Des plumes au cul pour Philippe !

Publié le 31 mars 2018 - par - 6 commentaires

Préparez moi le brai, je viens avec ma plume !
Foutons philippe à poil et pour qu’il ne s’enrhume,
enduisons le de noir goudron,
et emplumons lui le croupion !
Aura t il l’air brillant dans ce nouveau costume ?

 

PACO Négociant en pièges à cons !
28/03/2018.

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Des plumes au cul pour Philippe !”

  1. Pas que philippe, c’est le gouvernement tout entier qu’il faudra passer par le goudron et les plumes.

  2. Avatar PATUREAU dit :

    QUAND UN DEPUTE SOCIALO ISLAMISTE EST ELU IL Y A AU MOINS
    10 FRANCAIS QUI VONT MOURIR

  3. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Un lieutenant du petit caporal « Laurent WAUQUIEZ » éclare que Mariani pris par l’aigreur car il n’a pas digéré sa défaite aux dernières législatives.
    *****En tout cas, s’il joint le geste à la parole en rejoignant le FN, on l’exclut dans les dix secondes qui suivent ! »******
    __________________________________________
    Thierry Mariani (LR) pourrait rejoindre le FN pour les Européennes de 2019
    ::: http://www.leparisien.fr/politique/thierry-mariani-ex-ministre-de-sarkozy-et-si-pres-du-fn-31-03-2018-7639548.php
    31/03/2018

    Il pourrait rejoindre, à titre personnel, le parti lepéniste pour les Européennes de 2019

    « Je n’ai pas donné mon accord », répond de manière elliptique Thierry Mariani. Trois semaines après son interview dans le JDD en faveur d’un rapprochement entre les Républicains et le Front national, l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy s’arme désormais de prudence quand on l’interroge sur la possibilité qu’il rejoigne, à titre personnel, le parti d’extrême droite.

    Et pourtant, selon nos informations, les discussions sont tout sauf en sommeil. Elles vont même bon train. Après un dîner organisé juste avant la présidentielle, Marine Le Pen et Thierry Mariani se sont retrouvés fin février, quelques jours avant le congrès de Lille. Une rencontre qui a duré une heure trente, « et ça s’est bien passé », confie un élu frontiste. Une discussion où il a été question des points de convergence et de divergence entre les deux, de l’avenir du mouvement fondé par Jean-Marie Le Pen, et des intentions politiques de l’ex-député LR.

    A tel point que la question de sa présence sur la liste Front national aux élections européennes n’est plus qu’un secret de polichinelle en interne. Mais pas en tête de liste, « car trop compliqué de placer une personnalité issue de l’ouverture à ce poste clé », dit-on au Carré, le siège du FN, à Nanterre. En revanche, règle de la parité oblige (un homme, une femme, et ainsi de suite sur la liste), c’est donc en troisième position que Thierry Mariani pourrait atterrir en juin 2019.

    ::: LR l’exclura « dans les dix secondes » s’il rejoint le FN :::

    « Un ancien ministre de Sarkozy sur une liste FN, ça enverrait quand même un signal super-fort », se frotte déjà les mains un confident de l’ex-candidate à l’élection présidentielle, persuadé que cette initiative pourrait « briser des tabous et ouvrir de nouvelles perspectives, notamment en vue des municipales qui viendront l’année suivante ». Une telle prise de guerre serait de surcroît de nature à provoquer une nouvelle zone de turbulence au sein de LR. « Pas du tout !, tranche un lieutenant de Laurent Wauquiez. Mariani est déjà loin de nous depuis des mois. Il est pris par l’aigreur car il n’a pas digéré sa défaite aux dernières législatives. En tout cas, s’il joint le geste à la parole en rejoignant le FN, on l’exclut dans les dix secondes qui suivent ! »

    Reste à voir dans quels délais, et sous quelles conditions ce rapprochement pourrait se faire. « A ce stade, les discussions sont amenées à se poursuivre tranquillement. On ne se précipite pas », insiste un lieutenant de Marine Le Pen, tout en évoquant l’hypothèse d’une annonce après la rentrée de septembre. « On a notamment des différences de points de vue sur les questions économiques », précise Mariani, en guise de réserves à lever. « Pas un problème majeur », à en croire l’état-major frontiste, qui précise : « Il est assez libéral, mais on a toujours défendu la liberté d’entreprendre. On demande juste un Etat fort, qui régule et qui protège. Et puis le départ de Philippot, qui était le plus étatiste d’entre nous, peut être de nature à le rassurer… ».

  4. Avatar France-org dit :

    Après avoir trahi son parti, Edouard Philippe trahi la France en refusant d’interdire le Salafisme. Il est donc co-responsable avec son mentor des évènements à venir et à ce titre coupable de haute trahison.

  5. Avatar Timbale dit :

    la VENGEANCE est un plat que se mange froid dit-ton.

Lire Aussi