Jésus et Marie auraient conservé les dons faits à ND, ils ne les auraient pas partagés avec les pauvres


Jésus et Marie auraient conservé les dons faits à ND, ils ne les auraient pas partagés avec les pauvres

Lettre ouverte aux belles âmes qui voudraient détourner les dons faits à ND au nom de Jésus

J’aimerais dénoncer ici un véritable détournement illégal de dons au nom d’une religion délibérément trahie

 

Exproprier les donateurs de leur liberté de don ?

C’est fou ce que les alignements de zéros d’une somme apparemment disponible peuvent susciter de suggestions quant à son emploi ! C’est au moins le cas des dons promis, voire déjà versés, à la suite de l’incendie de Notre-Dame de Paris. On est moins inspiré, hélas ! pour ceux de la dette publique que nos élus laissent “prospérer”, obérant l’avenir de nos héritiers…

 

1 – Sur La Croix : détourner les dons faits à l’Église…

Tout récemment, en effet, j’ai lu dans La Croix ( (https://www.la-croix.com/Debats/Courrier/Notre-Dame-Paris-2019-04-26-1201018012),un courrier de lectrice plaidant pour que « l’argent des milliardaires » donné à l’Église pour Notre-Dame de Paris soit « distribué aux services publics français qui en ont tant besoin hôpitaux, les écoles, les tribunaux, les services publics comme la SNCF, les offices HLM et la Poste, la distribution de l’énergie dont nous sommes aujourd’hui dépendants [qui] ont suffisamment pâti de l’austérité. […] Et pourquoi ne pas imaginer des écoles pour former des disciples charpentiers, des apprentis pêcheurs, des écoles de cordonniers ou de paysans en agriculture biologique, ainsi que tous les autres métiers dont nous manquons tant aujourd’hui ».

 

2 –A  l’instar de « ce que feraient Marie et son Fils »

Le motif de ce détournement est donné dès la première phrase de ce courrier : « Si l’argent donné pour la réfection de Notre-Dame de Paris était donné à Marie et à son Fils, on sait bience qu’ils en feraient : ils le mettraient au service des plus faibles. »

Cela m’a choqué, car d’après ce que je sais des Évangiles, je ne puis me considérer comme appartenant au « on » indéfini dont use la dame pour donner son appréciation, qui suppose une réécriture des Livres saints… tout comme le Pape François sur la peine de mort (cf. mon article http://resistancerepublicaine.com/2019/03/22/le-pape-fait-supprimer-la-peine-de-mort-dans-le-nouveau-cathechisme-pourtant-jesus-netait-pas-contre/). J’ai donc réagi par un « commentaire » “posté” le 29 avril au soir sur le site internet de La Croix, et qui est encore le seul en ce 1ermai, 11 h.

Ce matin, 2 mai,  sur ce site, on lit désormais : « Il n’y a aucun commentaire pour cet article »

Mon Commentaire, à l’instant «  Il n’y a que la vérité qui fâche ».

Et un nouveau, : « Qu’est-ce qu’un fâchiste ? — C’est quelqu’un qui fâche un détenteur de la VÉRITÉ officielle. »

 

Voici donc le rappel de ce que j’en sais, références à l’appui, celle faite au Magnificat étant cependant nouvelle.

 

3 – Les actes et paroles de Marie et Jésus selon les Évangiles

3-1 – Des paroles authentiques de Marie dans le Magnificat(Luc, 2, 46-55)

De Marie, les Évangiles ne nous ont transmis que bien peu de paroles, mais St Luc donne le cantique Magnificat— du nom de son premier mot dans la version latine —, improvisé par Marie lors de sa visite à sa parente Élisabeth enceinte de 6 mois du futur Jean-Baptiste.

Sans doute St Luc en a-t-il reçu les paroles de Marie elle-même, puisqu’en préambule de son Évangile (1, 3), il dit qu’avant de l’écrire, il s’est soigneusement renseigné auprès des témoins. Or il a rapporté aussi le Benedictusprononcé à la naissance de Jean-Baptiste par son père Zacharie et le Nunc dimitis dit par le vieillard Syméon lors de la présentation de l’enfant Jésus au Temple. Et St Luc dit expressément que « Marie conservait avec soin tous ces souvenirs et les méditait en son cœur » (2, 19 répété en 2,51).

Il n’est même pas exclu qu’on ait mis ces paroles par écrit, au moins Marie pour le premier et le dernier, car le peuple juif écrivait sa langue depuis plus de 900 ans. Et si de nombreux artistes ont représenté sa mère Ste Anne lui enseignant les saintes Écritures un livre à la main, l’anachronisme porte sur le livre qui n’a remplacé le rouleau que deux ou trois siècles après et la “leçon” de lecture et écriture n’est pas invraisemblable.

En outre, une lecture “féministe” de l’Ancien Testament laisse entrevoir, par la place qu’il donne à certaines femmes, que la société juive ne les confinait pas dans leur rôle d’épouse, mère et ménagère.

On ne peut donc guère douter de l’authenticité de ces paroles, fortement inspirées par de nombreux passages des Écritures, que Marie possédait bien comme tout Juif pieux. Or après quatre versets de remerciements à Dieu pour ce qu’il a accompli en elle et un verset prophétique, « désormais toutes les générations me diront bienheureuse », Marie étend la dette envers Dieu à tout ce qu’il a fait parmi les hommes en général, puis spécialement pour Israël ; en particulier, « Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles, Il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides. » C’est la seule mention des « humbles » et des « affamés » : Marie loue et remercie Dieu pour son action, mais ne dit rien du devoir qu’il peut être pour l’homme…

3-2 – Joseph et Marie conservèrent les présents des Mages (Matthieu, 2)

Selon St Matthieu, des mages vinrent d’Orient offrir à Jésus nouveau-né de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Selon toute vraisemblance, Joseph et Marie les conservèrent pour leur propre utilité, avec bientôt l’obligation de s’enfuir en Égypte pour protéger l’enfant, car il n’est dit nulle part qu’ils aient vendu l’encens et la myrrhe et ajouté le produit de leur vente à l’or lui-même pour le donner aux pauvres.

3-3 – À Cana, le premier miracle de Jésus profite à des gens aisés (Jean, 2, 1-12)

Après un prologue théologique de haute envolée, Jean ouvre son Évangile par le témoignage de Jean-Baptiste qui présente Jésus comme  le Messie promis par Dieu, entrainant l’adhésion à Jésus de ses cinq premiers disciples ; et le surlendemain, Marie étant invitée à une noce célébrée à Cana, à courte distance de Nazareth, le marié invite aussi Jésus et ses cinq disciples. Et comme l’heure n’était pas à la tempérance, la provision de vin s’avère insuffisante. Marie s’en aperçoit et le signale à Jésus qui répond que son heure n’est pas encore arrivée. Un moment plus tard, montrant des jarres de pierre destinées aux purifications, Jésus dit aux domestiques de les remplir d’eau, puis d’y puiser et faire goûer au  maitre du repas : c’était du vin, meilleur que le premier servi ! Là, ni pauvres ni nécessiteux, Jésus voulait seulement « manifester sa gloire et ses disciples crurent en lui » (verset 12).

3-4 – Au Temple même, Jésus trouve normales les offrandes des fidèles (Marc 12, 41-44 et Luc 21, 1-4)

Dans l’anecdote de la veuve indigente qui met deux piécettes dans le trésor du Temple, Jésus ne condamne ni les riches qui y mettent beaucoup, ni la pauvre femme qui met de son nécessaire, pour dire qu’ils feraient mieux de le donner aux plus faibles : ces offrandes au Temple sont un hommage à Dieu, qui est au-dessus de tous les humains. Et pourtant, Jésus ne se manquait pas de faire des reproches aux dignitaires de la religion juive…

3-5 – Jésus approuve Marie, sœur de Lazare, qui verse sur lui un flacon de parfum précieux (Matthieu 26, 6-13, Marc 14, 3-9 et Jean 12,1-8)

Cela se passe à la veille de la Passion de Jésus, au cours d’un repas chez Lazare, qu’il a ressuscité, et ses sœurs Marthe et Marie. Les récits de Matthieu, Marc et Jean présentent quelques divergences, les premiers semblant y avoir mêlé des détails d’un hommage comparable donné dans une autre circonstance et rapporté par St Luc, 7, 36-50.

Je m’en tiens donc à Jean, qui note expressément la réaction de Judas: « “Pourquoi ce parfum n’a-t-il pas été vendu 300 deniers qu’on aurait donnés à des pauvres ?”
 Mais il dit cela non par souci des pauvres, mais parce qu’il était voleur et que, tenant la bourse, il dérobait ce qu’on y mettait. Jésus dit alors: “Laisse-la : c’est pour le jour de ma sépulture qu’elle devait garder ce parfum. Les pauvres, en effet, vous les aurez toujours avec vous; mais moi, vous ne m’aurez pas toujours.” »

Or selon les indiscrétions de Google, la lectrice de La Croixserait un professeur de lycée, donc membre d’un des « services publics français » qui seraient destinataires des dons à l’Église pour Notre-Dame, redistribués selon ses vœux. Bizarre… !

Et cela en violation du droit de propriétégaranti par l’article XVII de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, expressément rappelée dans le Préambule de notre Constitution : « La propriétéétant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, etc. » Cela implique la liberté de décider de l’usage de son argent et de la destination des dons qu’on en fait, pourvu que cela ne nuise pas à autrui (art. IV).

Ce rappel devrait permettre à la lectrice de La Croixde réviser son jugement, trop comparable à celui de Judas !

Achevé ce 1ermai 2019, début du « Mois de Marie » depuis bientôt trois cents ans.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean Lafitte

Linguiste, colonel de l'armée de l'air retraité

Articles du même thême

14 thoughts on “Jésus et Marie auraient conservé les dons faits à ND, ils ne les auraient pas partagés avec les pauvres

  1. AvatarMachinchose

    «  »au cours d’un repas chez Lazare, «  »

    le banquier ??

    « Lazard est un groupe mondial de conseil financier et de gestion d’actifs. Entreprise franco-américaine à sa création en 1848, Lazard est aujourd’hui cotée à la bourse de New York et est présente dans 43 villes dans 27 pays. Wikipédia
    PDG : Kenneth M. Jacobs »

    pas trés sûr.. mais a mon sens on mange beaucoup mieux chez Rothschild , d’ ou vient Macaron….on verra dans Ladurée…

  2. Avatarclaude t.a.l

    Je ne suis pas un signataire forcené de pétitions, au contraire, mais celle-ci :

    https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-soutenons-l-appel-des-experts-du-patrimoine-au-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique

    soutenue par La Tribune de l’Art dans cet article :

    https://www.latribunedelart.com/notre-dame-la-petition-qu-il-faut-signer

     » Soutenons l’appel des experts du patrimoine au Président de la République
    Monsieur le Président de la République, Le Figaro a publié le lundi 29 avril une lettre ouverte signée par 1170 membres de la communauté scientifique internationale vous appelant à ne pas dessaisir les experts du patrimoine de la gestion sereine de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris et à renoncer à votre projet d’une loi d’exception visant à s’affranchir de tout ou partie des règles existantes quant à la protection du patrimoine.  »

    ……..

    Eh bien, cette pétition, je vais la signer …….

    Pour que Notre-Dame reste Notre-Dame.
    Pour que la France reste la France.

    1. Avatarclaude t.a.l

      mon commentaire précédent, qui n’est pas passé , était le suivant :

      Je ne suis pas un pétitionnaire forcené, loin de là ……

      mais, cette pétition :

      https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-soutenons-l-appel-des-experts-du-patrimoine-au-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique

      soutenue par cet article de La Tribune de l’Art ,

      https://www.latribunedelart.com/notre-dame-la-petition-qu-il-faut-signer

       » Soutenons l’appel des experts du patrimoine au Président de la République
      Monsieur le Président de la République, Le Figaro a publié le lundi 29 avril une lettre ouverte signée par 1170 membres de la communauté scientifique internationale vous appelant à ne pas dessaisir les experts du patrimoine de la gestion sereine de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris et à renoncer à votre projet d’une loi d’exception visant à s’affranchir de tout ou partie des règles existantes quant à la protection du patrimoine. ….  »

      Eh bien, oui, même si je ne suis pas chrétien, même si ça ne sert à rien,
      cette pétition, je vais la signer ….

      Pour que Notre-Dame reste Notre-Dame,
      pour que la France reste la FRANCE !

  3. AvatarAdalbert le Grand

    C’est encore une de ces polémiques débiles et stériles dont les gauchistes, crétins par nature, ont le secret.

    Pas besoin de chercher dans les Ecritures de quoi les réfuter: c’est tout simplement économiquement parfaitement imbécile, et démontre une ignorance et une incompréhension du fonctionnement de l’économie à la limite de la pathologie, et assurément de la débilité mentale.

    Le seul intérêt de cette discussion, c’est de démontrer que ces sots n’y comprennent rien et ont des représentations aussi fausses qu’infantiles. Cela les disqualifie pour tout ce qui touche à l’économie.

    Il y a au moins trois erreurs de compréhension monumentales là-dedans:

    1. Les sommes « fantastiques », « colossales », « impensables » données pour ND sont en fait dérisoires pour traiter la pauvreté (qu’il faut encore définir et délimiter). Car ces crétins n’ont aucun sens des chiffres.

    Selon les organismes statistiques, il y aurait 8 millions de personnes en-dessous du seuil de pauvreté, et des centaines de milliers de SDF.

    1 milliard pour ces 8 millions , cela fait 125€ par personne. 10€ par jour pendant 12 jours. C’est sûr que cela va les sauver et bouleverser leur vie!

    Même en ne prenant que les SDF, cela ferait peut-être 5000€ par personne. Admettons qu’ils se paient un hébergement avec cela, cela ferait quoi : trois, quatre mois? Et après retour à la rue!

    Évidemment on peut toujours argutier à la mode gauchiste que c’est énorme, fantastique et dérailler pleins tubes comme à leur habitude en débitant leurs balivernes, mais au bout de ce temps ils sont revenus à la case départ.

    En réalité, il faudrait des sommes fantastiques des dizaines de fois plus importantes rien que pour loger les SDF de manière pérenne

    Ce qui nous amène logiquement au point 2 d’incompréhension

    2. Faire la charité aux gens ne résout rien de manière durable: les fonds s’épuisent rapidement, il n’y a pas un puits sans fond(s) dans lequel puiser indéfiniment, contrairement à ce que semble croire les gauchistes (pour qui il suffit de distribuer de l’argent sortant de nulle part: en faisant tourner la planche à billets?) En plus c’est les rendre assistés et dépendants. La seule vraie solution, c’est qu’ils subviennent EUX-MÊMES à leurs besoins, en produisant, et pour cela en travaillant.

    D’où le fameux proverbe chinois : plutôt que de donner un poisson à un pauvre, apprends lui à pêcher.

    Les gauchistes semblent croire de manière infantile que les richesses tombent du ciel ou poussent spontanément (s’il n’y en a pas assez pour tout le monde, c’est parce que les riches les volent et se les accaparent par un processus mystérieux).

    3. Le milliard pour ND ne se perd pas dans le vide ou l’océan : cela va faire tourner des entreprises, donner du travail, créer des richesses par une cascade de ruissellement (comme quoi cela existe, le ruissellement économique) : non seulement les entreprises directement sollicitées, mais aussi leurs fournisseurs.

    En fait c’est aussi un INVESTISSEMENT : car la restauration de ND va aussi favoriser le tourisme, là encore développer des activités économiques

    On en revient au point 2 : il vaut beaucoup mieux utiliser l’argent pour INVESTIR, pour CRÉER DES RICHESSES, que de faire la charité avec. Ceci semble totalement échapper aux gauchos débilos. On voit où vont leurs priorités économiques : ils fantasment sur l’argent « gratuit » (celui des autres l’est toujours)

    Débilos? Non pas tant que ça: en fait ils voient midi à leur porte: car tous ces connards vivent eux effectivement de la charité publique: permanents d’associations, d’ONG, de partis bidons qui reçoivent les « miraculeuses » SUBVENTIONS. Ce sont des parasites pour qui l’argent tombe réellement du ciel grâce à la Divine Providence (aussi appelée État dans leur jargon)

    Et là celui de ND suscite « légitimement » leur convoitise. Ils enragent de ne pouvoir en palper.

    1. Avatarfrejusien

      Tout à fait cohérent et juste,
      ces pauvres débiles de socialos ont ruiné l’économie française depuis les années 80, la charité ne fait pas avancer le schmilblick ,

      ils s’imaginent qu’en s’accaparant l’argent des personnes laborieuses,ou des personnes fortunées ça suffit à établir l’égalité et la justice,

      les impôts qui augmentent sans cesse pour alimenter les caisses de toutes ces associations, c’est d’une débilité sans nom, même quelqu’un qui n’a jamais étudier l’économie est capable de le comprendre,

  4. Jean LafitteJean Lafitte

    Pour les amis de R.R. qui seraient intéressés, voici le lien vers le site de « La Croix » où a été publié le courrier des lecteurs en cause, en parallèle avec le journal papier :

    https://www.la-croix.com/Debats/Courrier/Notre-Dame-Paris-2019-04-26-1201018012

    Mon “commentaire » y fut publié à la suite, mais il a disparu depuis au moins ce matin 2 mai, 10 heures, où j’ai pu lire : « Il n’y a aucun commentaire pour cet article ».

    Cette heureuse censure confirme la solidité de ma position, car « Il n’y a que la vérité qui fâche », puisqu’on n’arrive pas à la contredire !

    Mais grâce à Dieu, Résistance Républicaine est encore là pour informer.

    Merci à Christine et à tous les amis !

    1. Avatarfrejusien

      pas étonné que vous ayez été censuré, ces cul-bénis aux ordres du paparoma gauchiste mondialiste, carpette de l’islam

  5. BeateBeate

    Oui, Jean, des pauvres, nous en auront toujours autour de nous, mais un édifice, comme Notre Dame, qui rend hommage à Dieu, Père, Fils, Esprit Saint, et qui est aussi le témoignage de la spiritualité, de la dévotion, de l’intelligence et du talent de nos ancêtres, cela nous ne l’avons qu’une seule fois. La Cathédrale Notre Dame est unique, comme toutes nos cathédrales sont, chacunes, uniques.

    1. TEMPLIERTEMPLIER

      bonsoir BEATE… il y avait longtemps que l on vous avait pas vu ici….vous allez bien?

      dans le passé,quand je lisais vos comentaires sur les musuls…j aimais bien quand vous marquiez ON LEUR DROIT RIEN….je souriais doucement!!!!

      si on pouvait revoir PHILIPPE LE ROUTIER….ROLAND L ALSACIEN…YONNI…EVA….CE SERAI TERRIBLE……

      BONNE SOIREE…..IER…

    2. Jean LafitteJean Lafitte

      Merci, Beate, pour ce témoignage qui me conforte.
      Voici donc, dans la même ligne, un bel article de l’abbé François-Xavier Esponde, du diocèse de Bayonne, publié sur un site basque :

  6. Avatarclaude t.a.l

    mon commentaire précédent, qui n’est pas passé , était le suivant :

    Je ne suis pas un pétitionnaire forcené, loin de là ……

    mais, cette pétition :

    https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-soutenons-l-appel-des-experts-du-patrimoine-au-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique

    soutenue par cet article de La Tribune de l’Art ,

    https://www.latribunedelart.com/notre-dame-la-petition-qu-il-faut-signer

     » Soutenons l’appel des experts du patrimoine au Président de la République
    Monsieur le Président de la République, Le Figaro a publié le lundi 29 avril une lettre ouverte signée par 1170 membres de la communauté scientifique internationale vous appelant à ne pas dessaisir les experts du patrimoine de la gestion sereine de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris et à renoncer à votre projet d’une loi d’exception visant à s’affranchir de tout ou partie des règles existantes quant à la protection du patrimoine. ….  »

    Eh bien, oui, même si je ne suis pas chrétien, même si ça ne sert à rien,
    cette pétition, je vais la signer ….

    Pour que Notre-Dame reste Notre-Dame,
    pour que la France reste la FRANCE !

  7. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    « Si l’argent donné pour la réfection de Notre-Dame de Paris était donné à Marie et à son Fils, on sait bience qu’ils en feraient : ils le mettraient au service des plus faibles »
    Tiens ils croient en Marie et en Jésus maintenant, alors qu’ils opposent un silence assourdissant quant aux actes de christianophobie ?

Comments are closed.