Éric Zemmour: «Cette gauche frappée de daltonisme politique»

Débat sur l'islam Désinformation Dhimmitude Islam et antisémitisme Manipulations médiatiques Publié le 24 février 2019 - par - 5 commentaires

Du Figaro:

CHRONIQUE – La gauche antiraciste continue de chercher les chemises brunes et ne voit pas les foulards verts. Ce daltonisme politique serait risible s’il n’était tragique.

Par Eric Zemmour

 

Ils ont dit stop!

Ils ont dit non à l’antisémitisme!

Non au retour des années 30!

Ils ont piétiné sur la place de la République qui leur rappelle tant de bons souvenirs.

Les socialistes et toutes les associations antiracistes ont battu le pavé comme à leurs plus belles heures.

Ils ont évoqué leurs souvenirs en commun.

Ils ont frotté leurs belles âmes les unes contre les autres.

L’antisémitisme, c’est leur truc!

Comme l’antiracisme.

Comme toutes les causes humanistes qu’ils manient avec l’expérience des vieux loups de mer.

Ils ne se rendent même pas compte que leur indignation est devenue un sujet de détestation, voire de franche rigolade.

Nietzsche disait jadis: «Il n’y a pas plus menteur qu’un homme indigné.»

Et beaucoup de Français l’ont désormais compris.

La gauche antiraciste continue de chercher les chemises brunes et ne voit pas les foulards verts.

Ce daltonisme politique serait risible s’il n’était tragique.

Les antisémites d’aujourd’hui ne trouvent pas leur inspiration dans Maurras mais dans le Coran.

Ceux qui, depuis des années, ont tué des Juifs dans les rues de Paris ou de Toulouse n’ont pas crié «Heil Hitler!», mais «Allah Akbar!».

L’antisémitisme français traditionnel peut encore survivre à l’état individuel ; il n’est plus un phénomène politique depuis 1945.

C’est la Seine-Saint-Denis islamisée que les Juifs quittent en masse, pas le XVIe arrondissement de Paris.

L’antijudaïsme catholique a été démantelé par Vatican II.

En revanche, des dizaines d’églises sont, depuis des mois, profanées, saccagées, voire brûlées.

On aimerait que la police découvre les coupables…

Il y a aujourd’hui une alliance politique entre l’extrême gauche, qui cherche dans les banlieues des troupes pour lutter contre l’Etat et le capitalisme, et les Frères musulmans, qui cherchent une alliance avec des Français pour islamiser la France.

Dans leur stratégie, les Juifs sont des ennemis parce qu’ils sont capitalistes et sionistes ; et les catholiques aussi, parce que ce sont des conservateurs et des croisés.

La gauche, à part quelques individualités iconoclastes, n’ose pas regarder cette réalité en face.

 

Elle forme depuis des années le camp du déni, continue de prétendre que l’immigration est «une chance pour la France», que l’islam est «une religion de paix et d’amour» sans vouloir comprendre que le terreau de l’antisémitisme se trouve là.

Et la droite s’est depuis longtemps soumise idéologiquement à la gauche.

Quant aux «gilets jaunes», ils ont payé très cher leur désorganisation.

Ils ont été noyautés, puis submergés par des forces militantes mieux organisées et plus déterminées.

Le gouvernement est trop content de leur mettre sur le dos les violences des black blocs et, désormais, l’antisémitisme vociférant des salafistes et des islamo-gauchistes.

De son côté, la France insoumise tangue, à l’instar de son chef Jean-Luc Mélenchon, entre vieux réflexes de patriotisme républicain et nouvelles tentations islamo-gauchistes.

Le paysage politique est complètement nouveau et terrifiant: c’est pour cette raison que la gauche préfère évoquer entre soi le bon vieux temps.

http://lefigaro.fr/politique/2019/02/22/01002-20190222ARTFIG00006-cette-gauche-frappee-de-daltonisme-politique.php

Print Friendly, PDF & Email
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 1 année

La gauche, c’est le déni, le délit et le délire.Je ne sais plus qui a dit cela.
La gauche se revendique camp du Bien, des belles âmes et des nobles consciences .
La gauche devrait lire Pascal, et méditer sur « Qui veut faire l’ange fait la bête ».
Et mieux valait avoir tort avec Sartre que raison avec Raymond Aron » . C’est, mutatis mutandis, toujours valable, malheureusement.
Piatakov, un compagnon de Lénine, a eu cette phrase :
Un vrai bolchevik , si le Parti l’exige, est prêt à croire que le noir est blanc, et le blanc, noir ». (Cité par Emmanuel Carrère .- Limonov .-, Folio, p.244)

Patrice Cirier
Cirier
il y a 1 année

Un vrai crétin macronien aurait séduit Lénine!!!

Dorylée
Dorylée
il y a 1 année

 » La gauche, c’est le déni, le délit et le délire.Je ne sais plus qui a dit cela…  » François BOUSQUET.

Alexcendre 62
Alexcendre 62
il y a 1 année

Si on avait des ministres avec l’intelligence , la lucidité et l’honnêteté d’un Zemmour je suis certain que nous aurions au bas mot que la moitié de nos problèmes les plus épineux et un argent fou d’économisé , si la bien pensante a des doutes elle n’a qu’a essayer , moi je suis certain du résultat .

bm77
bm77
il y a 1 année

Dans le même registre, Opération antiracisme sur France cinq où on voit un certain Jean Baptiste Lucien, comédien et réalisateur de film , se revendiquant martiniquais
,nous faire sa leçon d’anti racisme tout cela bien sûr avec l’argent publique de la redevance.
Le gars est un modèle pour réunir tous les poncifs du genre.
Il a cette faculté d’ interpréter tous ce qu’il a pu traverser de difficulté dans la vie sous l’aune du racisme .
Cela lui a pourtant bien réussi visiblement !
Le genre, j’ai pas de boulot , , j’ai pas de logement, je ne rentre pas ici ou là parce que je suis noir, sous entendu les Français ont gardé le racisme chevillé au corps il faut leur extirper ce qu’il leur reste de préjugés sur les noirs jusqu’à aller fouiller dans les tréfonds de notre histoire dans les détails les plus anodins pour débusquer la « bête immonde »!
Haro sur le pauvre Hergé et son tintin au Congo et autres affiches banania .
Ce qui est intéressant dans l’histoire c’est que ce documentaire à charge contre les blancs français qui aurait un racisme intrinsèque qu’il faudrait psychologiser, si j’ose dire ,nous révèle qui est derrière cette repentance institutionnalisé, quels sont les « spécialistes » opérant en sous main en donnant des biscuits aux politiques pour argumenter sur le sujet.
On constate à l’occasion qu’il y a quelques types qui ne vivent que sur l’antiracisme et plutôt bien!
Visiblement l’antiracisme c’est quelque chose qui tient de l’évolution sociale pour certains c’est presque un sauf conduit, un plus dans son cursus et même une obligation pour toute personne qui souhaite faire carrière dans les métiers artistiques, là où pourtant la liberté de conscience devrait être la plus préservée.
L’antiracisme est une petite entreprise qui marche bien pour celui qui s’y consacre, par contre malheur à celui qui émet quelques doute à ce discours bien rodé , il est excommunié manu militari ,c’est la mort sociale assurée! Un peu comme dans l’éducation nationale ou d’autre secteurs bien gauchisés .
Mais si on veut faire,même si cela n’est pas dans mes habitudes, une étude psychologique sur les personnages, comment peut on interpréter le comportement d’un type qui ayant souffert d’un racisme franchouillard se « réfugie » avec une nette propension au masochisme dans un quartier huppé de la capitale là où il aura le plus de chance de rencontrer les gens qu’il excrète par ailleurs c’est à dire du blanc bien blanc? Pourquoi ne pas rester parmi la diversité « bienveillante  » des banlieues socialo communistes ? Le même cas pathologique que jamel Debouzze ou le même foutage de gueule!!
Comme si des noirs américains fuyant la ségrégation en se réfugiant en France dans les années 20 à 60 y venaient tout en se plaignant du français raciste !
Ce qui caractérise ces gens c’est le peu de références culturelles qu’il ont acquis et les seules qu’ils auraient, ils les consacrent à aller chercher dans les tréfonds de notre histoire pour alimenter une paranoïa ou une obsession d’un racisme qu’il semblerait détecter dans le moindre interstice de notre société
Ils déterminent tout par la race! C’est ce que l’on pourrait appeler du racialisme.
Il semble par ailleurs être sélectifs dans leur indignation et prouve par là que rien de ce qui vient des français ne trouve grâce à leur yeux même ce qui en l’occurrence pour le Lucien en question à permis à sa mère et ses six enfants de vivre dignement en tout cas mieux que n’importe quelle mère femme noire de ménage avec 6 enfants, en Afrique par exemple. .
Il y a comme un autisme de ces gens lorsqu’il s’agit d’aborder les côtés positifs de notre société franchouillarde qui fait qu’elle a le système social le plus protecteur de la planète, un système qui ne prend pas en compte les considérations raciales et qui est financée par une majorité de Français blancs et qui profite plutôt à une majorité de noirs et de maghrébins .
Non! mais là, interdit de le dire !!
On a le droit de chercher le côté qui feraient de nous d’affreux racistes y compris aller fouiller cela dans les tréfonds des malles de notre histoire pour en faire une réalité contemporaine mais pas démontrer que nous somme les plus généreux socialement aujourd’hui sur la planète et cela sans considérations de races !!
Ceux qui ont obtenus ces acquis sociaux étaient les Gilets jaunes de l’époque de la même trempe que ceux que l’on essaie de salir dans cet campagne médiatique où l’on s’évertue à disculper les musulmans de leur racisme anti juif tout en en faisant porter le chapeau par le mouvement qui s’est monté uniquement sur des considérations sociales et est déserté paradoxalement de la diversité qui ne se sent concernée que par des considérations communautaires et non générales.
Que cherchent ces gens qui expriment un antiracisme maladif ? La partition ? Le communautarisme avec des lobbies qui défendraient les noirs les jaunes ou autres ? C’est sûr que pour des opportunistes à leurs images se sont des systèmes qui leur conviendrait beaucoup mieux!!
En tout cas un bon point dans l’émission à Henri de Lesquen dont je ne partage pas le point de vue sur la musique négroïde comme il la nomme, , mais il a le droit de penser ce qu’il veut, on ne demande pas à un africain d’aimer absolument la musique classique.IL a répondu à une provoque racialiste par des réponses raciales sans jamais tomber dans les pièges tendus par l’antiraciste patenté de service sous les traits du jean baptiste !
En tout cas le gars il m’a semblé sur le coup qu’il a joué sa carte perso, je ne sais pas ce qu’il a voulu prouver en utilisant son histoire personnelle peut -être qu’il es un super héros qui malgré toute les embûches racistes rencontrées par lui et sa famille dans cette France raciste a réussi une éclatante ascension sociale à comparer avec ces franchouillards de losers GJ qui malgré toute la chance de la blancheur de leur peau en sont réduits se battre pour quelques centimes de carburant . C’est sûr que c’est beaucoup moins glamour !!!

Lire Aussi