Corps démembré dans une valise à Milan : un 3ème Colombien arrêté à Orly, ça sert à quoi, Schengen ?

Un troisième assassin a été arrêté hier, qui s’apprêtait à fuir l’Italie et ses juges, vraisemblablement en passant par Orly :

La police a arrêté à Rungis, au sud de Paris, un colombien de 21 ans accusé d’être l’un des assassins de l’homme tué samedi 30 marsvia Carlo Carrà, dans le quartier Bovisasca à Milan.

Selon ce que nous avons appris des enquêteurs, l’homme a été arrêté cet après-midi près de l’aéroport d’Orly. Il est accusé d’homicide, outrage et suppression de cadavre. C’est le troisième colombien arrêté par la police pour la mort d’un homme non encore identifié.

Un autre colombien de 21 ans est déjà incarcéré, de même qu’un homme de 38 ans, pour ce dernier l’homicide n’est pas contesté mais seulement les délits relatifs à la destruction du corps.

La victime a été poignardée durant une fête ( grillade ) et a été ensuite découpée avec une hachette trouvée dans la maison. Le mobile n’est pas encore clair, la police parle de différends qui remontent à leur vie en Colombie. La police exclut la piste de narco-trafiquants.

 

      Voici un effet de la disparition des frontières. Voici ce que l’on doit à Schengen. Des frontières qui n’existent plus, des frontières passoire.

On nous a vendu Schengen comme la libre circulation des Européens entre les différents pays, ( ben oui, quoi, puisqu’on vous parle de peuple européen, d’espace européen etc), on ne nous avait pas prévenus que les frontières disparaîtraient dans la foulée et que même les non Européens pourraient se balader à leur guise dans toute l’Europe, fussent-ils clandestins, donc illégaux, fussent-ils djihadistes  ou pas, fussent-ils multirécidivistes ou assassins comme les Colombiens ci-dessus.

 

 

Des gens capables de tuer, de démembrer, de mettre le feu aux malheureux restes de leur victime, positionnés à côté d’une poubelle, de quoi sont-ils capables ?

L’un des 3 assassins est passé de Milan à Rungis en 24 heures. Comment ? Par le train ? En stop ?

On ne sait pas encore, pour l’heure, si les 3 Colombiens sont arrivés en Europe avec un visa ou s’ils sont clandestins… On ne sait pas s’ils étaient arrivés directement en Italie ou bien s’ils avaient atterri en France ou ailleurs…Il n’empêche que ce terrible fait-divers fait toucher du doigt la politique criminelle de Macron, Merkel et tous ceux qui leur ressemblent en Europe.

 38 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Ils avaient entendu dire que la France manque de bras, alors ils voulaient en apporter…

  2. Schengen???
    Ca sert à vider l’océan avec une fourchette.

  3. « Voici un effet de la disparition des frontières. Voici ce que l’on doit à Schengen. Des frontières qui n’existent plus, des frontières passoire. »

    Oui c’est certain, nous récoltons du coup en France de toutes les horreurs de la terre pourtant nous avons assez des nôtres.

    Derrière tout cela il y a la drogue, et malheureusement, ce n’est pas qu’ailleurs car en France elle est de plus en plus banalisée. Je suis surprise d’entendre des gens parler des « joints » ou même d’en voir en fumer dans la rue sans complexe comme si c’était quelque chose de norma….

    Certaines identifiées au départ comme « anodines » ont révélé des surprises…. Dur de prévoir les effets à long terme pourtant on sait les dégâts au niveau du cerveau et donc des comportements comme dans la plupart des addictions à effets psychotropes (l’alcool en fait partie).

    Ce genre de crime est possible dans ce domaine de la drogue (trafics avec règlements de compte mais aussi dans les passages à l’acte de consommateurs particulièrement durs dans ce milieu) et pas qu’en Colombie. En Angleterre, il y a même eu des faits divers montrant des comportements de cannibalisme sous l’effet de certaines drogues.

  4. « ça sert à quoi, Schengen ? »
    Ben tiens, comme aux US, à passer d’un état à l’autre sans être inquiété.
    Pour un de chopé, combien passe à travers les mailles ?
    Et essayez d’imaginer la même chose puissance 10 avec les djihadistes.

  5.  » La police exclut la piste de narco-trafiquants »… Tiens, tu parles! Les Colombiens étaient-ils en fait bi – nationaux? Bravo Schengen, bravo l’Europe!

Les commentaires sont fermés.