C’est la rentrée… Désolé, mais c’était mieux avant…

Aujourd’hui, c’est la rentrée scolaire. Et le mal est profond

La semaine dernière ” la republique du centre ” publiait cet article , bien anodin, semble-t-il :

Des anciens écoliers d’une école primaire qui souhaitaient revoir leurs anciens condisciples .

https://www.larep.fr/orleans/insolite/2018/08/26/d-anciens-ecoliers-de-la-barriere-saint-marc-a-orleans-recherchent-leurs-copains-d-avant_12959217.html

La photo qui illustre l’article montre tout, en réalité;

Je suis né à Orléans, J’y ai vécu jusqu’à 18 ans. J’y ai encore des amis .
C’est pourquoi je suis de près, dans la presse, ce qui s’y passe.
C’est pourquoi, aussi, je peux ” décrypter “, ” décoder ” – c’est la mode ! – cette photo :

1 – Une école de garçons,
Personnellement, bien évidemment, je suis favorable à la mixité, mais ça n’existait pas à l’époque .
FInalement, ça n’avait pas créé une foultitude de pervers dingos, tout simplement parce qu’il n’y en avait pas tellement à l’époque !

Et puis, tous les garçons : culotte courte et blouse grise, été comme hiver; : je trouve ça bien !

2 – L’école : ” la Barrière-Saint-Marc “, à Orléans .
Une école d’un quartier populaire : des fils de prolos, d’employés, 2 ou 3 fils de plus riches, un vrai quartier populaire, comme celui où j’ai passé mon enfance .
Pas un ” quartier populaire ” d’aujourd’hui .

3 – les élèves
Bien sûr, il y en avait de plus intelligents que d’autres.
Mais, même ceux qui rataient le ” certif ” savaient quand même lire et compter ( plus les départements ! ) à peu près correctement.
Maintenant, c’est presque à l’université qu’on apprend ça

4 – l’instit
A l’époque on disait ” le maître “, les parents et les enfants .
Et puis, généralement, quand tu prenais une punition du maître, dans les vrais quartiers populaires, à tort ou à raison, elle était doublée par les parents !

Combien d’égorgeurs sont sortis de cette école ? ( même si 1 ou 2 ont pu faire des conneries graves )

Maintenant, ce n’est plus un maître, ni même un instit ‘, c’est un ” professeur des écoles ” , qui est formé au “vivre ensemble”, au “tri sélectif “( ! ) et à la ” bienveillance ” !

Ça craint grave ! Comme on dit maintenant.

5 – Pour finir :
L’habillement du maître : cravate , bien rasé…
Nickel !
Et en plus, je suppose que dans sa classe, il mettait, lui aussi , une blouse grise !
Comme mes instits le faisaient, dans mon école d’ un autre vrai quartier populaire

Regardez les ” enseignants ” de maintenant
Des ” Bénédicte Taurine “, député, et ” enseignante ” et autres ……

Même pas le respect, avec leur tenue, de leurs élèves !

_______________

” L’éducation nationale “, depuis 30 ou 40 ans, et ça s’est aggravé, est largement responsable des horreurs qui se passent en France.

Les ” juges “, les ” journalistes “, les ” zintellectuels “, les ….. , ils sortent d’ où ?

Qui les a créés ?

 383 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. culotte courte et blouse grise, été comme hiver;

    xxx

    j’ ai connu! et le Maïtre avec la même blouse grise, la pipe, les lunettes

    et chez les “petits” traverser la rue, en se tenant a la blouse du môme précedent
    et chez les “grands” avant d’ entrer, tous alignés devant la classe, parfois la main droite sur l’ épaule du précedent, attendant dans un silence respectueux le “Entrez!” du Maître
    et debout devant le petit pupitre, encore debout en attendant le “Assis”

    oui! c’est vrai que c’était mieux!!

    quand tu penses que les fouteurs de merde, sont ces petits nuisibles venus d’ Afrique noire ou grise, qui, dans leurs shitholes, sont vêtus d’ uniformes, saluent leur drapeau national , marchent au pas pour rejoindre leurs classes, chantent leur hymne national
    et paienraient d’ éventuelles vociférations par une bonne raclée a coups de baton…

    hélas, en France, vu le comportement de “maîtres” rigolards, barbus, dépenaillés, ils ont vite appris a se croire chez eux
    si tu ne te respectes pas toi même, qui va te respecter ??

    depuis 40 ans, personne, absolument personne , sauf ceux qui vécurent en ces deux Afriques, n’ a jamais compris que ces populations sorties d’ une autre époque, d’ un autre continent, ça ne comprend et n’ obeit qu a coups de trique

Les commentaires sont fermés.