Gros bide pour Martinez et Mélenchon, les GJ font bien mieux qu’eux chaque samedi !

Illustration : un millier de manifestants à Marseille, 5 fois moins que ces derniers samedis.

Les gauchistes, les cgtistes (ce qui suppose qu’il y a pas mal de fonctionnaires dans la rue) et quelques centaines de gilets jaunes ici ou là… tout cela ne forme que quelques dizaines de manifestants dans toute la France.

https://www.20minutes.fr/societe/2443959-20190205-greve-5-fevrier-direct-gilets-jaunes-bloquent-entree-rungis-mouvement-doit-durer-24-heures

Ces gens qui prétendaient lancer une grève illimitée sont mal partis…

Et quand on lit les revendications, ça fait mal, ou plutôt ça fait hurler :

Dans les cortèges, les revendications étaient nombreuses : hausse des salaires, justice fiscale, opposition à la réforme du lycée ou à l’augmentation des frais d’inscription des étudiants étrangers, droit de manifester ou défense du service public. 

https://www.ladepeche.fr/2019/02/05/greve-generale-du-5-fevrier-le-trafic-fortement-perturbe-a-toulouse,7995304.php

C’est sûr que nos GJ qui vivent avec des retraites de 800 euros mensuels ne pensent qu’à se battre pour les frais d’inscription en fac des étudiants étrangers, eux qui ne peuvent même pas faire faire d’études à leurs petits-enfants, faute de pouvoir leur payer un logement étudiant !  Quant à la réforme du lycée, qu’a-t-elle à voir, ici et maintenant, avec la lutte des GJ pour le pouvoir d’achat et contre la mondialisation qui les tue, qui nous tue ? 

Foutage de gueule total. Et on a l’impression que la mayonnaise ne prend pas avec les GJ, et pour cause ! On rappellera que la CGT et Martinez, fut un temps, traitaient les GJ de fachos…

Bref, cette manifestation est un échec. On s’y attendait, et on s’en réjouit. Cela va rendre plus difficile la convergence entre les GJ apolitiques et les forcenés de la récupération que sont Martinez et Mélenchon.

Martinez toujours aussi crétin, menant la même lutte que Macron contre une prétendue « extrême-droite » :

 «Il y a besoin de débattre et de se mobiliser parce qu’on n’est pas entendu », soulève Philippe Martinez dans la manifestation parisienne. Cela fait un moment qu’on espère la convergence avec les « gilets jaunes ». Il y a une appréhension, aujourd’hui dans une trentaine de départements il y a des défilés gilets jaunes, gilets rouges, je ne sais pas toutes les couleurs. Ce que j’entends c’est justice fiscale, moins de TVA, plus de services publics, avouez que ça ressemble à des revendications syndicales. Mais nous ne nous mélangeons pas avec des personnes qui tiennent des propos racistes, sexiste et homophobes, mais c’est une minorité. On a appris à se connaître.»

Et, évidemment, la CGT aussi veut organiser « des débats »… C’est à la mode ! Causez, causez, il en restera toujours quelque chose.

 

Mais, pour ce qui nous intéresse tout particulièrement, la place des GJ dans la journée du 5 février, nous nous réjouissons également :

La majorité des Gilets Jaunes a dit non à Martinez et Mélenchon, ouf ! Et n’oublions pas que nombre de cgtistes portent des GJ….

Si on en croit les compte-rendus des medias, des Gilets Jaunes participent, certes, un peu partout, mais en petit nombre.

A Lyon, ils représentent moins de 10% des manifestants… quand on se rappelle que ce sont les GJ qui ont lancé le mouvement, il y a clairement récupération. 4.300 manifestants selon la préfecture, dont environ 500 «gilets jaunes».

A Avignon, 2.000 personnes, selon la CGT, dont des « gilets jaunes qui semblent aux abonnés absents.

Bref,  les deux illuminés Martinez et Mélenchon, comme  Macron  n’ont pas encore réussi à noyauter le mouvement populaire.

Les 3 M…

M les Maudits….

Résumé : Dans une grande ville, un tueur sadique introuvable perpètre une série de crimes sur des petites filles… C’est au tour de la petite Elsie Beckmann d’être abordée à la sortie de l’école par un homme sifflant un air de musique classique. Elle est retrouvée assassinée quelque peu après. Suite à ce nouveau crime, la police multiplie les rafles et les perquisitions. Les activités de la pègre en sont désorganisées et ses chefs décident alors de prendre en main l’enquête… Trahi par les treize notes de son leitmotiv musical – emprunté au «Peer Gynt» de Grieg – «M» se voit successivement traqué, cerné, enlevé, et, enfin, jugé par un tribunal de fortune.

 

Il me plaît de penser que le peuple de France, comme le fait la plèbe allemande, peut se lancer à la poursuite des assassins, ces 3 M qui sont en train de tuer la France et les Français…

 137 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. La récupération gauchiste est en cours pour ce qui concerne les gilets jaunes et notamment par la CGT aussi syndicat en perte de vitesse qui vient de se faire doubler par la CFDT le syndicat en cours de macronisation, et ils ont le temps et veulent faire oublier que les gilets jaunes sont des gens qui sont de droite comme de gauche que tous ne sont pas des salariés mais aussi des travailleurs indépendants des ruraux aussi et quelle l’origine de ce mouvement ils souhaitaient rester asyndicaux et apolitiques.
    Le journaliste indépendant Vincent Lapierre qu ‘il soit soralien ou pas cela ne me gêne pas a toutefois été attaqué par des antifas alors qu’il interviewait des gilets jaunes.
    La machine à récupérer commence à tourner à plein il y a déjà 3 listes gilets jaune pour les élections européennes et les syndicats s’en mêlent.
    Cela fait fois le jeu du pouvoir et bien entendu de tout ce qui n’est pas dit comme l’islamisation (islamigration)qui va continuer tranquillement son cours à bas bruit.
    La France périphérique qui est en fait le noyau central de cette nation et de nouveau en train de se faire plumer.

    Nous entrons dans une dictature pas si soft faite de compromissions évidentes contre la nation.

  2. Les syndicats sont tous corrompus faisant le jeu des gouvernements successifs , ayant mis combien de salariés au chômage ? Rien a attendre de ces syndicats pourris jusqu’au trou de balle !

  3. les GJ font une connerie en allant se mêler a ces pauvres types de syndicalistes,
    se mêler aux syndicats c’est se compromettre avec le diable, se faire recouper par les loosers qui eux ne pensent qu’a leur petit entre soit comme les politiques, le syndicalisme c’est la politique au rabais…

  4. Ils n’ont pas vraiment réussi, pas encore, pour le moment, mais, comme Dieu, les comptables et les gauchos ont le temps, ce sont eux qui dictent les règles du jeu, je crains.
    Attention à la flemme naturelle. Si on promet des broutilles, qui ne se précipitera pas pour une bouchée de pain (et des jeux)?
    «Ces gens-là» ont le temps, le financement et les cadres. La conscience, c’est quoi ça, la conscience, c’est côté au CAC 40? Non, bon, alors dehors.Si, après, l’oeil était ….., mais c’est une autre histoire.
    Nous (les GJ) ne sommes armés que de notre bonne volonté et, souvent, de notre naïveté.
    Mais, au moins, on dort bien la nuit.
    Un seul mot d’ordre: MACRON DEMISSION,
    Après, on verra.

Les commentaires sont fermés.