Le silence des agneaux…

Qui se donne au jihad, fait vœu de lâcheté !
D’éradiquer le mal, allons nous nous hâter ?
Ou retomber dans ces parlotes,
qui cherchent un sexe à ces zélotes… ?
Quand sur nos dirigeants, nous ne pouvons compter…

 

PACO Marre du baratin !
26/03/2018.

 149 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Le silence des pantoufles … Oui, il serait temps que les tièdes, les pas d’amalgame, ceux qui font l’autruche, fassent marcher leurs neurones, se secouent et rejoignent ceux qui aiment la France et la défendent.
    « La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien. Edmund Burke. »

  2. Je porte des bottes qui ne font pas de bruit et dans lesquelles je suis comme dans des pantoufles.

    • Ouais mais c’est à partir de la pointure 43 que l’histoire commence…

  3. la meilleure sépulture pour ces assassins demeurera a jamais l’ estomac d’ un brave cochon!

    et comme tout le monde le sait içi, le suidé ne laisse que les cheveux et les dents du défunt…

    ça pourra etre offert dans un sac poubelle a sa famille….et si elle y tient vraiment , elle pourra acheter le cochon-sépulture de son rejeton

    • Y a même une pétitions qui demande la démission de collomb , c’est là que l’on voit le ras le bol général

    • La vraie phrase, qui a quelques temps déjà (mais personne n’a entendu le signal d’alarme comme le reste) est : Le silence des babouches a remplacé le bruit des bottes.
      Au moins, les bottes on les entendait venir.

    • Le propos du maire de Trebes est ici plaisant,par contre Samedi après midi il a tenu un propos qui l’etait moins,que j’ai entendu à la radio en voiture,il a dit: il faut se rassembler,ne pas se laisser aller à l’émotion,et ne pas tomber dans l’amalgame.Allez,je lui pardonne le propos de Samedi,peut être qu’il s’est senti obligé de répéter le texte qu’on lui a demandé de dire.Je retiendrai surtout le texte de la pétition.

      • @grainderiz,
        je crois, comme vous, qu’ON lui a soufflé son discours…..
        dictature, quand tu nous tient ….

Les commentaires sont fermés.