Au Conseil régional d'Aquitaine, on ignore que les Grecs ne pratiquaient pas l'hospitalité en temps de guerre

A propos de la dernière réunion du Conseil régional d’Aquitaine, la presse affirme que « la question de l’immigration a parasité les débats ».
https://www.centre-presse.fr/article-611554-region-la-question-de-l-immigration-parasite-les-debats.html
La phrase est de Baptiste Bize(- Ounours ?) du quotidien d’information local « Centre presse ».

Etrange affirmation compte tenu du fait qu’il s’agissait pour une élue RN de mettre en évidence des conséquences de l’immigration sur les comptes de la Région. On voit mal où, ailleurs qu’au conseil régional, cette question méritait d’être abordée…
Elle reproche à l’exécutif régional de « sortir de (ses) champs de compétences, pour aller sur les domaines du social et de la gestion de l’immigration » :
« Nous assistons au dévoiement de quelques lignes budgétaires dédiées à la formation professionnelle.
Ce que vous nommez d’un doux euphémisme l’alphabétisation, est en réalité, l’enseignement de la langue française à des étrangers, légaux ou non.
 Vous répandez votre idéologie immigrationniste à tous les étages et à tous les âges ! »
« Et Edwige Diaz de dénoncer une coopération avec Amnesty international dans les lycées des Deux-Sèvres « pour faire l’apologie des migrants pendant les heures de cours ».

Les arguments de ses opposants ne cessent d’étonner.

Ils utilisent un discours bien rôdé qui fait penser au discours des patriotes, mais détourné par eux.
1er point : « Notre civilisation, de la Grèce antique à la chrétienté, s’est construite sur un certain nombre de piliers ». Cette inscription dans l’Histoire est fréquente chez les patriotes.
« L’un d’eux est l’hospitalité », rappelle Stéphane Delpeyrat-Vincent, président du groupe Génération.s, en regrettant de voir « des responsables politiques faire de la misère et de la mort des autres un fond de commerce électoral ».
C’est une véritable perversion qui est en œuvre dans cette récupération.
Ne lui serait-il pas venu à l’idée, à cet élu issu du recyclage du PS, que des immigrés peuvent aussi causer « la misère et la mort » des Français également ?

Les politiques migratoires coûtent cher à la France, comme l’a révélé l’économiste Gérard Pince dans ses livres et articles.
https://www.polemia.com/les-francais-ruines-par-limmigration-de-gerard-pince/

Quant aux terroristes qui ont tué en France ces dernières années, beaucoup étaient issus de l’immigration.

« Hué par le groupe RN qu’il qualifie d’extrême-droite, Matthias Fekl, président du groupe socialiste, riposte : « Quand on est identitaire, on commence par assumer sa propre identité. »
C’est pourtant un héritage sous bénéfice d’inventaire compte tenu que nous ne sommes plus en en Grèce ancienne, ni dans une France obéissant aux autorités et doctrines chrétiennes.

Si les Grecs pratiquaient effectivement l’hospitalité, ayant dans leur panthéon un « Zeus xénios », ils ne le faisaient cependant pas en tant de guerre.
Sinon, il n’y aurait pas eu de Salamine, Marathon ou Platées.
http://resistancerepublicaine.com/search/salamine

Le « xénos », prochain, était d’ailleurs distingué du « barbaros », celui qui appartient à un autre monde, une autre civilisation.

Quant à la chrétienté, elle a certes modelé les mentalités occidentales, mais les dogmes chrétiens n’ont pas valeur de loi dans une République laïque.
Le pape François n’a aucun pouvoir politique sauf d’influence (indue). Il exerce une pression néfaste, au même titre qu’un lobby pourrait en exercer pour nous faire manger des pesticides ou des produits cancérigènes.

Aucun de nos textes constitutionnels ne prévoit que la France soit une terre d’immigration.
Seul un alinéa du préambule de l’ancienne Constitution, celle de 1946, encore en vigueur prévoit le droit d’asile mais à des conditions autrement plus défavorables pour le demandeur d’asile que les conventions internationales hélas ratifiées par la France et la politique européenne.
http://resistancerepublicaine.com/2016/10/25/cest-quoi-un-vrai-refugie-notre-constitution-est-en-contradiction-avec-la-convention-de-geneve/

Un certain nombre de pro-migrants fait fi d’ignorer cette hiérarchie des normes nettement défavorable aux flux migratoires actuels.
Si le contrôle de constitutionnalité était étendu aux traités, dans la continuité de la réforme qui permet de contrôler après coup celle des lois, les conventions actuelles seraient déclarées inconstitutionnelles et devraient être dénoncées.

De plus, ils préfèrent évoquer des temps où l’islam n’existait pas lorsqu’ils évoquent le passé grec.
Pourquoi ne parlent-ils pas aussi des croisades, quand ils font appel à « la chrétienté » qui fondait l’ancien Régime en soutien à la puissance royale ?

Certains patriotes n’aiment pas la République. On se serait attendu à cette référence à la chrétienté dans un discours des monarchistes, par exemple, des contre-révolutionnaires plus globalement… Mais non, ça vient bel et bien des rangs de la « gôche ».

Deuxième point : cette phrase étonnante du président du conseil régional, Alain Rousset, qui « ne votera jamais en faveur de la moindre motion déposée par le RN/FN » (belle ouverture d’esprit…!) » : « J’adore l’Histoire et l’Histoire m’apprend beaucoup… Toutes les formations politiques qui vous ont précédé dans votre sensibilité ont conduit à la ruine et à la catastrophe. Si ce que je dis est diffamatoire, attaquez-moi ! J’en serais très honoré. »
Voilà qui est bien drôle car jamais au cours de la Vème République, le Front national n’a accédé au pouvoir.
On ne voit pas d’autre « sensibilité » semblable sauf, comme l’a montré le ralliement de Marie-France Garaud, le gaullisme.
La France sous le gaullisme bénéficiait de la prospérité des « trente glorieuses ».
La phrase d’A. Rousset au contraire s’appliquerait parfaitement au bilan du bloc LRPS-LREM…

Alors que LR est en plein déchirement, que le PS ne se relève pas de la chute de Hollande, et que la popularité de Macron est au plus bas, cette tendance politique est en train de jouer ses dernières cartes. C’est toute honte bue qu’ils récupèrent pour le travestir le discours des patriotes, ce qui est plutôt bon signe : ils sentent que le vent va tourner et c’est la panique !

 40 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. VIDEO : Aux Pays-Bas,le Sénat vote l’interdiction de la Burqa dans les lieux publics (Euronews,27/06/18,00h)
    ::: https://youtu.be/kAbTkCETZjM
    «Aux Pays-Bas??, le Sénat a voté ce mardi en faveur de l’interdiction du voile intégral dans les lieux publics. Le texte vise le port de la #Burqa et de tout autre élément susceptible de dissimuler le visage.» – Euronews, 27/06/18, 00h04

    • Attention c’est une interdiction « partielle », car la burqa n’est pas trop fréquente sauf sur la Côte d’azur ou à Lausanne.Par contre les voiles noirs avec « abaya( ?) cou, joues et moitié du front cachés par des bandes et un long foulard, ça ils sont légions..

Les commentaires sont fermés.