Macron incarne malgré lui la fin d’une histoire


Macron incarne malgré lui la fin d’une histoire

Et maintenant ils l’empêchent d’aller au ski… pourquoi les conseillers d’Emmanuel Macron ne comprennent vraiment rien aux problèmes politiques du président

Atlantico : Le gouvernement a-t-il fait le bon choix selon vous ?

Arnaud Benedetti : Il a manifestement fait le choix de la sobriété, de la discrétion, d’une certaine forme d’humilité dans un contexte politique tendu et incertain. Emmanuel Macron s’efforce de reconstruire un lien avec les Français, après avoir perdu beaucoup de son capital symbolique depuis plusieurs mois. Ce qui faisait sa force iconique et politique, sa jeunesse et sa détermination à réformer, se sont retournés contre lui pour laisser la place à une impression d’immaturité et d’impuissance. Le Président a surinfecté sa politique par une com’ qui se voulait libre, décomplexée, cash. Macron est dans une période de repli communicant pour tenter de recréditer sa réputation. Quand un pays exprime de la colère, du mécontentement, de la tension, le Prince doit adapter son comportement à la situation . Des vacances ostentatoires, l’exhibition même du corps privé du souverain  pourraient abîmer encore plus l’image présidentielle.

Qu’en conclure de l’état de la communication du président ?

La com flamboyante, c’est fini. Le récit du succès, de la maîtrise des agendas, la fiction jupitérienne, le jeune premier de la politique à qui tout réussissait, cela est désormais derrière nous. La macronie donne le sentiment d’être encalminée entre un mouvement, celui des gilets jaunes, qui lui renvoie la réalité de la France fracturée, des sondages en berne et aussi une forme d’isolement sur la scène européenne. La com’ présidentielle ne fera pas de miracles si le Président ne revoit pas plus en profondeur son logiciel politique : sur la question européenne, sur la question sociale, sur la question institutionnelle. Concernant la première , l’UE est perçue à tort ou à raison comme un espace contraignant pour les peuples qui ne protège pas , à tous les niveaux ; au regard de la seconde , la scène primitive du macronisme ( fin de l’ISF , augmentation de la CSG , etc…) n’en finit pas de travailler, de troubler un imaginaire national qui perçoit l’action gouvernementale comme foncièrement injuste ; sur la question institutionnelle , on se rapproche dangereusement d’une zone de rupture où des segments entiers de l’opinion ne se reconnaissent plus dans l’espace politique , dans ses formes de représentation , dans leur rapport à une démocratie qu’ils jugent faussées … C’est aussi cela que dit , parfois maladroitement , le mouvement des gilets jaunes qui , quelque part , prend à revers la vision politique d’Emmanuel Macron . Ce dernier est confronté à son destin. Il incarne malgré lui la fin d’une histoire. La question qui lui est posée est de savoir s’il sera en capacité de s’élever à la hauteur de celle qui commence !

Donald Trump ou d’autres leader populistes sont souvent très fortunés, cela ne les empêche pas de bénéficier d’un électorat populaire pour autant malgré des activités propres à leur niveau de vie. Comment en France en est-on arrivé à penser que le couple présidentiel qui se rend au ski, « n’est peut-être pas le meilleur message à adresser » ?

Tout simplement parce que les élites ont oublié les classes populaires et moyennes. Et ce, hélas, depuis des décennies. Il arrive un moment où la société présente la facture de la fracture à ses dirigeants. Trump a été élu par les classes populaires et moyennes, Macron a une base sociologique beaucoup plus étroite. Et c’est bien son problème. Il a gagné dans un paysage électoral où les parts du marché étaient fortement  » fractalisées ». Arrivant en tête au premier tour, confronté au second tour à Marine le Pen, il a raflé la mise. Ce fut un joueur terriblement chanceux, mais la réalité c’est que la sociologie profonde du pays n’adhère pas forcément à son offre politique. Sa com’ réussie des premiers mois et des premiers a constitué un exercice funambulesque au-dessus d’une extraordinaire béance … D’où la nécessité d’en revenir à un usage du pouvoir empreint de gravité et d’ascétisme …

Comment Emmanuel Macron et sa communication peuvent-ils corriger le tir et montrer qu’ils comprennent et respectent les Français ?

En cessant de caricaturer et de stigmatiser les français qui souffrent, en cessant de donner le sentiment qu’une élite préempte le pouvoir et l’avenir, en acceptant de douter … Cela relève d’une modification en profondeur de ce que Bourdieu appelait l’habitus. Il existe un habitus collectif au niveau des technostructures dirigeantes, lesquelles mélangent politiques, haut-fonctionnaires, capitaines d’industries, qui expriment facilement une assurance, une absence de doutes quant à la direction donnée aux affaires. Cette attitude irrite  profondément les classes populaires et moyennes, lesquelles restent, culture politique oblige héritée du mythe révolutionnaire, fortement attachée au sentiment égalitaire. L’erreur serait de croire que le problème de la majorité se réduit à un problème de pédagogie. Le problème est d’abord et exclusivement politique. Avec les gilets jaunes, le Président est confronté sans doute à la première crise de « l’irrésistible ascension » du techno-libéralisme. Pour en sortir, il va falloir qu’Emmanuel Macron se fasse violence…

https://www.atlantico.fr/decryptage/3562286/et-maintenantls-l-empechent-d-aller-au-ski–pourquoi-les-conseillers-d-emmanuel-macron-ne-comprennent-vraiment-rien-aux-problemes-politiques-du-president-

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Macron incarne malgré lui la fin d’une histoire

  1. Avatarclaude t.a.l

    L’auto-combustion de Macron !

     » On parle de combustion spontanée d’un corps quand celui-ci prend feu sans qu’il soit enflammé.

    On parle aussi d’autocombustion, ou combustion humaine spontanée, lorsqu’une personne prend feu sans cause apparente.
    Ce phénomène, connu à travers de très rares témoignages difficilement vérifiables, est également proposé comme explication pour les cas, rares également, de corps réduits en cendres, découverts dans un environnement intact ou presque.
    Le caractère « spontané » de la combustion est rejeté quasi-unanimement par la communauté scientifique.
    On tend plutôt à penser à des accidents par « effet de mèche ». »

    ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Combustion_spontan%C3%A9e )

    En 18 mois de conneries et de folie combinées, Macron s’est cramé tout seul.

  2. AvatarChristian

    Il va falloir qu’un jour les gilets jaunes travaillent sur l’articulation de la dette française qui est un bon moyen pour nous faire culpabiliser en disant que la collectivité coute plus qu’elle ne rapporte. Mais à qui appartient cette dette ? Je crois que c’est Pompidou à l’époque qui a enlevé des prérogatives à la Banque de France pour emprunter aux banques privés d’où il venait (Banque Rotchild tient tient comme qui nous savons) Avec tout l’argent collecté par l’Etat (il faudrait aussi que nos élus se rappellent que l’Etat c’est nous et qu’ils sont en quelque sorte nos employés avec les devoirs qui incombent aux employés) Bref cette dette c’est du pipeau destiné à nous saigner un peu plus et si l’argent publique était aiguillés vers les bons rails (5400 euros d’allocs pour un salafiste de Strasbourg qui pond avec 2 femmes tout en nous crachant à la figure !) nous pourrions amoureux de notre pays vivre heureux entres nous en commerçant sereinement avec le reste du Monde.

    1. Avatardmarie

      La dette de la France est dans la poche de ceux qui l’ont créée !
      Il faut faire rendre gorge à toute cette racaille en col blanc qui nous exploite et nous spolie depuis des décennies !
      Plus le français de base, c’est à dire nous les GJ, devient pauvre et plus cette racaille de la gouvernance devient riche !
      N’y a-t-il pas là une coïncidence à étudier de près, et même de très près ?
      Ces larbins qui servent la cause des banquiers veulent nous mettre à genoux pour faire du peuple des esclaves taillables et corvéables à merci.
      Cet état de choses ne concerne pas que la France. Il concerne toute l’Europe ! Ils n’hésiteront pas à organiser de nouveau des tueries entre peuples pour arriver à leurs fins.
      C’est ce qui se passe avec l’immigration qu’ils veulent nous faire ingurgiter de force : non seulement ils permettent à tout et n’importe quoi d’envahir l’Europe, mais en plus ils nous obligent à entretenir tous ces arrivages par le biais d’impôts et de taxes sans cesse renouvelés ou inventés !
      Toutes les populations européennes doivent se soulever pour dire non à leur ignoble volonté !
      Cette racaille de très riches n’a pas à décider pour nous de notre vie !
      La révolution est en marche ! Il ne faut plus rien lâcher !
      Il en va de la vie de nos enfants !

    2. Avatardenise

      Quand on voit, encore aujourd’hui, que dans les couloirs de l’Assemblée Nationale, et/ou du Sénat , une rangée d’hommes en habit républicain, se mettent au garde-vous au passage de De Rugis et d’autres , on tombe sur la tête, ces hommes ne seraient ils pas employables dans la police active ?
      Quand on voit que l’on paie les obsèques de nos élus et DE LEUR FAMILLE, on tombe sur la tête, un avantage dénoncé par De Rugis mais toujours en cours, et notamment au Sénat ! et tellement d’autres avantages qui coutent plus que 5E d’APL .. j’espère que les GJ vont balayer tout cela !

  3. ConanConan

    Comment peut-il corriger le tir ????…. Mais on s’en tape !
    Il faut qu’il dégage le plus vite possible et que de nouvelles élections soient organisées avec comme priorité un referendum sur la politique migratoire (plus de 100 milliards d’euros annuellement) et l’abrogation totale du pacte de Marrakech !
    + la sortie de l’UE, et de tous ces machins comme la LDH, la CEDH etc…+ une révision constitutionnelle visant à interdire toute loi contraire aux intérêts des français et au principe fondamental du droit du peuple français–et lui seul– à disposer de lui même et de son pays !

    1. AvatarMachinchose

      salut Canan
      j’ y souscris et j’ applaudis

      et supprimer la moitié des députés et les 3/4 des Sénateurs qui roulent peinards dans leur train-train…
      ne pas oublier surtout les subventions a toutes ces myriades d’ associations a la mords moi le noeud

      une assoce ça ne doit vivre que des cotisations des associés membres!

      quand aux mosquées, la même proportion qu il y a d’ églises en algérie, tunisie,maroc !!

      quoi ? ça ne suffirait pas ?

      hé bien alors faut ramener la population musulmane de France a la même proportion que la population chrétienne et juive du Maghreb

      ça, ce serait brillant d’ equité!

      aprés tout! y a pas de raisons de ne pas faire comme ils firent il y a 60 ans!!

      mais nous, on est humains: la valise ou le coup de pied au cul

      yallah! yallah! barrez vous! cassez vous! on vous a assez vus et supportez! il est temps de rentrer chez vous pour aider vos pays de votre incomparable richesse laborieuse, progressiste, mais finies l’ arrogance, les Allocs, les beaux HLM, la discrimination positive…et rayez de votre vocabulaire les mots « visa, France, touriste,regroupement,
      on n’ est finalement bien que chez soi et entre soi
      alors: ciao! ciao !!

      1. AvatarFomalo

        Quelles bonnes idées machinchose!
        J’ajouterais supprimer tous ces « observatoires » nationaux ou non (des finances publiques, des politiques de la ville, des jeux, de la vie étudiante..) les Commissions internes ou centrales (+ les décentralisées) des appareils à pression, des données d’origine spatiale etc etc dont le Canard enchaîné de mi-novembre 2018 avait constitué une liste passionnante,sinon exhaustive.

  4. AvatarUbersender

    Macron présente une personnalité en parfaite harmonie avec l’ « habitus » défini par Bourdieu. Il est d’un seul tenant ; cela à fait sa force durant quelques mois mais il est aujourd’hui confronté au réel, un réel qui exigerait un profond changement de sa part, dans sa relation aux autres, dans sa vision du monde, de la France, et de la politique en général. Si l’on peut douter qu’il en soit capable, pour certains, il n’existe aucune place pour le doute : Wolfgang Schaüble, l’ex-ministre des finances d’Angela Merkel, l’a dit sans nuance : »MACRON C’EST GAME OVER ».

  5. frejusienfrejusien

    Un petit rappel, TRUMP n’encaisse pas son salaire de président, l’argent qu’il dépense pour ses loisirs, il l’a gagné
    De Gaulle payait l’essence de sa voiture,

    Macrocon n’est qu’un petit profiteur , jouisseur, dépensier, prodigue avec la racaille et tout ce qui n’est pas français, mais prodigue de la sueur des Français pour lui, son entourage, sa cour, il est à gerber,
    pas de photo de micron au ski, ça donnerait des envies de meurtre aux crève-la-faim,
    fini les belles images en papier glacé, du jeune premier aux dents pointues, avec son sourire carnassier, je dirais un sourire de requin<<<, son visage lisse , et ses yeux de merlan frit

Comments are closed.