Exclusif, un ex-musulman témoigne : « l’islam m’a fait vivre dans un univers de haine »


Exclusif, un ex-musulman témoigne : « l’islam m’a fait vivre dans un univers de haine »

Dans une vidéo parue récemment sur sa chaîne, l’ex-musulman « The Apostate Prophet », en français « le Prophète Apostat », parle de la haine enseignée dans l’islam, la haine qui imprègne la mentalité musulmane à l’égard des mécréants, des infidèles, des kouffars…

Vous trouverez sous la video la traduction de son discours par mes soins.

Traduction :

Bonjour tout le monde et bienvenue. C’est le Prophète Apostat. J’espère que vous allez tous bien.

Je veux parler de la haine. En grandissant dans une famille musulmane, j’ai appris à haïr à un âge très précoce.

Je ne peux même pas me rappeler clairement quand j’ai appris que les chrétiens étaient des gens idolâtres et immoraux et des porcs, tandis que je vivais en Allemagne.

Et les juifs étaient toujours les pires. Ils étaient perfides, mauvais, trompeurs, les plus grands ennemis des musulmans, l’ennemi de la fin des temps. Ils nous haïssent.

Cette haine est une chose assez rude à adopter, à apprendre quand vous avez moins de dix ans. Mais je ne suis pas le seul dans ce cas, loin de là.

Il ne s’agit pas d’un endoctrinement simpliste et grossier sur les enfants. Je n’avais pas de visages bizarres autour de moi dans une salle obscure qui me disaient des choses comme : « Les chrétiens sont des idolâtres immoraux et ils ressemblent à des porcs » et puis je ne sortais pas dehors ensuite en voyant tous les chrétiens avec des visages de porcs. Ça ne se passait pas comme cela.

Cette haine résulte tout simplement du fait d’avoir grandi avec l’islam, dans un environnement religieux. Cette haine résulte du fait d’entendre les parents, d’entendre l’imam local, d’assister à des rassemblements musulmans plus ennuyeux qu’un jour de pluie et enfin d’écouter le Coran ou de lire le Coran.

Avec la combinaison des enseignements coraniques (Coran et tafsir), des narrations à propos de Mohammed et ses compagnons (les hadiths), de l’histoire islamique (la sira, les chroniques d’al-Tabari) et des opinions contemporaines des musulmans sur les infidèles, il est inévitable de haïr les non-musulmans et notamment de haïr certains groupes spécifiques.

La plupart des musulmans sont sujets à un endoctrinement semblable ou similaire. Et ils gardent toujours cette haine quand ils sont adultes.

Cette haine se construit dans l’esprit des musulmans sans même qu’ils aient jamais rencontré les personnes qu’ils haïssent.

Lors de mon enfance et adolescence en Allemagne, par exemple, la plupart des musulmans que je rencontrais haïssaient les juifs ou avaient des opinions très négatives à propos des juifs sans même connaître un seul juif ou sans même savoir que quelqu’un qu’ils connaissaient était un juif.

C’est un sujet difficile à aborder, particulièrement avec les musulmans. Mais si tu es un musulman et que tu écoutes cette vidéo, peu importe avec quelle force tu penses et tu te dis« Oh, il n’y a pas de haine du tout, ce type ment », tu sais exactement ce que je veux dire.

Bien sûr, il y a beaucoup de musulmans qui se moquent complètement de la connaissance islamique et des prescriptions islamiques. Ils arborent le nom de « musulman » comme une identité, comme un nom. Et ils sortent boire de l’alcool ou sortent avec des filles. Mais même ces musulmans non pratiquants sont habituellement soumis à un certain endoctrinement au sujet des infidèles, au sujet des non-musulmans, des chrétiens et des juifs. Mais ils n’y prêtent pas trop attention, parce qu’ils s’intéressent plus à leur propre vie et à leurs plaisirs. Ce qui est très bien. Cela naturellement les ennuie quand je leur parle de ça, parce qu’ils s’en moquent et ils ne savent pas et ils ne veulent pas que la haine leur soit associée parce qu’ils n’endossent pas vraiment cette haine.

Un musulman qui croit mais ne suit pas strictement l’islam mais est toujours fier de sa foi en l’islam a très souvent une assez mauvaise opinion au sujet des infidèles, des non-musulmans, spécialement au sujet des juifs. (Le juif doit toujours être cité comme objet de haine, qu’on en connaisse ou pas).

Mais ils ne considèrent pas cela comme de la haine, parce que leur standard de la haine est assez différent. Mais après avoir insisté un peu, ils vont essayer d’expliquer pourquoi les juifs sont mauvais et pourquoi on ne peut pas se fier complètement aux non-musulmans et pourquoi les chrétiens sont considérés comme immoraux et désobéissants, etc., et pourquoi les polythéistes sont mauvais et pourquoi les athéistes ne peuvent être tolérés et pourquoi les apostats sont considérés comme maléfiques. Ils me donneront ainsi raison, mais n’appelleront pas cela de la haine, ils essaieront de faire passer cette haine pour une réfutation rationnelle.

Un musulman religieux qui pratique aussi et étudie l’islam sait exactement de quoi je suis en train de parler et peut trouver cette haine dont je parle dans leurs vies et dans leurs enseignements et leurs apprentissages de l’islam.

Ils croiront que les juifs sont les principaux ennemis à la fin des temps. Les musulmans combattront et tueront les juifs à la fin des temps. Ils croiront que les juifs suivront le dajjal, l’antéchrist musulman. Ils croiront que chrétiens et juifs ne peuvent pas être pris comme amis proches, que chrétiens et juifs ne peuvent jamais être des alliés fiables et des amis, qu’un apostat doit être réduit au silence, voire même puni directement dans un état musulman, de préférence par la mort.

Je ne suis pas ici pour vilipender les personnes qui croient en l’islam. Je ne dis pas que toutes sont des personnes complètement haineuses et que l’on ne peut faire confiance à aucune d’entre elles.

Je suis ici pour mettre en évidence le problème de l’islam et comment il affecte et dirige quelqu’un qui croit en l’islam, en donnant à croire que l’autre est mauvais.

Quand j’étais un musulman religieux (pas simplement un musulman de nom), j’étais dans ce dilemme qui me faisait alterner constamment entre haïr les non-musulmans comme j’étais censé le faire et aimer les non-musulmans comme j’ai appris à les aimer en grandissant avec eux et en n’ayant que du bonheur avec eux.

Mais j’avais de la haine. Je ne parle pas de haine active qui pousse vouloir sortir pour punir ces personnes, pour tuer ces personnes. Je parle de la haine à l’intérieur ou à l’arrière-plan de l’esprit, la haine que te demande d’éprouver Allah, que te demande d’éprouver l’Islam.

Donc je pouvais être amical avec quelqu’un mais au fond de moi, quand il s’agissait de me confronter avec ce que je devais vraiment ressentir au sujet de cette personne, je trouvais la haine que la religion islamique m’avait enseignée, qu’elle enseigne d’une manière similaire à tout le monde.

Quand j’ai quitté l’islam, j’ai pu enfin être de nouveau moi-même et juger les personnes sur la base de ce qu’elles font, pas sur ce qu’elles sont et sur ce qu’elles croient.

Et je vois tant et tant d’ex-musulmans, d’anciens musulmans vivre la même chose.

Je voudrais voir beaucoup plus de musulmans faire la même démarche afin d’arriver à un état d’esprit où ils ne haïssent plus l’autre, où ils ne sont plus préoccupés par les préjugés engendrés et alimentés par la religion qu’ils suivent depuis toujours, religion qui leur enseigne de l’enfance à l’âge adulte à juger, à haïr, à prendre leurs distances et à ne pas devenir amis avec l’autre.

Et puisque les musulmans normaux vont directement refuser d’admettre tout ce qui précède, en dépit de l’extrême évidence de la chose, allons directement dans les sources islamiques afin de voir ce qu’elles disent et comment cela peut affecter les personnes qui y croient.

Coran, chapitre 2, verset 120 : Les juifs et les chrétiens ne t’approuveront que quand tu auras embrassé leur religion. Dis-leur : la direction qui vient de Dieu est seule véritable ; si tu te rendais à leurs désirs après avoir reçu la science, tu ne trouverais en Dieu ni protection ni secours.

Le message que ni les juifs ni les chrétiens ne sont pas comme toi si tu ne suis pas leur religion a été quelque chose que j’ai appris très tôt. Cela te rend si obnubilé par les différences entre toi et eux et cela empêche une vraie acceptation. J’ai eu cette défiance dans mon esprit tout au long de ma vie de musulman.

Coran 8, 73 : Et ceux qui ne croient pas sont alliés les uns des autres. 

Cela ne se réfère pas simplement à des événements historiques. Ça dit exactement ce que ça dit. Et ça donne la base d’un dicton, très populaire parmi les musulmans religieux :

« Les musulmans sont une nation,

les non-musulmans sont une nation. »

ou

« La nation de l’incroyance (kufr) est une. »

Une illusion et distorsion de la réalité très horribles. Imagine : tous les non-musulmans sont frères entre eux contre toi. Quelle mentalité noble et constructive !

Coran 3, 118 : Ô croyants ! ne formez de liaisons intimes qu’entre vous ; les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre ! (suite : ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leurs paroles ; mais ce que leurs cœurs recèlent est pire encore.)

Il n’est pas utile, je pense, de s’attarder trop longtemps sur ce verset. Voici un autre verset qui dit la même chose mais dans une autre formulation :

Coran 5, 51 : Ô croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prend pour amis alors il est l’un d’entre eux, et Dieu ne guide pas les personnes malfaisantes.

C’est la raison pour laquelle vous pouvez voir dans les livres musulmans qu’un bon ami est un ami musulman et qu’un musulman ne doit pas devenir un ami proche des kouffars, c’est-à-dire les infidèles, les non-musulmans. Elle est belle, n’est-ce pas, la défense de la diversité dans l’islam !

Prenons-en un dernier.

Coran 98, 6 : Les infidèles parmi ceux qui ont reçu les Écritures (c’est-à-dire les juifs et les chrétiens) ainsi que les polythéistes, resteront éternellement dans le feu de l’Enfer. Ce sont les pires des créatures.

Donc, fondamentalement, celui qui ne croit pas en l’islam est la pire des créatures. Et c’est ce qu’Allah est censé avoir dit directement. (Le Coran est considéré comme la parole même d’Allah sans modification, c’est le mythe du Coran incréé).

Tout ceci est bien sombre et bien triste. Vous n’entendrez jamais un musulman dire : « Les chrétiens sont des personnes formidables » ou « Les juifs sont des personnes fantastiques. »

Ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas obtenir des musulmans des propos comportant des généralisations, car vous pouvez souvent entendre d’eux des généralisations négatives sur différents groupes religieux.

C’est parce que dire quelque chose de positif à propos de ces groupes religieux serait contraire à ce que dit le tout-puissant Allah. L’islam enseigne une grande quantité de haine et un grand nombre de généralisations tribalistes très malsaines.

Je ne suis pas là pour dire que tout le monde devrait détester les musulmans pour ceci. Cela ne me rendrait pas très différent de ce contre quoi je proteste ici, bien que je ne veuille pas dire aux gens quoi penser ou ressentir.

Je dis que l’islam enseigne la haine et cette haine est manifeste dans la communauté musulmane lors de conversations sur les différents groupes religieux, spécialement si tu es né musulman ou même si tu t’es converti à l’islam et que tu as rejoint la communauté musulmane.

L’islam constitue vraiment un gâchis énorme d’une nature humaine potentiellement bonne et pleine d’amour.

Je ne hais pas les musulmans, je ne les déteste pas, contrairement à la haine terrible que j’avais pour les autres groupes religieux quand j’étais un garçon musulman de 9 ans.

J’en ai fini avec la haine, c’est fini et elle s’est arrêtée quand j’ai quitté l’islam, la source de cette haine.

Je veux simplement aider d’autres personnes à sortir de cette haine également, parce qu’une fois que tu es sorti de l’islam, le monde s’avère en fait un endroit infiniment meilleur que ce que t’en avait appris l’islam, que ce qu’Allah est censé t’avoir dit, à toi et à moi.

Le Prophète Apostat

The Hateful World of Islam

25.03.2019

Traduction par Julien Martel pour Résistance républicaine.

 

Comme on le voit à travers ce témoignage, la haine des non-musulmans, athées, chrétiens, hindous, juifs, bouddhistes, etc. est enseignée et propagée dès l’enfance dans la communauté musulmane et elle est omniprésente dans l’enseignement islamique.

Mais en faisant l’effort de réfléchir à son ancienne religion, le Prophète apostat a pu chasser de son esprit la haine et la défiance à l’égard des autres et le monde lui est apparu tout d’un coup beaucoup moins hostile qu’il ne se l’imaginait quand il était encore sous l’emprise de l’islam.

Malheureusement, seule une petite partie des musulmans ont la capacité personnelle ou le désir ou les moyens sociaux d’entamer une telle libération.

Cette haine enseignée, partagée, diffusée, validée est une des raisons principales qui fait que les communautés musulmanes (algérienne, marocaine, turque, albanaise, tchétchène, afghane, etc.) sont beaucoup plus violentes, criminelles et intolérantes que n’importe quelle autre et qu’elles constituent un danger mortel pour les Européens de souche comme pour toutes les nations où l’islam s’installe.

Voilà pourquoi, comme le montre l’analyse du psychologue danois Nikolai Sennels, l’intégration des musulmans dans nos sociétés occidentales est impossible.

Voilà pourquoi, comme il le dit encore, la seule solution est l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance de pays musulmans et le rapatriement des musulmans présents sur le sol européen dans des pays musulmans.

 

Faire le contraire, c’est contribuer à détruire son pays et jeter les bases d’une guerre religieuse inévitable à court, moyen ou long terme.

 

C’est ce qui se passe ou s’est passé dans tous les pays où l’islam s’est installé depuis 1400 ans :

– soit une conquête islamique passant par le massacre et l’esclavage, la conversion de force et la persécution de la population d’origine,

– soit l’expulsion par la force des musulmans (voir par exemple la Reconquista espagnole, l’arrêt des raids musulmans sur les côtes européennes, de l’esclavage des Européens et de l’esclavage arabo-musulman des noirs en Afrique grâce à la colonisation, ou encore récemment l’expulsion des Rohingyas de Birmanie).

 

Aujourd’hui, nous avons les moyens d’éviter de telles guerres de religion. Il suffit d’interdire pacifiquement l’islam en Europe à cause de sa totale incompatibilité avec tous les droits de l’homme, de détruire ou transformer en bibliothèques les mosquées devenues illégales et d’expulser pacifiquement les musulmans présents sur le sol européen vers leurs pays musulmans d’origine.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


6 thoughts on “Exclusif, un ex-musulman témoigne : « l’islam m’a fait vivre dans un univers de haine »

  1. AvatarChristian Jour

    Ouais moi je leur donnerais 5 minutes pour faire leurs bagages et se tirer, à pied, car les belles voitures ils ne les méritent pas vu qu’ils les ont payé avec nos allocs ou la drogue. Dehors et vite, ça fera de l’air.

  2. AvatarFomalo

    Attendez, là : « .. Il suffit d’interdire pacifiquement l’islam en Europe à cause de sa totale incompatibilité avec tous les droits de l’homme, de détruire ou transformer en bibliothèques les mosquées devenues illégales et d’expulser pacifiquement les musulmans présents sur le sol européen vers leurs pays musulmans d’origine…. »
    J’apprécie tout particulièrement l’adverbe « PACIFIQUEMENT » employé deux fois en deux phrases, avec les verbes INTERDIRE et EXPULSER!
    Julien Martel, va-t-il nous pondre un prochain livre  » Le Jihad de paix pour les nuls »? Mais quelle daube!

    1. Edmond RichterEdmond Richter

      Fomalo, interdire PACIFIQUEMENT et expulser PACIFIQUEMENT signifient tout simplement SANS LES TUER. Capito???

  3. AvatarJulien Martel

    J’appelle ça une décolonisation douce.
    Je remplace « la valise ou le cercueil » de la décolonisation algérienne par « l’avion ou le bateau ».
    C’est beaucoup moins violent et ça permet à chacun de vivre dans son continent d’origine sans nourrir des rancunes pendant des siècles. Les colonisateurs rentrent gentiment chez eux, les Européens reprennent possession de leurs terres colonisées. Tout le monde, il est content. Par contre, s’ils ne veulent pas dégager pacifiquement, on devra trouver d’autres moyens pacifiques.

  4. AvatarRévolution

    Le témoignage de cet ex musulman prouve au moins que certain peuvent encore changer de cap !
    Si la haine est une maladie contagieuse ( au contact des malades)
    on peut toujours en guérir
    mais il faut mieux prévenir que guérir !

Comments are closed.