Le Parlement européen récompense un terroriste ukrainien, un Marocain islamiste et des ONG pro-migrants


Le Parlement européen récompense un terroriste ukrainien,  un Marocain islamiste et des ONG pro-migrants

Illustration : Oleg Sentsov

Le prix Sakharov qui récompense la Liberté d’expression, décerné par le Parlement Européen, a été attribué à un terroriste ukrainien,
regardez les deux autres nominés, alors que Bruxelles s’acharne contre les lanceurs d’alerte…

Evidemment, les medias anti-russe sont aux anges :

Le prix Sakharov attribué au cinéaste ukrainien emprisonné Oleg Sentsov

Condamné à 20 ans de prison en Russie, Oleg Sentsov est détenu au-delà du cercle polaire arctique. Récompensé jeudi par le prix Sakharov, le cinéaste ukrainien avait débuté une grève de la faim au nom de tous les « prisonniers politiques ».

Le Parlement européen a décerné, jeudi 25 octobre, son prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit » au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, condamné à vingt ans de prison en Russie pour avoir, selon Moscou, planifié des attentats terroristes en Crimée après l’annexion de celle-ci par la Russie, ce qu’il nie.

Oleg Sentsov estime que son procès était motivé par des considérations politiques.

Le prix Sakharov attribué au cinéaste ukrainien emprisonné Oleg SentsovCondamné à 20 ans de prison en Russie, Oleg Sentsov est détenu au-delà du cercle polaire arctique. Récompensé jeudi par le prix Sakharov, le cinéaste ukrainien avait débuté une grève de la faim au nom de tous les « prisonniers politiques »

Le Parlement européen a décerné, jeudi 25 octobre, son prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit » au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, condamné à vingt ans de prison en Russie pour avoir, selon Moscou, planifié des attentats terroristes en Crimée après l’annexion de celle-ci par la Russie, ce qu’il nie.

Oleg Sentsov estime que son procès était motivé par des considérations politiques.

Né en Crimée ukrainienne il y a 42 ans, le réalisateur s’était opposé à l’annexion de la péninsule par la Russie en 2014.

Il a mis fin le 5 octobre à la grève de la faim qu’il observait depuis plus de quatre mois pour obtenir la libération par Moscou de tous les « prisonniers politiques ukrainiens ».

L’Union européenne, qui a imposé des sanctions diplomatiques et commerciale à la Russie après l’annexion de la Crimée, a déclaré que sa condamnation « constituait une violation du droit international ». Le département d’État américain l’a qualifiée de « déni de justice manifeste ».

Le prix Sakharov distingue depuis 1988 des personnes ou des organisations qui défendent les droits de l’Homme et les libertés fondamentales.

Avec Reuters

https://www.france24.com/fr/20181025-prix-sakharov-2018-cineaste-ukrainien-prison-oleg-sentsov

Ci-dessous la réaction de Nicolas Bay :
https://enl-france.eu/le-prix-sakharov-revelateur-des-errements-de-lue/

LE PRIX SAKHAROV RÉVÉLATEUR DES ERREMENTS DE L’UE

Editorial de Nicolas Bay, co-président du groupe ENL, paru dans « La lettre du Groupe Europe des Nations et des Libertés » du 29 octobre 2018. Pour recevoir les lettres du groupe : cliquez ici

Créé à la veille de la chute de l’Union soviétique, ce prix décerné chaque année par le Parlement européen est censé récompenser la liberté d’expression, une sorte d’hommage du vice à la vertu.

Cette année, le Prix Sakharov échoit à Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien anti-russe, moins connu pour ses films (deux courts-métrages et un long-métrage) que pour le projet d’attentat qu’il planifia en Crimée, après le referendum rendant la péninsule à la Fédération de Russie : arrêté en mai 2014, il a été jugé et condamné en août 2015 à 20 ans de réclusion.

Les deux autres finalistes étaient un opposant marocain aux troublantes connexions avec des groupes islamistes, ainsi que 11 ONG qui opèrent en Méditerranée pour aider des migrants à venir s’installer en Europe.

Autrement dit, à eux trois, les finalistes de cette année étaient assez représentatifs des errements de l’Union européenne : hostilité insensée contre la Russie, soutien à des opposants douteux dans des pays fragiles, promotion d’associations immigrationnistes.

De notre côté, au groupe ENL, nous avions proposé une association qui vient en aide aux fermiers blancs d’Afrique du Sud qui sont victimes de lynchages et d’assassinats, mais aussi d’une loi visant à les exproprier sans dédommagement. C’est pour mieux me rendre compte de l’ampleur de ce problème et rencontrer des responsables politiques Sud-Africains que je participe en ce début de semaine à une mission dans ce pays.

Nicolas Bay
Co-Président du groupe Europe des Nations et des Libertés

https://enl-france.eu/le-prix-sakharov-revelateur-des-errements-de-lue/

Note de Christine Tasin

Et Macron voudrait que les peuples d’Europe continuassent à élire les mêmes au Parlement  européen… Qu’on se le dise !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Le Parlement européen récompense un terroriste ukrainien, un Marocain islamiste et des ONG pro-migrants

  1. frejusienfrejusien

    C’est bien l’image pourrie de l’UE qui est mise en avant dans ces choix politiques visant à récompenser des personnalités anti-liberté d’expression,

    Le peuple de Crimée a été consulté par référendum et a demandé d’être rattaché à la Russie,
    Mais c’est typiquement gauchiste de mépriser le vote « populaire », seuls ont droit à la parole, ceux qui savent mieux que les autres ce qui leur convient, et qui imposent à tous par la force , le terrorisme, et illégalement s’il le faut, leur vision de la réalité,

    Minicon a encore vitupéré contre les lépreux populistes

  2. AvatarFomalo

    La Crimée est russe, même les Ukrainiens l’ont rappelé en votant il y a quatre ans.( A fait, parleraient-ils « le criméen »??).. C’est comme si on disait que la Bretagne est anglaise, » les Hauts de France » belges, et le Languedoc Roussillon maghrébin!

  3. Avatardurandurand

    Des salopards sont à la tête de l’U.E , il faut que les peuples de souche se réveillent aux prochaines échéances européennes pour virer tous ces traîtres qui encensent les terroristes , et font tout ce qu’il faut pour tuer l’esprit de résistance .

  4. frejusienfrejusien

    Quand le sujet est abordé à la télé, ils présentent le méchant Poutine qui aurait mis en prison un cinéaste dissident,
    en oubliant de mentionner que c’est également un sale type qui préparait des attentats contre une situation légale , établie par référendum

  5. Avatarberger

    Un intervenant parle des « Hauts de France ». Qui peut me donner l’origine de ce nom un peu bizarre à côté des Pays-Bas ou du Plat Pays ? J’ai tendance à dire « Bas de France » pour mon plaisir et mes moqueries…Quid?

Comments are closed.