Une nouvelle idée socialiste : verbaliser les parents qui fument devant les écoles…

 

Inventeur du slogan soixante-huitard « il est interdit d’interdire », la gauche au pouvoir adore pourtant légiférer pour réduire, limiter ou condamner, et, quand elle ne s’attaque pas à la liberté d’expression, elle jette son dévolu sur la liberté de se mouvoir, sur nos économies, notre patrimoine, nos pensées, nos gestes ou les petits plaisirs de la vie.

Tout en était complaisante et laxiste avec le halal, le cannabis, la pornographie, l’islam, les djihadistes ou les racailles de cité, la gauche manichéenne sait ce qui est bien pour nous et désigne les totems et tabous. Au hasard :

Regarder et admirer les jolies filles court vêtues l’été = INTERDIT

Rouler dans un vieux cabriolet 306 pompant 10l/100 à 82 km/h = INTERDIT

Boire du vin = INTERDIT (cancer assuré dès le 1er verre, paraît-il)

Fumer : INTERDIT

Et justement, contre ce dernier vice intolérable, des élus socialistes ont proposé d’interdire de fumer devant les écoles. Ainsi, des arrêtés municipaux bannissant les cigarettes des sorties des maternelles et élémentaires ont été publiés par les maire d’Yvetot, de Ouistreham ou de Kaltenhouse.

L’article du Parisien ne précise pas si l’interdiction est valable pendant les vacances scolaires, à quelle distance la cigarette cesse d’être dangereuse (à 20,01 mètres, c’est bon ?) et si le fait de vapoter ou de mâcher un cure-dent s’apparente à fumer et donc à un geste répréhensible et condamnable.

Personne n’a, pour l’instant, été verbalisé car pour l’élu nordiste de Solesmes, Paul Sagniez, « on est dans le symbolique ». En somme, la gauche légifère pour la beauté du geste et tant pis si les lois et règlements inapplicables s’accumulent.

Doit-on interdire aux parents de fumer devant les écoles ?

Plusieurs villes ont pris un arrêté pour punir d’une contravention ceux qui s’aviseraient de griller une cigarette devant les écoles.

Le spectacle est un classique des trottoirs devant des milliers d’écoles de France. 16h30, des parents s’impatientent en attendant la sortie de leur enfant de classe. Par habitude, certains s’allument une cigarette et tirent quelques bouffées de tabac en attendant de voir leur progéniture. Et si cette scène était vouée à disparaître ?

A Bordeaux (Gironde), l’élue socialiste, également médecin et ancienne ministre Michèle Delaunay, veut interdire la cigarette devant les écoles de la ville.

A Yvetot (Seine-Maritime), le maire a repris une idée du conseil des jeunes de la ville et vient de publier un arrêté municipal pour bannir les cigarettes des sorties des maternelles et élémentaires. Ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de s’en griller une à cet endroit s’exposent à une amende de 35 euros.

Dans le Nord, à Solesmes, certains parents en avaient assez de voir les enfants shooter dans des cigarettes écrasées au sol ou se brûler avec des mégots encore chauds. Il y a deux ans, l’édile a lui aussi dégainé son arrêté anti-clopes, également adopté par des villes comme Ouistreham (Calvados) ou Kaltenhouse (Bas-Rhin).

« L’amende est de 17 euros, mais personne n’a jamais été verbalisé, explique l’élu nordiste, Paul Sagniez. On est dans le symbolique puisqu’il s’agit d’une zone de 20 m où la cigarette est interdite. Il s’agit de dire aux gens : ne fumez pas juste devant l’endroit où sortent les enfants. »

Dans une rue ouverte au vent, les enfants ne craignent pas grand-chose des cigarettes de leurs parents. « Il faudrait vraiment qu’il y ait beaucoup de personnes qui fument pour que l’on parle de tabagisme passif », estime Isabelle Gerintes, tabacologue à l’hôpital Pierre-Rouques-les-Bluets (Paris XIIe).

« On veut avant tout sensibiliser à la présence de la cigarette dans notre quotidien, explique-t-on à la mairie d’Ouistreham. Ce n’est pas anodin de fumer devant des enfants. » État d’esprit identique à Solesmes, où l’on explique que « l’important, c’est d’éviter que les enfants agissent plus tard par mimétisme ».

A Yvetot, tous les fumeurs ne sont pas ravis de devoir ingérer leur dose de nicotine de l’autre côté de la rue. « On ne va pas se battre pour faire appliquer ce décret, glisse le président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) de la ville, Philippe Hallard. Je trouve ça un peu dommage de passer par l’interdiction, il y a des choses plus importantes pour nos élèves. Personne n’est assez bête pour souffler sa fumée de cigarette dans la tête des enfants. »

http://www.leparisien.fr/societe/doit-on-interdire-aux-parents-de-fumer-devant-les-ecoles-06-09-2018-7878933.php

 123 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. cette merdasse de sociallope veut nous supprimé toutes nos les libertés individuelles pour faire de nous des communistes et des béni-oui-oui
    bientôt ils vont taxer la viande et nous dire que la viande tue 100 000 personnes par en en France

  2. C’est là que le voile islamique montre tout son intérêt : on peut fumer sous le voile sans que ça se remarque .

  3. Qu’est-ce qu’ils aiment ça, interdire !,
    et je t’interdis ça, et je t’interdis ci,
    et je t’empêche de faire ceci, et je t’empêche de faire cela,

    On est sous dictature socialiste, là où le premier trouduc ayant un tant soit peu de légitimité politique, peut exercer à loisir toutes sortes de coercition sur ses semblables,
    donnez leur du pouvoir, ils en profiteront pour détruire toute liberté,
    bientôt on n’aura plus la liberté de péter,
    péter à la sortie des écoles, ça aussi c’est nauséabond

    et les nouvelles lois pleuvent comme les PV, destinés à remplir leurs poches

    • Ils pourront invoquer la sauvegarde de la planète car péter dégage du méthane qui est un gaz a effet de serre, du coup on nous interdira de péter pour sauver la planète et ils nous mettrons des flics avec des chiens renifleurs qui nous sentiront le cul et marqueront l’arrêt devant tout péteur illicite qui sera verbalisé..;Je sais ça parait grotesque et improbable mais au train où vont les chose ça peut devenir une réalité dans quelques années, avec ces salopards de politicards faut s’attendre à tout

      • PTDR ! ça parait improbable, mais ça y ressemble de plus en plus ,

        les vaches sont mal vues par certains végétariens qui les accusent de réchauffement climatique ou tout comme, à cause de leurs pets au méthane

  4. Le tabac NON ! Le vin NON ! Le cochon NON ! Le shit OUI ! …Allez vous enfin comprendre c’est pas compliqué ..non mais ..!

  5. merci Yann !
    Je n’ai pas pu m’empêcher de rire en lisant votre article : TOUT interdit , point final !
    A peine croyable , il vaut mieux éclater de rire probablement jaune : (

    Mais jusques à quand allons-nous supporter ?
    jeanne(me suis trouvé nouveau pseudo)

  6. Nous sommes en plein ridicule ,faut’il vraiment qu’ils s’emmerdent , qu’ils n’aient rien d’autres à foutre que de pondre des absurdités ,je dirai plutôt des débilités pareil pour faire chier le bon peuple de France .Il y a des révolutions qui se perdent !

    • C’est juste pour nous détourner des véritables problèmes! C’est çà le socialisme!!!

  7. Quand il s’agit de piquer du pognon aux sans dents ils sont très forts cette bande d’abrutis de gauchiasses. Tiens je me demande ce qui se passera quand des CPF mahométanes viendront chercher leurs niards à l’école la clope au bec, on verra si les flics viendront les emmerder, je parie que non car ils auront trop peur de voir arriver une bande de CPF barres de fer à la main et tout péter dans l’école.. Par contre pour faire chier et rançonner un sans dents FDS qui aura dépassé de 10 cm la limite définie là vous pouvez être certains qu’il y aura tolérance zéro. Encore une fois ce sera la loi a deux vitesses : tolérance zéro pour les FDS et laxisme total pour les CPF

    • eh oui vous avez entierement raison
      Un jour viendra ou on verbalisera les péteurs au train ou vont les choses.
      Ces sous merdes de socialos n’ont rien d’autre a foutre que de vomir leur haine du gaulois franchouillard ;là c’est des amendes et un jour ce sera les camps ;je pense qu’ils en sont capables.
      FRANCAIS VOUS N’ ETES PLUS CHEZ VOUS;

  8. J’aurais préféré, à l’attention de l’engeance mz, une interdiction de de se reproduire!

  9. Et pourtant il n’y a pas si longtemps, sous le règne d’Anormal Ier, des salles de shoot avaient été installées non loin d’un établissement scolaire au moins. Ou ma mémoire me fait défaut ?

Les commentaires sont fermés.