redoutable à l’occasion de  cet anniversaire.

Kalachnikov a toujours souligné que ce n’étaient pas les concepteurs, mais les politiciens qui étaient responsables de l’utilisation des armes et de la violence.

« Je n’ai développé qu’une arme pour protéger la patrie », avait déclaré le lieutenant-général hautement décoré. C’était en 1947 – d’où le nom AK-47. Deux ans plus tard, il y a 70 ans, en 1949, l’armée soviétique a mis le « Kalasha » en service.

Russie: une boutique du groupe Kalachnikov à l’aéroport Sheremetyevo de Moscou

.

Seulement dix pour cent des Kalachnikov dans le monde sont des vraies.

Selon les données russes, seules une partie des quelque 100 millions de Kalachnikovs dans le monde sont d’origine. La Russie estime à 90% le nombre de répliques souvent entre les mains de terroristes, de gangsters, de rebelles et de pirates. Leur nombre est dû au fait que le fusil d’assaut de l’ère soviétique n’était pas protégé par un brevet international et a été très  souvent reproduit.

.

KALASHNIKOV

Histoire : L’AK-47 (en russe : Автомат Калашникова, Avtomat Kalashnikova modèle 1947, littéralement « automate de Kalachnikov », et non « Kalachnikov automatique »), souvent connu sous le nom de kalachnikov, est un fusil d’assaut qui a été fabriqué par le soviétique Mikhaïl Kalachnikov.

Cette arme est le premier modèle d’une famille. Son coût très faible, sa robustesse, sa fiabilité et sa grande facilité d’entretien le rendent extrêmement populaire, en particulier auprès des guérillas, et des pays ayant peu de moyens budgétaires pour équiper leur infanterie. C’est également une arme produite dans de nombreux pays dotés d’une industrie d’armement, particulièrement dans les anciens pays de la zone d’influence de l’Union Soviétique.

De toutes les armes à feu existantes dans le monde, le Kalachnikov est l’une des plus fiables. En effet, une arme de ce type ne s’enraye pas : dans l’eau, dans le sable, en atmosphère humide, etc. C’est la raison pour laquelle les guérilleros et autres membres de groupes armés révolutionnaires en sont munis lors de leurs missions (désert, forêt et autres endroits hostiles). Entre 70 et 110 millions d’exemplaires furent construits et la production des plus récents modèles continue au XXIe siècle, ce qui fait de l’AK-47 le fusil le plus répandu dans le monde.

Robustesse.

Les fusils d’assaut robustes et faciles à manier et fonctionnent très bien surtout lors des conflits en Irak et en Afghanistan et actuellement en Syrie, de l’avis des experts. Le magazine américain The National Interest a déclaré que le fusil d’assaut de l’ère soviétique était l’arme numéro un de cette année.

L’AK a résisté  même dans les conditions les plus difficiles sur le sable du désert africain ou dans le froid de l’Arctique, selon l’expert en armement Sergei Sajnullin à la chaîne de télévision militaire russe Zvezda. Ni la saleté ni l’eau ne peuvent lui résister.

Le fusil d’assaut soviétique « Avtomat Kalashnikova » est l’arme la plus performante de tous les temps. Il est fabriqué aujourd’hui par la société d’armement russe Kalaschnikow, qui porte le nom du célèbre fusil. Sur le marché russe des armes légères, la part du groupe était de 80% l’année dernière, celle des armes longues de 34%. Et ces parts de marché continuent d’augmenter.

 

La Kalachnikov n’est pas seulement utilisée comme arme de poing, elle est également montée sur des chars et d’autres véhicules. Cependant, la Russie a depuis longtemps gagné beaucoup d’argent avec d’autres armements – par exemple avec les chasseurs Suchoi ou le système de défense antiaérien S-400. La Turquie a été le premier pays à acheter le système récemment – au grand dam des États-Unis.

Les clients apprécient le fait que les armes sont souvent moins chères que les modèles américains. Selon l’exportateur d’armes national Rosoboronexport, des clients de 43 pays ont commandé des armements russes pour onze milliards de dollars américains (9,9 milliards d’euros) cette année seulement. Les États africains sont fortement représentés.

 

Les carnets de commandes sont bien remplis pour les années à venir avec un volume total de 50 milliards de dollars (45 milliards d’euros), selon le Directeur général Alexander Michejew. Les avions de combat Su-57 et les hélicoptères militaires Mi-28NE et Mi-171Sch en font partie. Mais aussi les Kalachnikov de la série 200 – qui existent aussi en version compatible avec  les cartouches de l’OTAN. Pour commémorer le 100e anniversaire de l’inventeur, Michejew a déclaré qu’en dépit des sanctions, la première installation de production commune de la ligne AK-200 avait été mise en service en Inde.

 

.

La Russie présente son nouveau drone kamikaze de Kalachnikov qui devrait changer la forme des combats.

+ infos : article complet ici

-mêmes caractéristiques qu’un drone de reconnaissance mais c’est une arme mortelle

-il s’écrase sur sa cible pour la détruire,

-conçu pour des tirs de grande précision, silencieux, très maniable (charge de 3kg d’explosifs, 130 km/h, 30minutes de vol soit  une portée de 70 km).

Sur le sujet :

Pierre Cassen : j’ai rendu toutes mes armes, encore merci, M. le Préfet ! (vidéo)

Le gouvernement fait disparaître les emplois nationaux : l’armée française abandonne le Famas

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


4 thoughts on “Mikhail Kalachnikov aurait eu 100 ans le 10 novembre : la Russie célèbre l’homme et l’arme

  1. AvatarBobbyFR94

    Très bon article, je rappelle que le gros tas de merde (hollandouille) n’a pas fait respecter la parole de la France en refusant de vendre les 2 bâtiments de guerre à la Russie…

    C’est l’Egypte qui les a acheté…avec notre fric !!!

    Reply
  2. AvatarMarcel

    Voilà deux mondes différents les Russes ont bien compris qu’il faut se défendre aucune honte au contraire fierté une conception différente de la vie et pour ça ils ont survécu et sa civilisation survivra , par contre en France l’Etat et les politicards corrompus pour l’argent du Golfe ont fait des lois qui profite la racaille islamiste

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *