Éric Zemmour : « La France, terre de violences et patrie de la guerre civile »


Éric Zemmour : « La France, terre de violences et patrie de la guerre civile »

CHRONIQUE – Chaque semaine, les manifestations de «gilets jaunes» rappellent à ceux qui l’avaient oublié que la France a toujours été un pays violent, un pays de haines mal recuites, d’affrontements brutaux, de luttes des classes, de guerres de religions et de guerres civiles.

 

Des blessures à la tête, des gens éborgnés, des mains arrachées.

A chaque semaine, son nouvel acte de manifestations de «gilets jaunes».

A chaque semaine, son nouveau lot de heurts, de violences, de blessures graves. Les «gilets jaunes» se plaignent des brutalités policières.

Les policiers se plaignent de la violence des manifestants.

Dialogue de sourds.

Les deux camps n’ont pas tort.

Depuis novembre, il y a eu, dans les rangs de la police, plus de mille blessés.

Mais on n’avait jamais vu depuis Mai 68 les forces de police aller ainsi au contact des manifestants, les viser à tir tendu, à face d’homme et à courte distance ; jamais on n’avait vu charger la police à cheval, jamais on n’avait vu des blindés se mettre en branle, jamais on n’avait vu les effectifs de la BAC se déployer et attaquer.

Depuis la mort de Malik Oussekine, en 1986, la police française s’enorgueillissait de ses méthodes pacifiques, qui évitaient le contact, et donc les risques de blessures ou de morts, ce que ne faisaient pas ses homologues anglo-saxonnes.

Mais c’était avant.

Avant le 1er décembre.

Avant le saccage de l’Arc de triomphe retransmis par les télévisions du monde entier. Une humiliation nationale qui a été lavée par un changement de doctrine policière. Désormais, le temps du contact est revenu.

Et le temps des dégâts aussi.

D’où cette impression d’inédit, de deux poids deux mesures.

D’abord, ce ne sont pas des «gilets jaunes» qui ont saccagé l’Arc de triomphe, mais des bandes de pillards venus de banlieue.

Et puis on se souvient justement des émeutes de banlieue de 2005.

Alors, aucune manifestation n’était déclarée (!) et pourtant les émeutiers ne furent jamais inquiétés.

C’était le temps de l’ancienne doctrine.

Celle du refus de tout contact.

Une doctrine qui est toujours d’actualité dans les banlieues, lorsque les forces de police sont accueillies à coups de boulons, molestées, quand leurs voitures ne sont pas brûlées, y compris avec des hommes à l’intérieur.

La France est ce pays où les Français passent beaucoup de temps à ne pas s’aimer et même à se détester les uns les autres. Et ce temps semble bel et bien revenu.Eric Zemmour

Jamais le ministre de l’Intérieur ne donna alors l’ordre aux forces de police de charger – bien au contraire ; jamais non plus les ministres, les députés de la majorité ne se permirent de lancer des insultes et d’accabler les banlieues du mépris dont elles abreuvent les «gilets jaunes».

Déjà, lors de la manifestation de 2013 de la Manif pour tous, on avait remarqué que les ordres donnés aux policiers étaient moins tendres. Mais le pacifisme des manifestants avait alors évité le pire.

En banlieue, la passivité des forces de l’ordre a été interprétée comme de la faiblesse ; le rapport de force a changé d’âme ; la peur a changé de camp.

On comprend que les policiers ne veuillent pas revivre ça.

Mais pourquoi se venger sur les «gilets jaunes»?

Cette violence, cette fureur, cette colère, venues de toutes parts, rappellent à ceux qui l’avaient oublié que la France a toujours été un pays violent, un pays de haines mal recuites, d’affrontements brutaux, de luttes des classes, de guerres de religions et de guerres civiles.

La France est ce pays où les Français passent beaucoup de temps à ne pas s’aimer et même à se détester les uns les autres. Et ce temps semble bel et bien revenu.

 

Note d’Antiislam

 

Allons plus loin …

La réponse est simple : cette oligarchie qui nous dirige, si elle a les yeux de Chimène pour les banlieues,  éprouve un mépris, une véritable haine pour le coeur du peuple français.

Des analystes lucides l’avaient noté depuis longtemps (Jean-Claude  Michéa, Elisabeth Lévy …)

C’est cette haine de l’oligarchie pour le peuple de France qui arme aujourd’hui le bras des lanceurs de  LBD …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Éric Zemmour : « La France, terre de violences et patrie de la guerre civile »

  1. Avatarpouf

    Macron l’éborgneur.
    « Qu’ils dégagent » en Tunisie : magnifique ;
    « Macron démission » en France : foule haineuse.
    Place Tahrir : printemps arabe ;
    Place de l’étoile : horde de casseurs.
    Crémation des statues de Chavez : peuple en lutte ;
    Parodie de guillotine pour Macron : extrémistes violents.
    Police poutinienne : dictature ;
    Police macronienne : ordre républicain. >>
    https://blog.mondediplo.net/il-est-alle-trop-loin-il-doit-partir

  2. AvatarChristian

    Le poisson pourri toujours par la tête et là cela pue vraiment, on ne peut plus masquer la pourriture qui nous dirige vers un monde bipolaire de ceux qui possèdent et des autres qui sont juste de la chair à pognon.
    On arrive enfin au bout d’un système qui contente 5% des gens et aliène les 95% restants

  3. Avatardenise

    « jamais on avait vu de police à cheval « , en effet la différence est flagrante avec le traitement des casseurs des cités , il y avait, je l’ai vu, aussi « les voltigeurs  » ! mon sentiment, nous pourrons le constater plus tard, peut être, c’est que ce déploiement me donne l’idée d’une  » répétition » des différends corps de police et gendarmerie, peut être en vue, cela a été dit à maintes reprises , des manifestations qui n’auront rien de pacifiques venant des cités, comme l’a dit Mr Collomb, quand il a tourné les talons ! ( j’étais au milieu d’une manif et de policiers, j’ai vraiment eu ce sentiment « d’organisation-répétition  » ) car il faut l’avouer, il n’y avait pas d’effectifs , pas d’organisation aucune il y a 12 samedis, car personne ne s’attendait à cela , je pense, on voyait bien que les élus pensaient que cela se terminerait très vite . Pour les manifs mariage pour tous , c’était pareil en effet, j’ai vu des arrestations de jeunes femmes en jupes plissées (c’est une caricature, mais à peine), et catogan, être dirigées dans un bus de police , et un jeune poursuivi qui ne donnait pas ses papiers et qui a fait 4 mois de prison quand des casseurs des cités sont relachés le lendemain !.. » La France a toujours été un pays violent  » ! , oui si on regarde l’histoire, mais je trouve qu’elle a eu beaucoup beaucoup de patience, alors que nous ne vivions plus la misère, ( classe moyenne en augmentation notable , cela êtait le but,) et toute cette inhumanité entre nous car nous faisons face à une injustice, d’étrangers qui ne cotisent pas qui ont plus de droits , d’élus qui jouent dans la « cour du roi  » ! des exemples de leurs privilèges dans les livres de Pascot ( qui ne parle pas d’immigration malgré tout ) .. et une info : Françoise Martres, ancienne présidente du Syndicat de la magistrature, a été condamnée à 500 e d’amende avec sursis, pour son  » mur des cons » ! après la plainte déposée par Christian Jacob, Valérie Debord, Robert Ménard et E.Woerth.

    1. AvatarFomalo

      Bravo [email protected]! (pour le point de vue sur la répétition). Alors même une condamnation à seulement 500 euros, et même avec un dérisoire sursis, on reprend espoir! La France a en effet beaucoup de patience, mais quand elle est à bout cela « pète ». La prochaine fois ce sera peut être un magistrat qui prononcera une peine contre « l’éxécutif’ et ferme.

  4. AvatarRinocero

    Un article mi chèvre, mi chou d’Eric Zemmour qui n’explique pas vraiment cette différence de traitement entre GJ et émeutes urbaines.

  5. Avatardenise

    sur bfmtv, des journalistes prennent « conscience  » qu’il y a des répressions policières  » notamment E.Veyrat Masson qui s’offusquait beaucoup, souvent de l’action des GJ . retournement de situation ..ou contournement !
    Sur LCP , une émission 13h30 ce jour, sur l’action des GJ envers les députés notamment à Sarlat , une députée a eu sa voiture et celle de son mari , brulées! Les autres députés de la région ont pris conscience de l’écart qu’il y avait entre la population et eux, et ont dit que c’est grâce à ce mouvement qu’ils voient les choses autrement, un LREM a fait du porte à porte et a dit qu’il avait sa part de responsabilité car il était maire avant et n’avait sans doute pas été assez à l’écoute, que ces GJ , c’est un bienfait ..un autre, jeune , ancien pilote de ligne, a dit que « il ne savait pas « , quand il est devenu député LREM, on lui avait dit de voter comme un seul homme .! c’est dire . Mais on le savait, c’est un parti politique et non pas des députés au service du peuple.. Tout n’est pas négatif, c’est même positif, il ne faut pas abandonner tant qu’il n’y a pas de réponses concrètes .

  6. AvatarNoblesseOblige

    j’ai lu un article fort intéressant sur RT, « la voix de Poutine », qui apparemment a fait gagné Trump et financerait les gilets jaunes.
    Quand un député LREM glisse sur une peau de banane ou est interpellé avec une prostitué (!) mineure qui plus est (!!!), c’est la faute à la poutine, plat canadien.
    J’en étais où ? Oui l’article.
    https://francais.rt.com/france/58571-association-policiere-lance-alerte-grenades-dangereuses-lbd-dangereux

    Un syndicat de police dénonce l’usage des appareils d’énucléation connus sous le nom de flashball. Et ça confirme les propos de Zemmour disant que la BAC et autres bleus qui n’emmerdent jamais les « banlieusards » se vengent sur les GJ.
    « Leur terrain, c’est plutôt la banlieue, normalement, et là-bas, les consignes sont d’assurer une certaine paix sociale. Par contre, quand on leur dit de nettoyer les Champs, là c’est open-bar. »

  7. frejusienfrejusien

    c’est vraiment étonnant qu’Eric ne fasse pas remarquer de manière plus évidente la différence de traitement entre population locale et population importée,
    ça m’étonnerait qu’il ne s’en soit pas aperçu, a-t-il peur d’être traité de …..??

    chose étrange : la violence des flicailles contre leurs propres frères,
    il faut le mettre en exergue,

    c’est un véritable suicide collectif de notre population qui est obligée de s’entre-tuer sous les ordres du despote fou,

    oui, c’est le suicide de la civilisation occidentale, ( il y a eu des livres qui en parlaient)
    il suffirait que la police et l’armée disent  » stop » au despote, on arrête ce massacre inhumain et stupide, et on procède à de nouvelles élections

  8. SarisseSarisse

    C’est curieux ce passage sur la détestation ça me rappelle une interview de Georges Pompidou au sujet de la période de l’occupation et la collaboration ce temps où les Français ne s’aimaient pas et Zemmour le constate, finalement ce temps où les Français ne s’aimaient pas est bien bien revenu.

    Et c’est voulu, on crée un affrontement horizontal pour maintenir le pouvoir d’une même petite élite.

  9. AvatarZipo

    La politique de l’autruche a toujours mené au chaos!Alors messieurs les élus du peuple qui vous paye et qui avaient noyé le poisson depuis trente cinq ans environ ou vous n’avez cessé de vous gaver et dont le nombre a triplé et les privilèges aussi le peuple qui vous a élu pour le représenter s’est rendu compte que en réalité vous ne représentez que vos intérèts et ceux qui vous ont payé pour étre élu;C.A.D les banquiers et les plus grosses fortunes .Vous étes des traitres vous avez tourné votre veste et ne défendez plus le peuple !
    Alors le peuple n’a plus de quoi vivre plombé par les taxes pour nourrir toutes ces machines a gaz dépt région commune communauté de communes l’évasion fiscale Madoff ,les subprimes etc etc.Alors le peuple se révolte
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!les gilets jaunes ce n’est que le début!!!!

  10. AvatarXtemps

    La haine sont nos dirigeants contre nos peuples européens autochtones, les vrais racistes sont nos dirigeants, les extrémistes Fascistes sont nos dirigeants et cette dictature union européenne de fascistes, pas les peuples européens autochtones qui n’ont rien demandé de tout çà.

Comments are closed.