Le 17, Résistance républicaine sera elle aussi dans la rue contre la hausse du prix de l’essence

En être ou ne pas en être ? Telle est la question.

Nous nous sommes en effet demandé si nous devions soutenir ou pas la journée de protestation contre la hausse du prix de l’essence prévue le 17 novembre.

Quel rapport avec les objectifs de Résistance républicaine définis par nos statuts ? Quel rapport avec notre lutte contre l’islam ? Quel rapport avec notre lutte pour défendre la République et nos lois ?

Cela fait quelques jours que adhérents, lecteurs et autres sympathisants nous interpellent pour connaître notre position.

Alors nous avons étudié plusieurs axes :

1 Qui appelle à cette manifestation ? Quels sont les dessous de cet appel, s’il y en a ?  Qui s’oppose à cette manifestation ?

2 Quel est l’intérêt de cette manifestation ?

3 RR peut-elle s’engager dans cette action selon ses statuts ?

 

Voici pourquoi et comment nous avons pris notre décision :

I Qui appelle à cette « manifestation » ? Quels sont les dessous de cet appel, s’il y en a ? Cette opération est-elle justifiée ? 

Selon Libération, media sujet à caution, qui mérite un carton rouge dans le decodex des patriotes, c’est le bordel ; mais il y a quand même un certain nombre d’informations intéressantes pour nous :

Un blocus des routes pour protester contre la hausse des prix de l’essence est prévu le 17 novembre. Près de 200 000 personnes se sont déclarées «intéressées» pour y participer.

Tout commence avec deux chauffeurs routiers de Seine et Marne, Bruno Lefevre et Eric Drouet :

«On parlait un soir au téléphone, et on se disait qu’on en avait marre de payer des taxes et des taxes et de voir le prix du carburant qui augmente», raconte Bruno Lefevre. «On n’habite pas en ville, et on ne peut pas se permettre de prendre des transports en commun qui sont presque inexistants. La première boulangerie à côté de chez moi est à 5 km, je suis obligé de prendre la route». Ils créent l’événement le lendemain de leur conversation, le 10 octobre.

Presque le même jour, une pétition est lancée par Priscillia Ludosky , pétition signée par 300 000 personnes. Son auteur affirme avoir été contactée par une association d’automobilistes pour une éventuelle opération escargot sur le périphérique parisien.

Dans la foulée, des dizaines d’appel à bloquer les routes le 17 se multiplient sur les réseaux sociaux et une video appelant les automobilistes à déposer leur gilet jaune devant leur pare-brise est vue 4 millions de fois.

Et, sujet fort intéressant, des « lépreux », estampillés Debout La France ou sympathisants de Renaud Camus entrent dans la danse, plusieurs jours ou semaines après le premier appel, mais cela suffit à estampiller le mouvement « extrême-droite » ( voilà qui nous est également sympathique)

Sur twitter, nous avons par ailleurs été interrogés sur l’auteur d’une vidéo comptabilisant jusqu’ici 3,5 millions de vues et plus de 175 000 partages, qui a rendu particulièrement visible cette mobilisation.

L’auteur de la vidéo, Franck Buhler, se présente comme étant l’un «de ceux qui portent la parole de la Patriosphère». Dans la première vidéo qu’il publie sur le sujet, le soir du 23 octobre, il s’explique:

Aujourd’hui quelqu’un, j’ignore qui, a lancé une mobilisation générale du peuple français afin que le 17 novembre prochain […], nous soyons tous à bloquer tous les axes de circulation principaux du pays pour protester contre les hausses du prix de l’essence. Pour y mettre fin, et pour exiger du gouvernement une baisse des tarifs de l’essence.

Il a beau expliquer à plusieurs reprises qu’il est n’est pas à l’origine du mouvement, la personnalité de Franck Buhler a contribué à rendre polémique l’organisation de l’événement. Et pour cause, l’homme est membre du parti de Nicolas Dupont-Aignan Debout la France, mais apparaît aussi en photo avec le théoricien du grand remplacement Renaud Camus, et a commis plusieurs tweets xénophobes selon des captures d’écran transmises à Libération

Evidemment les deux initiateurs du mouvement « ne partagent pas, mais alors pas du tout », les engagements de Franck Buhler… ils sont et se veulent apolitiques.

Ma foi, tous les goûts sont dans la nature, il y a même à Lyon un collectif du NPA ( horresco referens ) qui s’est lancé dans la bataille. Certes se retrouver avec eux frémir, mais s’ils sont quelques illuminés noyés dans un mouvement qui les dépasse. .. ce n’est pas bien grave.

Et c’est ainsi que nombre de collectifs se créent, d’une région à l’autre… et que le mouvement prend de l’ampleur. Mouvement soutenu par le RN, ce qui nous garantit presque de ne pas participer aux côtés de gens de NPA et autres antifas. D’ailleurs « Solidaires » organise le même jour son colloque « comment lutter contre l’extrême-droite. Ah ! ah ! ah !

Le trésorier du Rassemblement national, Wallerand de Saint-Just, a apporté son soutien lundi à l’initiative : « Nous appuyons cette révolte citoyenne, nous appuyons les moyens qu’ils utiliseront, des moyens parfaitement respectueux de la légalité », a-t-il dit sur franceinfo.

https://www.challenges.fr/top-news/mobilisation-incertaine-contre-la-hausse-des-carburants-le-17-novembre_622662

Conclusion : a priori il s’agit d’un mouvement spontané, venu des Sans-dents qui n’en peuvent plus et qui se révoltent. Tout cela nous est fort sympathique, et les augmentations du prix de l’essence sont inacceptables en effet, elles vont conduire nombre de petites entreprises de transport à mettre la clé sur la porte et nombre de nos petits retraités vivant chichement à ne même plus pouvoir aller chercher leur pain à 5 km de chez eux.

Macron et les technocrates écolos qui l’entourent sont décidés à aller jusqu’à 2 euros au moins le litre, afin de faire rentrer de l’argent dans des caisses vidées par l’immigration clandestine, afin d’obliger les Français à participer au mythe verdâtre d’une planète propre pendant qu’eux circulent en hélicoptère ou en convois de limousine et à vendre leur vieille voiture pour les beaux yeux de Renault, Ford, Toyota ou  Chrysler. Et cela n’a rien à voir avec un quelconque patriotisme économique puisque la prime dérisoire offerte pour votre vieux véhicule permettra d’acheter n’importe quelle automobile…

C’est inacceptable et on ne peut qu’applaudir à la révolte annoncée.  D’aucuns appellent d’ailleurs à « dégager » Macron, manifestation d’une colère qui couve et que nous partageons.

 

II Qui refuse d’y participer ? 

Tous les syndicats officiels !

Ça nous intéresse diablement. Mais où est donc la CGT, , qui prétend défendre les travailleurs ?

Absente. Et elle va dégueuler sur le mouvement, forcément. Non seulement elle  n’est pas à l’origine de la Manif et elle ne peut donc pas la gérer pour son propre avantage mais il n’y a rien à gagner pour ses petits chéris, immigrés légaux ou pas. Et, circonstance aggravante, des sans-dents non encartés ont pris l’initiative et en plus il va y avoir des gens d’extrême-droite, comme le fameux Franck Buhler. Et même des gens du RN qui a appelé à se joindre à la manifestation.

Les professionnels soutiennent sans participer :

Mais la participation des poids lourds à cette opération lancée par des particuliers est incertaine. L’OTRE, principale organisation patronale des PME et TPE du transport routier, exclut ainsi de s’associer au mouvement, tout se disant « solidaire » de l’initiative.

« On ne s’y associe pas, c’est une manifestation citoyenne qui n’émane pas de la profession », a déclaré à Reuters Yann Viguié, secrétaire général Île-de-France de l’Oganisation des transporteurs routiers européens (OTRE).

Il explique notamment cette distance par un refus d’être « à la remorque » d’un mouvement aux origines politiques troubles. « On ne va pas aller mettre des camions à 150.000 euros pour être dans des manifestations qui peuvent dégénérer », justifie-t-il.

https://www.challenges.fr/top-news/mobilisation-incertaine-contre-la-hausse-des-carburants-le-17-novembre_622662

III Quel rapport avec Résistance républicaine ? 

Nous sommes une association politique au sens étymologique, puisque nous défendons la « polis », la Cité.

Or, la pression mise sur les nôtres, étranglés, rackettés, est de notre ressort. Et elle rejoint la pression immigrationniste. Ce sont toujours les nôtres qui payent pour aller travailler, pour se nourrir, pendant que les clandestins voyagent gratis dans nos bus, nos trains, nos avions…

Nous défendons la République et notre constitution. Comment ne pas voir que le principe d’égalité est mis à mal dans cette augmentation injustifiable du prix de l’essence ?

J’ai entendu à la radio des propos inqualifiables et irresponsables de « politiques » se gaussant des quelques euros supplémentaires  à payer. Ces gens-là ne savent pas, apparemment, que lorsque l’on vit avec le smic, avec moins que le smic, ce qui est le cas de nombre de travailleurs obligés de travailler à temps partiel et de retraités, 2 ou 3 euros de plus ou de moins chaque mois, c’est une journée de plus ou de moins où l’on peut manger des patates bouillies au lieu de danser devant le buffet vide.

Cette arrogance toute macronienne, cette pression sur les Sans-dents au nom d’une soi-disant écologie est une discrimination voulue et inacceptable. Et réprimée par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Cerise sur le gâteau, rien n’empêche de profiter de ce mouvement populaire pour distribuer des tracts sur islam et immigration, de discuter de ces mêmes sujets, de porter des pancartes explicites….

Nous nous devons donc de soutenir ce mouvement populaire. 

Résistance républicaine appelle donc ses  adhérents, sympathisants et lecteurs à participer au mouvement du 17 novembre contre la hausse des prix de l’essence.

28 Commentaires

  1. Le CO2 est un gaz recyclable par la nature a condition de ne pas être con au point de faire disparaitre les forêts , voir en replanter , là est notre vrai problème! mais ça ne semble pas déranger nos créateurs de taxes plus que ça ? pour eux l’argent doit rentrer et l’automobiliste est là pour ça .

  2. Allez dans la série poux orgueilleux en marche et sautant sur tous les sans dent qu’ils pensent éliminer avant la fin du XXIème siècle, en voilà un autre qui pousse ses quatre mots méprisants qu’il n’a pas forcément appris de son chef Mac NezRond.

    Faut plus fumer, faut rouler en porshe et aller tâter du cambouis en costard trois pièces et cravate ou noeud pap ; sinon qu’est-ce qu’ils vont trouver pour éliminer cette populace qui dérange tant. Au passage, curieux qu’ils n’aient pas le même regard et la même appréciations envers tous ceux qu’ils sont allés chercher au fin fond des pays arabes et de l’Afrique ? Cela cacherait-il quelque chose comme : « bons/pas bons pour l’esclavage moderne ? » En plus le cheptel assuré. Sinon qu’est-ce qui rend ces grands remplacistes si précieux pour la caste des poux ?
    ___________________________________________
    Le mépris de Griveaux pour les «gars qui fument des clopes et roulent au diesel» fait réagir
    :::: https://francais.rt.com/france/55010-mepris-griveaux-pour-gars-qui-fument-clopes-roulent-diesel-reactions-twitter

    IMG : Collage photo : Laurent Wauquiez (à gauche) et Benjamin Griveaux (à droite)
    :::: https://francais.rt.com/france/55010-mepris-griveaux-pour-gars-qui-fument-clopes-roulent-diesel-reactions-twitter

    La petite phrase du porte-parole du gouvernement, qualifiant Laurent Wauquiez de «candidat des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel», a beaucoup fait réagir. Politiques, commentateurs et internautes ont dénoncé une forme de mépris.

    Après l’annonce de la hausse du prix du carburant dans le projet de loi de finances 2019, Laurent Wauquiez, le président des Républicains (LR), a proposé à l’exécutif de mettre en place un «tickets-carburant», sur le modèle des tickets-restaurant, qui permettrait de financer un plein de 50 euros par salarié et par mois. Cette proposition n’a visiblement pas plu au porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, qui a déclaré, selon le Journal du Dimanche : «Son ticket carburant, c’est de la subvention à la pollution. Wauquiez, c’est le candidat des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel. Ça n’est pas la France du XXIe siècle que nous voulons.»

    Cette réflexion condescendante vis-à-vis des fumeurs et utilisateurs de voitures diesel, n’a pas manqué de faire réagir.

    Comment peut-on être ministre en affichant un tel mépris des Français @BGriveaux ?
    :::: https://twitter.com/laurentwauquiez/status/1056487500582137857

    Interrogé sur BFMTV, le chef de file des Républicains a estimé que que «cette phrase [de Benjamin Griveaux] résum[ait] tout le mépris qu’il peut y avoir dans ce gouvernement par rapport aux Français».

    Cette forme de mépris pour certaines catégories de la population, souvent reprochée au président de la République et à La République en marche (LREM), est également dénoncé ce 3 octobre par le patron des députés LR, Christian Jacob. L’élu de droite a appelé le gouvernement «à sortir de sa bulle», à ne plus considérer les automobilistes qui roulent au gasoil comme «des pestiférés» et à renoncer à une nouvelle augmentation de ce carburant en janvier, fustigeant au passage «le mépris et la condescendance» du gouvernement.

    Mais Benjamin Griveaux a assumé sa sortie. Sur son compte Twitter, il a écrit : «Tabac = 73 000 morts par an. Pollution aux particules fines = 48 000 morts par an. Le vrai mépris, c’est de dire aux Français qu’on continue en fermant les yeux», tout en demandant à Laurent Wauquiez «un peu de courage».

    Et le pou inspiré par sa fibre toute de bienveillance de répondre :

    Tabac = 73000 morts par an. Pollution aux particules fines = 48000 morts par an. Le vrai mépris, c’est de dire aux Français qu’on continue en fermant les yeux. Un peu de courage @laurentwauquiez !

    En gros : « c’est parce qu’on vous aime bien ; c’est parce qu’on veille sur vous qu’on préfère augmenter le carburant, comme ça vous avez moins d’argent pour fumer. » Et on retombe sur ses pieds.

    Deux tableaux qui montrent que si les français sont les plus taxés, ile ne sont pourtant pas les plus pollueurs. Alors quoi, cette hausse de carburant, c’est priver de cigarettes les bosseurs pour financer quoi ?

    IMG 1 : La France 2nd des pays riches le plus taxé 45% et c’était en 2013 depuis, on a fait des progrès « en courant ».
    :::: https://pbs.twimg.com/media/DqmBujZX0AAlMm3.jpg

    IMG 2 : Du CO2, en veux-tu en voilà, partout, partout dans le monde et la France sur ce coup là est aussi une des petites dernières a en émettre ; mais ça c’est un bon point que ne souligne pas le pou Griveaux
    :::: https://pbs.twimg.com/media/DqmBujGX0AEFAH_.jpg

  3. Chère Christine , j’aimerais vous envoyer une vidéo, puis je avoir une adresse courriel . Merci .

  4. Ah ! Enfin ! Là on le voit bien clair : le coup de l’augmentation du prix de l’essence à la pompe qui grimpe toujours au prétexte que celui du baril augmente. L’arnaque de la mafia d’état.

    ______________________
    – Râlez pas ! vous voulez rouler ? Vous voulez vous chauffer ? Ben si le prix du baril augmente on est obligés de répercuter à la pompe.

    – Oui ! mais, il ne baisse jamais le prix du baril ? Parce que ça fait des décennies qu’à la pompe il ne baisse pas ?!

    ….
    – Le gouvernement regrette de devoir annoncer aux français qu’en raison d’une nouvelle augmentation du prix du baril de pétrole est en hausse et que malheureusement, cette hausse se répercutera sur le prix à la pompe.

    – Mais, il n’a jamais baissé le prix à la pompe !!!!

    – Peut-être, mais là, au baril, il a augmenté ; donc c’est automatique il faut répercuter à la pompe.

    – Et pourquoi doit-il encore augmenter à la pompe s’il n’a jamais suivi les baisses du baril ?

    – Bon ! Écoutez, çà, c’était avant, c’est aux gouvernement précédents qu’il faut vous en prendre.
    ….
    ______________________

    Il est beau le petit rapport en rouge :

    En 2016 le prix du baril avait baissé de 20$, par rapport à 2007, mais augmenté tout de même de 40 centimes d’Euro à la pompe.

    Et voilà-t-y pas, qu’ils remettent un petit coup de hausse du prix à la pompe pour le mettre à 1,61€ alors qu’au baril il vaut le même prix qu’en 2007.

    Alors l’escroquerie à la pompe ?! 1,61€ au lieu de 1,04 ?! Qui se fait des roupettes en or ? Pour nous ce ne seront pas les dents, on est des sans-dents ?

    Et on est obligé de subir ou on peut dénoncer l’arnaque ? Quel recours juridique est possible.

  5. Alexis Corbière porte plainte après le cambriolage de son domicile, un ordinateur volé
    :::: http://www.fdesouche.com/1096851-alexis-corbiere-porte-plainte-apres-le-cambriolage-de-son-domicile-un-ordinateur-vole
    30/10/2018

    Les faits se sont produits dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 octobre. Alexis Corbière a été victime d’un cambriolage, rapporte Libération ce mardi 30 octobre. Une information confirmée par le député Insoumis au quotidien puis sur Twitter.

    Les voleurs ont profité du sommeil du député de la France insoumise et de sa famille pour s’introduire à son domicile de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis.

    L’ordinateur de l’élu a été dérobé dans la chambre de sa fille à l’étage. Un vélo a aussi été volé.

    Résultat, il a décidé de porter le plainte dès le lendemain, au commissariat des Lilas. La police s’est donc rendue sur les lieux du délit, mais n’a constaté que « des traces de gants », peut-on lire sur le site internet du quotidien.

    Toujours selon Libération, Alexis Corbière n’est pas le seul à avoir été victime d’un cambriolage. Son ancienne directrice de campagne pour les élections législatives a été cambriolée la veille, le mercredi 10 octobre.

    Libé indique enfin que la porte de la permanence du député de Montreuil a été trouvée « ouverte » et la lumière allumée le 12 octobre, le même jour que le cambriolage.

    ________________________________________________

    QU’EST-CE QU’ON EN PENSE ???

    Étrange ce calendrier !

    Moi, j’ai le souvenir d’une voix qui dit : « pourquoi tu tousse ?! »

  6. C’est clair que les taxes de plus en plus nombreuses et diverses servent à payer le gaspillage.

    Il y en a d’autre comme l’eau, l’EDF notamment où l’on paient plus de taxes que de consommation réelle.

    Il parait qu’il faut baisser sa consommation si on veut baisser la facture devenu quasi impossible pour certains même si cela fait partie de l’essentiel mais le problème c’est que l’on se prive de plus en plus et que… la facture augmente quand même.

    Bientôt, on n’aura plus de consommation mais on va payer quand même avec de moins en moins de service en plus.

    Cela effectivement, devient insoutenable et la révolte couve.

    • Déjà actuellement je paye autant de taxes que de consommation, c’est totalement anormal ; l’eau devrait appartenir à une régie de service public au lieu de permettre à une multinationale de s’enrichir en nous apauvrissant

      • Oui je suis parfaitement d’accord Christine, c’est un scandale.

        Chez moi l’eau est gérée pourtant par ce qu’ils appellent une » société publique locale » avec un capital public et comme vous (facture incroyable en regard de mon utilisation), autant de taxes que de consommation.

        Avant, nous étions desservis par VEOLIA et nous pensions que passer au public permettrait de baisser la facture, il n’en est rien.

        Les mairies fixent leurs prix au m3 aussi comme elles veulent.

        Outre les taxes, ils calculent aussi la consommation fictive au nombre de personnes dans le foyer et au-dessus surfacturent le prix du m3 en oubliant que les gens reçoivent parfois du monde, notamment pour les retraités qui vivent seuls avec leur famille au loin, leurs enfants.

        C’est insupportable, l’EDF aussi, 50 % de taxes.

        Actuellement, je vis avec 11 degrés (je gère…) n’allumant le chauffage électrique qu’en novembre pour ne pas augmenter encore la facture devenue insupportable et je sais que beaucoup de gens sont dans ce cas même avec des revenus conséquents (mais avec tout ce qu’ils paient…et je les plains aussi pour le racket qu’ils subissent).

        On n’en peut plus, il faut que cela change, ils ne se rendent pas compte de ce que vivent les Français.

        On n’est plus dans la réalité, « il » n’est plus dans la réalité.

  7. Au prix du carburant, ajoutons l’augmentation du fuel de chauffage, le gaz, le contrôle technique et tout ce qui va avec, MAIS le pouvoir d’achat augmente aussi de 1.6% disait hier un député LREM.
    Bon, il n’a pas dit si c’était le sien uniquement !

    A une retraitée se plaignant à Macron de ne toucher que 500 Euros, celui-ci répondit  » il fallait cotiser plus madame » (veuve et/ou assistante d’agriculteur ?)
    Mossieu Jupiter est reparti rassuré … Lui, sa retraite confortable est assurée.

    • « A une retraitée se plaignant à Macron de ne toucher que 500 Euros, celui-ci répondit » il fallait cotiser plus madame » (veuve et/ou assistante d’agriculteur ?) »

      C’est écoeurant…

      Pourtant il avait dit aussi, à un autre moment (incroyable discours comme d’habitude…) que la retraite n’était pas un « droit » qui n’est pas acquis par les cotisations qui, selon lui, ne comptaient pas.

      Et il ne sait pas que beaucoup de gens ont des petites retraites juste parce qu’ils ont eu de multiples CDD imposés (y compris dans l’Administration) avec des temps partiels imposés aussi ? Malgré leur assiduité au travail, leur courage et leur honnêteté et parfois pourtant bardés de diplômes (sûrement plus que lui) ?

      Il est vraiment à côté de la réalité de le vie des Français et mélange tout.

      Par contre que certains arrivent là en France (mais il y a des Français aussi dans ce cas, je le dis car j’aime bien la justice), sans jamais avoir cotisé à quoique ce soit et bénéficient malgré tout d’aides ou d’une « retraite », pour les plus anciens, plus élevée que cette dame avec soins gratuits en plus car cela a le statut d' »aide sociale », cela il trouve normal ?

      • Bonsoir @Amélie Poulain !

        -« « A une retraitée se plaignant à Macron de ne toucher que 500 Euros, celui-ci répondit » il fallait cotiser plus madame » »-

        L’ordure ! Être abjecte ! Que le vent tourne et qu’il soit contraint, lui, à faire la manche ; j’allais presque dire, malheureusement ça n’arrivera pas. Et dire que son refrain de campagne ne lui est même pas passé par l’esprit : « rêvez, pensez printemps !!! ». Il y en a plus d’un sans doute qui doit y repenser.

        Cette pauvre femme a dû partir le coeur serré et peut-être aussi les entrailles à cause de la faim.

        Ce Macron n’en rate pas une !

        Mais c’est très bien, étant donné qu’il est pourri jusqu’à l’os ; tellement au-dessus de tout ce qui n’est pas son objectif et les intérêts de ceux qui l’ont assis sur le trône ; qu’il parle comme si son monde était déjà en place et lui intouchable.

        Au moins comme cela il ne triche pas malgré le fait qu’i soit toujours en représentation et que rien de ce qu’il fait ou dit n’est spontané excepté toutes le mal qu’il pense de la France et des Français, et leur faire tout le mal dont il a le pouvoir.

        Un nuisible d’entre les nuisible dont la spontanéité malveillante et notre sauvegarde.

      • Lorsque l’on pose une question censée a un incompétent il y a de forte chance de recevoir une ânerie comme réponse , je ne comprends pas qu’il ai encore des gens pendus aux basques de Macron pour lui poser des questions . Ce type enfermé dans une logique de son monde des larbins de la finance ne comprendra jamais aucune question venant du peuple et il répondra toujours a coté de la plaque . Désolé de toujours répéter la même chose la seule réponse a ce type et ses amis c’est le vote ! a nous de faire bouger le cul des gens autour de nous pour aller voter en mai 2019 . Le front qui se lève ça doit commencer a inquiéter les états majors notre vieil ami Sarkosy remontre son nez sans honte avec une nouvelle pommade pour les jambes de bois , il encore avoir des gens qui vont se faire attraper .

      • @Marcher sur des Oeufs et @Alexcendre 62,

        Oui vous avez tellement raison.

        Moi, je verrais bien une sanction pour Macron ainsi que tous ces politiques et gens qui aident en toute impunité au déclin de la France, ce serait de leur couper les (leurs) vivres et de les obliger à vivre avec de tels revenus voire plus mais avec toutes les ponctions de rigueur qui fait que l’on travaille pour entretenir les autres, avec interdiction de toutes aides bien sûr.

        Ce serait justice et cela leur ferait les pieds.

      • Ah j’oubliais, tout cela dans un quartier où aucun Français ne peut vivre tranquille aussi…. et sans aides aussi.

    • Et ajoutons, Laurent, par conséquent, l’augmentation de la frustration, de la colère et des suites qui en découlent…

  8. Reste à connaitre les points de départ de chaque ville…ou bien, n’importe qu’elle station service et donc d’emblée la plus proche de chez soi… économie oblige.

  9. Bjr nous serons nombreux à paralyser la France le 17..de nombreux transporteus et professionnels participeront aussi à cette action..il est temps de faire face au lâche macron et à ces débiles réformes. Désormais..les modestes citoyens que nous sommes ne ce laisseront plus dépouiller par cette dictature. Il est temps de virer le dictateur…

    • @Paco
      « J’en serai ».
      A pied, à cheval, en voiture.
      On l’espère, du moins .

  10. Quelle analyse et quelle mise au point exceptionnelles, chère Christine, à tous les niveaux !

Les commentaires sont fermés.