3 fautes et une bonne idée des « Gilets Jaunes en colère » (qui ne représentent qu’eux-mêmes)

Publié le 5 janvier 2019 - par - 15 commentaires

A propos du débat national : jeu de dupes annoncé ou match à la loyale ?

J’ai hésité à commenter cette fameuse lettre car je ne voulais pas que, ce faisant, je passe pour quelqu’un de malveillant qui ferait du tort à ce groupe de GJ qui s’est auto-intitulé « la France en colère » ou que je sois accusé de semer la zizanie dans ce grand mouvement multiforme des Gilets Jaunes

Je ne dénie pas le droit à une fraction des GJ de se constituer en un groupe caractérisé et de faire part à Macron de ses aspirations et de ses exigences propres. Je considère même que cette initiative est libre de se distinguer, qu’elle est même sympathique dans son intention et digne d’intérêt, mais qu’elle ne doit pas se présenter dans une perspective, assez transparente et forcée, d’exclusivité dans la représentativité de l’ensemble du mouvement GJ. Le « Nous Peuple de France » me paraît être une sorte d’usurpation quelque peu abusive d’un titre ou d’un mandat.

C’est en tout cas le sentiment que je ressens en lisant cette lettre. Je trouve que cette démarche est présentée avec précipitation et une certaine maladresse et qu’elle peut produire des effets contre-productifs.

Je pense que ce ressenti sera partagé par d’autres Gilets Jaunes, dont certains, également en pointe sur le plan médiatique, pourraient légitimement penser que cette façon d’agir en « cavalier seul » n’est certainement pas, à ce stade, la meilleure des méthodes pour affronter le fourbe et manipulateur Macron

Sur la forme :
Les fautes d’orthographe (cette question n’est pas anodine, loin s’en faut !) : outre les 3 relevées par Laurent, j’en ai trouvé 4 autres (alinéa 7 : « s’ adressent – déjà signalée par Formalo – alinéas 13 et 21 : 2 fois « que penser » – dernier alinéa : « eh non » « eh oui »).

Je ne veux pas passer pour un pédant donneur de leçons mais je trouve potentiellement dommageable qu’une missive destinée à ce Président de la République (prompt à considérer les « gens d’en bas » comme illettrés, ignares et pour tout dire, non dignes d’intérêt) et contenant des fautes de français, expose d’avance ses auteurs à une déconsidération certaine. Puis-je recommander aux rédacteurs d’autres missives de ce genre de soumettre leurs textes au contrôle d’une personne « bonne en orthographe » ? Ce n’est pas indigne que de le faire et cela peut valoriser la teneur du message (en tout cas ne pas la dévaloriser).

Je me permets de faire la même remarque à Eric Drouet, que j’estime énormément pour son courage et sa détermination, mais qui ne fait manifestement pas d’effort pour améliorer son orthographe dans ses messages.

Sur le contenu :

Plus de la moitié du message porte sur une complainte récurrente, consistant à stigmatiser les brutalités et les entorses à la loi des méchantes Forces de l’Ordre envers les GJ ( ce qui est vrai ; et ce qui est très bien de dénoncer). Ainsi que sur le manque de considération du Pouvoir envers ces derniers.

Mais par ailleurs, manquent de très nombreuses doléances et revendications, qui ont pourtant fait l’objet de débats et de discussions consensuels, sur les réseaux sociaux, ! Donc : copie à revoir !

Par contre, une idée très intéressante et intelligente a émergé : la nécessité, si un débat national (ou une concertation nationale) devait voir le jour, d’exclure que ce soit l’Exécutif qui en prenne la direction ou la « prise en mains ». Déjà l’invitation de Macron à lancer, donc à diligenter une telle opération fait craindre le pire, qu’il la détourne de ses véritables objectifs et de ses modes d’expression. Et qu’en final le bon peuple soit berné, une fois de plus.

Il est évident qu’une main mise de Macron et de sa bande, même partielle, sur la maîtrise d’œuvre de ce débat, ne pourra conduire qu’à le fausser, au seul profit du pouvoir et au détriment total des Français. L’Exécutif ne peut être à la fois maître d’ouvrage et maître doeuvre , pas plus que juge et partie »

Un tel hold up pourrait être de la part de l’exécutif un bon moyen également de fragmenter, donc de diviser, les Gilets Jaunes, de les mettre au pas et même de les abattre pour longtemps.

Ce qui signifie qu’une telle opération devra être conçue, préparée et mise en oeuvre par une instance neutre, intègre, consensuelle, respectable , respectueuse des Droits des uns et des autres,bien évidemment des plus compétentes et totalement libre et indépendante de l’Exécutif. Aucun membre de cet exécutif n’en fera partie sauf au titre d’observateur.
Ce pourrait être une commission, composée de 24 membres, dont 1/3 de parlementaires (4 députés et 4 sénateurs), 1/3 de maires (élus à partir d’un collège de maires candidats)  et un dernier tiers de personnes de la société civile, dont 4 tirés au sort à partir des listes électorales (électeurs ayant voté aux 3 derniers scrutins) et 4 spécialistes du droit (notamment constitutionnel) , à l’exclusion de magistrats du Parquet. (1)

Il s’agit là d’une exigence préalable absolue, non négociable.

 

Note de Christine Tasin

Je suis en désaccord total avec Gladius sur la composition de la commission qu’il appelle de ses voeux. Je ne pense pas que députés et sénateurs aient leur place dans une commission quelconque, leurs votes montrent qu’ils sont, dans leur immense majorité, nos ennemis.  Idem pour les maires, il y a plus de maires collabos et macroniens que de maires indépendants et patriotes. Quant au tirage au sort c’est un gros risque de voir des dhimmis, des collabos, des musulmans adeptes de la charia, des zombies ne comprenant rien, des camés etc. chargés du sort de la nation !!!!

Je suis opposée à ce genre de débats qui ne servent à rien, sauf à endormir le peuple ( et notamment les GJ) pendant 3 mois, le temps de faire retomber la détermination. Et encore plus si les thèmes de débat sont choisis par la Macronie.

Le seul débat qui vaille est « élections », « débat électoral » après dissolution de l’Assemblée, après démission de Macron. Ce sont les seuls buts à atteindre là où on en est. Macron a clairement dit le 31 décembre que le débat n’avait pas d’autre but que d’expliquer à ces cons de Français que Macron détient la vérité, qu’il est là pour accomplir des réformes et qu’il les appliquera.

Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “3 fautes et une bonne idée des « Gilets Jaunes en colère » (qui ne représentent qu’eux-mêmes)”

  1. Avatar Jarczyk dit :

    Totalement d’accord ! Le café du commerce,si intéressant qu’il puisse être n’a pas vocation à orienter le destin d’une nation. Merde,alors! Nos aïeux se sont battus durant des décennies,les femmes notamment,pour accéder au droit de vote! Et eux,au moins,savaient écrire et s’exprimer en français correct! Toute cette agitation,cette sur médiatisation avec les  »stars » du moment chez les gilets jaunes commence à m’énerver et à m’inquiéter car elles font le jeu du pouvoir macronien ! Totalement improductif : les gens s’épuisent au lieu de réfléchir à une stratégie véritablement commune qui puisse amener Macron a dissoudre l’Assemblée Nationale. L’hiver est propice à la réflexion,non?

    • Jarczyk,Bonjour,

      Tout à fait d’accord sur ce qui concerne ces « temps morts » dans lesquels les G J apparaissent divisés ,tout en essayant de répondre au piège tendu par l’exécutif,à savoir présenter des revendications avec une structure »représentative « C’est ainsi que l’on voit des groupes de G J se réunir pour répondre à ce préalable « Macronien ».Enfumage ,perte de temps,sachant que la « Machine à réformer « va tourner de nouveau à plein régime en suivant le même cap !!In fine ,j’Abonde dans le sens de la dissolution de tout l’appareil exécutif ,chef de bande en tête ,et le Législatif .Ensuite un retour aux urnes dans le cadre d’un « Référendum de « Salut Public »

  2. Avatar Gladius dit :

    Chère Christine

    Ta position (élections, dissolution de la chambre et démission) est excellente (en fait c’est l’idéale) mais elle ne peut s’inscrire, à mon avis, que dans la perspective d’une radicalisation générale, totale et brutale du mouvement des Gilets Jaunes, ce qui n’est pas manifestement la cas puisque certains d’entre eux sont déjà « pressés  » de débattre.

    Je me suis placé dans le cadre et la perspective de l’ouverture d’un tel débat, que beaucoup (y compris chez les GJ) semblent souhaiter et vers laquelle il est clair que l’on s’oriente, malheureusement.

    Par ailleurs tu as raison en ce qui concerne les parlementaires. On n’aurait pas besoin d’eux. A proscrire !!

  3. Je partage « en bloc » la Note de Christine Tasin !!Nombreux parmi mes amis,connaissances ,Tous G J « en esprit et en coeur « ,sont unanimes pour considérer que l’idée du « débat »est un stratagème de plus,pour « jouer la montre »sans pour autant « maintenir le cap « et accélérer les réformes iniques envers le Peuple.Il faut donc « assainir » le paysage politique (chef de gang en tête,exécuteurs des basses oeuvres de l’Assemblée Nationale dans le même temps ,et mettre en place un Référendum National pour un renouvellement de tout l’exécutif et législatif et tout autre atermoiement serait dramatique et les portes ouvertes par cette révolte Populaire se refermeraient sur un devenir « incontrôlable « !!!

  4. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec la note de Christine Tasin.

    A mon sens aussi, je ne vois pas comment on peut « débattre » de façon efficace et constructive, si l’on n’a pas d’éléments objectifs sur lesquels s’appuyer et discuter et il est clair que le Peuple n’a pas les données du Budget National et autres joyeusetés qui rendent impossibles les revendications de terrain (il faut rester réaliste).

    Il faudrait mettre les choses à plat (car il ne faut pas rêver vu la dette, on ne peut que déplacer et non rajouter) et cela les Gilets Jaunes ne peuvent le faire n’en ayant pas le pouvoir.

    Il y a donc un biais fondamental et de taille dans l’équilibre des forces.

    J’ajoute un bémol pour des « élections »…. Non seulement on retrouve encore tous ceux que Christine cite mais en plus, je reste profondément persuadée qu’il y a quelque chose qui ne « colle pas » dans ces élections.Les Français feraient bien de creuser de ce côté-là, il y a déjà des choses qui ont été signalées lors des Présidentielles.

  5. Aucun Gilets jaune quand ils parlent à la télé ou quand ils sont interrogés dans la rue ne parlent d’arrêter l’immigration, aucun.

  6. Jack Jack dit :

    Je ne me souviens plus de l’expression colorée employée par Pierre Cassen dans l’une de ses vidéos à propos du référendum que certains désirent voir se concrétiser (le RIC ou quelque chose comme ça). Bien sûr, un tel référendum lancé par le pouvoir ne serait (ou ne sera, le cas échéant) qu’un piège. Les élections ? Comme le dit Amélie Poulain, il y a quelque chose qui ne « colle pas » dans les élections qui sont la porte ouverte à toutes les magouilles (voir les dernières présidentielles). Et puis, pour avoir une chance, il faudrait en premier lieu que les LePen, Dupont-Aignan, Siel et autres sortent de leur isolement et, même s’ils sont en désaccord sur certaines choses, s’entendent pour une priorité : VIRER l’actuel gouvernement, ce qui, compte tenu de l’attitude de ces divers partis, n’est pas pour demain.

  7. Avatar berber dit :

    Tout à fait d’accord avec Christine .Autant dire qu’en 2019 le risque d’imposture intellectuelle est toujours aussi grand surtout si on ne change pas les regles du jeu des institutions françaises, européennes ou internationales,
    Macron  est arrivé au terme d’une longue séquence qui a mené notre pays au bord de la guerre civile(ce qui arrivera s’ils perdent), depuis plus de 40 ans. Il cristallise désormais ce que « les gueux » exècrent et rejettent avec force.
    Il ne faut pas se leurrer,Macron ne va pas abandonner le système de dictature mondialiste qui l’a porté au pouvoir. Ne pas oublier que « cette philosophie  le Fric»noyaute toutes les institutions :BM, FMI, OMC;l’ONU,l ‘ UE , l’OTAN
    D’ailleurs pour le député macronien Aurélien Taché(mais pas que) : « C’est quoi le peuple français ? » interrogé sur les prochaines élections européennes, il annonce franchement le but de son camp : « Transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen, c’est le cœur de ce que l’on va proposer aux élections européennes»

  8. Avatar Jean-Louis dit :

    Il y a quarante ans déjà, un ami, adjoint au maire de sa commune, me disait :
    « Si on voulait enterrer un problème, on créait une commission ».

    Ce sera pareil avec le débat national.

  9. Avatar BobbyFR94 dit :

    Comment ceux qui ont fait et qui font PARTIE du « problème » pourraient-ils être source de résolution ?

    Plein accord avec toi Christine !!

    Seul PREALABLE :

    – DESTITUTION du gouvernement et du macro(n), avec mise en DETENTION en attendant le jugement (pour moi, peine maximale pour haute TRAHISON)

    – L’armée – des gens qui aiment la France – par des dhimmis en devenir ou déjà !!

    Et ensuite, REFERENDUM sur le l’IMMIGRATION venue de l’afric et de l’afric du nord !!!

  10. Avatar Gabriel BREUIL dit :

    Oui c’est les élections qui permettront de mieux mettre à bas ce régime
    Il en est une qui se profile rapidement c’est les élections Européennes
    Anticiper la fin de l’Union Européenne, ce n’est pas la fin de l’Europe la création d’une nouvelle Europe en foutant une calotte à MACRON, (20%) par l’UNION de TOUS les OPPOSANTS dans le cadre d’une liste gilets jaunes (80%) dans une liste populaire avec Amoureux de la France, Rassemblement National, tous les opposants à MCRON même Florian PHILIPPOT et menée par des GJ inconnus
    Liste Gilets Jaunes Elections Européennes 2019

    • Avatar pauledesbaux dit :

      c’es macro (n) qui serait heureux de voir fleurir une liste aux européennes « diviser pour mieux renier  » est son but primordial nous espérons que les gilets jaunes regoignent leurs partis respectifs pour voter pour ma famille mes amis proches qui ne voulons pas de cette des -union européenne – ce sera niet – non niente rien de rien c’est elle qui tue LA FRANCE sa SOUVERAINETE us et coutumes qui nous sont chères elle qui promeut l’envahissement de l’islam, elle qui ne voit que par la banque européenne qui nous endette tous les jours un peu plus c’est elle qui est responsable de la descente aux enfers de notre économie nationale sauf pour ceux qui encaissent les royalties sur leurs comptes en banques et qui plus est à l’étranger : SORTONS DE CE CANCER RESTONS FRANCAIS je fais campagne dans ma ligne d’idée,

    • Avatar François T dit :

      Complètement utopique. Une liste « Gilet Jaune » aux élections n’entraînerait nullement les partis patriotes à s’unir en son sein. Ce serait juste une division de plus — réjouissante pour Macron.

  11. Avatar Enzo giornale dit :

    En règle générale je partage les analyses de Christine. La composition de cette commission « Gladius » me semble antinomique/décalée avec les attentes de la population.
    En revanche le « Le seul débat qui vaille est « élections », « débat électoral » après dissolution de l’Assemblée, après démission de Macron. Ce sont les seuls buts à atteindre là où on en est. » me semble un peu court en l’état. Dans le temps, un attaché parlementaire de sa maman socialiste, m’a dit. « Le peuple vote, le politique décide » PAS D’ACCORD pour continuer à donner des blancs seings à des candidats qui s’évaporent ensuite. Elections à condition de réaménager le contrat électoral, dans une perspective démocratique, où l’élu doit rendre des comptes fréquemment, et s’il ne remplit pas sa tache selon les attentes de ses électeurs, ce pour quoi il a été élu, alors il rend son tablier.
    Bise.

Lire Aussi