Champagne ! Le Frère musulman Erdogan, giflé par les siens, perd Istambul aux municipales

.

Bientôt il n’y aura plus que la France de Macron  pour permettre aux Frères musulmans d’être au pouvoir et de faire la pluie et le beau temps…

.

Même en Turquie, fief ô combien de l’islam et des Frères musulmans, le peuple commence à leur dire merde. Et surtout à leur puissant soutien, Erdogan.

Erdogan fait tranquillement le salut des Frères Musulmans en plein Paris !

.

Nous avions évoqué la situation et les affres du dictateur turc  il y a 2 mois, lors des premières élections qu’il avait perdues. Il avait donc fait un recours, accepté par le Haut Conseil Electoral, malgré le refus de la commission électorale.

http://resistancerepublicaine.com/2019/04/05/camouflet-pour-erdogan-lakp-a-perdu-les-municipales-a-istambul-une-catastrophe-pour-lui/

.

Hé bien, deux fois de suite, les Stambouliotes ont dit non à Erdogan en votant massivement pour Ekrem Imamoglu, le candidat de l’opposition… qui était inconnu il y a 6 mois !

Exemple qui a de quoi faire rêver et espérer Serge Federbusch pour la Mairie de Paris et, surtout, les Français qui espèrent voir surgir le leader, le Bonaparte qui l’emportera en 2022, renvoyant les Macron, Mélenchon et compagnie au néant dont ils n’auraient jamais dû sortir. 

.

On se souvient de l’adage : qui contrôle Istanbul contrôle le pays. Et le dictateur Erdogan est bien placé pour le connaître, lui qui a tenu Istambul de 1994 à 1998 ! C’est que c’est la ville phare, la ville-symbole de la conquête islamique, l’antique Constantinople devenue Istambul … avec 16 millions d’habitants,  un cinquième des habitants de la Turquie !

Ce second scrutin est donc vécu par les Turcs comme un second plébiscite contre Erdogan, d’autant plus symbolique et valeureux que ce dernier tient son pays d’une main de fer et que tous les medias sont à ses ordres, sans parler des moyens financiers et matériels dont a disposé le candidat d’Erdogan et de l’AKP, Binali Yildirim, ancien Premier Ministre d’Erdogan, d’ailleurs…

Et le camouflet est encore plus grand qu’en avril, car, si Ekrem Imamoglu l’avait emporté avec 13 000 voix d’avance sur son concurrent, cette fois c’est 700 000 !!!!

.

Comment expliquer cette victoire d’Imamoglu et cette défaite d’Erdogan ?

Sans doute par plusieurs facteurs. D’abord l’indignation devant les manoeuvres d’Erdogan pour faire annuler l’élection, ensuite la crise économique et le recul sans précédent des libertés. Mais aussi, et cela devrait nous guider pour 2022, par une coalition de toutes les forces de l’opposition, qui a même reçu le soutien d’un parti pro- kurde de gauche HDP. Tous derrière un homme, Ekrem Imamoglu, et son slogan « tout ira bien ».

.

Le même Ekrem Imamoglu qui pourrait bien devenir un sacré rival pour Erdogan pour la présidentielle de 2023… Erdogan a peu de marges de manoeuvre…

Et c’est une bonne nouvelle pour nous. L’islam prend l’eau de toutes parts et les salopards se voient tous, un jour ou l’autre, remis en cause par le peuple. C’est pour cela que Macron et ses copains de Bruxelles veulent tant que les nations disparaissent et que nous obéissions à des technocrates non élus et apprentis dictateurs, favorables… aux Frères musulmans.

 

 

 

 45 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Bonne nouvelle, mais connaissant Erdogan, il va probablement avoir un « accident » dans pas longtemps.

  2. bravo oui C H A M P A G N E bien mérité pour fêter la défaite d’ HER DOG ANE…….

  3. Quand  » trop c’est trop » les peuples y compris musulmans disent  » basta » . .. maintenant … un turc reste un turc .. et nos pauvres petits responsables européens (même ceux qui seraient honnêtes ) ne font pas le poids face à la roublardise du turc . (Les arméniens chrétiens d ‘ orient de l’empire ottoman de 1895 et 1915 en témoignent .. enfin les enfants des survivants des massacres génocidaires) conclusion : grandbien leur fasse mais pas de Turquie en Europe ( on a déjà atteint les quotas) sinon c’ est vraiment vraiment la fin . Mais comme dit l’autre  » la cuisine turque est savoureuse , le café est turc ( logique) et les derviches tournent très joliment « . Donc c’est pas grave !?

  4. Les Turcs ont eu leur Général de Gaulle : Kemal Atatürk (1881-1938). Grand amoureux de la France et fasciné par la Tour Eiffel, il aura tout tenté pour extirper son pays de la torpeur mentale propre à l’islam. Peine perdue…

  5. Excellente nouvelle, non seulement pour les habitants d’Istambul, mais aussi pour tous les démocrates Turcs. Dommage que les élections présidentielles en Turquie n’aient lieu qu’en 2023. A moins que le peuple Turc décide de se soulever et de dégager l’islamiste Erdogan d’ici là ! Ca s’arrose !

  6. Très bonne nouvelle.

    Cela devrait faire réfléchir nos politiques à savoir que les restrictions pour un Peuple cela va un moment… mais que les peuples finissent toujours pas dire non.

  7. Bravo Christine, bonne idée…. Une coupe de Champagne bien frais pour fêter la deuxième victoire du démocrate Turc Ekrem Imamoglu.
    J’ai vu sur quelques années les changements imposés par erdogan dans les rues d’Istanbul. Boire une bière en terrasse est devenu impossible.
    Souhaitons très fort que le reste des pays musulmans imite les Turcs intelligents, démocrates et laïques se débarrassent des imposteurs religieux

Les commentaires sont fermés.