Mahomet, « envoyé d’Allah » ou « Don Corleone » ?


Mahomet, « envoyé d’Allah » ou « Don Corleone » ?

 Lors de mes passages à Paris, il m’arrive de donner des lectures critiques de versets du Coran, et en particulier de proposer une analyse étymologique fouillée de certains termes coraniques dont l’origine est hébraïque.

Mes auditeurs, pour la plupart des personnes qui se réclament de la Foi chrétienne et des valeurs éthiques contenues dans le message de Jésus, ont souvent du mal à concevoir qu’un « messager de Dieu tel que Mahomet » puisse être comparé à un « chef de bande organisé ».

Je n’ai alors pas d’autre choix que de leur citer – entre autres – le verset 102 de la sourate 4 que voici :

وَإِذَا كُنْتَ فِيهِمْ فَأَقَمْتَ لَهُمُ الصَّلَاةَ فَلْتَقُمْ طَائِفَةٌ مِنْهُمْ مَعَكَ وَلْيَأْخُذُوا أَسْلِحَتَهُمْ فَإِذَا سَجَدُوا فَلْيَكُونُوا مِنْ وَرَائِكُمْ وَلْتَأْتِ طَائِفَةٌ أُخْرَى لَمْ يُصَلُّوا فَلْيُصَلُّوا مَعَكَ وَلْيَأْخُذُوا حِذْرَهُمْ وَأَسْلِحَتَهُمْ وَدَّ الَّذِينَ كَفَرُوا لَوْ تَغْفُلُونَ عَنْأَسْلِحَتِكُمْ وَأَمْتِعَتِكُمْ فَيَمِيلُونَ عَلَيْكُمْ مَيْلَةً وَاحِدَةً ولَا جُنَاحَ عَلَيْكُمْ إِنْ كَانَ بِكُمْ أَذًى مِنْ مَطَرٍ أَوْ كُنْتُمْ مَرْضَى أَنْ تَضَعُوا أَسْلِحَتَكُمْ وَخُذُوا حِذْرَكُمْ إِنَّ اللَّهَ أَعَدَّ لِلْكَافِرِينَ عَذَابًا مُهِينًا

Traduction littérale:

« et lorsque tu étais parmi eux et que tu établissais pour eux la prière, alors que se lève une faction d’entre eux avec toi et qu’ils prennent leur armement, et lorsqu’ils se sont prosternés qu’ils soient derrière vous et que vienne une autre faction qui n’a pas prié et prie avec toi et qu’ils prennent leurs précautions et leur armement car ceux qui mécroient sont capables, si vous délaissez votre armement et votre arsenal, de fondre sur vous d’un coup ; or pas de blâme sur vous si suite à une intempérie ou si étant malades, vous déposiez votre armement, mais prenez vos précautions ; certes allah a destiné aux mécréants un châtiment avilissant. »

 

Voilà donc les préceptes qu’Allah a ordonnés à Muhammad. Quelle spiritualité ! Quelle grandeur d’âme ! Quel contrôle de soi ! C’est si vertueux que cela donne la chair de poule…

Ces injonctions si précises et prosaïques n’évoquent-elles pas celles d’un chef de malfrats ? On se croirait même dans une scène de film noir du genre « Le parrain » où, entouré de ses barbouzes, Don Corleone se recueille dans une église avant de donner l’ordre de massacrer les autres pontes de la mafia.

 

Et dire que c’est ce « Don Mahomet » qui est vénéré par plus d’un milliard de musulmans ?

Comment s’étonner ensuite de l’essence jihadiste de l’islam ?  

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



David Belhassen

"Chercheur indépendant, linguiste spécialisé dans la Bible (AT), le Nouveau Testament, et le Coran".


14 thoughts on “Mahomet, « envoyé d’Allah » ou « Don Corleone » ?

  1. SarisseSarisse

    Ne pas oublier que la Sicile a été occupée un certain temps par les Arabes avant d’être reconquise par les Normands, et qu’il en reste probablement quelque chose.

    1. AvatarMachinchose

      bonjour
      ne serait ce que ces habits tout noirs qu on rencontre encore dans les villages et campagnes de Sicile, tout comme la mise sous cloche des jeunes filles qui ne doivent pas surtout entamer « l’honneur » familial situé au confluent de leurs cuisses

      noter aussi le patronyme arabo-musulman Scali (signifiant sicilien en arabe; il y a aussi chez les juifs des Cohen-Scali )

      1. David BelhassenDavid Belhassen

        A Sarisse et à Machinchose. J’ai du être mal compris. Je ne m’attaque ici ni à la mafia sicilienne, ni aux Siciliens pour qui j’ai beaucoup d’empathie, et ni à la mafia tout court.
        D’ailleurs, les « mafiosi » sont des enfants de choeur comparés aux islamistes et à la clique panarabiste.
        J’ai juste voulu mettre le doigt sur la pseudo « spiritualité » du Coran.

        1. PacoPaco

          J’avais bien compris, David, le sens de ton intervention. Cette approche linguistique et sémantique est très importante. Surtout quand elle est dirigée et tenue de main de maître. Ce qui semble être le cas. Pour notre démarche de compréhension et l’éclairage de choses obscures. Merci.

  2. ConanConan

    L' »envoyé d’allah » ?…
    ….Qu’ils se le gardent ! Ici, on en veut pas !
    Qu’ils le logent donc une fois pour toutes dans leur kaaba et qu’ils nous recouvrent tout ça de 10 mètres de sel, afin que l’on entende plus jamais parler de ce voleur de chameaux travesti en prophète de mé2 !
    M…e à la fin ! ça c’est français !
    Merci en tout cas David pour ce rappel fort édifiant pour qui aurait encore quelques doutes sur l’ireligiosité de cette idéologie fachiste !
    Le comble, c’est que celui qui refuse de la laisser se développer et de la subir est traité d’ultra-droâte !!!…..
    Nozélites sont devenues folles …

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux !
    Qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête !
    …..

    Australie: un projet « radical » de déchéance de nationalité
    :::: http://www.fdesouche.com/1110587-australie-un-projet-radical-de-decheance-de-nationalite
    22/11/2018

    Le gouvernement australien a dévoilé aujourd’hui son projet radical de déchoir de leur nationalité australienne les personnes condamnées pour terrorisme, même si elles sont nées dans l’immense île-continent.

    (…)

    Aux termes des textes actuels, les autorités peuvent priver de leur nationalité australienne les personnes condamnées à plus de six ans de prison pour activité terroriste mais seulement s’il s’agit de binationaux. Le gouvernement veut désormais déchoir de leur citoyenneté les ressortissants australiens nés en Australie qui seraient « raisonnablement » susceptibles d’obtenir la nationalité d’un autre pays du fait de leurs origines.

    (…)

    Il y a deux jours, la police de Melbourne a arrêté trois Australiens d’origine turque soupçonnés de vouloir procéder à une fusillade de masse

    (…)

    Le Figaro { http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/11/22/97001-20181122FILWWW00040-terrorismeaustralie-un-projet-de-decheance-de-nationalite.php }

  4. frejusienfrejusien

    Éclairer les pauvres chrétiens ignorants sur le véritable islam, est une oeuvre de bienfaisance,
    au moins certains en tireront quelque chose et vous participez au ménage qui doit être fait, merci de donner de votre temps !

  5. AvatarOméga

    Envoyés d’Allah les lâches ,au nom de leur dieu Allah les disciples islamistes commettent les pires massacres et barbaries … leurs dieu Allah et le mal incarné qui sème le mal , l’enfer et sur terre ou règne le mal , la torture , la famine ,et les massacres d’innocents,alors si ça c’est DIEU je suis bien heureux de dévoué mon existence depuis 50 ans aux forces des ténèbres celles ci a coté de leur dieu cet amour , la richesse , la haute protection , les démons n’ont jamais ordonné la persécution et la mort des humains , désolé mais il est temps de révéler le vrais visage du mal celui de DIEU.

  6. Avatarmac namee

    la seule chose que l’on puisse dire en lisant ce verset du coran, c’est que comme tous les textes religieux , c’est completement con, illisible, sans interet, lourd, et vraiment ecrit pour des paumes qui ont besoin de croire en quelque chose.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Vous parlez sans savoir. L’ancien testament n’est pas un texte prescriptif ( à part les 10 commandements ), seul le coran et la Sunna obligent les fidèles à faire des actions épouvantables. rien de cela dans les Evangiles. L’Ancien testament est un récit mythique de l’origine du monde et du peuple juif. Personne n’appelle à faire la même chose

      1. AvatarMike Giovacchini

        Bonjour Madame Tasin, lorsque Moïse rejoint son peuple avec les 10 commandements dont le « tu ne tueras point », la première chose qu’il fait est de faire égorger les adorateurs du veau d’or…
        Dans le livre des nombres chap 31 Yahve ordonne à Moïse (tu ne tueras point) d’envoyer son armée massacrer des hommes, des femmes et des enfants pour « cause d’infidélité ».
        Pour moi il n’y a que deux façon d’interpréter: soit c’est juste des contradictions comme il en existe d’autres dans les livres saints, soit « tu ne tueras point » doit se comprendre « tu ne tueras point d’autres juifs » et là, plus de contradiction.

        Je pense que ces passages doivent être dénoncés par nous pour qu’ils ne soient pas récupérés comme arguments de défense par les islamophiles.

        Le judaïsme comprend des textes violents mais n’est pas prosélyte donc est inoffensif vu qu’aucun juif ne veut imposer le judaïsme dans le monde.

        Le christianisme est pacifique mais prosélyte ce qui explique peut être les violences commises durant l’histoire mais en contradiction avec les textes, donc la violence est facile à endiguer.

        L’islam c’est la violence du judaïsme (en pire) et le prosélytisme du christianisme ce qui en fait une idéologie indéfendable qui doit disparaître.

    2. David BelhassenDavid Belhassen

      A Mike Giovacchini. Personne n’a dit que les autres religions étaient exemptes de critiques. Encore faut-il que la critique soit juste et impartiale.
      Il n’y a dans le Nouveau Testament aucun appel au crime. Et dans l’Ancien Testament, il y a en effet de nombreux appels au crime, mais ces appels sont restés pour la plupart « lettre morte » et dans le cadre de « réaction
      littéraire revancharde rédigée a posteriori ».
      D’autre part, il y a entre la fin de la rédaction de l’Ancien Testament et celui du Coran, plus de 1300 ans d’écart. C’est dire que de l’eau a coulé sous les ponts, et le Coran aurait du être moins violent que l’Ancien Testament.
      Or il est encore plus violent !
      Le Coran est donc une grave régréssion éthique, d’autant plus que l’Ancien Testament a été adouci par le Nouveau.
      Et pour conclure, il me semble que les critiques du Coran ne sont appréciées par vous à leur juste valeur, uniquement lorsqu’elles sont accompagnées de critique envers les « autres religions ».
      Pourquoi ? Est-ce une obligation morale ? N’a-t-on pas le droit de dénoncer les crimes de l’islam qui se déroulent quotidiennement sous nos yeux, sans « montrer patte blanche » en dénonçant d’autres religions ?
      N’est-ce point une nouvelle forme de « dhimmitude » ?

      1. AvatarSamia

        Je suis tout à fait d’accord avec vous David. Je ne peux rien dire sur l’islam sans qu’à chaque fois on ne m’oppose les autres religions.

Comments are closed.