Paris poubelle : des Brésiliens filment des rats à 300 m de la Tour Eiffel !!!

.

Immigration, insécurité, agressions, viols, saleté, socialisme de la mairie qui rackette la population et entretient les copains pique-assiette (associations antiracistes, associations communautaires, art moderne, …), racailles de banlieue qui viennent dépouiller les passants et vendre de la drogue, migrants marocains, afghans, soudanais qui errent sur le territoire : la situation de Paris s’est considérablement dégradée ces dernières années.

.

On n’est pas au niveau de merdisation de San Francisco, Los Angeles ou Baltimore, loin de là. Mais disons que la dingo hystérique qui dirige le soviet suprême de la capitale a bien creusé le trou et qu’elle continue à piocher tous les jours avec obstination pour y trouver des lendemains qui chantent où le bien vivre-ensemble marchera comme sur des roulettes et où l’écologie sera prépondérante sur la société de consommation hyper-industrielle.

.

La diversité écologique s’accroît. Les rats partagent de plus en plus avec les Parisiens, les touristes, les migrants et les travailleurs de banlieue le même écosystème. C’est le progrès !

.

 156 total views,  3 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Claquer un « pognon de dingue » pour retrouver à Paris ce qu’ils ont dans leurs favelas. Ça valait vraiment pas le coup, lol.

  2. Comme ça les touristes nippons et autres pourront dire, Paris, prononcer PARUIS is beautiful, Eiffel tower, Champs Elysées, and lovely rats!!!
    Et voilà le travail, avant il y avait des poubelles en métal bien propres de l’extérieur, maintenant et cela depuis longtemps ça a été remplacé par des poubelles en plastique transparent très esthétiques, tout à cause ds attentats.
    Ces poubelles sont très facilement éventrées par des chats, chiens, pigeons et autres volatiles et bien sûr des rats aussi gros que des lapins !

  3. Pas d’amalgame ! Ces pauvres bêtes sont victimes d’un rat-cisme éhonté .Ce sont des migrants venus des égouts où ils n’arrivent plus à se nourrir compte tenu de leur démographie galopante, et qui espèrent une vie meilleure dans les squares : ces malheureux animaux sont contraints de se nourrir des déchets que jettent les privilégiés trop bien nourris , qui devraient plutôt acquérir des valeurs d’accueil, de partage et de vivre ensemble.

    • clap clap !! excellente comparaison !

      voilà pourquoi la dingo les protège, et les entretient à renfort de poubelles bien pleines et odorantes auxquelles ils ne peuvent résister, miam miam !!
      y a bon les bobos

  4. ça grouille ! hou la la ! elle est pas belle la ville Lumière, !
    devenue la ville Poubelle sous l’égide de la bistrée dingo arabo-andalouse,

    ça va faire fuir les touristes, et donc les devises, ça va creuser un peu plus le déficit des comptes de la ville

  5. Mais quelle honte de voir ca ,bonjour les microbes et bientot les maladies ,les touristes vont dire « c’est ca Paris ?Et bien ca donne pas envie d’y aller »beurk.

  6. Bientôt des rats au menu des restaurants fréquentés par le camp du bien, mais non je rêve. La crasse, l’insécurité c’est pour la plèbe. Et dire que cette clique française arrogante se permet de donner des leçons de morale au président Bolsonaro.

  7. C’est le progressisme de la Maire Madame Hidalgo … Paris qui entre petit à petit dans le Tiers-Monde était appelée jadis  » Ville Lumière  » …

  8. Ouai pourfendre le mauresque, c’etait le bon temps. Maintenant le mauresque il est protege’.

    • D’ailleurs, boit-on encore du mauresque en Provence ?

      Comme la tête de Maure du drapeau corse : c’est islamophobe ! (ou musulmanophobe)

  9. Et dans quelques temps on nous annoncera une épidémie de peste à Paris comme au moyen âge.. Retour au moyen âge, le seul bénéfice que j’y vois c’est qu’à cette époque on aller en croisade pourfendre du mauresque…

Les commentaires sont fermés.