Réponse d’une citoyenne fière de l’être à un Etienne Chouard qui piétine nos institutions

Petite réponse à l’article de Joël Bourguignon qui présente le dernier livre de Chouard, qui, en sus d’écrire des choses énormes, propres à se faire lever les cheveux sur la tête, travaillerait main dans la main avec Mélenchon, Drouet, Ramous…. si les souhaits de Drouet se réalisent.

http://resistancerepublicaine.com/2019/02/04/chouard-notre-cause-commune-instituer-nous-memes-la-puissance-politique-qui-nous-manque/

Je me contenterai, pour ce premier article sur le sujet de relever quelques assertions étranges du bonhomme Chouard au tout début de son texte, je reviendrai sur le RIC dans un autre article.

Je ne suis pas un « citoyen » (un citoyen est autonome, il vote lui-même ses lois), je ne suis qu’un « électeur », un enfant politique qui subit la loi votée par un autre que moi.
Notre régime représentatif est un projet antidémocratique, délibéré, volontaire, depuis le début, et l’impuissance politique populaire qu’il verrouille est la cause première des injustices économiques et sociales.

Que d’erreurs et de désinformation dans ces quelques phrases…

Un citoyen habite la Cité, il en parle la langue et il participe à sa sauvegarde, à sa pérennité, à sa richesse ; il fait la guerre pour la défendre et paye des impôts pour participer aux frais communs…. En échange, la dite Cité veille sur sa sécurité et son bien être.

Le citoyen a donc le droit de voter, de se présenter à des élections… C’est la base de la démocratie, née il y a plus de 2500 ans à Athènes. On n’a jamais trouvé mieux.

C’était relativement facile de voter directement pour participer à la prise de décision pour les sujets importants, alors, puisque l’on pouvait voter directement parce qu’il n’y avait pas plus de 6000 citoyens. Et pourtant… il y a avait beaucoup d’absentéisme, tout simplement parce que les citoyens de la classe des artisans notamment devaient gagner leur vie, ils ne pouvaient pas passer leur vie sur la Pnyx la colline où se passait la vie politique. Et il fallait bien avoir des représentants, des dirigeants pour gérer au quotidien…

Alors, imaginez, à présent, des assemblées citoyennes dans chaque ville pour décider de tout ? Impensable, impossible, évidemment.Il faut donc des représentants…

Ceux que propose Chouard… ça fait peur.

Imaginez des représentants tirés au sort, des tarés, des déséquilibrés, des antifas ou des fichés S tirés au sort, sans parler de ceux qui ont des difficultés mentales… On me dire que ça n’est pas si loin de ce que sont les députés de Macron et de Mélenchon… ben justement, on en voit les effets, c’est catastrophique pour le pays. Les filtres que propose Chouard, c’est une machine folle destinée à éliminer médiatisés et en même temps  les élites… bref des représentants qui seraient tous des Français moyens bien obtus, pas trop connus mais en même temps pas trop doués… Que serait la France si on avait éliminé des gens brillants, trop brillants, trop connus comme Mazarin, Richelieu, Clémenceau, De Gaulle ?

Le problème est que, à cause de dirigeants dévoyés les représentants ne représentent plus les électeurs mais les pouvoirs politiques…  Et ce n’est pas la faute à la 5 ème Constitution mais à toutes les modifications qui y ont été apportées depuis 1958 ( 22 modifications !!! ) et aux contraintes de l’UE et de la mondialisation.

Chouard ne comprend rien à rien… mais on y reviendra bientôt à nouveau, bien entendu.

 

Pour le reste, j’emprunterai à Henri Guaino qui a brillamment démontré  dans son Plaidoyer pour la Ve Républiqueque la 5ème et notre système représentatif est le meilleur  qui soit et que le procès qui est fait n’est pas le bon quelques extraits de sa brillante démonstration :

« On aurait pu penser que la révolte du pouvoir d’achat déboucherait sur le procès de la mondialisation, de l’Europe, de la finance, de l’austérité, de la concurrence à tout crin, ou des dumpings sociaux et environnementaux, bref de tout ce, qui, de près ou de loin, contribue à fabriquer de la pauvreté, de l’exclusion, du chômage, des inégalités sociales et territoriales. Au lieu de quoi c’est le procès de la Ve République qui est instruit. C’est désormais à qui criera le plus fort haro sur la «monarchie républicaine». »

« La plupart des sociétés occidentales sont malades bien que leurs institutions soient toutes différentes »

« La crise est là, que le régime soit présidentiel comme aux États-Unis, parlementaire pur comme au Royaume-Uni, semi-présidentiel comme en France, qu’il soit fédéral comme aux Etats-Unis ou semi-fédéral comme en Espagne, que le scrutin soit majoritaire uninominal à un tour comme au Royaume-Uni, à deux tours comme en France, proportionnel comme en Espagne, mélange de majoritaire et de proportionnel comme en Italie ou en Allemagne. Dans toute l’Europe, des partis anti-système dérèglent la politique. »

« La plupart des pays sont désormais gouvernés par des coalitions improbables, fragiles, instables qui parfois ne disposent même pas d’une majorité. La crise de la démocratie représentative est partout, non à cause des institutions elles-mêmes mais du fait que les majorités qui se sont succédées au pouvoir depuis des décennies n’ont, nulle part, été capables de conjurer les crises morales, identitaires, sociales qui minent les sociétés. Mais confondre la qualité des institutions avec les capacités de ceux qui les servent conduit à chercher de mauvaises solutions à toutes ces crises qui sont d’abord des crises de la défaillance politique. C’est encore plus vrai en France qu’ailleurs : démolir les institutions de la Ve République ne ferait qu’aggraver la situation. Les démolisseurs semblent avoir oublié les leçons de l’Histoire et comment les régimes précédents, avec leurs combinaisons, leurs arrangements, menèrent à la débâcle de 40 et au bord de la guerre civile en 58. Nos institutions ne garantissent pas que le pays soit bien gouverné mais elles permettent, enfin, qu’il soit gouverné. »

« La démocratie, ce n’est pas le happening permanent « 

« Quelle est cette folie qui veut renouer avec les errements du passé ? La démocratie directe revient à la mode. C’est la Ve République qui, contre toute la tradition française depuis la fin du Second empire et contre tous les politiciens de l’époque, a réintroduit le référendum dans notre vie politique. Le mal vient de ce qu’on ne l’utilise pas assez. Mais comment ne pas trouver pathétique de voir tant d’adversaires de toujours du référendum tout à coup convertis aux vertus du référendum d’initiative citoyenne, alors que ce dernier, s’il n’est pas strictement encadré, aura pour seuls effets de rendre le pays ingouvernable et d’accroître la mainmise des partis et des groupuscules qui auront la capacité de rédiger correctement des propositions de loi référendaire? »

Lire la suite ici :

http://resistancerepublicaine.com/2019/02/01/la-revolte-du-pouvoir-dachat-aurait-du-etre-le-proces-de-la-mondialisation-pas-celui-de-la-5-eme/

 

 

 

 116 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. BobbyFR94
    Vous avez raison, les pères fondateur de notre république avaient prévu les turpitudes de leurs successeurs, c’est pourquoi ils avaient mis en place des gardes fous dans la constitution.
    Le problème de notre république c’est qu’il n’y a pas de contre pouvoir a une caste politico-judicio-journalo-frictique.
    Ainsi, lorsque tous les politiciens, juges et journalistes sont aveuglés ou corrompus par les puissances d’argent qui mènent l’europe, il n’y a plus personne pour tirer le frein de secours.
    Sauf le peuple quand il a compris qu’il s’est fait empaler, mais, là, c’est parfois trop tard.
    C’est l’histoire de la grenouille et de l’eau de plus en plus chaude, quand elle est complètement bouillie, elle n’a plus la force de sauter de la marmite,
    Surtout si Castaner lui a fait crever les yeux.

  2. Je lis les commentaires, tous très justes dans leur analyse sur la situation actuelle…

    Mais il nous faut remonter plus loin, et…plus haut, si je puis l’écrire ainsi…

    En effet, 3 points à souligner :

    Qu’est-ce qui a joué un rôle dans le veaute des Français, depuis le giscard d’estaing :

    – Le fait de CACHER des décisions qui impactent la vie des Français natifs, sans que ceux-ci n’en aient une quelconque conscience, FORCEMENT !!! du moins jusqu’à ce que les conséquences ne puissent plus, elles, être cachées

    Exemple, le vote de la loi du 03 janvier 1973 – conséquence : DETTE créée artificiellement
    La NOCIVITE du NAZISLAM implanté en France de par la TRAHISON des « zélites » …

    – La PROPAGANDE de la « pensée unique », qui a sévi TANT qu’INTERNET n’existait pas

    Exemple : la réalité de l’INVASION par des hordes venues d’afric & d’afric du nord et leur impact sur l’économie et sur la vie des Français natifs

    – Créer les conditions de vie telles, que bien peu de Français ont « relevé la tête » afin de tenter de comprendre ce qui leur arrivait – Stratégie de l’enfoncement de l’individu par la création de problèmes

    Exemple : APPAUVRISSEMENT et sur TOUS les plans des Français natifs

    Pour résumer la façon dont les MERDIAS-TV – qui ont une responsabilité ECRASANTE dans la situation actuelle – ont LOBOTOMISE le Français moyen, ces derniers croyant avoir une information équilibrée, juste, et VRAIE dans les faits, faits qu’il ne pouvait aller vérifier, ne serait-ce que par les témoignages des gens qui « étaient sur place » , je rappelle la méthode des MERDIAS-TV en France :

    CACHER

    Quand ce n’est plus possible :
    NIER

    Quand ce n’est plus possible :
    DEFORMER

    Quand ce n’est plus possible :
    MINIMISER

    Quand ce n’est plus possible :
    RAMENE à la période la plus sombre…

    Quand ce n’est plus possible :
    Ne plus en PARLER, le faire « oublier » …

    Et s’il est prouvé que les faits étaient vrais, ne sortir la vérité que bien après…

    On comprend à la lecture de ce procédé que l’une des choses à faire sera de réactiver le bon sens chez les jeunes générations notamment…

    A mon sens, plutôt que demander un programme aux partis politiques, ce serait un engagement FORMEL de FAIRE ce qui a été expliqué, c’est à dire que le parti élu sera OBLIGE LEGALEMENT parlant d’appliquer ce qu’il a préconisé…sauf à démontrer la non-faisabilité ou la NUISANCE à la majorité du peuple français…

    Exemple :

    L’application du « karcher » du nabot sarkozy, rester au « chaud » dans sa boîte…

    Mais aussi, autre « nouveauté » :

    INTERDICTION de signer, en tant que représentant d’un peuple, et le président est le garant, enfin normalement, de la constitution, un engagement quelconque allant CONTRE l’intérêt du pays…Encore moins en cachant cette signature !!!

    Exemples :

    LA signature d’EURABIA le 06 juin 1975

    LA signature du PACTE de migration de Marrakech

    LA signature du traité d’Aix-la-Chapelle

    1er extrait de la mise à jour des droits de l’homme & du citoyen :

    #
    ART. 14. Le peuple est le souverain ; le gouvernement est son ouvrage et sa propriété ; les fonctionnaires publics sont ses commis. Le peuple, dès lors que des élus ne remplissent pas ou plus la mission qui est la leur, soit en prenant des décisions CONTRAIRES à l’intérêt du peuple, soit en en prenant allant uniquement dans leur intérêt propre et particulier, ou en ne consultant PAS le peuple par référendum sur une loi ayant des conséquences CONTRAIRES aux intérêts et/ou à la volonté du peuple, est automatiquement en DROIT d’ exiger une explication publique sur les actions du gouvernement et de leur demander des COMPTES.

    ART. 14.1. En fonction de la gravité des faits reprochés, de leur conséquences avérées, la justice du pays ou le peuple, peut immédiatement mettre fin aux mandats des accusés, procéder à leur remplacement dans les conditions prévues par la loi dans ce type de situation, et parallèlement, les juger et les condamner pour haute trahison envers le peuple
    #

    Voilà une nouveauté qui ferait du bien, prenons juste quelques exemples :

    Quand le peuple a voté non en 2005, RESPECT du vote

    Quand le gros hollande a promis de lutter contre la finance, OBLIGATION de le faire, et d’appliquer le « programme »

    Quand toute proposition va dans le sens du peuple, cette PROPOSITION devient une OBLIGATION, sans aucune possibilité d’y échapper…

    Je rappelle ce second extrait de la déclaration des droits de l’homme & du citoyen :

    #
    *ART. 17. La loi ne peut qu’interdire ce qui est nuisible à la société ; elle ne peut qu’imposer ce qui est utile à cette même société
    #

    Je n’ai donc rien inventé depuis l’écriture de cette phrase…

    Vous voyez, quelques propositions de bon sens aideraient à mieux vivre la VRAIE démocratie…

      • Inutile de faire l’innocent ! Pour ceux qui ne sont pas au courant, je rappelle que l’on peut obtenir de nombreux articles sur ce sujet en écrivant, sur un motochercheur comme Google: « Strasbourg 7 – 8 juin 1975 ».

      • J’aime beaucoup cette phrase d’Hygiène Mentale https://twitter.com/HygieneMentale/status/1090569841688354816 : « [débattre devrait aussi servir à] verifier MES propres opinions, et voir si finalement ses arguments ne devraient pas me faire changer d’avis. »

        Quand je demande des preuves à un partisan de la théorie d’Eurabia, ce n’est pas seulement pour rétorquer qu’il n’y a pas de preuve (donc qu’Eurabia n’existe pas) en cas d’absence de réponse; c’est aussi pour changer d’avis si on me montre des preuves.

        Je suis agnostique par rapport à la réalité, qui est. Si la réalité est que la théorie d’Eurabia est fausse, alors je continue à la qualifier de fausse. Si la théorie d’Eurabia est vraie, alors je cours à l’armurerie la + proche. Je m’adapte à la réalité (et pas le contraire).

        • Lisez Eurabia de Bat Ye’or, consultez les nombreux documents authentiques qu’elle a produits, et courez à l’armurerie. Votre présence sur notre site n’a donc plus aucun sens, on n’a pas à perdre davantage de temps avec les trolls comme vous

  3. perso, je penche pour une démocratie participative , à la manière suisse,

    les citoyens ne sont pas des enfants qu’il faut sans cesse rééduquer, et à qui on impose tout et n’importe quoi,

    regardez la contradiction aveuglante entre la loi anti-fessée, et les ordres de mutilation de macrocon,
    ça prétend imposer une éducation douce, et ça s’impose par une violence aveugle

    il y a vraiment qq chose à transformer, et en profondeur,
    je reprends à mon compte les arguments de La Moutarde

  4. J’entends bien votre opinion, Christine, je la respecte ; mais le système actuel vous convient-il ? Si oui, gardons Macron et sa bande car tout(e) autre qui le remplacera continuera nécessairement son œuvre sous direction germano-européenne. Si non, que proposez-vous ?

    • non la question n’est pas celle-ci. Ce n’est pas la constitution qui est responsable de la présence de Macron et de sa politique mondialiste. Comme le dit Guaino le problème est lié à l’europe et à la mondialisation tous les pays d’Europe ont les mêmes soucis que nous malgré nos régimes différents

  5. Vous pouvez bien tourner la démocratie dans tous les sens, les gens continueront de voter comme des cons, que ce soit à une élection ou une question référendaire. La démocratie n’est qu’une manière d’amener un dictateur au pouvoir… Certains prennent le pouvoir en coupant des têtes, d’autres en achetant des médias. Il faut que notre démocratie soit remplacé par une dictature des français de souche, c’est pour ça que la guerre sera le seul remède de ce pays démocratique, laïc et sans conviction.

  6. En ce qui me concerne je suis favorable à un système de votation du type suisse pour tous les grands sujets de société, avec adoption de la décision si le seuil de soixante pour cent est acquit.
    Par exemple, je n’ai toujours pas digéré l’abolition de la peine de mort décidée par le seul Mitterrand, si demain, lors d’un référendum soixante pour cent des français décident de maintenir cette disposition, je la considérerais comme tout à fait légitime.
    Il en est de même pour tous les sujets.
    Des lois votées par des députés, certes légitimement élus, mais qui ne représentent plus que moins de vingt-cinq pour cent de la population, sont forcément impopulaires, sinon illégitimes.
    La décision concernant le même sujet, prise à la majorité des votants s’impose à tous sans problème.
    Au lieu d’avoir à faire des manifestations et des débats qui n’en finissent plus,
    on met le sujet au voix et le problème est résolu.
    On peut faire un vote électronique, sans avoir à se déplacer, avec l’identifiant de la feuille d’impôts par exemple.
    On est bien arrivé à la télédéclaration fiscale, pourquoi n’arriveraIt on pas à la télévotation?
    A l’époque du tout instantané, où l’on peut commander en un clic d’ordinateur un produit qui se trouve à l’autre bout de la planète, on ne peut se satisfaire de la faible réactivité politique, prompte à prendre les décisions contre le peuple et lente à le satisfaire.
    Les mandatures sont trop longues et la vie est courte.
    Chirac 1, Chirac 2, Sarkozy. Holande, Macron, cela fait une génération durant laquelle rien ne s’améliore.
    On est arrivé à un point où on ne peut plus attendre cinq ans pour avoir le droit de remplacer des mauvais par des pas bons, quand ce n’est pas des pourris par des ripous.
    Surtout lorsqu’on se rend compte que tous prennent leurs ordres à Bruxelles et que la démocratie représentative marche à l’envers.
    On voit bien que les députés,dont la fonction est de faire connaître au gouvernement le sentiment, le ressenti et parfois le ressentiment de leurs élus, sont en réalité dans la posture, où ils apportent à leur élus la parole du gouvernement prise à Bruxelles.
    Ce ne sont plus des représentants, ils sont devenus des évangélisateurs.
    Pendant ce temps la vie s’écoule et le peuple paye leurs erreurs et leurs mauvais choix au pris de la misère et du sang.

  7. Que ce mot « démocratie directe » me fait frémir… et me fait peur quand on voit ceux qui se targuent de vouloir représenter le Peuple. Je n’ai pas envie que ces gens-là gèrent ma vie, non, au secours…

    C’est complètement irréaliste (des représentants avec un tirage au sort en plus…. on s’en remet carrément aux caprices du Destin…. n’importe quoi).

    Je suis d’accord avec l’article de Christine.

    On retrouve là les envieux qui veulent abattre les gens plus brillants qu’eux et parvenir aux postes dont ils rêveraient sans en avoir les compétences.

    Mon père avait coutume de dire qu’il y avait actuellement trop de Partis politiques lors des élections en regard d’avant, et je crois que c’est aussi un des problèmes.

    Cette diversité de choix provoque des conflits (alliances possibles ou pas, rejets d’un Parti qui dérange,… etc…) d’où l’intérêt du pays et des citoyens est totalement exclu du coup.

    • Il faut avoir suivi Etienne Chouard un certain temps pour connaître sa pensée et comprendre ses explications qui, il est vrai ne sont pas toujours expliquées à fond. Cela provient du fait qu’il ne dispose pas toujours d’un temps médiatique de parole suffisant pour exprimer tout le mécanisme de la problématique électorale d’une part, et d’autre part il ne dit pas qu’il possède des solutions toutes faites pour résoudre un problème même s’il en a une idée. Par exemple il ne faut pas être effrayé par le tirage au sort qui « désignerait n’importe qui » mais l’un des élus postulants préalablement désigné par un vote et donc potentiellement apte à être tiré au sort. Quoi qu’il en soit et c’est tout en son honneur, il ne veut en aucun cas nous donner des solutions, ce n’est pas son rôle. Il a parfaitement raison, nous ne devons pas désigner des représentants pour agir à notre place, il y a de grands risques à ce que ce soit ainsi et nous les connaissons, mieux nous les vivons, alors basta ! Confirez-vous la garde de vôtre cave à vins à un ivrogne ? Je ne sais pas pour vous mais moi pas. De la même façons, nous ne voulons pas confier l’écriture de la constitution à un énarque ou autre haut fonctionnaire corrompu pratiquant de l’entre soit. Comme me disait mon grand-Père « Les plus belles fleurs c’est dans mon jardin à moi que je les cueille » Quelque part en France des citoyens commencent à se pencher sur le problème. Mettons y nos espérances et tout notre talent collectif pour tenter de bâtir une nouvelle constitution humaine et égalitaire. En tant qu’analyste, je puis vous affirmer qu’aucun problème n’est insoluble dans la diversité si on y met du sien.

      • Nous avons une superbe constitution et une superbe Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen pourquoi devrait-on les remplacer par des gens sans recul, sans culture politique, sans connaissances historiques, quelles que soient leurs envies de bien faire ? C’est suicidaire. Quant à chouard il n’a qu’à être clair au lieu de proposer des usines à gaz.

        • Vous avez tout dit Christine, je suis d’accord avec votre commentaire.

  8. Chacun son avis, chère Christine. Mais soutenir que « Chouard ne comprend rien à rien … » me paraît quelque peu excessif. Sans entrer dans le détail d’un débat constitutionnel qui nous mènerait trop loin, permettez-moi d’observer que Mr Chouard ne prône pas la fin de la démocratie participative et la fin des « représentants » mais qu’il souhaite simplement que le peuple retrouve une partie des pouvoirs qui lui ont été confisqués au fil du temps ; cette confiscation n’est-elle pas la cause première des dysfonctionnements graves de nos institutions tels que nous les constatons aujourd’hui : un Président légalement élu, mais devenu très rapidement illégitime aux yeux des 70% d’une population opposée à sa politique ? Sa proposition en vue d’établir une « démocratie participative » est à cet égard intéressante, même s’il faut en définir les contours et les modalités pour la rendre praticable et permettre à nos institutions de fonctionner normalement. Vous mettez en cause le principe du tirage au sort et citez le « contre-exemple » des députés LREM ou LFI qui, dites-vous, ne sont pas loin des « fichés S, antifas,.. » ; pourtant ceux-là ont bien été élus ; ce qui infirme votre proposition : nous avons autant de chance d’élire des incapables que de les tirer au sort. Pour le reste, sans doute que le RIC n’est pas la panacée universelle mais au moins une piste novatrice que nous aurions tout intérêt à creuser sans lui faire procès sans examen.

    • la démocratie participative est une trahison de la démocratie, c’est une invention de Royal… cela signifie qu’au lieu de consulter TOUS les citoyens pour un vote, on consulte ceux qui ont le temps, l’envie, les motivations pour aller aux débats, réunions… et que ce sont ces gens-là qui décident pour tous c’est catastrophique;https://ripostelaique.com/dijon-comment-la-gauche-detruit-la-democratie-au-moyen-de-la-democratie-participative.html

      • Aujourd’hui seulement 23% ont élu un fou furieux…demain bobos plus chances pour la France éliront un Ramadan….Chouard est un malade avec son tirage au sort et ses Ric ….mais on peut faire un mix en permettant des élus ejectables ….la démocratie athénienne concernée qu une minorité de sorte que je trouve normal que seuls ceux qui participent et deliberent soient légitimisent la democratie les autres s exclus….on a pas besoin de branleurs qui se foutent du politique

Les commentaires sont fermés.