A ceux qui veulent connaître les joies d’un trek au Maroc …

Comme toujours avec « Machin Chose », l’humour est noir, mais l’expérience  est vécue.

Pour les ahuris donc, qui n’ont pas compris le message envoyé par les meurtres atroces des deux jeunes filles au Maroc …

Antiislam.

 

Je ne vais tout de même pas annuler mon « trek » dans l’ Atlas Marocain ce printemps sur de telles accusations :

http://resistancerepublicaine.com/2018/12/25/pourquoi-les-quai-dorsayeuropeens-taisent-ils-que-le-maroc-est-plus-dangereux-que-lamerique-centrale/

15 jours à dos de mulet, de la vraie brêle, à avancer dans les éboulis, avec une grosse envie de dégueuler à force d’être balloté par la bestiole pendant des heures.

Le cul en sang à force de frotter le bas du jean contre le dos de la bête, les couilles gonflées à force d’être coincées entre le bât et la couverture roulée …

Le bonheur de la découverte de ces « ….paysages révélant la beauté des premiers matins de la création du monde, la force délicate de ce chaos minéral….Bla  bla bla  »  et sans oublier la puanteur du délicat pet fabriqué par le mulet qui te précède et qui embaume …

Enfin arrivé chez la « famille d’accueil, pauvre, mais si chaleureuse, qui t’offre cette hospitalité généreuse et sincère ». en te faisant cuire un poulet évadé du bagne de Tazmamart, étique, mais avec une rare éthique …

Tu auras droit au « pain cuit sous la cendre » dégueulasse, à moitié cru et truffé de sable qui grince sous la dent que Mabrouka te tend avec un grand sourire, dont tu ne sais pas si elle se fout de ta gueule pour te faire bouffer une telle merde, dont ton mulet ne voudrait pas ou si ce n’est pas une horrible actrice chargée de ce rôle par l’Office du Tourisme …

Pas de fruits…

Quelques dattes, venues des restes du supermarché de Marrakech. et bien sur l’ inévitable sauce tomate en boite dans laquelle a cuit le pauvre volatile rachitique, sans oublier le cruel petit piment vert qui va te foutre la gueule en feu …

Mais pas grave, voilà la « cérémonie » du thé qui arrive …

Le braséro, au charbon de bois, la vieille théière émaillée, rouge et ébréchée, l’eau croupie venue de la flaque de la dernière pluie, derrière le gourbi (où tu vas passer la nuit, gros veinard)

Et le thé vert « Gunpowder » venu de chine, en boîte verte de carton trié avec les déchets du déchet de thé en Chine …

Et le coup du sucre!

Faut que je vous raconte!

C’est trop mimi 😆

Le sucre en carreaux, ils en ont bien sûr, mais c’est pour eux …

Pour toi il y a le « pain de sucre » un énorme suppo de 30 cm de haut, conique,15 cm à la base !

Qu’il faut casser en morceaux en commençant du sommet à l’aide de ce ravissant petit marteau en bronze, très élégant …

Qui a dû servir encore jusqu’à la fin des années 50.

Pour t’honorer on te tend le cône et le marteau  …

A toi de casser les premiers morceaux, enchanté de cette incroyable preuve de confiance !

Ce témoignage d’entrée dans l’intimité de cette famille « pauvre mais digne » …

Tu tapes comme un sourd …

Tu fracasses tout le haut…

Et le papa te reprend ton joujou, avec un sourire découvrant ses chicots jaunâtres, mais pensant « trop con ce roumi!  Il va falloir que je rachète un pain de sucre neuf, il l’a tout niqué » !

Les mômes, parce que même s’ils n’en ont pas, ils empruntent ceux des tentes voisines, pour jouer ce sketch « authentique milieu où l’homme a pu donner des preuves de sa formidable endurance » …

Bon!

Tu es crevé par cette journée passée sur la plus roturière, après l’âne, des conquêtes de l’homme: le mulet !

On t’a arrangé une litière, en général ce sont des feuilles séchées de maïs qui sont tassées dans une enveloppe de toile oblongue, une sorte de duvet dont Madame de Neandertal faisait son trousseau de mariage (au cas où tu n’aurais pas pensé à emporter ton duvet et ton matelas mousse. Oui , cette feuille bleue que tu as un mal de chien à rouler en ce gros boudin qui se défait à droite quand tu le coinces à gauche).

Bien sûr, pas question de pyjama, ni de dormir à poil…

Mabrouka et Mouloud ont des principes !

Mais fi de ces excentricités, tu es un authentique visiteur et admirateur de ces dernières populations si proches de la nature (Eux ils aimeraient bien être très proches de ta banlieue en région parisienne, mais…MEKTOUB).

En guise d’oreiller ton sac à dos fait merveilleusement l’affaire, surtout quand ta joue s’appuie sur le gobelet en métal acheté chez Décathlon.

La douce lueur de la lampe à… pétrole lampant.

L’huile d’olive ici on la bouffe!

Pas comme ces connards d’ancêtres puniques !!

Tu rêvasses …

Tu vois défiler les images de la journée.

Empreintes de cette nostalgie naturelle, surtout quand Bachir s’est à peine éloigné pour chier et que tu entends les longues mélopées de sa diarrhée, ponctuées de pets interminables…

Heureusement que tu avais de l’ Immodium pour le soigner…

Ah! Ces Blancs !

De grands toubabs!!

Un peu givrés pour venir passer deux semaines à se casser le cul sur mes bêtes, mais. qui paye commande !!

Tu commences à sommeiller et dans une semi conscience tu vois, éclairée par la lampe à lumière vacillante, luire une magnifique broche.

Ooohhh!

La maîtresse de maison a  de ces bijoux!

Amazing !!

Tu lui proposeras de l’acheter, en la roulant un peu …

20? 25 euros?

Ça fait combien  en dirhams ça ??

Tu te lances dans un chiant exercice de conversion et tout d’un coup, la « broche » aux antennes qui bougent a 50 cm de tes yeux.

HORREUR !!

C’est une énorme blatte que ton cri fait galoper à toutes pattes et bien sûr elle vient se réfugier autour de ton cou …

TU GUEULES COMME UNE MULE QUI BRAIT.

Tu réveilles toute la maisonnée, et l’un des mômes vient à  ton secours en écrasant de son pied nu l’immonde bestiole, laissant une bouillie blanchâtre, repoussée contre le mur.

Tu vas avoir du mal à trouver le sommeil après une telle aventure, mais l’épuisement aidant tu feras de beaux cauchemars.

(La suite au jour de l’an –)

Merci de m’avoir lu: c’était mon cadeau de Noël à tous mes amis ici.

Et un triste hommage à ces deux pauvres femmes qui ont cru  …

 

 219 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1. Merci Machinchose pour ce cadeau de Noël….

    J’ai trop ris, on a même l’impression d’y être, vous avez un vrai talent !

    • c’est gentil Amélie
      mais comme dit le dicton « tout est -presque- perdu fors l’ humour » Bises !

      • C’est sincère Machinchose et il est vrai que l’humour est un dérivatif puissant qui donne de la légèreté face aux affres de l’adversité mais ne le manie pas avec une telle subtilité qui veut… Bises à vous aussi !

  2. ah bon maintenant ils utilisent le papier journal, moi qui pensait qu’ils utilisaient un gros cailloux, les traditions se perdent à ce que je vois, est-ce que c’est vrai qu’ils urinent dans leurs voiles pour éviter l’ insolation ?

  3. Trop bon mais vous avez oublié de parler des vespasiennes avec la bouteille d’eau pour s’essuyer les doigts et les feuilles de papier journal découpées approximativement en carré et accrochées à un clou rouillé, pour le confort des européens juste après ou avant le repas pris convivialement avec la maisonnée pendant lequel tout le monde trempe sa délicate main dans le grande écuelle commune remplie de semoule pour se fabriquer une boulette de nourriture qu’on envoie au fond du gosier avec le pouce au dessous de l’ongle marron …

    • vous avez oublié de parler des vespasiennes avec la bouteille d’eau pour s’essuyer les doigts et les feuilles de papier journal découpées approximativement en carré et accrochées à un clou rouillé

      XXXX

      ça c’est reservé aux citadins plutôt modestes, éventuellement il y a aussi le tuyau caoutchouc raccordé à un robinet et chez les plus zézés du vrai PQ

      ce que je décris c’est dans un de ces gourbis du Bled, de l’ ATLAS
      chez des familles qui ne savent même pas ce qu’est l’ eau courante….mais « accueil authentique »

      Ou on te fait le coup de l’ écuelle et couscous en commun, la boulette roulée à la main et expédiée par le novice…… entre la chemise et la poitrine 😆

      comme le con qui veut absolument boire son pinard, en Sardaigne ou dans les Abbruzes, à la régalade, tu sais, cette gourde en cuir souple écrasable à la main et qui permet à plusieurs personnes de boire sans y mettre les lèvres

      le même con qui répand la boulette de couscous sur lui, c’est dans ce cas celui qui veut imiter et qui s’étrangle en faisant une magnifique « fausse route » et qui manque de crever noyé
      parce qu’il y a toujours le brêle de service qui veut te faire boire un verre d’eau alors que tu es en train d’étouffer

  4. On n’a pas eu souvent l’occasion de rigoler cette année. « Merci pour ce moment », lol.

  5. Rien à branler de Marcel, 75 ans, qui a turbiné pendant des années chez Renault et qui crève en bas de son immeuble, mais un grand OUI à toute la pouillerie du tiers-monde et au dernier bougnoule égorgeur du désert.
    https://www.tendanceouest.com/actualite-304131-des-etudiantes-d-alencon-se-mobilisent-pour-les-jeunes-migrants-de-ouistreham.html
    On peut remercier ces trois étudiantes visiblement très soucieuses du sort de ces jeunes mâles musulmans de Ouistreham.
    https://youtu.be/HvObV8AnHdY

  6. N’allez pas dans ces « pays de merde ».
    Non seulement vous leur donnez votre pognon, mais en plus ils vous décapitent
    En ce qui me concerne j’évite tous « ces pays de merde » qui ne revent que d’une d’une chose : conquérir la planète avec leur idéologie de merde et en faire un caliphat mondial.
    Je n’ai jamais compris pourquoi tant d’occidentaux voyagent dans ces pays pourris !

  7. Vive l’intelligence ! Vive Machinchose !

    Il devrait bénéficier d’une chronique quotidienne.

    ( Attention Machinchose,
    ça veut pas dire que j’arrêterai de t’asticoter pour un truc ou un autre, et réciproquement.
    on continue comme avant, hein ? )

    • compte sur moi !!

      😆
      il y a 33 ans -coincidence!- j’ emmenais ma fille qui venait de passer son bac dans un des trois shithole du Maghreb
      grande époque du tourisme deux masses! premier souvenir, on arrive a deux heures du matin a l’ hotel avec l’ accueil a la « bronzés » mais juste 10 minutes, je me promène dans le noir et …..putain! je tombe tout habillé dans la piscine! authentique!

      la suite au jour de l’ an 2019 …..comme ce trek au Maroc que je viens de vous offrir pour ce Noel 2018

      j’ hesite entre ça et la suite du Trek au Maroc…..

      a mes amis lecteurs de choisir !

      faudra aussi que je me souvienne de vous raconter la visite du Stand du Maroc a la foire internationale de Paris, il y a 45 ans…accompagné de mon épouse et notre fille ainée qui avait 6 ans…. Epique! 😆

      • racontez donc, on lira en se marrant, en répétant oh le C…… faut-il être con?!! (oups!) mais on vous aime bien quand même ;))) celui là et peut être les autres je vais les imprimer et faire circuler ça chez des « relations » qui se targuent d’être « baroudeuses », aimant « faire » tel ou tel bled chaque année. S’ils lisent, je verrais à leur tête s’ils se reconnaissent. Joyeux Noël !

  8. Moi qui collectionne les « plus ou moins » synonymes de péter en chiant (ou l’inverse évidemment), je suis enchanté de la nouvelle pièce que tu as ajoutée à ma collection.
    Ma gratitude éternelle t’est acquise, ami inconnu !

  9. Assez gratinée la découverte des populations touristiques zé toujour zéthiques.Cela me rappelle un film enregistré par ma fille et visionné avec elle il y a deux ans, racontant le trajet d ‘un couple de touristes dans un car au Maroc, dont l’épouse endormie près de la vitre se fait tuer accidentellement et agonise -balle dans la tête- par un jeune garçon à distance, qui fait le malin avec une arme volée.Je ne me souviens plus du titre. Machinchose, en quelques lignes vous recréez cette ambiance de thriller, et en bien moins que quelques deux heures, bravo.
    Je me suis fait perso, avant mes quinze ans en allant accueillir en juillet 1962 à la Joliette avec ma mère, des amis ou parents d’amis (Lvolc..) le voeu de ne plus JAMAIS aller en Afrique, pour « revoir » mon pays natal ou ses voisins. Un des trois ou quatre voeux tenus fermement dans ma vie depuis l’arrêt du suçage de pouce, mais on dirait que le momo veut s’incruster à la « montagne » du côté nôtre de notre mer du milieu…Merci de cet humour (noir? sombre? de couleur?? aïe..) et bon Noël.

  10. Les Bronzés au Maroc racontés par Bigard ! Merci pour ces grands moments de solitude qu’aucun bobo n’aurait l’honnêteté de relater. Du brut de décoffrage que l’office du tourisme marocain devrait apprécier à sa juste valeur. Joyeux Noël à tous.

    • Bonjour,

      Et la blatte en photo est garantie d’origine du Haut Atlas marocain …

      Pas de « Fake News » sur « Résistance Républicaine » :=)

  11. Y’a pas à dire, Machinchose, tu as réussi à me faire rire avec ton sketch sur ces tou-touristes bobos-écolos.!

    • y’a des cons qui s’en délectent de tout ça, a moins que ce ne soit pour s’épargner des quolibets..on a VÉCU UN MOMENT D’AUTHENTIQUE PARTAGE, c’était vrai, plus vrai QUE VRAI! Ah ces pauvres gens, si heureux pourtant ils ont toujours le sourire, ils ont du CŒUR eux! Nous on se plaint de tout alors que EUX n’ont rien, ah ça doit être dur de vivre comme ça, un week end ca m’a suffit j’en pouvais plus mais que de souvenirs! 5 petit jeu: cherchez qu’elle portion du texte est sincère).

      • « Nous on se plaint de tout alors que EUX n’ont rien, ah ça doit être dur de vivre comme ça, un week end ca m’a suffit j’en pouvais plus mais que de souvenirs »

Les commentaires sont fermés.