Jordan Bardella a raison contre Sud-ouest, 1/3 des musulmans sont favorables à l’application de la charia

Voilà que Sud-ouest joue les décodeurs et sert la soupe à Loiseau en titrant un de ses articles : Non, un tiers des musulmans n’est pas favorable à l’application de la charia.

Merci à Maxime qui nous a indiqué cet article :

 

LE VRAI DU FAUX. Jordan Bardella a pris des libertés avec les chiffres publiés dans une étude de l’ifop, réalisée il y a trois ans, sur la façon dont les musulmans vivent en France.

Ce qu’il a dit

Jeudi matin, sur France Info, Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national pour les élections européennes, a déclaré : « Je vous rappelle qu’on a quand même un tiers, aujourd’hui, de musulmans en France qui est favorable à l’application de la charia« . Face au scepticisme des journalistes, il a précisé : « Ça a été dit par vos confrères de l’ifop l’année dernière, je crois. Il y a une étude qui a été faite ».

Ce qu’il en est

L’étude à laquelle se réfère Jordan Bardella est probablement celle publiée le 18 septembre 2016 par le Journal du dimanche. Intitulée « Un islam français est possible », elle a été réalisée par l’ifop pour l’Institut Montaigne. Contacté, l’entourage du candidat n’a pas confirmé mais aucune autre étude similaire n’a été réalisée depuis par l’ifop.

Plusieurs points, dans l’affirmation de Jordan Bardella, sont faux. L’étude, d’abord, est plus ancienne qu’il ne le laisse entendre. Elle a été menée en avril et mai 2016 auprès de 1 029 personnes de confession ou de culture musulmane. L’une des conclusions était que 28% des musulmans interrogés « ont adopté un système de valeurs clairement opposé aux valeurs de la République ». À l’affirmation « la loi islamique (charia) est plus importante que la loi de la République », 29% des personnes interrogées s’étaient dites « d’accord ». Ce sont ces points, qui ont fait polémique, auxquels fait référence Jordan Bardella.

Toutefois, l’affirmation selon laquelle « un tiers des musulmans en France est favorable à l’application de la charia » est volontairement exagérée. En réalité, moins de trois musulmans sur dix plaçaient la charia avant la loi républicaine. De plus, dire que « la charia est plus importante que la loi de la République » n’équivaut pas à se déclarer « favorable » à une application générale de la charia en France, comme le laisse entendre Jordan Bardella.

Fin septembre 2016, dans Le Monde, Antoine Jardin, l’un des chercheurs associés à l’étude, pondérait ainsi ces résultats : « Le chiffre de 28%, comme toutes données issues d’enquêtes par sondage, est porteur d’une marge d’erreur et d’une incertitude définie« , interdisant donc d’en tirer des conclusions définitives. Selon lui, « l’intensification de la religiosité », caractérisée en l’occurrence par une identification aux valeurs de la charia, ne devait pas être « associée à un basculement dans l’autoritarisme ».

En conclusion

L’affirmation de Jordan Bardella est erronée : ce n’est pas un tiers des musulmans mais seulement 29% de l’échantillon interrogé dans une étude réalisée il y a trois ans qui disent que la charia est « plus importante » que la loi républicaine. De plus, les répondants ne disent à aucun moment qu’ils souhaitent « appliquer » cette loi islamique à l’ensemble de la société française.

https://www.sudouest.fr/2019/04/11/non-un-tiers-des-musulmans-n-est-pas-favorable-a-l-application-de-la-charia-5979925-10548.php

 

Le prix du Bobard d’or à Sud Ouest, vite ! 

Il a dit un tiers mais c’est seulement 29%… alors, quoi, vous voyez bien que Bardella  il dit n’importe quoi ! Ça fait une sacrée différence, de 29 à 33 % ! Ça change tout !

Quand les musulmans disent que « la charia est plus importante que la loi de la République » ça ne veut pas dire qu’ils veulent qu’on applique la charia en France, voyons Bardella ! Quelqu’un a dit aux journaleux de Sud Ouest que c’est sans doute parce que trop de musulmans appliquent déjà la charia avant les lois de la République qu’on a eu Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice etc ? Quelqu’un leur a dit que les 70 à 80 pour cent de musulmans dans les prisons c’est sans doute parce que les détenus ont préféré la charia à la République.

D’ailleurs, Sud Ouest, pour mieux relativiser, parle de 27% dans le sondage… alors que la réalité c’est 29% !

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/09/19/31001-20160919ARTFIG00126-sondage-du-jdd-sur-l-islam-en-france-l-echec-de-l-integration-culturelle.php

.

Le chiffre de 29% est déjà  énorme, et nous avions déjà évoqué la gravité de la situation quand le rapport de l’Institut Montaigne était sorti, en septembre 2016.

http://resistancerepublicaine.com/2016/09/19/29-des-musulmans-avouent-leur-refus-de-la-republique-71-des-vrais-musulmans-mentent/

Nous ne savions pas, à l’époque, que ce sondage servait de base au rapport préparé par le copain de Macron, El Karoui, pour ses petits projets « d’islam de France » : Un islam français est possible… Avant même que nous ne sachions que Macron était candidat !

https://www.institutmontaigne.org/publications/un-islam-francais-est-possible

.

Nous nous étions contentés de nous gausser, l’Institut Montaigne ayant évalué le nombre de musulmans entre 4 et 5 millions quand,  on peut tabler sur 15 à 20 millions de musulmans.

En 2013, l’INSEE dénombrait 8,9% d’immigrés plus 10,4% d’enfants d’immigrés dans la population française, soit 19,3%, et l’on sait que les musulmans constituent entre 80 et 90 pour cent des immigrés. C’était en 2013, depuis les chiffres de l’INSEE ont encore augmenté, passant à à peu près 11,5% respectivement pour le nombre d’immigrés et autant pour leurs descendants, soit un total de 23%. Chiffres officiels, et c’est sans compter l’immigration illégale, exponentielle.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/19/01016-20180619ARTFIG00310-les-chiffres-de-l-immigration-en-france.php

http://resistancerepublicaine.com/2017/02/02/20-millions-de-musulmans-prets-a-marcher-sur-nos-ministeres-pour-imposer-la-charia-en-france/

Il faut ajouter en effet l’immigration clandestine. Un député LR reconnaît en tremblant que plus de 30 pour cent des habitants de la Seine Saint-Denis sont illégaux, non recensés…

http://resistancerepublicaine.com/2019/02/08/quatre-cent-mille-illegaux-non-decomptes-en-seine-saint-denis-vite-quon-leur-donne-des-papiers/

Alors, à l’échelle de la France, dans les 1000 quartiers en passe de devenir des territoires musulmans autonomes, ça fait combien de millions de musulmans en plus ?

On peut donc sans hésiter affirmer qu’il y a entre 15 et 20 millions de musulmans en France, au moins. Et que, selon le gauchiste immigrationniste Institut Montaigne, 29% d’entre eux feraient passer la charia avant les lois de la République. Soit 5 à 7 millions d’ennemis potentiels sur notre sol. Une paille.

D’ailleurs, le même mois, en septembre 2016, sortait à la télé le « dossier Tabou », enquête explosive de Bernard de la Villardière sur l’islam en France qui confortait et au-delà le sondage : communautarisme, sexisme, refus de l’assimilation, refus de nos valeurs, de notre culture…

http://resistancerepublicaine.com/2016/09/29/dossier-tabou-lislam-en-france-la-republique-en-echec-sur-m6-presque-du-rr-presque/

 

 

 149 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Quand on dit que les musulmans SONT PRO-UE, PRO-MONDIALISTES, PRO-GLOBALISTES donc PRO-MARONISTES et PRO-COMMUNISTES donc PRO-SYSTEME et qu’ils ne peuvent qu’appuyer les politiques qui ont été menées jusque là en France et en Europe ; on a compris ce qu’est l’Islam, on a compris ce qu’est la Oumma et leurs objectifs.

    C’est pourquoi nos zélites sont PRO-ISLAM, et bossent pour la Oumma. C’est pour cela que depuis une dizaine d’années la facho-islamosphère de la pensée unique bien pensante, se trouve tout à coup une âme hyper-complaisante pour l’islam et les musulmans, qu’ils les privilégient et flirtent avec les musulmans et l’islam à des fins électoralistes en vue de mener à bien leur projet politique de déconstruction des Nations, de leur culture, de leur identité de leur spiritualité.

    Oui ! en fin de compte les uns et les autres c’est bien du Touche pas à mon potes.

    J’ai toujours pensé qu’ils étaient faits pour s’entendre et qu’ils sont des alliés objectifs.

    Tout cela nous amènent à nous poser la question : « et la suite ? » car à la fin, resteront-ils potes ? Que nous réserve l’avenir si ces deux mouvances concrétisent leur projet ? Ce ne sont que deux alliés objectifs. Les musulmans ne peuvent pas être d’accord pour être les seconds de cordées et non plus avec le libéralisme ; ils le supportent pour l’instant parce qu’ils se servent de ces forces ; mais spirituellement tout les séparent.

    Quant aux zélites, une fois atteint leur idéal politique, remettront-elles l’humanité dans les bras de l’islam Dans les bras de la oumma et de son économie h’lal ? Accepteront-elles de faire une croix sur leur ultralibéralisme avec l’individu roi ou cette vision de la société n’était que passagère juste le temps de parvenir à mener à bien leur projet en divisant au maximum, créant le chaos pour s’assurer la victoire.

    Ça promet des « heures les plus tristes non pas de la France mais de l’humanité.
    _____________________________________________
    «L’Etat islamique n’est pas fini»: Maya Khadra décrypte pour RT France la nouvelle stratégie de l’EI
    :::: https://francais.rt.com/entretiens/61729-etat-islamique-nest-pas-fini-maya-khadra-d%C3%A9crypte-rt-france-nouvelle-strat%C3%A9gie-ei

    ********Maya Khadra (M.K.) : Bien sûr, il y a toujours ce souci chez les islamistes de montrer qu’ils auraient une dimension universaliste. N’oublions pas que l’islamisme est avant tout irrédentiste, il n’admet pas que les frontières existent. L’Oumma musulmane ne considère pas que les Etats et les Etats-nations existent et elle considère que tout terrain, non encore islamisé, devrait être un projet pour l’islam, un projet d’islamisation et surtout un projet de djihad.*********

    VIDEO : L’Etat islamique n’est pas fini», Maya Khadra décrypte pour RT France la nouvelle stratégie de l’EI
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=O0C3KMf03n0
    DUREE : 2mn 47s

    RT France : Les soulèvements populaires en Algérie ou au Soudan sont-ils une opportunité pour l’Etat islamique ?

    M. K. : Tout à fait, c’est une opportunité. Je vais souligner – c’est un constat très triste pour moi qui vient d’un pays multiculturel et démocratique – l’incompatibilité entre démocratie et islam. C’est pour cela qu’on passe d’un régime de dictature à de l’islamisme, du djihad à la répression militaire ou à la répression des dictatures en place dans le monde arabe. C’est pour cela que le djihad a une certaine forme de légitimité et d’appui populaire très large dans tous ces pays. C’est ce qui fait qu’à chaque fois, l’Etat islamique, al-Qaïda, ou tout groupuscule islamiste, a vraiment un terrain très fertile, très réceptif à toutes leurs idées. Donc l’Etat islamique n’est pas mort, on a bien vu qu'[Abou Bakr] al-Baghdadi [était] vivant.

    RT France : La faiblesse de l’Etat islamique sur le terrain peut-elle se traduire par une multiplication des menaces en Occident ?

    M. K. : Semer la zizanie et faire des attaques terroristes, c’est quelque chose qui ne demande pas beaucoup de moyens économiques et financiers. Il suffit d’un extrémiste islamiste pour «se faire péter en l’air» excusez-moi le terme, ou bien pour aller terroriser les gens à coups de couteau, ou encore écraser les gens comme à Nice. [Ce sont] des gens qui veulent semer la terreur partout, donc, même s’ils sont affaiblis sur le terrain – on a vu que l’aviation russe, la coalition des alliés, les Américains, les Européens ont vraiment bombardé toutes les dernières enclaves de l’Etat islamique – ce n’est pas fini parce que la menace est très larvée, elle est très insidieuse. Elle s’attaque aux individus et cherche à exercer une certaine forme de prosélytisme auprès d’eux, comme en Europe, aux Etats-Unis, comme un peu partout ; au Sri Lanka, pour attaquer toutes formes de diversité, pour attaquer toutes formes de religion «anti-islam».

    L’Etat islamique n’est pas fini, et je trouve que les groupuscules sont d’une certaine manière beaucoup plus forts en Occident qu’en Orient.

  2. Faites savoir CONCRÈTEMENT au journaliste Olivier Saint-Faustin, du torchon Sud-Ouest, que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le lui envoyer par la poste à son adresse postale publique, celle de la rédaction du journal, à Bordeaux ( http://www.irmawork.com/annuaire/contact/130844 ) que vous trouverez sur la page
    https://www.sudouest.fr/contact/ (rubrique bleue « Journal Sud Ouest »)
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/gq8tjJ )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 90% et la taille d’image 50%.
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2, la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.
    Optionnellement, vous pouvez inclure votre prénom et ville en guise de signature dans l’espace blanc au bas de la dernière page (inutile de risquer de potentielles représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).
    Voilà, démoraliser des journalopes en leur disant « Votre propagande ne fonctionne pas avec moi » ça ne coûte qu’un timbre.

  3. Jusqu’à quel point et jusqu’à quand supporterons-nous tout cela !

    Au lieu de dire merci et de s’excuser auprès du peuple Français pour s’imposer et leurs faire payer la facture de leur immigrtion ; voilà ce à quoi nous avons droit au quotidien.

    Les politiques oseront-ils dire encore qu’il s’agit « d’un sentiment » qu’ont « certains français » ; ce qui voudrait dire que les français ont un jugement erroné sur leurs expériences personnelles en matière de mondialisation, globalisation et immigration.

    Même pas la politesse et la reconnaissance du ventre.
    _________________________________________

    Montpellier (34) : un Sénégalais de 16 ans logé dans un hôtel agresse la réceptionniste, crache sur la gérante et menace de mort le personnel
    :::: http://www.fdesouche.com/1201027-montpellier-34-un-senegalais-de-16-ans-loge-dans-un-hotel-agresse-la-receptionniste-crache-sur-la-gerante-et-menace-de-mort-le-personnel
    03/05/2019

    Un mineur placé dans un hôtel s’en est pris au personnel. Les policiers l’ont maîtrisé, avant de le mettre en garde à vue pour violences et menaces de mort.

    Cet hôtel des Arceaux accueille une vingtaine de mineurs étrangers non accompagnés, placés ici faute d’hébergements en foyer.

    (…) Mais le Sénégalais de 16 ans ne l’a pas entendu de cette oreille. Face au refus de la réception de le laisser pénétrer dans l’hôtel, le garçon a proféré des menaces de mort, puis a donné des coups de poing et de pied dans la porte. La gérante, qui tentait de l’en empêcher, a été blessée au doigt et a reçu des crachats. Une fois dans la salle du petit déjeuner, le mineur s’en est pris à la réceptionniste qui a été giflée, ses lunettes ont atterri au sol.

  4. J’avais vu cet article sur SO et étais allé voir ce que disait l’IFOP.
    Dans cette étude qu’il faut lire avec attention car elle a bien d’autres infos, il faut rajouter ceux qui veulent la polygamie (12%) même s’ils ne se prétendent pas favorables à la charia !
    Autrement dit, il y a quand même un loup !
    Et puis le rapport présenté par Hakim El Karoui pour l’institut Montaigne est évidemment orienté !

    A remarquer que l’article ne comportait pas de mail, si ma mémoire est bonne, pour s’adresser à l’auteur…

  5. L’étude est basé sur un sondage de 2016.

    Combien d’immigrés que l’on peut qualifier de musulmans au moins à 80% parmi eux, (et sur les 20% restants combien de musulmans ?) sont arrivés sur notre sol depuis 2015 ? Ont-ils été consultés ; combien de ceux qui ne parlent pas français ne figurent pas sur cette étude puisque non francophone ?

    Pourquoi si cette affirmation n’est pas une réalité la croissance ininterrompue du nombre de mosquées et pourquoi l’urgence de reconnaître la Charia en Europe et en France ?

    La France soudain, dans ce cas ferait exception et favoriserait une minorité de minorité ?

  6. 1/3 des musulmans se disent pour l’application de la charia. Laissez moi rire svp. On peut facilement mettre 90%, je ne suis pas parano, je sais de quoi je parle. Beaucoup sont hypocrites et disent qu’ils appliquent en premier lieu les lois de la République quand c’est le juste contraire. Pour eux, pour une majorité, c’est hisselame avant tout !!!

  7. Merci Christine pour votre article. Je n’ai pas eu le courage de m’y coller ! Vous avez gardé la patience de l’ancienne enseignante face à un tas de copies toutes plus mauvaises les unes que les autres. 😉

    • Mais non cher Maxime pas mauvaises du tout il fallait juste tirer de votre superbe trouvaille la substantifique moelle, à savoir l’intérêt politique.. je n’ai pas fait grand-chose

      • Précisément, c’est l’article de Sud ouest qui est digne d’un cancre !
        Alors faire un article pour expliquer que 29% c’est quasiment 33%, avec de plus une marge d’erreur énorme reconnue même par les sondeurs… Je ne m’en sentais pas la force et pour mêler un peu de latin à tout cela, je crois que mon commentaire aurait été simplement « res ipsa loquitur » !
        Mais finalement, si le journaliste ose pondre cet article sans que les abonnés fassent un scandale, c’est bien la preuve que cet effort pour redresser les torts n’était pas un luxe…

  8. Quand on découvre que 29 %, soit près d’un tiers quand même, placent la charia avant les lois républicaines, on oublie qu’il ne s’agit que d’un sondage et que la plupart d’entre eux pratiquent aussi la taqîya, qui promeut le mensonge et la dissimulation. 29 % apparait comme un pourcentage erroné et si cette taqîya devait être prise en compte, à combien se monterait-il ?

  9. « l’Institut Montaigne ayant évalué le nombre de musulmans entre 4 et 5 millions quand, on peut tabler sur 15 à 20 millions de musulmans. »

    donc estimé en vrai a : entre 15 et 20 millions

    différence 5 millions: tu divises par deux, ca fait deux millions de demi

    tu ajoutes ces deux millions et demi aux 20 millions et tu obtiens………ENFIN ! un chiffre réaliste de 22 millions et demi !

    tout est fait pour minimiser leur présence sur le sol de NOTRE pays !

    on retrouve les mêmes manipulations en Israel, qui annonce officiellement 1 millions six cent mille arabes, dont juste 100.000 chrétiens!
    mais on met les Bédouins d’ Israel, dans une autre case, comme les Druzes, ou les Tcherkesses!

    sauf que les bédouins ils sont tous musulmans et sont trois cent mille!

    ce qui permet aux gouvernements de dire que la population arabe d’ israel est a peine (hahaha! ) de 21% -chiffre déjà terrifiant- quand on sait qu en 1948 ils étaient a peine 350000………..y a bon démocratie, soins, système de santé, Allocations, système scolaire, politique, , etc etc …tout s’ est mis en place la bas aussi pour un «  »petit remplacement » avec en prime, chez ces Juifs oublieux d’ une « cour supreme de Justice » plus anti »sioniste » tu meurs!

  10. Bonjour,

    Je crois, tout simplement, que ces journaleux ne savent pas que 1/3 c’est environ 33% …

    Dans les classes terminales actuelles, beaucoup d’élèves n’ont aucune idée de ce que signifie 1/3 …

  11. un muz dormant ou pas ne peut pas etre contre la charia c’est son A D N c’est sa soupe son seul savoir c’est ce qui le fait tenir debout et mettre un pîed devant l’autre chaque matin.

    • A mon avis, Christine n’a pas osé l’écrire à cause de la loi Pleven (chat échaudé…), mais on peut se demander si ce n’est pas 100% des musulmans qui mettent la charia avant les lois de la République. Pourquoi cette QUESTION (soyons prudents !) Tout simplement parce qu’aucun pays musulman ne connaît la laïcité.
      Comme je l’exposais dernièrement à propos de la congélation des embryons, la question préalable à sa reconnaissance juridique en terre d’islam a été sa conformité à la charia. Ce, dans le EAU, censés être plus « évolués » que d’autres puisque plus riches, beaucoup plus riches…
      Enfin, si j’avais eu le courage de m’atteler à cet article, j’aurais aussi gratiner Sud ouest de ses divers articles insipides de pure consommation (on a testé tel restaurant, telle voiture, telle recette etc.). Ce journal est loin de répondre aux exigences d’un média critique et digne des avantages des journalistes et de la presse en France…

Les commentaires sont fermés.