Prière musulmane à Saint-Louis : des militaires protestent, demandant une simple messe de réparation !

En réaction à cette profanation-trahison que nous avons dénoncée sur notre site, des officiers ont envoyé une lettre ouverte à Monseigneur de Romanet, Evêque aux armées françaises. La voici :

 

Lettre ouverte à Mgr de Romanet, Evêque aux Armées françaises

« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter…A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » Saint Augustin

 

Monseigneur,

Pour la première fois de son histoire, et nous l’espérons ardemment, pour la dernière fois, l’appel à la prière islamique a été chanté dans la cathédrale des Invalides pour le 20e anniversaire de la “paix” au Kosovole mercredi 22 mai dernier.

L’Adnan sunnite a ainsi été chanté dans l’enceinte de l’Eglise des Soldats. En voici, pour mémoire, les paroles :

Certes on nous dira qu’il s’agissait d’un « concert pour la paix intitulé “L’homme armé, messe pour la paix” de Karl Jenkins, chanté par le chœur et l’orchestre de la « Philharmonic » du Kosovo , organisé à l’initiative de ” l’ambassade de la république du Kosovo” pour marquer le 20ème anniversaire de la “fin” de la guerre  au Kosovo et “rendre hommage sans considération ethnique à la France et à l’armée française qui ont contribué à la paix dans les Balkans” selon les mots de « l’ambassadeur du Kosovo » à Paris M. Qëndrim Gashi.

.

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une profanation, infiniment scandaleuse autant que douloureuse à nos cœurs d’officiers français et chrétiens.

.

Nous savons bien sûr que le Diocèse aux Armées est utilisateur et non affectataire de la cathédrale Saint Louis des Invalides. C’est le Musée de l’Armée qui en est l’affectataire et nous savons également que le Diocèse n’est pas décisionnaire des « concerts » qui s’y déroulent et n’a pas été associé au contenu du présent « concert » organisé sous l’égide de l’ambassade du Kosovo à Paris.

Sans préjuger des responsabilités qui seront établies dans cette affaire, et notamment celles de l’autorité décisionnaire, sans insister sur le caractère douteux de la soirée de concert ainsi organisée par le représentant d’un Etat pour le moins controversé, certes reconnu par la France mais non reconnu par l’ONU,  il apparaît aux signataires de cette lettre qu’il y a là un évènement d’une gravité exceptionnelle qui au regard des exigences du Droit Canon de l’Eglise Catholique, appelle l’organisation rapide d’une cérémonie en réparation de l’offense très grave faite ainsi à la Très Sainte Trinité : le coran psalmodié (en chaire !) dans une église catholique, et quelle église ! La Cathédrale des Soldats !

Par ailleurs, il nous semble indispensable qu’à l’avenir le Diocèse aux Armées soit désormais systématiquement saisi par les autorités décisionnaires de toute demande d’organisation de « concert » ou autre évènement « artistique » dans ce haut lieu de la Foi chrétienne, si symbolique et important pour nos Armées françaises.

En espérant que vous nous ferez connaître les suites réservées à notre demande, nous vous prions, Monseigneur, de bien vouloir agréer l’assurance de notre très respectueuse considération.

Les officiers généraux, les officiers supérieurs, les officiers et sous-officiers soussignés :

GCA (2S) Henry CLEMENT-BOLLEE, GCA (2S) Bruno CLEMENT-BOLLEE, GCA (2S) Michel FRANCESCHI, GCA (2S) Bertrand de LA CHESNAIS, GCA (2S) Maurice LE PAGE, GDI (2S) Philippe CHATENOUD, GDI (2S) Jacques DARCOS, GDI (2S) Michel FRUCHARD, GDI (2S) François GAUBERT, GDI (2S) Jean MAURIN, VA (2S)François de PENFENTENYO, GDI (2S) Claude REGLAT, GDI (2S) Henri ROURE, GDI (2S) Jean-Pierre SOYARD, GBR (2S) Dominique CHRISSEMENT, GBR (2S) Bernard COCHIN, GBR (2S) André COUSTOU, GBR (2S) Roland DUBOIS, CA (2S) Claude GAUCHERAND, GBR (2S) Christian HOUDET, GBR (2S) Marc JEANNEAU, GBR (2S) Etienne LECLERE, GBR (2S) Bruno LE FLEM, GBA (2S) Antoine MARTINEZ, GBR (2S) Marc PAITIER, GBR (2S) Jean-Bernard PINATEL, GBR (2S)Jacques RAYMOND,

COL (ER) Jean ALLARD-MEEUS, MC1 (ER) Patrick BARRIOT, COL (ER) Yannick BLEVIN, CV (H) Jean de CORBIERE, COL (ER) Jean-Jacques DOUCET,COL (ER) Dominique DUVAL, COL (ER) Jacques de FOUCAULT, MC1 (ER) Patrick GUYON, COL (H) Patrick HAYS, COL (ER) Jacques HOGARD, COL (ER) Philippe MIAILHES, COL (ER) Georges MICHEL, COL (ER) Jean-Jacques NOIROT, COL (ER) Frédéric PINCE, COL (ER) Philippe RIDEAU, COL (ER) Michel ROBARDEY, CV (ER) François SAVY, COL(ER) Gildas SONNIC, CRC1 (ER) André SUTY, COL (ER) Gérard VANSTENNE, COL (ER) Patrick VAUGIEN,

LCL (ER)Arnaud d’ANSELME, LCL (ER) Georges BENINTENDI, LCL (ER)Michel BOUZY, LCL (ER)William DUBOSQ, LCL (ER)Pierre-Marie FERRAN, LCL (ER) Christian HYVERNAT, LCL (ER) Pierre LAMY, LCL (ER) Hervé LANCRENON, LCL René MERCURY, LCL (ER)Olivier MONTEIL, LCL (ER)Jacky PEDEMONTE, LCL (R)Frédéric SéNé, LCL (ER)Frédéric TENAIRI, LCL (ER)Eric VALLETTE d’OSIA, CES (H)Laurent MORANDINI, Henri-Paul FAVALIGNA(Officier Honoraire des Troupes de Marine), Alexandre TROUBETZKOI(ancien du 24èmeBataillon de Chasseurs, LV (H) Jean-Louis VENTURA, CNE (ER)Gérard GRANDGEON, ADJ (R) Serge LANGLADE,

(Liste à jour à la date du 1er juin)

Addendum : Colonel (ER) Thierry VINCENT

 

Je dois avouer que si je suis contente qu’il y ait eu au moins une réaction de militaires, je reste sur ma faim…

Juste une demande de messe de réparation… messe qui leur a été accordée, d’ailleurs. Pfff! Je ne me permettrais pas, moi l’athée, de minorer l’importance d’une messe de réparation pour ces officiers chrétiens, mais se contenter de cela… avec la situation politique que nous vivons, avec ce que représente, politiquement cette prière musulmane à Saint-Louis. Excusez-moi, messieurs, mais je vous trouve d’une lâcheté abominable. Je ne comprends pas.

Pas un mot à Leray, pas un mot à propos de Leray, pas un mot à Macron, pas un mot de Macron. Juste un voeu pieux, qui restera, forcément, un voeu pieux, que la prière musulmane ne soit pas chantée une nouvelle fois à Saint-Louis, associé au souhait de voir le Diocèse dorénavant responsable et seul décisionnaire de ce qui se passe dans la cathédrale.

Sauf que, précisément, ce n’est pas le Diocèse qui décide… C’est le général Leray, gouverneur militaire de Paris…

Pourquoi les signataires de cette lettre ne s’adressent-ils qu’au Diocèse, en tant que chrétiens mais pas au Général Leray et au vrai décideur Macron en tant qu’officiers de l’armée française ?

De quoi ont-ils peur ?

On peut supposer qu’un certain nombre d’entre eux ont entendu siffler les balles à leurs oreilles, ont vu leurs amis tomber à leurs côtés… Ce ne sont pas des petits garçons.

 

Pourquoi diable se comportent-ils comme des petits garçons ? 

Je répète : de quoi ont-il peur ? Que peut leur faire Macron ? Que peut leur faire Leray ? 

Nous publierons les réponses de nos lecteurs militaires….

 240 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Bonsoir, j’ai pensé d’abord à ne pas répondre, à quoi bon prêcher dans le désert, et puis tiens, ce soir je me dis pourquoi pas, même si ça ne sert à rien (et ça ne sert à rien) je vais quand même écrire ce que j’en pense : ces militaires en demandant une messe de réparation ont non seulement fait leur devoir de Chrétiens, mais ont envoyé comme message aux Catholiques qu’ils ne sont pas seuls. Pour ce qui est de « faire un foin politique de tous les diables » ce n’est pas le travail des Catholiques, (éventuellement le votre). « Je prends les athés pour des communautaristes » et bien oui, les athés font parti d’une nouvelle religion qui ne dis pas son nom, et qui à des millions d’adeptes : la laïcité, religion d’État fort bien représentée par votre « ami » micron. Cet article étant dans les archives, je ne sais pas si vous lirez ce commentaire, pas grave.

  2. Bonjour Mme Tasin, comme toujours en athée, vous réagissez en athée, mais ces militaires ont raison, l’offense à été faite à Dieu, une messe de réparation est la seule réponse dans ce cas. Je comprends que « vous restiez sur votre faim » mais c’est une réaction saine des militaires Chrétiens, et il est heureux qu’ils l’ai eu.

    • Vous avez un problème, c’est que vous prenez les athées pour des communautaristes comme les musulmans. Je suis athée mais je comprends fort bien que l’on soit croyant, je m’en fiche. Seul l’islam me dérange. Ce que je critique n’est pas que ces militaires demandent une messe de réparation, ce qui me dérange c’est qu’ils se contentent de cela au lieu de faire un foin politique de tous les diables. Mais il me semble que j’ai écrit tout cela dans l’article, fort mal et fort peu clairement sans doute !

  3. Cette affaire du « concert pour la paix » a mis en lumière le statut singulier du diocèse aux armées.
    Alors que dans les diocèses « normaux », l’affectataire d’un édifice religieux construit avant 1905 dédié au culte catholique est un ministre dudit culte, pour l’église Saint-Louis-des-Invalides, qui est la cathédrale du Diocèse aux Armées depuis 1986, ce serait le président du Conseil d’administration du musée de l’Armée.
    Mais cette bizarrerie concernant l’affectataire de l’église Saint-Louis-des-Invalides ne peut occulter la complaisance du Saint-Siège à l’égard de cette erreur monstrueuse qu’est l’Islam.
    Ce patchwork musical de Karl Jenkins intitulé « L’homme armé, une messe pour la paix », dans lequel est encapsulé l’appel à la prière de l’islam sunnite, a déjà été exécuté dans des lieux de culte catholique avec l’assentiment du clergé local.
    Depuis un demi-siècle, l’Église catholique s’est consacrée à un dialogue islamo-chrétien dont les résultats n’ont guère été probants jusqu’à ce jour.
    Par conséquent cette lettre ouverte d’officiers supérieurs à Mgr de Romanet devrait inciter nous autres Français républicains (agnostiques, athées, bouddhistes, chrétiens ou juifs) à écrire à NN.SS. de la Conférence épiscopale pour leur demander de cesser d’organiser, dans leurs diocèses respectifs, de faux dialogues avec ces ennemis avérés de la liberté de conscience que sont les sectateurs de Mahomet et son Alcoran..

  4. Ils sont mal Ces mâles chrétiens … coincés et pris dans les mâchoires du progressisme Macronien, la république francmac, l’arrivée en occident du monde musulman et leur trivial mais légitime souci d’avancement.. et oui au pays de macron pour tout le monde c’est en marche où crève .Sauf si ……

  5. Je félicite l’église de Bulgarie d’avoir reçu avec la froideur qu’il fallait le pape François qui trahit le message chrétien et se soumet à l’ennemi.
    Je ne suis pas anticatholique bien au contraire mais l’avalement de couleuvres grosses comme des anacondas commence à avoir des limites.
    Saint-Georges Saint-Michel sont tout de même dans le même camp!

  6. Et si une messe catholique était célébrée à l’intérieur de la mosquée de Paris ?
    Boubakeur sera d’accord, c’est certain (!)

  7. « Que peut leur faire Macron ? Que peut leur faire Leray ?  »

    Simple : les déchoir de leurs ordres nationaux. La légion d’honneur et l’Ordre National du Mérite. La honte nationale.
    Plus de rosette dans les cocktails et les pince-culs, c’est pire qu’un Bataclan.

  8. Je peux attester qu’en 1968 j’ai servi sous les ordres d’un lieutenant, tout juste sorti de Saint Cyr, qui était déjà un sale con.
    Je ne pense pas qu’il se doit amélioré en devenant Général de Division, figurant en bonne place dans cette liste.
    Si les autres signataires sont du même acabit, cela minore considérablement la portée de cette démarche qui n’est que symbolique.

  9. Je rejoins totalement votre point de vue; nos vaillants soldats ont demandé en réparation une messe?! Et c’est avec ça que l’on va vaincre l’Islam!
    Je suis sans doute rétrograde mais où sont donc les généraux Salan, Jouhaud? Où sont donc les colonels de la Chapelle, Argoud? Où sont ces merveilleux régiments les 9, 14, 18ème RCP, où est donc la légion avec ses unités d’élite?etc..etc..
    Nos militaires actuels ont fort à faire pour arriver à la cheville de leurs aînés.
    Pauvre France tu as perdu ton âme, ton honneur mais tu n’as pas fini de toucher le fond.

  10. Bonjour Christine,
    Peut être n’aviez vous pas reçu mon mail vous transférant ce document où figuraient les autres destinataires en copie,à savoir le Nonce Apostolique de Paris,le président de la conférence des évêques de France,Le GOUVERNEUR MILITAIRE de PARIS (donc LERAY),le gouverneur des Invalides et le directeur du musée de l’Armée.
    Cordialement

Les commentaires sont fermés.