Pakistan : une fillette de 2 ans violée et assassinée, son père refusait de se convertir à l’islam

Raymond Ibrahim : derrière les larmes des musulmans et leur indignation se cache la haine

Le 12 février 2018  par RAYMOND IBRAHIM

La volonté de domination est indissociable du suprémacisme musulman – même quand il est question de sujets que les médias occidentaux considèrent comme dignes, humains ou sensibles.

Attardons-nous sur le viol et la strangulation de Zainab Ansari, une fillette musulmane âgée de huit ans dont le corps mutilé a été retrouvé dans une décharge en janvier dernier au Pakistan. Ce drame a déclenché une profonde indignation dans cette nation islamique. Des célébrités connues et des dizaines de milliers de Pakistanais « ont exprimé leur choc sur les médias sociaux en utilisant le hashtag ‘justiceforZainab‘ »; des foules en colère ont attaqué des bâtiments gouvernementaux et appartenant à la police causant au minimum deux décès et de nombreux blessés; Les religieux islamiques ont averti des agents du gouvernement qu’ils devaient arrêter le meurtrier sur le champ, démissionner – ou sinon. « Est-il possible d’attraper cet animal et le punir publiquement ? » Telle est la question qui « résume l’exaspération de beaucoup de gens dans le pays alors que l’enquête dans la recherche du tueur s’enlisait. ». 

Inutile de dire que l’indignation ressentie par les Pakistanais quant au sort de cette malheureuse fillette, et leur désir de voir le violeur-meurtrier arrêté et présenté à la justice, sont louables. Le hic, cependant, est que cette indignation est tout à fait relative au fait que la fillette est musulmane. Beaucoup de jeunes filles chrétiennes ont été et continuent d’être violées, mutilées et assassinées – seulement les Pakistanais répondent à ces agressions par un silence assourdissant.

La liste qui suit de ces jeunes filles chrétiennes violentées et ignorées est réduite (mais elle loin d’être complète) :

  • Nisha, 9 ans, a été enlevée par des musulmans, violée en réunion, assassinée suite à des coups répétés à la tête, puis jetée dans un canal.
  • Lubna, 12 ans, a été kidnappée, violée en réunion et assassinée par une bande d’hommes musulmans.
  • Muqadas, 12 ans, a été victime d’une embuscade dans un champ près de chez elle; l’autopsie a révélé qu’elle avait été « violée en réunion et étranglée par cinq hommes jusqu’à que mort s’ensuive. ».
  • Shazia, 12 ans, a été réduite en esclavage, violée et assassinée par Chaudhry Naeem, un riche avocat musulman, qui a été acquitté lors de son procès.

« C’est une honte », tels sont les propos tenus par des sources locales pakistanaises lesquelles se sont exprimées sur le viol brutal d’une autre fillette chrétienne de 9 ans. « De tels drames se produisent fréquemment. Les filles chrétiennes sont considérées comme de la marchandise pouvant être « esquintée » à loisir.  Abuser d’elles est un droit. Dans l’esprit de la communauté [musulmane] ce n’est même pas un crime. Les musulmans les considèrent comme des butins de guerre. « (Italique ajouté). 

On ne peut pas passer sous silence le fait que les garçons chrétiens ne sont pas épargnés non plus. Dans un quartier chrétien du Pakistan, un groupe d’hommes musulmans ont enlevé un garçon de 7 ans, lequel a été violé par chaque homme, avant d’être étranglé et que son corps soit jeté dans un champ – exactement comme Zainab. Le corps d’un autre garçon chrétien, Samuel Yaqoob, âgé de 11 ans, a également été « retrouvé près d’un égout … portant des marques horribles de torture, et l’arme du crime a été récupérée à proximité. Son nez, ses lèvres et son ventre avaient été tranchés, et sa famille pouvait à peine le reconnaître parce que le corps était sévèrement brûlé. ». L’autopsie a révélé « 23 blessures par arme tranchante » et des preuves de « sodomie « .

Wilson Chowdhry, président de l’Association chrétienne pakistanaise britannique, a déclaré: « On ne peut faire l’impasse sur des aspects déterminants de la culture pakistanaise comme  l’homosexualité et la pédophilie, et les garçons chrétiens et d’autres minorités [NDT : hindous …] sont particulièrement exposés au viol et aux abus du fait de l’impuissance de leur communauté et de leur statut méprisé » (italique ajouté).

Et c’est là le fond du problème. Parce qu’ils sont des « infidèles », les chrétiens du Pakistan sont généralement considérés comme des « parias » tout juste bon à nettoyer les « latrines des musulmans » et sont donc régulièrement « traités comme des animaux« . En dehors des famille des victimes et de la communauté chrétienne environnante, dans une nation à 99% musulmane, presque personne ne s’inquiète, en faisant preuve de la même indignation que lors du meurtre de Zainab, de la façon dont les chrétiens et leurs enfants sont brutalisés et assassinés.

Pas un seul des meurtres sauvages d’enfants chrétiens mentionnés ci-dessus n’a conduit à une levée de boucliers à l’échelle de la nation; aucun n’a donné suite à des tweets en masse et à des hashtags, aucune manifestation de célébrités indignées, pas de soulèvements de masse, ni d’émeutes meurtrières ou de menaces contre des  fonctionnaires et contre la police. Ils n’ont pas eu droit non plus une page Wikipedia comme ce fut le cas pour Zainab.

Sans surprise, alors que le meurtrier de Zainab a été arrêté quelques jours après le drame, les meurtriers des enfants chrétiens n’ont jamais été « identifiés ».

C’est précisément à cause de cette indifférence que les violeurs et les meurtriers ciblent de préférence les enfants chrétiens : quand la société ne s’alarme pas, la police ne se démène pas non plus, et les meurtriers peuvent s’en tirer – quand ils ne sont pas hissés au rang de héros pour avoir servi l’islam. Après avoir énoncé que « les conversions forcées à l’islam par l’enlèvement et le viol de femmes issues de groupes religieux minoritaires avaient atteint un stade critique » au Pakistan, la Commission asiatique des droits de l’homme a déclaré dans un rapport en 2011 :

« La situation est pire quand il est question de la police se mettant toujours du côté des groupes islamiques, et qui traite les personnes appartenant à des groupes minoritaires comme des sous-êtres. Le côté obscur des conversions forcées à l’islam … ne doit pas être également dissocié des associations criminelles, impliquées dans les viols et les enlèvements, et qui justifient ensuite leurs crimes odieux en forçant les victimes à se convertir à l’islam. Les fondamentalistes musulmans ne demandent pas mieux que de donner asile à ces criminels, en utilisant l’alibi de l’important service rendu à leur cause sacrée laquelle est l’accroissement de la population musulmane.

Non seulement la police pakistanaise ne fait pratiquement rien pour lutter contre cette forme de « djihad »; mais parfois elle en est même l’instigatrice. Il est même arrivé qu' »un garçon chrétien soit kidnappé, violé, torturé et tué par un policier, et son corps jeté aussi dans un égout. ».

Plus fréquemment, cependant, la police ainsi que les autres responsables locaux et les imams se rangent du côté des criminels, chaque fois que les familles des victimes chrétiennes s’acharnent à demander « justice » – C’est-à-dire quand ils deviennent trop hardis pour « des dhimmis », statut qui de par la loi Islamique « définit leur place » et qu’ils devraient en être reconnaissants, car en tant qu’infidèles indésirables et vulnérables, ils n’ont droit à absolument aucune tolérance. ».

À titre d’exemple, une fillette chrétienne âgée de 12 ans, dénommée « Anna » a subi un des viols en réunion pendant huit mois, convertie de force, et « mariée » à son agresseur musulman, elle s’est enfuie par la suite. Non seulement on ne lui a pas rendu justice, mais il serait question (aux dernières nouvelles) qu’elle et sa famille chrétienne « se cachent des violeurs et de la police ». Une autre affaire du même ordre, parce que son père chrétien refusait de se convertir à l’islam, une enfant de 2 ans a été sauvagement violée, malgré cinq opérations chirurgicales le corps de la fillette portera des séquelles à vie dues à l’agression, elle et sa famille ont dû se mettre en sûreté pour avoir fait un « grand cas » de l’affaire.

Le partis pris des musulmans quand il est question des personnes appartenant à leur communauté (leurs coreligionnaires) et celles qui n’en font pas partie (tous les autres), n’est jamais pointé du doigt en Occident. À titre d’exemple, l’obligation faite aux musulmans de payer la zakat (souvent appelée « charité ») est toujours saluée en Occident soulignant l’aspect « humaniste » de l’islam – même si les auteurs de la loi officielle islamique insistent sur le fait qu’une telle « charité » s’adresse uniquement aux musulmans, jamais à l’infidèle honni …

Même quand les terroristes s’en donnent à cœur joie aux États-Unis, comme à titre d’exemple le poseur de bombe dans le métro de New York ou celui de l’assaillant au couteau de l’Ohio, les media font des prouesses en suggérant que c’est l’outrage et la souffrance des musulmans (toujours les Rohinyas en Birmanie [qui servent de prétexte]) qui poussent ces hommes à franchir les limites dans leur quête pour la « justice » (peu importe que les victimes américaines n’aient rien à voir avec la police birmane).

L’explication la plus plausible est que les musulmans détestent tout simplement les infidèles. À titre d’exemple, la Somalie, dont est originaire le terroriste au couteau de l’Ohio, Abdul Raza, ce pays est considéré comme la deuxième nation musulmane la plus dangereuse pour les chrétiens (ce qui n’est pas anodin car sur les 50 nations où les chrétiens sont persécutés, 40 sont musulmanes). Alors que les chrétiens puissent être quasiment décapités à vue en Somalie, une telle « injustice » envers ses compatriotes n’a jamais semblé déranger le soi-disant « cœur blessé » d’Abdul Raza.

L’islam est à l’origine de cette discrimination : le coran appelle les musulmans à être « fermes face aux infidèles, miséricordieux envers les autres musulmans [48:29] »; Il est enseigné dans la doctrine islamique que les musulmans sont supérieurs aux non-musulmans – qui sont en outre comparés à des chiens et à du bétail. Par conséquent, si les musulmans se soucient peu des sous-hommes infidèles qui sont violés et assassinés, ils ne tolèrent pas que les minorités non-musulmanes réclament l’égalité avec la communauté islamique – et des musulmans se transforment carrément en meurtriers quand ils voient des infidèles qui sans conteste les dominent.

On comprend donc le principal objet de controverse avancé par les musulmans : Israël. Si dans le monde islamique les minorités chrétiennes opprimées et sans défense sont encore terriblement maltraitées, quelle est la considération des musulmans envers les juifs – qui selon le coran descendent de cochons et de singes – et qui exercent un pouvoir sur les musulmans et les dominent ?  Ultime outrage.

Bien sûr, si la transgression de principes universels de justice et les déplacements des palestiniens étaient réellement à l’origine des griefs des musulmans envers israël, les musulmans devraient être encore plus à plaindre du fait des millions de chrétiens qui doivent actuellement fuir leur pays suite au djihad [NDT : Je suppose que Raymond Ibrahim fait allusion au djihad palestinien, légitime pour la communauté islamique mais terrible pour le monde, les chrétiens qui sont obligés de fuir leur pays, et même les musulmans qui affirment que leur religion a été dévoyée], le sort des chrétiens fait paraître enviable celui des palestiniens.

Inutile de rajouter que ce ne sont pas les musulmans qui sont à plaindre — et ce ne sera pas le cas non plus de sitôt; les revendications islamiques sont basées sur ce qui peut porter atteinte à la communauté musulmane, jamais sur ce qui porter préjudices aux infidèles » — ce serait plutôt l’inverse.

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : http://raymondibrahim.com/2018/02/12/hate-behind-muslim-tears-outrage/

 78 total views,  2 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Ne jamais oublier que l’islam est le berceau du nazisme et qu’Adolf H. s’en est largement inspiré pour mettre en œuvre son idéologie.

    • Bonjour,

      Non, on ne peut pas aller jusque-là.

      Mais que les Nazis aient vomi le Judaïsme et le Christianisme (ensembles) comme « religions féminines » en faveur de l’islam, « religion virile, religion de guerrier » est indéniable.

  2. quand on lit les horreurs dont ces gens se rendent coupables, on se demande mais POURQUOI, POURQUOI, nos dirigeants favorisent-ils l’arrivée massive de ces salopards chez nous ? POURQUOI ?

  3. Voilà la description d’une police musulmane,
    Pour l’instant , en France, seule la justice est devenue justice de la charia,

    Mais qu’en sera-t-il quand un nombre important de muzz auront intégré la police ?? il leur sera très facile de faire des faux témoignages et de couvrir les exactions de leur coreligionnaires

    • frejusien,ce que vous dites est très vrai et inquiétant.Et si c’ est vrai pour la police,on peut l’imaginer pour d’autres secteurs,comme les hôpitaux,en particulier les services d’urgence.

  4. Des immondices tellement répugnantes, qu’on a un haut le cœur à le lire, alors à l’imaginer, vaut mieux pas, on ferait d’horribles cauchemars durant de longues années

    Ce soir, je viens d’apprendre aux infos que nous avions reçu 11 000 afghans en 2017, ces muzz là , ne sont pas beaucoup plus civilisés que les pakistanais, chez eux, la femme voyage sur le plateau de la camionnette avec la chèvre,

    Nous avons aussi un arrivage conséquent d’albanais, des musulmans très impliqués dans le trafic de drogue et la prostitution, des mafieux purs et durs, sanguinaires et cruels, violents et tutti quanti,

    cela me fait penser à cette nouvelle loi qu’ils ont voulu faire passer l’an dernier pour taxer les clients des prostituées, faire entrer des maquereaux en masse, puis aligner des taxes et pv, bien trouvé !

    • Dans le même registre que les Albanais, vous pouvez ajouter les Tchétchènes massivement présents dans l’Est de la France, pas loin des frontières.

  5. Pour être objectif, il convient (question de pure équité, Fort contre Faible) de regarder le film sur Arte du mardi 20 février: « L’Eglise face aux scandales pédophiles ».Certes, il n’est pas fait mention de se débarrasser aux ordures du corps des enfants violés, ni jamais de leur éventuel assassinat. Mais dans nos sociétés occidentales , chrétiennes, cultivées, démocratiques, évoluées, le papo italo-argentin devrait bien se mettre au travail sur ce qu’il a soi-disant promis il y a cinq ans…et les mères chrétiennes (libérées, votantes, conduisant, travaillant, ayant leur compte courant dans une banque, le recours à l’assistance judiciaire..et en principe le QI.. etc..) monter dare- dare au créneau!

    • L’article ne fait pas simplement état de la pédophilie et des meutres qui lui sont associés, mais surtout de la discrimination odieuse que pratiquent les musulmans qui suivent les écritures islamiques.
      Si l’islam est une religion de paix et de tolérance (ce qui reste à prouver), il ne l’est semble t’il (tolérant et messager de paix) qu’envers ceux qui se réclament musulmans.

    • en effet, on m’avait parlé d’églises satanistes, celles-là en font partie , à coup sûr
      honte au pape !
      ces prêtres pédos sont des antichrist, et Barbarin également

  6. L’islam est une belle saloperie qui arrangent bien l’impunité des criminels, l’islam est une belle couverture qui laisse faire bien des choses terribles à l’humanité.
    Ces personnes qui sont capables de tels haines et d’atrocités envers des enfants, n’ont aucune humanité, aucune empathie pour personne, même pas entre eux, ce sont pas des êtres humains pour agir de la sorte, même les animaux ne se comportent pas de cette manière.
    Il y a sûrement des humains parmi les musulmans, mais ceux là très probablement n’agissent pas comme des sauvages de la haine de l’Islam, il y a probablement des zones tranquilles sans des attaques aussi sauvages et haineuses, ils sont musulmans par obligation et non par choix.
    C’est pour toutes ces raisons pour lequel nous devons refuser par la même force et rejeter l’Islam de la haine hors d’Europe, sans relache et par tous les moyens possibles et tant qu’il est encore possible pour nous les peuples européens et tant que nous sommes encore majorité en Europe, une fois un certain seuil atteint, je vous explique pas.
    Tous ces drames humains, nous devons en parler haut et fort partout et faire honte à tous nos dirigeants criminels, pour tous ceux qui n’ont plus les moyens de le faire, comme au Pakistan et ailleurs dans le monde, pour le futur de nos générations et de ne pas leurs laisser un tel poison à nos enfants, un véritable malheur pour l’espèce humaine, qui ne laisse involution en permanence.
    Des photos des massacres de musulmans en disent plus long qu’un qu’un long discours, à coller partout, les musulmans et nos dirigeants doivent avoir hontes de cette saloperie d’Islam protège assassins qui pue la haine total, qui n’est rien d’autre qu’une organisation d’assassins de puants.
    Mais aussi pourquoi de tels affaires aussi répugnantes et puants de haine ne viennent ils pas aux oreilles de nos dirigeants, eux qui ont bien plus les moyens de savoir que nous.
    Pourquoi nos dirigeants ne s’indignent ils pas devant de tels horreurs!, même pas le Pape, ni aucuns Monarques, ni aucuns députés et de quoi sont ils faits tous ces gens là pour rester de marbre et qu’ils sont capables de laisser encore envahir nos pays européens une tel horreur comme l’Islam en Europe.
    Tout cela fait froid dans le dos, comment ne peuvent ils pas réagir devant toutes ces horreurs, nos dirigeants ne protègent même pas nos peuples européens en Europe.
    Il y a quelque chose de profondément malsain et puant de haine avec nos dirigeants aux pouvoirs.

Les commentaires sont fermés.