Aéroports de Paris : l’endogamie politico-financière au sommet de l’Etat

Publié le 10 avril 2019 - par - 11 commentaires

Au moment où Macron prépare la privatisation d’ « Aéroports de Paris » (ADP) il est intéressant de relever l’endogamie qui règne au sommet de l’Etat.

Ce que fait l’article qui suit.

Il semble qu’une résistance, unissant la Droite et la Gauche, se fasse jour contre cette privatisation d’ADP.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/02/06/au-senat-droite-et-gauche-s-opposent-au-projet-de-privatisation-d-aeroports-de-paris_5419961_823448.html

A noter que la Droite semble, dans cette affaire, liquider son tropisme libéral …

Le vent a, en effet,  tourné.

Nous ne sommes plus en 1980 : les peuples demandent des protections.

Ils ne veulent plus  des  quatre articles de foi des libéraux : libre circulation des capitaux, des biens, des services et des personnes …

A noter aussi le sectarisme de cette Droite et de cette Gauche qui excluent de leur union, contre la privatisation d’ADP,  et le RN et Dupont-Aignan, pourtant toujours les premiers à contester ces privatisations …

Antiislam

Un article intéressant sur les liens entre un conseiller d’Emmanuel Macron et la société d’investissement Ardian, s’agissant de la privatisation d’ADP:

Aéroports de Paris et la société de capital-investissement Ardian : l’endogamie politico-financière au sommet de l’Etat

 

La privatisation de Groupe ADP semble acquise. Il y a dix jours nous montrions ici-même comment la proposition des départements d’Île de France de racheter 30% du capital d’ADP cachait en réalité une opération de la société de gestion Ardian qui a trouvé là un moyen de faire une bonne affaire. Mais d’après le Canard Enchaîné, l’acteur principal de cette manœuvre n’est autre qu’Emmanuel Miquel, conseiller d’Emmanuel Macron, qui, maintenant qu’il quitte l’Elysée, retourne travailler chez… Ardian !

Nul n’est prophète en son pays… ou presque

 

Notre raisonnement était le bon mais la collusion est encore pire que ce nous avions envisagé.

Il y a dix jours à peine nous publiions sur ce même site les raisons de penser que la solution proposée par les départements d’Île de France de racheter Aéroports de Paris cachait en réalité la pire issue possible pour cette entreprise française stratégique : se retrouver à la merci de la finance mondiale sans scrupule.

Nous faisions en effet remarquer que les départements étant dans l’incapacité de faire cet achat, ils avaient décidé de s’allier avec Ardian, fonds d’investissement français de grande envergure dirigée par Dominique Senequier.

Pour nous, cette proposition apparemment politique de la part des départements cachait en réalité une manœuvre financière habile permettant à Ardian de se mettre en position de réaliser une opération financière rapide comme il a su le faire plusieurs fois par le passé. Tous ces éléments sont confirmés.

Mais la situation est encore plus grave, comme nous l’indiquent les révélations d’Odile Benyahia-Kouider dans les colonnes du Canard Enchaîné de ce mercredi 3 Avril.

Emmanuel Miquel, pivot d’une affaire politico-financière

Emmanuel Macron n’est pas arrivé au pouvoir tout seul.

Tout le monde connait bien maintenant ceux que l’on appelle la « bande des strauss-kahniens » : Stanislas Guerini, Cédric O, Benjamin Griveaux, Ismaël Emelien et Emmanuel Miquel. Ce dernier, ancien financier chez Ardian devenu ensuite trésorier d’En Marche !

pour finir conseiller économique à l’Elysée a décidé de retourner à ses premières amours, à moins qu’il ne les ait jamais vraiment quittées. D’après le Canard Enchaîné en effet « le jeune loup de la finance a décidé de retourner dans le privé comme l’Elysée le confirme au Canard.

Où ça ? Chez Ardian pardi !

La commission de déontologie est saisie… »

Le microcosme politico-financier ne se cache même plus pour faire ses affaires !

Comment Emmanuel Miquel ose-t-il faire un tel aller-retour entre Ardian et l’Elysée au moment même où Ardian tente de peser de tout son poids pour obtenir gain de cause et racheter ADP ?

Raison de plus d’écarter Ardian

Mais pour Odile Benyahia-Kouider, la candidature d’Ardian pour racheter ADP ne se contente pas d’être sérieusement entachée d’un manquement flagrant à la déontologie élémentaire, elle n’a pas non plus de sens économiquement.

Ardian n’est pas connu pour ses investissements de long terme ni sa stratégie de développement industriel.

Son but, comme tout fonds d’investissement, est de garantir à ses investisseurs un rendement élevé pendant quelques années pour revendre ensuite avec une plus-value importante.

De plus si l’Etat vend Aéroports de Paris aux départements d’Île de France, dont on sait maintenant qu’ils ne sont rien de plus qu’un prête-nom pour Ardian, rien ne nous garantit que l’entreprise ne soit pas revendue à un groupe chinois, comme Ardian a tenté de le faire tout récemment avec sa participation dans les parkings Indigo.

Ce ne serait pas la première fois qu’Ardian revend une infrastructure française importante à un groupe étranger.

En 2017 la société de gestion s’est tout simplement délestée de son deuxième fonds d’infrastructures en le vendant à un fonds néerlandais.

Ces infrastructures comptaient huit actifs, notamment l’A88 en France !

Petits arrangements entre amis

On peut débattre éternellement du bien-fondé de la décision de l’Etat de vendre ses parts d’ADP.

Est-ce que l’argent de la vente sera réellement mieux utilisé dans ce fameux fonds pour l’innovation ? Sur ce point on est en droit d’espérer tout autant que de douter.

En revanche, qu’une telle entreprise se retrouve bradée à des financiers sans scrupule devrait réellement nous inquiéter.

Le Canard Enchaîné cite un industriel qui résume cette manœuvre en ces termes :

« Ils sont prêts à pactiser avec des requins de la finance et à se retrouver un jour face à des Chinois. »

Quant au fait qu’Emmanuel Miquel quitte Ardian pour travailler à l’Elysée pour ensuite y retourner après qu’il a pesé de tout son poids politique dans les intérêts de la société de gestion, cela va au-delà du conflit d’intérêt, cela pourrait carrément se comparer à de la prévarication !

https://www.legrandsoir.info/aeroports-de-paris-et-la-societe-de-capital-investissement-ardian-l-endogamie-politico-financiere-au-sommet-de-l-etat.html

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Aéroports de Paris : l’endogamie politico-financière au sommet de l’Etat”

  1. Avatar clairement dit :

    Au delà de cette affaire qui relève de la corruption, je voudrais tout de même faire remarquer que En Marche qui est issu d’une famille de médecins fonctionnaires hospitaliers, bien payés et gavés de primes, et dont la mémé est l’épouse d’un autre fonctionnaire de la SNCF.
    C’est ainsi que le produit de cette courageuse constellation familiale qui n’ont jamais eu a faire de grands efforts pour chercher du travail même en traversant la rue, n’a rien trouvé de mieux que de s’orienter vers le libéralisme le plus nul ce qui en dit long autant sur une éventuelle crise d’opposition du petit que sur les hautes  » valeurs  » qui ont pu se transmettre dans cette courageuse famille de battants..

  2. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    Et ça fera comme pour les autoroutes bradées a Vinci ou Effage par de Villepin, ça rapporte plein de fric aujoiurd’hui et l’état s’en mord les doigts. Mais Macron fait comme ses prédécesseurs il saborde la France en vendant tous ses fleurons pour une bouchée de pain a ses petits copains qui se feront un max de fric sur le dos des français qui ont payé ces infrastructures et je gage que tous nos pourris du gouvernements en retireront pas mal de bénéfices à titre privé. Nous somme gouvernés par des pourritures immondes!

  3. Jean-Paul Saint-Marc Jean-Paul Saint-Marc dit :

    Pas de risque de REFERENDUM sur le sujet, le s… de Sarko a tout verrouillé !

  4. Avatar Fomalo dit :

    Merci @Pacloue. RR nous avait déjà alertés, comme Bvoltaire, comme Fdesouche…et même Médiapart! Là il s’agit très clairement de prévarication, de concussion (se rappeler un certain Miguel du Portugal et même de Tapie).On peut toujours faire des gorges chaudes à propos des  » rois nègres » et des maffias italiennes ou d’Europe de l’Est.Tous pourris, et même nous pauvres lecteurs, si nous n’arrivons pas à nous déterminer, à faire volte-face déjà au moment des élections européennes, et pendant les trois ans qui vont suivre, nous sommes cuits et fichus! Bientôt il faudra parler arabe ou chinois pour suivre les instructions des propriétaires qatariens , saoudiens ou chinois.Mais j’espère que tous ces escrocs de la France passeront en jugement au plus tôt.

  5. Si c’est pour vendre ensuite à la Chine ou à autre pays étranger, Merci de lire l’Art 54 de notre Constitution , où il est dit que toute cession de territoire (or un aéroport est un territoire français ) n’est valable que si les populations concernées ( c a d nous !) ont donné leur consentement ….
    Macron et sa clique devraient le prévoir !! Des forêts ont déjà été vendues à la Chine pour qu’elle y exploite le bois….c’est une violation de notre Constitution…. entre autres ventes …

  6. Avatar durandurand dit :

    Tous ces pourris de traîtres sont bons pour le tribunal ,il n’y a pas de cadeaux à leur faire!

  7. Avatar Machinchose dit :

    nous avons des dizaines de « sites patriotes, natios, d’ opposition »

    qui permettent de faire jouer la soupape de sécurité comme celle de la cocotte minute
    cette soupape que nous utilisons tous les jours face a notre PC

    et vazy! que ca couine, que ça piaille, que ça conteste, que ça renâcle…….et puis c’est tout !

    je comprends mieux pourquoi une poignée de sans-culottes parisiens ont pu prendre la bastille, faire la révolution et degager la Royauté

    ILS N AVAIENT NI INTERNET , NI REZOSSIO , NI OU SE DEFOULER!!!

    si ce n’ est dans la Rue

    tu imagines 5 millions de sans culottes dans la rue ??

    IL Y AURAIT EU AU MAX UN SEUL « acte » de Gj

    on en est a présent a prés d’ une vingtaine!!!! ils doivent se bidonner du coté de l’ Elysée

    lequel Elysée sourit sous cape en nous transmettant les cordiales salutations de Marouane Benallah

  8. Avatar Joël dit :

    Quand je dis que macron n’est qu’un trader qui prend la France comme une entreprise.
    Et même, quand une de ses « filiales » est en péril, il se barre avec la caisse :

    Les avocats des salariés d’Arjowiggins, dont quelque 800 vont perdre leur emploi, dénoncent «des mouvements de fonds illicites» de plus de 20 millions d’euros. L’État est le principal actionnaire du groupe propriétaire d’Arjowiggins.

    https://francais.rt.com/economie/60906-arjowiggins-avocats-denoncent-mouvements-fonds

  9. Avatar Joël dit :

    Ah ben tiens, puisqu’on est dans les privatisations, j’ai failli oublier celle-là aussi :
    Un poste à responsabilité à la FDJ pour la femme du chef des députés LREM .
    Peu avant sa privatisation, la Française des jeux a recruté Raphaële Rabatel, épouse du chef de file des députés LREM Gilles Le Gendre, comme directrice de la communication. Des élus de l’opposition s’interrogent sur cette nomination.
    Ah ben ça alors !
    https://francais.rt.com/france/60913-poste-responsabilite-fdj-pour-femme-chef-deputes-lrem
    Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre !

Lire Aussi