3000 postes d’enseignants supprimés dans nos campagnes pour dédoubler les classes des étrangers

Publié le 25 février 2018 - par - 40 commentaires

Macron pour encore et encore agrémenter l’instruction de ceux qui sont en train de nous supplanter, prévoit de supprimer plus de 3000 postes d’enseignants de la ruralité afin de créer des classes d’une douzaine d’élèves dans les banlieues…

Dans nos campagnes les vaches beuglent et les campagnards poussent la gueulante. Conséquence :  fermeture de  leurs écoles ; ce qui entraînera de scolariser leurs enfants ailleurs ; prendre les transports en commun ou particuliers et en sus, perdre beaucoup de temps ; reveiller plus tôt les enfants et revenir plus tard à la maison….

Et je vous donne en mille comme conséquence ultime : « réquisition des établissements scolaires en vue d’hébergement des futurs habitants du territoire français « . Çà, c’est moi qui le déduis car c’est tout vu ! Ils ne nous révèlent jamais leurs plans réels ; sufforquent d’indignation lorsqu’on les lanceurs d’alerte avertissent les Français ; démentent ; mais à la fin, c’est toujours ce que disent ces lanceurs ce qui se passe réellement.

Note de Christine Tasin

Il a bon dos l’argument du nombre d’élèves…

Dans les zones rurales, de nombreux villages s’inquiètent des fermetures de classe. La démographie en serait à l’origine, selon Jean-Michel Blanquer.

En juillet 2017, Emmanuel Macron avait pourtant promis qu’aucune fermeture de classe n’aurait lieu dans les écoles de campagne. Le 16 février, Les RépublicainsLaurent WauquiezChristian Jacob et Bruno Retailleau en tête, étaient déployés sur le terrain pour demander un moratoire sur le sujet.

« Il y a toujours eu des classes qui ferment, mais il y a aussi des classes qui ouvrent, a encore expliqué Jean-Michel Blanquer sur Public Sénat jeudi 15 février. Il n’est pas toujours très honnête de lister les classes qui ferment sans mentionner les classes qui ouvrent. Je suis extrêmement engagé dans la renaissance du monde rural. »

Le dernier décompte prévoit 32.657 élèves en moins à la rentrée prochaine en primaire, dont 20.000 dans les 49 départements les plus ruraux. En signant des conventions ruralité avec ces départements, le gouvernement incite au regroupement pédagogique d’une école de village à l’autre pour éviter des classes uniques et des enseignants isolés.

[…]

Si on applique le ratio mathématique dit le ministère, 20.000 élèves en moins équivaut à une réduction de 1.200 postes. Il assure qu’en fait, il y aura 3.881 postes supplémentaires à la rentrée prochaine.

Où ? Essentiellement dans les zones prioritaires pour poursuivre les dédoublements en CP et commencer le dédoublement des CE1. Le ministère assure également que le taux d’encadrement, c’est-à-dire le nombre de professeurs pour 100 élèves, augmentera sur l’ensemble du territoire, ainsi que le nombre de remplaçants par rapport au nombre d’élèves. 

http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/ecoles-les-villages-s-inquietent-des-fermetures-de-classes-prevues-a-la-rentree-7792321397

Comme si, quand on gère de l’humain, on pouvait faire croire que 1 =1. 
Compenser les classes des nôtres qui ferment par celles pour accueillir les migrants ou pour aider les immigrés de banlieue, qui sont pourtant juste à côté de l’école, cela fait pas 1 = 1, ça fait moins deux.

Moins 1 pour nos enfants vivant encore à la campagne, dont on a chassé tous les boulots, et moins 1 pour les chances inégales données aux nôtres qui, comme le fait plus que justement remarquer Marcher sur des oeufs, vont devoir se lever tôt pour prendre le car scolaire, rentrer tard… aux dépens du temps nécessaire aux devoirs. Par contre, en face, ils auront surtout le temps d’aller faire leurs devoirs à la mosquée et de suivre, qui plus est, les cours de l’école coranique.

Print Friendly, PDF & Email

40 réponses à “3000 postes d’enseignants supprimés dans nos campagnes pour dédoubler les classes des étrangers”

  1. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    Lamentable, plus que cela même…

    Dans ma ville aussi on n’arrête pas de favoriser ces banlieues (architecture, transports en communs, etc…). A croire que les autres n’existent pas.

    Les valeurs en France sont inversées : ceux qui sont méritants sont sanctionnés, ceux qui foutent le bordel sont adulés.

    Cela pose question quand même !

  2. Avatar Pute le Grief dit :

    Alors là , c’est du miel : on retire des enseignants aux nôtres pour les filer aux autres ; merci marionnette ! Pour les « bannis » : bien du plaisir en sauvagie !

    • Marcher sur des oeufs Marcher sur des oeufs dit :

      Et en plus ; qui qui c’est qui paie ?!!!
      On est vraiment les dindons de cette farce inmangeable ! tout simplement indigeste !

  3. Avatar Rabarabé dit :

    C’est du gâchis, les gamins d’immigrés n’ont aucune chance de réussir à l’école, pour la plupart. Ce n’est même pas économique, c’est parce que leurs parents pratiquent souvent un fort communautarisme et rejettent notre identité Française.
    Des gamins de maternelle, nés en France de parents turcs, qui refusent de parler français : Mulhouse, février 2018.

    • Avatar GAVIVA dit :

      ah ha ha! la maitresse de maternelle de mes enfants bien trop contente de revenir a la campagne après en avoir chié dans une classe pleine de turcs! On se demande pourquoi….

  4. Avatar J dit :

    Choisissez l’école à la maison ou hors contrat. Cela dit, il faut avoir le temps, les moyens et surtout l’endroit pour le faire. Peut-être en organisant des petits groupes ?

  5. Avatar claude t.a.l dit :

    12 élèves par classe dans les  » banlieues populaires  » .
    Et ça ne suffira pas. Il faudra bientôt 12  » professeurs des écoles  » par élève, simplement pour empêcher que l’établissement soit réduit en cendres
    Combien d’élèves par classe dans les années 50 et 60, quand l’école existait encore ?

    • Avatar GAVIVA dit :

      et on ferme les classes periurbaines parce qu’il n’y a « pas assez d’élèves »..ben ouais, pour les cons qui ont voté macrouille

    • Marcher sur des oeufs Marcher sur des oeufs dit :

      Moi je m’en souviens, les 40 ne gênaient personnes ; ni les profs, ni les élèves.
      En plus pendant une période j’étais élève dans une petite école rurale, justement, seulement 2 classes ; la maternelle et l’autre qui faisait le reste jusqu’au certif !

      • Claude Laurent Claude Laurent dit :

        les 40 ne gênaient personnes ; ni les profs, ni les élèves. Je confirme et insulter un enseignant, cela n’existait pas. On râlait bien un peu, à la récré, pour avoir pris 20 lignes pour cause de « tchache » mais sans insulte contre l’instituteur.

        • Marcher sur des oeufs Marcher sur des oeufs dit :

          Et il n’y avait pas le bazar ! Pas besoin non plus de portail de sécurité, de police… Tout ce passait très bien, on ne rigolait pas moins dans les cours de récréé et je crois qu’on jouait certainement plus que les enfants le font aujourd’hui ; il me semble qu’ils passent plus de temps à se grouper et à papoter qu’à jouer, ce qui défoulait bien.

    • Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

      « Combien d’élèves par classe dans les années 50 et 60, quand l’école existait encore ? »

      Il y avait facilement des classes de 30 élèves et cela sans problème. Il faut dire qu’il y avait un respect de l’autorité, et si un élève sortait du rang, il n’était pas soutenu (les parents n’avaient pas le pouvoir qu’ils ont aujourd’hui).

      • Avatar claude t.a.l dit :

        Et, généralement, les parents doublaient la punition ( copier 10 fois devenait tu le copieras 20 fois ).
        Ils savaient que l’instruction était la seule chance de leurs enfants.

      • Lorsque mon grand frère a passé son certificat de fin d’études primaires (à 14 ans) en 1943, il y avait 53 ou 54 élèves dans la classe unique du village (pas de classe maternelle), surtout des garçons puisque quelques filles allaient dans l’école des filles tenues par des soeurs catholiques. Quelquefois, les plus grands de la classe allaient aider les petits du CP à faire leurs exercices pratiques car l’institutrice était débordée.

    • Avatar Fomalo dit :

      Très juste remarque. En CP en 1953 à Toulon, nous étions quarante, et la récréation était dédoublée avec les CE1 pour permettre alternativement à une maîtresse de surveiller la cour de récréation d’une trentaine d’enfants tandis que l’autre faisait des « travaux manuels » en classe: collage d’images, illustrations de poésie, nettoyage du tableau et rangement des casiers, bûchettes et cie…

    • Avatar 584bt dit :

      jai connu 40 par classe facile ou on va la??? dans les annees 50!

  6. Avatar Marie dit :

    Voilà déjà pas mal d’années que nos enfants campagnards sont défavorisés par rapport aux moulouds. A nous les classes à double voire triple niveau et bientôt un prof particulier pour chaque futur montaigne du 93. Il y a quelques années mon fils qui allait entrer en CE2 a failli se retrouver avec des GS de maternelle car la classe qui aurait dû faire CE2, CM1 et CM2 aurait eu 36 gamins, ils avaient donc décidé de dispatcher les CE2 : 7 avec les CM et 7 avec des maternelles et comme par hasard toutes les filles avec les CM er il restait juste 2 places pour les garçons. J’ai vite débarqué chez la directrice en lui faisant comprendre que soit elle mettait mon fils avec les grands soit j’enlevais les 3. Les autres parents n’ont pas bronché et on a bien vu la différence de niveau l’année suivante.

    Il faut que les parents dénoncent le manque d’égalité de traitement entre des enfants en général éduqués qu’on abandonne et des sauvages indécrottables à qui on donne tout.

  7. Avatar lucide dit :

    Moi, je n’ai pas envie d’abandonner les enfants des campagnes puisque je vais y vivre. IL y a une école et j’espère qu’elle va encore fonctionner car il y manque d’enfants.
    Je connais des groupes de retraités qui aident les enfants dans leur scolarité, je vais donc voir si je peux offrir un peu de mes compétences.

    On peut toujours attendre que les campagnes retrouvent leurs maîtres déplacés. Après dix ans de lutte peut-être.

    Face à tout ce qu’ils nous préparent et surtout le dédain qu’ils manifestent à l’égard des autochtones, NOUS AVONS LE DEVOIR D’ETRE SOLIDAIRES

  8. Avatar Xtemps dit :

    Tous ces politiques mentent comme des arracheurs de dents et manipulent à tour de bras, ils pillent nos caisses d’états.
    Ils n’arrêtent pas de foutre la merde partout pour juste leurs petits caprices de gamins.
    Avec le gamin de l’ élysée, fallait pas s’attendre de mieux, lui même obéit comme tous les autres subalternes de tous les pays européens à la dictature Union Européenne Fasciste.
    Les Présidents c’est du passé et n’existent plus en Europe, un des rares que vous pouvez encore trouver, c’est le Président Orban de la Hongrie, pour lui ses directives viennent du peuple, pas de la dictature Union Européenne fasciste.
    Même les droit de l’homme sont à l’Union Européenne, la séparation des pouvoirs n’existent plus, tout est au même endroit, à l’Union Européenne.
    Avec le traité de Lisbonne signé dans le dos des peuples européens, il faut que vous le sachiez, qu’ ils peuvent même attaquer et tuer les opposants en Europe par l’ Eurocorps, arrêter n’importe qui en Europe avec la police européenne, sans passer par les polices locales et juridictions de chaque pays en Europe et bien d’autres coups fourrés.
    Ils ont presque tous les pouvoirs, et nous combattons un état totalitaires Fasciste aux pouvoirs.
    Ils cherchent par tous les moyens de récupérer le Brexit des anglais, pour refaire revenir dans leurs girons totalitaires, en essayant de faire peur et avec d’autres pressions, en utilisant nos différences les uns contre les autres.
    Ils savent très bien que l’immigration et l’islamisation forcés sont des agressions contre les peuples européens, diviser pour mieux régner et imposer leurs dominations totalitaire pour être à leurs merci entièrement.
    Ils veulent la domination complète de toute la planète à leurs pouvoirs, musulmans avec, mais les peuples ne se laissent pas faire, car personne ne veut être dominé par une dictature.
    L’Union Européenne est une imposture et une véritable dictature Fasciste qui ne laisserons aucun choix aux peuples européens.

  9. Avatar BobbyFR94 dit :

    Christine, cette décision est un un très « bel » aveu que le MUZZ réussit beaucoup moins bien, d’abord parce qu’il n’en a tout simplement pas envie, et que les parents n’en ont pas plus l’envie !! « éducation à la musulmane » oblige !!!

    C’est aussi un autre aveu de ce gouvernement de TRAÎTRES, qui sait parfaitement ce que « valent » les musulmans à l’école… sinon, ce genre de décision n’aurait pas été prise !!!

    Ceci explique le nivellement par le bas – la raison première est bien la « dés-éducation » bien-sûr – la seconde étant que « tout le monde » se mettant au même niveau, on arrive à l’égalitarisme que tu sais, Christine !!!

  10. Avatar Dupont dit :

    Marine Le Pen s’engage pour la Jeanne d’Arc du Bénin. Cette femme est repoussante.
    Marine Le Pen soutient la jeune fille métisse choisie pour incarner Jeanne d’Arc à Orléans https://t.co/G6bExcqPf4
    « Ceci n’a strictement rien à voir avec la couleur de la peau » nous explique Bécassine.
    Évidemment que « ceci » à strictement tout à voir avec la couleur de la peau puisque c’est sur cet unique critère qu’elle à été recrutée.

    • Avatar GAVIVA dit :

      lorsqu’elle a tortillé du cul sur du goldmerde ( archétype du charity business avec ses ENFOIRES) elle a montré son vrai visage. Ou plutot son cul a la france qui souffre. Je ne serais plus son fond de commerce.

    • Avatar YKempenich dit :

      En utilisant ces mots (« la métèque », « congoïde »), vous donnez du grain à moudre à nos détracteurs.

      Contre le métissage forcé à la Plenel, je n’ai rien contre les métis qui peuvent aussi être patriotes et républicains. Tout comme des Antillais, des noirs (Patrice Quarteron) ou des asiatiques.
      D’ailleurs, ne vaut-il pas mieux « un patriote noir qu’un gauchiste blanc » ?

      On peut être contre le fait de choisir cette jeune fille pour représenter Jeanne d’Arc mais attention aux mots.

      En cette période de déconstruction du roman (ou récit) national, ce choix n’est évidemment pas innocent. Ceux qui l’ont validé n’attendent que les excès de certains pour discréditer le mouvement identitaire.

      Sans compter qu’il doit y avoir quelques trolls gauchistes dans les commentateurs…

      Cette Mathilde Edey Gamassou,lycéenne catholique de 17 ans est sûrement plus sincère que Menel Ibtissem. Mais c’est peut-être aussi un jouet entre les mains de certains.

      • Christine Tasin Christine Tasin dit :

        Tu as entièrement raison, la validation du commentaire en question a été trop rapide, lue en diagonale, rien que le pseudo – que je viens de modifier – du commentateur aurait dû conduire le commentaire à la poubelle.

  11. Avatar Joël dit :

    Il est évident que tout ça c’est de l’enfumage et que Blanquer ne fera pas mieux que ses prédécesseurs.
    31 500 communes ont moins de 2000 habitants (communes dîtes rurales).
    Il y a à l’EN environ 1,2 millions de fonctionnaires dont 300 000 n’enseignent pas. C’est tout le tissu national qu’ils sont en train de détruire.

  12. Avatar zipo dit :

    Les caisses sont inexorablement vides et ne se remplissent plus il faut donc déshabiller Paul pour habiller Jacques ,Paul en ayant marre réduira sa voilure pour arréter de transpirer pour Jacques et ainsi de suite tout le monde se mettra les pieds en éventail !Car des immigrès qui en sont a la troisième génération et qui ne se sont toujours pas intégrés ,il ne faut pas révéer ceux qui arrivent viennent du méme endroit et le résultat sera dans les banlieues avec le caillassage des pompiers et de nos forces de l’ordre ,il va falloir tripler le nombre d’établissements pénitencières et les places en Psy

  13. Avatar pier dit :

    en 2017
    Les électeurs ont voté micron & idalgo et tous les « en marche ‘ aux législatives

    les déceptions ne font que commencer

    beaucoup de retraités ont voté micron
    maintenant ils payent
    et ce ne fait que commencer

  14. Avatar Anne dit :

    J’ai bien peur que ces petites écoles de la République délaissées dans nos villages ne deviennent le refuge d’immigrés imposé par nos préfets.
    C’est déjà le cas pour les centres de vacances et même pour des hôpitaux désaffectés.
    Et c’est sans compter sur les châteaux, centres de loisirs EDF ou d’ Air France, les hôtels comme Formule1, les réquisitions des chambres libres des hôpitaux et les abbayes (mais ça, c’est leur tradition).
    Sauf qu’il n’y a pas de place pour nos SDF….Moi, je l’ai en travers.

  15. Avatar bm77 dit :

    Comme quoi les émeutiers caillasseurs de flics et de pompiers devient une vertu aux yeux de Macron puisque maintenant on déshabille la campagne pour habiller les quartiers de banlieues vers lesquels convergent pourtant depuis des décennies la majorité des crédits des politiques de la ville.
    Les banlieues sont les endroits vers lesquels on a mis le plus d’argent en France en vain car le mouvement de fonds n’arrive pas à suivre les rentrées en masse que les banlieues absorbent massivement et de pire en pire. C’est le puit sans fond pour accélérer le remplacement!
    C’est vrai qu’un paysan qui bloque sa départementale de campagne avec son tracteur n’aura pas le même retentissement que le fils d’immigré chômeur ou dealer qui brûle les voitures des pauvres gens qui ont le malheur d’habiter dans ces quartiers de m…de comme dirait Trump!
    Déjà lui il a le temps de produire ses nuisances et l’argent par les aides publiques que la société distribue généreusement à lui et sa famille alors que le paysan est tributaire de ce temps et les subventions que l’on peut lui allouer sont juste destinées à rembourser le matériel qui lui sert à travailler .souvent à perte . Et le paysan est civilisé lui!
    Les campagnes ont voté plutôt voté Marine à la différence des métropoles où les bobos et les immigrés déjà privilégiés ont voté Macron et celui-ci ne fait que renforcer son électorat en donnant plus à ceux qui lui permettront de garder le pouvoir et en punissant les autres qui ont eu l’outrecuidance de voter souvent Marine Lepen.

  16. Avatar mata hari dit :

    C’était couru d’avance : Macron avait dit « tout pour les banlieues » alors que Marine voulait privilégier les campagnes. Encore une fois c’est le monde rural qui trinque face à des banlieues islamisées qui vont cracher dans la soupe. Que de gâchis !

  17. Avatar Cril17 dit :

    L’info en marge de droite sur l’image de la page de Une du Midi lIbre pourrait interesser la Ministre de l’Education Nationale du Gouvernement en exil

    Montpellier : des professeurs d’histoire cibles de l’extrême droite ..

    http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e201bb09f6be4e970d-pi

  18. Marcher sur des oeufs Marcher sur des oeufs dit :

    Le site : « Démocratisation scolaire »
    ::: http://www.democratisation-scolaire.fr/spip.php?article261

  19. Avatar Cril17 dit :

    Éducation : Des classes surpeuplées ou supprimées partout en France pour dédoubler les effectifs de l’enseignement prioritaire en banlieue

    http://www.fdesouche.com/962931-education-blanquer-deshabille-t-il-paul-pour-habiller-jacques

  20. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    C’est pitoyable, on va réduire nos agriculteurs et habitants des campagnes a faire lever leurs gamins a des heures pas possible pour prendre un bus qui les conduira à 20 ou 30 km pour les ramener le soir, ces gamins seront crevés , super l’égalité des chances!!!.. Et tous ça pour offrir aux racailles mahométanes qui peuplent ces cités de merde un enseignement de luxe, quel gâchis!! Sacré bon sang mais nos gouvernants et politicards ont ils des œillères? Qu’ont ils dans le crane cette bande de connards?? Quand vont ils admettre et voir que cette faune mahométane pour qui ils ont tant de compassion et tant d’attentions n’a rien à foutre de l’école? Même si on mettait un enseignant par élève ça ne changerait rien ces parasites ne veulent rien apprendre, ils ne veulent rien de la France sauf les allocations et toutes les aides qui leurs sont si généreusement dispensées sur le dos des français qui bossent. Tout ce qu’ils veulent c’est bouffer sur notre dos et imposer chez nous leurs coutumes, religion et modes de vie pourris. Nos connards de politicards n’hésitent pas a pratiquer la discrimination du moment qu’elle est négative pour les français, mais comment peut on trahir ainsi sa patrie et ses compatriotes?, Nos gouvernants et tous ces politiques de merde ne méritent que la guillotine!!!

Lire Aussi