« Féminicides » : Edouard Philippe accuse « notre machisme séculaire » !!!


« Féminicides » : Edouard Philippe accuse « notre machisme séculaire » !!!

Illustration : le machisme séculaire des Français est tel que la France fait partie des 3 pays où, encore récemment, les femmes étaient les moins exposées à la violence….

.

 

Philippe, Schiappa, toute la clique était réunie hier pour dénoncer, tenez-vous bien, « notre machisme séculaire, notre déni, notre indifférence, notre sexisme ancrés dans nos mentalités. »

Edouard Philippe l’a dit, clairement. Quand il parle de machisme séculaire, il parle des Français, et uniquement des Français d’origine, ça va sans dire.

Entouré de membres de son gouvernement − Nicole Belloubet (justice), Christophe Castaner (intérieur), Julien Denormandie (logement), Jean-Michel Blanquer (éducation) −, le premier ministre a rappelé en préambule le contexte dans lequel s’inscrivent les violences conjugales, qui touchent environ 220 000 femmes chaque année. Ce « ne sont pas des disputes de couple où les torts seraient partagés : c’est un processus d’emprise sexiste tellement ancré dans nos mentalités et dans nos pratiques que certains hommes se sont habitués à l’impunité », a-t-il soutenu. « Depuis des siècles, ces femmes sont ensevelies sous notre indifférence, notre déni, notre incurie, notre machisme séculaire, notre incapacité à regarder cette horreur en face », a-t-il poursuivi.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/09/04/les-mesures-du-grenelle-contre-les-violences-conjugales-de-vraies-avancees-et-quelques-deceptions_5506097_3224.html

.

Ils ne font pas dans la dentelle… Tant qu’à manipuler, mettons les petits plats dans les grands… Pendant ce temps, Ibrahim, Amin, Mohamed… se bidonnent et massacrent cette chose qui ne sert qu’à leur prouver qu’ils seraient des hommes. Parce qu’il y a peu de chance que les discours de Schiappa, les menaces de Schiappa, les bonnets d’âne distribués par Maîtresse Schiappa leur parviennent. Quant au discours de Philippe, il ne leur est pas destiné, ils ne sont pas concernés du tout ! 

(Pourtant, quelques préfets pas au courant osent dire que l’on trouve des violences faites aux femmes partout même chez les non Français, va bientôt être débarqué, celui-ci : « Quel que soit l’âge, quel que soit le milieu social, la nationalité », comme le souligne le préfet de la région Occitanie, Etienne Guyot. https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-violences-conjugales-deja-15-femmes-tuees-par-leur-conjoint-occitanie-2019_26946735.html)

.

Et d’organiser une grand-messe baptisée Grenelle pour se faire mousser...

« Grenelle »…

Fallait oser. C’est en 1969 que le mot a vu le jour, suite à une réunion rue de Grenelle , où se trouvait déjà le Ministère du Travail,  qu’on a calmé les revendications des ouvriers en augmentant ce qui était à l’époque le SMIG de  35%. Et, depuis, à chaque fois qu’il y a un mouvement populaire fort et qu’on discute pour enrayer le mouvement on parle de Grenelle…  (sauf pour les Gilets jaunes, mais c’est un autre débat).

.

Quel rapport entre la lutte contre la violence faite aux femmes et un mouvement social concernant tous les Français et notamment le monde ouvrier ?

Aucun.

Voici donc une fois de plus la communautarisation de la société en action grâce à Macron-Schiappa…

.

Soyons clairs, je ne dis pas qu’il faut laisser les femmes se faire déglinguer ( et les hommes tués par leur compagne ? Ils puent de la gueule ? Eux c’est normal qu’ils soient assassinés ?), je dis qu’il y a juste quelques gros problèmes dans l’affaire, telle qu’elle est présentée et traitée par le gouvernement en général et Macron-Schiappa en particulier.

Il y a plus que maldonne, il y a malhonnêteté. Et, par ailleurs, depuis le temps que les services sociaux cherchent des hébergements pour les femmes qui doivent fuir, fallait-il vraiment attendre plus de 2 ans du quinquennat macronien pour créer des places et prétendre enfin prendre le problème à bras de corps ? Non, certes, mais le plus important c’était la mise en scène, le spectacle monté par Schiappa-Macron autour du problème, histoire de se faire de la pub pour les

.

Il y a déjà beaucoup à dire à propos de l’invention du néologisme  « féminicide », dont ils nous rebattent les oreilles. 

Comme si le meurtre d’un être humain, qu’il soit homme ou femme, était plus grave quand c’était une femme, au point de devoir inventer un mot spécial pour qualifier l’homicide d’une femme… Cela me laisse pantoise et légèrement déprimée. Même si je connais Macron et Schiappa sur le bout de doigts et que je sais qu’ils sont en train de mettre en place la société imaginée par Bradbury dans Fahrenheit 451. La dictature des minorités ou de groupes considérés comme tels.

Il eût été facile, et évident, de lancer un plan de lutte contre la violence conjugale, qui aurait dans ce cas pu englober la violence des femmes à l’égard des hommes. Il me semble avoir lu quelque part que pour 100 femmes assassinées par leur compagnon, 23 hommes le sont par leur compagne… Mais pour Schiappa une femme ne peut que subir la violence, et elle me répondrait sans doute que si des femmes en arrivent à tuer leurs compagnons, c’est pour répondre à leur  violence, non ? Si c’était si simple, ça se saurait…

Mais il faut diviser pour mieux régner. Il faut mettre la zizanie dans les familles, dans les couples, pour assurer à Macron une paix royale, il faut surtout rendre les femmes plus agressives, plus exigeantes avec les hommes… histoire que ceux-ci aillent voir ailleurs, dans les familles musulmanes, s’ils trouvent une femme soumise ou en ayant l’air….  Histoire aussi que nos hommes deviennent des lavettes et que nos petites jeunes filles soient attirées par les mâles musulmans…

François des Groux, d’ailleurs, nous faisant récemment remarquer que les néologismes en « cide » avaient été inventés justement par des gauchistes islamophiles qui, pour relativiser et faire oublier le génocide des Juifs jouaient du suffixe « cide » pour tout et rien : « palestinocide » ; on a vu arriver aussi des « écocides », et même le « génocide » des animaux..

http://resistancerepublicaine.com/2019/09/03/alcool-drogues-sexe-et-migrants-le-cocktail-fatal-a-loccident/

.

Le pire est que, à écouter Schiappa, on pourrait croire que les mâles français  sont tous des assassins en puissance et que pas une femme ne vit à l’abri dans la maison qu’elle partage avec un homme.

 

Or, il se trouve que les statistiques mondiales sont claires, très claires. La France, l’Europe et l’Amérique du Nord, bref tout l’Occident – quelle surprise ! – sont les meilleurs sur ce terrain.

La carte donnée en illustration extraite de l’excellentissime article de Julien Martel sur les « pays de merde » est claire.

http://resistancerepublicaine.com/2019/09/04/la-france-devient-elle-un-de-ces-pays-de-merde-dont-les-habitants-ont-un-qi-inferieur-a-la-moyenne/

.

Mieux encore, la France fait partie des  3 pays, avec  l’Espagne et la Suède qui proposent un niveau de sécurité élevé.

 

« Proposaient », devrais-je dire. Car tout cela c’était avant. Avant l’invasion islamique, avant l’arrivée massive en France de gens qui, par culture, par tradition, par religion… considèrent les femmes comme inférieures, comme des biens dont ils sont jaloux, comme des esclaves sur lesquels ils ont droit de vie et de mort.

.

Par contre, n’imaginez pas qu’au Grenelle de Schiappa il sera reconnu qu’il y a infiniment plus de femmes tuées par leurs compagnons musulmans que par leurs compagnons chrétiens. Pourtant c’est logique. C’est même historique et statistique.La même carte montre que dans aucun pays musulman, il ne fait bon être femme et même que dans un certain nombre d’entre eux, les femmes trouvent normal d’être enfermées, traitées comme des enfants, corrigées….

.

Et ce ne sont pas les derniers faits-divers concernant l’assassinat de femmes qui vont nous faire changer d’avis :

-août 2019, Chloé, enceinte de 8 mois, tuée par son ex-compagnon Ibrahim…

-septembre 2019, Salomé assassinée, son compagnon Amin mis en examen…

 

100 femmes décédées sous les coups de leur compagnon depuis de début de l’année. C’est affreux. C’est infiniment trop. Schiappa fournira-t-elle des statistiques ethniques ? J’aimerais savoir combien des 100 femmes tuées cette année l’ont été  sous les coups d’un musulman.

Quelle que soit la réponse, il n’y aura pas de mesure contre l’immigration, contre l’islamisation… malgré la violence envers les femmes inhérente à certaines cultures.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “« Féminicides » : Edouard Philippe accuse « notre machisme séculaire » !!!

  1. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    Une pensée pour Andrea la buraliste de mon quartier, étranglée par son compagnon musulman en 2014. Une fille pétillante appréciée de tous, d’une famille d’hôteliers ayant pignon sur rue.

    https://www.ladepeche.fr/article/2014/05/28/1889747-buraliste-etranglee-a-toulouse-le-compagnon-ecroue-pour-assassinat.html

    Les médias ne l’ont pas dit. Les voisins les plus politiquement corrects avaient parlé de crime passionnel. Mais on avait passé sous silence le caractère violent de ce sinistre personnage, sa cupidité et le fait qu’il devait de l’argent pour son trafic de drogue et qu’elle avait refusé (une fois de trop) de payer à sa place. Lui travailler pour les kouffars ? Jamais. Il passait sa vie à traîner au café et à jouer aux jeux vidéos.

    L’islam tue nos femmes oui.

  2. Edmond RichterEdmond Richter

    JE SUGGÈRE À EDOUARD PHILIPPE D’INTERDIRE LA CHARIA ET LE CORAN POUR DIMINUER LES VIOLENCES CONJUGALES CAR IL Y EST ÉCRIT (ET RÉPÉTÉ PAR LES IMAMS) QUE LE MARI DOIT BATTRE SA/SES FEMME/S S’IL PENSE QU’ELLE N’EST PAS OBÉISSANTE. CHICHE!!!

  3. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    Je suggère aussi de rééduquer nos filles dès leur adolescence pour qu’elles ne soient plus attirées par les mahométans. Mais comment le mettre un oeuvre ? Très compliqué, mais nécessaire.

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Je ne supporte plus cette image de femmes qui seraient des éternelles victimes face des hommes qui seraient des éternels prédateurs.

    La réalité est bien plus complexe.

    Déjà, pour la violence conjugale, nous sommes un pays qui a un système de divorce très aisé (avec moult aides pour les femmes avec enfants) et qui réagit au quart de tour quand une femme vient se plaindre (même à tort, j’ai des exemples en tête). avec structures judiciaires, médicales et sociales adaptées et aussi réactives.

    Le numéro d’urgence « 115 », mis en place (sans doute pour rivaliser avec le 15 vu la rivalité réelle qui existe ente les adeptes du Social avec le Médical) reçoit les appels d’urgence avec même une consultation psy gratuite (beaucoup de rendez-vous pris par les travailleurs sociaux et peu honorés à ma connaissance….).

    Alors je dis : ça suffit !

    Et les hommes battus ? Ca existe… On s’en occupe ?

  5. AvatarAnonyme

    S’agit-il de violence conjugale ou de nettoyage du genre féminin? Au Pakistan des nouveaux nés filles sont tués, des fœtus fille avortés. Parle-t-on là de féminicide?

    Dans la culture occidentale il n’y a pas de tradition féminicide vis-à-vis des bébés filles ni des femmes adultes. Par contre en islam, la loi appelée sharia n’accorde pas grand valeur à une femme rapidement éliminée avec l’alibi du crime d’honneur, d’avoir été battue un peu trop fort ou en Inde pour n’avoir pas fourni une dot assez intéressante. https://actuinde.com/2015/12/10/la-dot-le-cote-sombre-du-mariage-indien/

    Pour atteindre leurs objectifs les féministes occidentales renchérissent avec un vocabulaire exagéré, « féminicide » qui ne décrit pas la nature du problème en Occident. Pour le gouvernement c’est l’occasion cynique de profiter d’un brouillard qui inclus les occidentaux permettant d’occulter la violence chronique autorisée par la sharia contre les femmes et qui est importée par les mahométans sur le territoire français. Plus le dépit des mahométans migrants, en carence de femme, pleins de haine vis-à-vis ce qu’ils osent appeler « infidels » et qui alors se permettent de casser la gueule, violer et tuer des femmes occidentales. L’islam n’accorde à ces femmes que le statut d’esclaves sexuelles dont le mahométan peut disposer à sa guise incluant la tuer.

    La violence conjugale c’est complexe et le mot « féminicide » empêche de bien nommer le problème afin de bien le cerner et s’en occuper correctement. Les disputes n’impliquent pas nécessairement une guerre des genres masculin contre féminin, mais des rapports humains et de force. Par contre les migrants apportent avec eux l’autorisation de tuer des femmes que leur accorde leurs religion et culture.

  6. AvatarStéphane

    Y a en marre de la stigmatisation de l’homme blanc.
    Le « machisme séculaire » est une connerie inventée par les féministes.
    On n’oublie l’histoire….
    Le vote des hommes n’existait pas avant le 19° siècle.
    La vie à la campagne reposait sur le partage des tâches, et certains travaux se faisaient en commun.
    Le lavoir, où les femmes allaient laver le linge, était interdit aux hommes.
    Dans certains endroits, on l’appelait « le parlement » : c’est tout dire.
    Tous ces imbéciles qui ne connaissent rien de la vie à la campagne autrefois feraient mieux de se taire et d’ouvrir les yeux sur le vrai machisme hideux que l’on nous force à supporter.

  7. AvatarPugnacité

    Le grand polichinelle mannequin peu locace de nature s’efforce cependant de séduire avec en outre charisme ( certes relatif) la gente féminine sous influence et dépendance masculine. .?’
    Certes des cas peuvent exister .
    Mais au 21ele siècle les femmes ont du répondant à tous points de vue…
    Celles qui disent qu’elles ont leur compagnon qui les bat dans la peau =dixit la jeune femme morte sous les coups de l’adepte Ahmine ..
    Sont consentantes … malheureusement
    Quelle régression avérée.
    Les femmes doivent indubitablement prendre leur destin en main.

  8. Avatarbm77

    Je crois que nombre de Français ont oublié que nous sommes le pays de la galanterie , de la courtoisie et les champions des rapports codifiés qui faisaient que le Français par la précision de sa langue mais aussi le bon sens et le mesure devienne la langue de la diplomatie. Ce qui nous a permis de traitér les femmes avec égards et devënir le pays de l’art de vivre. On es t loin du machisme dont nous affuble ce cher ministre. Le macho c’est l’archétype du méditerranéens Italien ou Espagnol pour ce qui est des pays maghrébins la femme doit disparaitre et n’a pas voix au chapitre donc le problème est réglé avec la collabotation des principales interressées .De par leur religion une femme qui ose l’ouvrir peut être renvoyée aisément avec des moyens expéditifs dans le néant dont elle n’aurait pas du sortir. Edouard Philippe devrait être plus précis quand il veut traiter d’un sujet ne pas faire des généralités de tout pour ne pas faire d’amalgame. Nous ne sommes pas un peuple macho,de plus les machos ne sont pas necessairement des tueurs de femmes , donc qu’est ce qui fait grimper les chiffres du « féminicide » depuis quelques années ?? Par contre il y a des machos chez las femmes , c.’est celles qui à force de singer les hommes en ont adopté tous les travers les plus caricaturaux et perdre toute féminité et je vais en énerver plus d’une en rajoutant , toute coquetterie.

Comments are closed.