Reportage Résistance républicaine: GJ à Bordeaux… en images !

Actions en cours Citoyens et défenseurs de la patrie Macron Manipulations médiatiques Publié le 3 décembre 2018 - par - 3 commentaires

Illustration : les manifestants place Pey Berland. Ils lèvent les mains pour montrer qu’ils sont pacifiques.

Il y avait  deux fois plus de monde cette semaine que samedi dernier. A vue de nez plus de 3000 personnes, j’ai pu filmer en continu pendant 16 minutes le défilé des manifestants à pied ou à moto alors que certains, entre 300 et 500, étaient déjà sur la place de la République… Et j’ai fait un certain nombre de photos :

La première  : place de la Bourse -lieu de rassemblement- des jeunes gauchistes, un avec le A des anars dans le dos (au centre en capuche grise, le A se voit mal)…
Quelques individus avec un foulard sur le nez, j’en ai interpellé trois au cours dans la manif, il y en avait d’autres…

.

La deuxième :  la manif est partie, au loin on voit un autre groupe au niveau du pont de Pierre. C’est une grande pagaille, pas des professionnels des manifs !

.
3 : Un panneau, en résumé : après l’abbé Pierre, l’abbé Pavé… Au dos du gilet jaune, ils remuent le couteau dans la paix !
.
4 : Vers l’arrière de la manif.
A cet endroit nous sommes à la station de tram avant le pont de Pierre. Une voilée sur le banc regarde la foule ! Elle attendra un sacré moment que le trafic soit rétabli…
.

 

5, 6, 7… Place Pey Berland, devant la Mairie et la cathédrale – Déjà des lacrymos. J’ai dégusté !
.
8 Après avoir déjà pris plusieurs fois les lacrymos, arrivée de syndicats et politiques (CGT ; FSU ; NPA ; Front de gauche ; Solidaires ; AC ; CNT ; …)
Environ 500 personnes…
De nouveau, les lacrymos « parfumeront » l’atmosphère !
.
9 Ici, idem ! Même un drapeau noir avec un X ???? (Disqualification ?)
.
10 Un drapeau à peine visible, certainement arabe : bandes rouge, blanche et verte horizontales avec un triangle noir côté hampe ! Je n’ai pu le déterminer…
.
La manifestation a eu pour point d’arrivée la place Pey Berland, devant la cathédrale et la mairie…
Durant ma présence sur ce lieu, les lacrymaux ont été balancés une dizaine de fois…
La foule était compacte, est-ce par mesure « préventive » ?
Y avait-il des provocateurs ?

Sud Ouest précise que les choses ont continué tard, des heurts sérieux, sept blessés, 1 policier et 6 manifestants !
Un des manifestants gravement blessé à la main aurait perdu des doigts dans l’explosion d’un gros pétard ou autre engin puissant !

Bilan outre les excès et les blessés.
En gros 3000 vrais GJ et 1000 « récupérateurs » !

Print Friendly, PDF & Email
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Nicolas
Nicolas
il y a 2 années

Très bon reportage. Donner tous les moyens aux G.J pour amplifier leurs actions et mettre hors état de nuire le psychopathe en place

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 2 années

Enfin ! Une note réjouissante ; Macron risque de se casser le museau, si l’action fait tâche d’huile, et l’huile on le sait, ça fait glisser.

Que c’est beau ! Que c’est bon !

Régalez-vous mes Amis, gardons courage et force.
__________________________________________
A #Pau les #CRS retirent leurs casques face aux #GiletsJaunes . Applaudissements, Marseillaise, dispersion des manifestants dans le calme.
:::: https://twitter.com/Quentin_TOP/status/1068961165387227136/video/1

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 2 années

Bon ! Alors, concernant mon commentaire précédent sur le fait que les policiers à Pau ont retiré leur casque.

En fait, sur le fil twitter, une guéguerre de commentiaires a commencé.

Certains, pro Macron et européistes sans doute, mais non sans raison, sont à cheval sur les raisons du geste des forces de l’ordre.

Ils insistent sur le fait qu’il n’est motivé que par un deal qui a été passé entre force de l’ordre et Gilets Jaunes qui est celui-ci :
Les forces de l’ordre enlèvent leurs casques en contre-partie les Gilets Jaunes se retireront sans violence et comme les gilets jaunes était en nombre supérieur, le deal a été accepté et mis à exécution.

Ceci dit, moi je vois que sur les Champs Élysées par exemple, les Forces de l’Ordre ont beau être en nombre très inférieur, ça ne les empêchent pas de plutôt choisir de sortir la grenade, canon à eau et matraque plutôt que de tenter de passer un deal avec les manifestants.

Lire Aussi