Une cathédrale en bois construite sur le parvis de ND ? Si on faisait un moratoire sur les âneries ?

Publié le 29 avril 2019 - par - 13 commentaires

Bienvenue chez les fous !

Le Monde :

» Une cathédrale éphémère en bois sera construite sur le parvis de Notre-Dame.
Le maire de Paris, Anne Hidalgo, a accepté de prêter « une partie du parvis » pour la construction de ce lieu d’accueil temporaire.  »

Une cathédrale de bois « éphémère » sera élevée sur le parvis de Notre-Dame, en partie détruite par les flammes, tout le temps des travaux de reconstruction, a annoncé jeudi 18 avril Mgr Patrick Chauvet.

« Il ne faut pas qu’on dise la cathédrale est fermée pendant cinq ans et c’est fini », a expliqué le recteur de Notre-Dame interrogé sur CNews. « Donc je me suis dit : est-ce que sur le parvis je ne peux pas construire une cathédrale éphémère ? ». « Je veux un lieu qui soit beau », a-t-il ajouté, « un lieu un peu symbolique, un peu attirant ». Ce « lieu d’accueil où il y aura des prêtres pour pouvoir parler » servira aussi à accueillir les « curieux » et les cohortes de touristes qui visitaient chaque année Notre-Dame. Ils étaient douze millions en 2017.

Le maire de Paris, Anne Hidalgo, a d’ores et déjà accepté de prêter « une partie du parvis » pour la construction de cette église « en bois ». Le bâtiment aura vocation à rester jusqu’à la fin des travaux – qui doivent prendre cinq années, a promis Emmanuel Macron mardi soir.

Un « lieu pour les plus démunis »

Victime d’un incendie lundi soir, la cathédrale Notre-Dame, bâtiment le plus visité d’Europe, a été partiellement détruite, la flèche qui la surplombait ainsi qu’une grande partie de son toit s’effondrant dans les flammes. L’installation de sa remplaçante provisoire aura lieu « rapidement », a précisé le recteur. Dès qu’« on pourra avoir accès » au parvis, encore fermé. L’enquête, ouverte lundi soir par le parquet de Paris pour « destruction involontaire par incendie », est toujours en cours.

Interrogé par ailleurs sur les critiques que suscitent les sommes promises pour la reconstruction, Mgr Chauvet a dit réfléchir à la construction d’un « lieu pour les plus démunis », à l’image de ce que fut l’Hôtel-Dieu, l’hôpital qui borde la cathédrale, pour Notre-Dame, car « une cathédrale a un lieu de charité à côté » d’elle.

Il a également exprimé le souhait de faire travailler de jeunes compagnons à la reconstruction de la cathédrale, qui va « donner du travail à bon nombre de personnes qui n’en ont pas ».

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/04/18/une-cathedrale-ephemere-en-bois-sera-construite-sur-le-parvis-de-notre-dame_5451994_3224.html

 

Heureusement, la Tribune de l’Art met un peu de raison dans ce pays de dingues :

» Et si on faisait, temporairement au moins, un moratoire sur les âneries ?  »

Dans le flot ininterrompu de bêtises que l’on a pu entendre depuis l’incendie de Notre-Dame, l’une est passée presque inaperçue et n’a pour l’instant suscité que peu de débats : construire, sur le parvis, une cathédrale en bois éphémère. L’idée est venue du recteur de la cathédrale, sans doute sous le coup de l’émotion, mais elle a évidemment été encouragée immédiatement par la Mairie de Paris qui aime tout ce qui est éphémère.

On imagine donc, devant le parvis de Notre-Dame, le long de la Seine, site classé patrimoine mondial de l’UNESCO, une construction qui restera là pendant toute la durée des travaux de restauration – soit certainement plus de cinq ans -, gâchant encore davantage les lieux. Cette manie du temporaire – un Grand Palais temporaire devant l’École Militaire (voir notre article), des bâches publicitaires temporaires devant de nombreux monuments historiques (voir nos articles), des installations temporaires installées régulièrement sur les places parisiennes – envahit la ville et la dénature en permanence, le temporaire succédant au temporaire.

Et pour quelle utilité ? Remplacer Notre-Dame pour les fidèles ? Il y a à Paris de nombreuses églises suffisamment grandes où les offices de la cathédrale peuvent sans aucune difficulté prendre place, à moins que l’on ait soudainement à faire face à une recrudescence de la pratique religieuse qui nous aurait échappé. Sauf erreur, il n’y a pas de hiérarchie des messes, et une église vaut une cathédrale. Quant aux manifestations réservées à la cathédrale, elles peuvent avoir lieu sans aucune difficulté à Saint-Sulpice ou Saint-Eustache. La première église, notamment, a des dimensions proches de celle de Notre-Dame.

Outre l’aspect esthétique et urbanistique de cette verrue temporaire qui pourrait venir s’inscrire dans le paysage parisien pendant une dizaine d’années, se pose la question du coût de sa construction. N’est-il pas temps, enfin, d’arrêter de dépenser de l’argent dans n’importe quoi plutôt que de l’affecter à ce qui est réellement important, la restauration des édifices religieux parisiens par exemple ? Qui va payer ? Les souscripteurs pour la restauration de Notre-Dame, quand on leur dit que l’argent qu’il verse ne pourrait même pas être utilisé pour les autres cathédrales en péril ?

Sachant que la Comédie française éphémère, qui avait remplacé la salle de théâtre pendant les travaux, a coûté 11 millions d’euros pour une structure forcément beaucoup plus petite, à combien s’élèvera cette plaisanterie ? 25 millions ? 30 millions ? Davantage encore ? En tout cas plus que ce qu’a rapporté le loto du patrimoine. Une gabegie supplémentaire, aux dépens des monuments historiques et de la beauté de Paris.

Et si on faisait, temporairement au moins, un moratoire sur les âneries ?

https://www.latribunedelart.com/le-grand-palais-la-cathedrale-le-temporaire-envahit-paris

 

Note de Christine Tasin

On découvre dans la foulée que, selon Monseigneur Chauvet,  Notre-Dame devrait dorénavant abriter dans ses abords immédiats un lieu réservé aux sans abris…

On est vraiment obligés d’héberger, juste à côté de Notre-Dame qui accueille chaque année des millions de touristes, un lieu où pulluleront des  « Sans abri » dont on sait que ce sera prioritairement des étrangers, avec tous les risques de délinquance et d’agressions dont trop d’entre eux sont coutumiers sur les lieux touristiques ?

De là à penser qu’ils imaginent utiliser la verrue devant Notre-Dame prévue, la « cathédrale temporaire en bois » comme lieu d’asile, il n’y  qu’un pas.

Oui, ils sont fous. Ils font n’importe quoi avec notre patrimoine et avec nos sous.

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Une cathédrale en bois construite sur le parvis de ND ? Si on faisait un moratoire sur les âneries ?”

  1. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    Le bois ça brule bien, on pourrait leur refaire un ND bis…Ce ne sera qu’une autre catastrophe « naturelle »

  2. Avatar Machinchose dit :

    et si on en vendait des répliques en bois, pas trop chères, reservées a ceux qui ont du terrain ?

    du genre « abri de jardin » ?

    ou tu peux recevoir une dizaine de personnes…..Pour pas plus de 9800 euros!

    ça en jetterait !! dans le jardin!
    et pas besoin de cloches, les propriétaires feront l’ affaire !

  3. Avatar Alain Bobo dit :

    Il faut bien trouver du travail partout où c’est possible de l’imaginer pour que l’on puisse dire qu’on a diminué le chômage mais avec nos sous. Ils sont très machiavéliques ces clowns que nous avons élus, font tout pour nous rassurer tout en étant dans le chaos. Il suffit de voir le nombre de travaux utiles et inutiles entrepris en même temps partout à Paris et dans les autres villes, ce sont des milliards qu’ils dépensent avec nos sous sans les compter. Tout ça pour nous montrer que tout va bien, que le chômage baisse et il y a reprise.
    On est dans un monde de fous !
    Il faudrait une cellule psychiatrique du peuple pour examiner un par un ces saltimbanques qui nous gouvernent, beaucoup seront aptes à être envoyés à Sainte Anne j’en suis sur.

  4. Avatar Durandal dit :

    Ils sont réellement devenus fous !
    Casser, enlaidir, dénaturer, ils ne savent plus faire que ça.

    Si seulement tous ces « aménagements » horribles pouvaient faire fuir les touristes… Le manque d’argent à gratter les ferait peut-être repenser leur « copie » et revenir un peu à la raison ?… J’ai des doutes…
    Ils seraient bien capables de rajouter des stands commerciaux, des chapiteaux pour spectacles d’avant garde, sans oublier (fraternité oblige) un lieu de prières pour les « autres religions » !…
    J’exagère, vous croyez ?… Si peu.

  5. Avatar Fomalo dit :

    « ..De là à penser qu’ils imaginent utiliser la verrue devant Notre-Dame prévue, la « cathédrale temporaire en bois » comme lieu d’asile, il n’y qu’un pas… »
    J’ai d’abord lu « lieu d’aisance », avant de relire! Mais j’imagine bien le spectacle puisque les mois précédents, les murs des églises de France ont été conchiés de même que les nappes d’autel souillées…
    En contrepartie, l’avantage d’une cathédrale en bois modèle réduit est qu’en cas d’abus d’occupation, un incendie est vite arrivé!

  6. Avatar pier dit :

    l ‘année passée en Mai , j’ ai fait le tour de la Tour Eiffel , ils étaient en train de construire un mur de verre …… et bien quel merdier
    j ‘espère ne pas avoir besoin de remettre mes semelles sur les marches du Trocadéro , en Mai denier les semelles collaient au dalles
    Paris , n est plus Paris !

  7. Avatar jojo ( le plombier ) dit :

    Un poster géant avec la photo couleur ( United colors avec les couleurs arc en ciel ( plus gai ou Gay ? c’est selon ) ou noir et banc ( plus inclusif ? ) de N.D de Paris . Le modernisme raffole du virtuel , bonheur virtuel, amis virtuels, réalité virtuelle, députés Lrem virtuels ..,et puis Cela reviendrait beaucoup moins cher et à n’en pas douter emporterait l’adhésion de la majorité des suffrages.. un peu comme pour les législatives ou la photo du jeune président sur le bulletin de vote de certains candidats a suffit pour faire élire des parfaits et parfaites inconnus( es) mais qui très vite ont été parfaitement identifiés(es) comme des ânes et des ânesses,

  8. Avatar COURANT dit :

    Quelle absurdité que l’érection d’une cathédrale éphémère!Tant d’églises parisiennes attendent visiteurs et fidèles avec des merveilles à redécouvrir:St Roch,St Gervais,St Merry,St Eustache,St Séverin,St Jacques du Hautpas,Ste Marie Madeleine…et tant et tant qui ont besoin du sang épiscopal et de l’aide des chanoines de Notre*Dame.
    Le recteur doit se préoccuper de la restitution la plus proche de la cathédrale que nous voyons les yeux fermés ave la croix sur la flèche et celle du haut de la nef .Ces croix tombées dans l’infernal brasier au grand désespoir du monde entier.Releverez-vous la croix comme le cyrénéen Monseigneur?

    • Avatar angoulafre dit :

      Il faut reconnaître que la pierre ne fait pas un bon combustible, donc, il faut prévoir d’améliorer.

  9. Avatar Joël dit :

    Pourquoi pas en allumettes tant qu’à faire ?

  10. Avatar Dorylée dit :

    Et cette Votre Dame temporaire, sera-t-elle soumise à la taxe cabane de 2000€ soit 4 fois le prix d’achat de mon abri de jardin Monsieur Bricolage 2m x 3m soumis lui, à cette taxe ??? Et si on élisait un maire de Paris temporaire, un président temporaire en attendant d’en trouver des vrais….

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Dorylée, taxe de 2000 euros pour un abri de jardin, vraiment ? Taxe unique ou tous les ans ??? J’avoue avoir du mal à y croire

Lire Aussi