Les vaches pètent trop et les bobos mangent vegan ? Bonjour la simili-viande

Illustration : un des produits de la marque Quorn, pionnier – et leader pour le moment – de la fausse viande.

 

Bon appêtit ! Ayons le goût, le vrai de la vie !

Si notre élevage est assassiné à faveur du halal imposé c’est malheureux à dire, mais lorsque tout sera dans les mains de l’islam dans notre pays et en Europe, un dernier acte de bravoure pour ne pas se plier et « niquer le halal » qui tue nos us et coutumes en matière de production et consommation carnées va-t-il être celui d’avaler de la SIMILI VIANDE ? Il semblerait que oui ! C’est déjà dans les cartons depuis quelque temps et il semblerait, je ne sais par quelle entourloupe, que le marché de la « viande bidon » ait le vent en poupe. Adieu veaux, vaches, cochons ; vous pétez trop, soi-disant et çà c’est très mauvais pour tous les « Pérets et Pérettes » que nous sommes. Ceux qui pensent bien l’ont imaginé et en ont décidé ainsi : dorénavant tous au simili-viande ! Décidément cela va être très difficile de voir encore la vie en rose si nous continuons à rêver éveiller pendant que ceux qui tiennent nos vies jouent avec, manettes de joystick en mains. Quelquefois il conviendrait de confisquer certains jeux même aux adultes.

L’industrie de la viande en pleine révolution

La semaine dernière les dirigeant de Quorn ont indiqué que l’entreprise générerait plusieurs milliards d’euros d’ici 2027.

Les ventes de Quorn ont en effet augmenté partout sur la planète mais surtout aux USA et en Europe, qui ont enregistré, en 2017, des hausses de 27 et 35% respectivement. L’entreprise fait partie d’une industrie en pleine expansion, celle des substituts à la viande – mais nombreux de ces produits sont bien loin de l’idée que l’on se fait d’un régime végétarien et naturel

 Qu’est-ce que c’est que le Quorn ? 

Voilà une question à laquelle même celles et ceux qui en consomment ont souvent du mal à répondre. Il semblerait que nombreux sont ceux et celles prêts à accepter cette méconnaissance parce que Quorn paraît être du bon côté du paradigme alimentaire actuellement dominant, qui veut que la consommation de viande, de poisson, d’œufs et de produits laitiers soit une habitude de barbares en voie de disparition car elle revient à propager la cruauté, à détruire l’environnement et qu’elle a des conséquences sinistres pour la santé humaine.

 

Alors qu’est-ce que Quorn ? Pour faire court, c’est une simili-viande fabriquée à partir de myco-proteines, fermentés dans des cuves, provenant d’un champignon. Une explication un peu plus complète est que cette simili viande est un mélange de mycoprotéines fermentées provenant du champignon parasite, Fusarium Venenatum, de glucose, d’azote fixé, de vitamines et de minéraux, auquel on fait ensuite subir un traitement thermique afin d’en réduire l’acide ribonucléique.

Il est intéressant de noter que la viande Quorn initialement vendue en Europe était également composée de blanc d’œuf et de lait – le produit n’était donc pas totalement végétalien. Une nouvelle gamme, végane, a cependant récemment vu le jour – œufs et lait sont remplacés par de la protéine de pommes de terre.

 

Les débuts des simili-viandes

La recherche de sources de protéine artificielles a débuté dans les années 1960, dans un climat de craintes que la croissance démographique mondiale générait une pénurie alimentaire. Des entreprises pétrolières et chimiques ont donc financé des projets visant à faire pousser des levures, moisissures et bactéries comestibles.

Une équipe a relativement rapidement découvert le Fusarium Venenatum mais ce n’est que 1985 que le premier gouvernement a approuvé la vente de produits Quorn. Depuis, l’entreprise a développé une gamme de plus de 100 produits, allant de la viande hachée et aux saucisses, en passant par le fromage de chèvre et les escalopes de canneberge. Et il semblerait que grâce à une utilisation adroite d’additifs et d’ingrédients de haute technologie conçus en laboratoire – arômes et colorants artificiels, protéines de lait, amidon de tapioca, huile de palme, fibre de pois, agents gélifiants et affermissant, etc. – nombreux sont les individus prêts à prendre les caméléonesque viandes Quorn comme de simples sosies de nos traditionnels steaks, jambons, poulets et saucisses.

 

Il faut cependant faire attention, l’organisme étasunien Centre For Science in the Public Interest (Centre pour la Science dans l’Intérêt Public), a par exemple déjà collecté plus de 2,000 « rapports d’effets secondaires » et explique que cette simili-viande peut causer des réactions allergiques dangereuses, des nausées, des vomissements, des diarrhées et, parfois, de l’urticaire et des difficultés respiratoires.

 

Quorn n’est plus la seule entreprise sur le marché de la simili-viande

Quorn, l’entreprise qui a inventé la fausse viande, lutte désormais contre des concepts rivaux de fausse viande, technologiquement sophistiqués, qui apparaissent au sein de la Silicon Valley. Au sein de l’Union Européenne, les brevets de la mycoproteine, utilisés dans le principal processus technologique, ont expiré. N’importe quelle entreprise peut donc désormais fabriquer des mycoproteines en utilisant légalement les processus précédemment brevetés.

Ainsi une entreprise, Beyond Meat (qui peut être traduit comme « au-delà de la viande ») proposera prochainement au Royaume Unis des viandes dont les ingrédients inclus, en autre, de la protéine d’Isolat de pois, de l’huile de canola, de l’huile de noix de coco raffinée, de l’eau, de l’extrait de levure, de la maltodextrine, des arômes « naturels », d’huile de tournesol, du sel, de l’acide succinique, de l’acide acétique, de la cellulose de bambou, de la méthylcellulose, des fécules de pomme de terre, des extraits d’agrumes et de la glycérine, ainsi que de l’extrait de jus de betterave pour donner à la mixture la couleur rougeâtre de la viande.

On peut donc s’attendre à trouver de plus en plus de simili-viande dans les rayons de nos supermarchés. Est-ce une bonne nouvelle ? En tout cas ce n’est pas l’idée que je me fais d’une alimentation saine et naturelle.

Sources :
https://www.businessgreen.com/bg/news/3026014/vegan-dividend-quorn-foods-reports-record-sales-growth-as-global-expansion-pays-off
 https://cspinet.org/eating-healthy/foods-avoid/quorn

https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/l-industrie-de-la-viande-en-pleine-201553

 133 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Ouiiiii !!! C’est très bon pour nourrir les abrutis et ça ouvre des perspectives inespérées aux industriels de la malbouffe, aidé par les chimistes spécialistes des arômes pour nourrir tous ces cons avec nos poubelles. Une fois bien bouilli, microfiné, parfumé, coloré et extrudé en nouille, on te reconstitue un super steack haché avec du pseudo fromage et ainsi, on te fait manger les boues de stations d’épuration qu’on ose plus faire manger aux vaches depuis la crise de la vache folle. Je propose à tous ces mange-merde de délicieuses galettes d’herbes broyées et fermentées avec des grains de protéine tout à fait naturels, écologiques, pas chers et inépuisables : http://a405.idata.over-blog.com/0/18/10/10/Photos-3/Photos-4/mouches.jpg
    Personnellement, je me contenterai de ma côte de bœuf avec des frites et un bon coup de Moulin à Vent (domaine de La Pierre Romanèches-Thorins)

  2. Tous ces veggies et vegane sont de parfaits hypocrites ils bannissent la viande et viennent faire des leçons et emmerder ceux qui se nourrissent normalement (bin oui nous sommes omnivores) mais veulent quand même manger des substituts au gout de viande… Ils ont donc besoin de ce gout de viande mais n’ont même pas le courage de reconnaitre que l’homme est omnivore et à entre autres besoin de manger de la viande.. Encore des lubies de bobos bienpensants

  3. Il n’y a pas que les bobos qui mangent végane mais bon… vous semblez voir le mal partout.

  4. Etrange orthographe que « Quorn », enlevez le o ajoutez un a et vous avez » Quran »( Al-Quran!), Coran, bref, c’est de l’islam en douce comme Isla, le halal dans nos hypermarchés.
    Le végétalien appelé en anglais le végan et son idéologie le véganisme fait entrer encore plus de faiblesse et de soumission dans nos sociétés.
    Quand j’entends ces végétaliens ou végétariens nous raconter que depuis qu’ils ne mangent pas de viande ils sont moins agressifs je ne peux m’empêcher de penser à un végétarien ou végétalien* célèbre de sinistre mémoire(*je ne sais pas s’il mangeait oeufs et fromage): Adolf Hitler.

    Quant à rendre moins agressif…l’activiste hindou qui assassina Gandhi ne mangeait pas de viande, et pourtant…

    • Voir le dernier article d’Edmond sur la féminisation des hommes, il évoque justement l’importance de l’alimentation aussi

  5. J’ai eu l’occasion de goûter un jour, un de ces fameux plats industriels vegan.
    Plus jamais!
    Rien à voir avec la cuisine faite maison du Sud de l’Inde, de l’Ile Maurice ou de Bali!

    Mise en garde: pour les amateurs d’authentique cuisine indienne, méfiez-vous. La plupart des restaurants indiens dans la Capitale française sont gérés par des pakistanais. Quant aux restaurants tenus par des Indiens, renseignez-vous au maximum, parce qu’il y a de fortes chances que là aussi, vous mangiez halal sans le savoir.
    La pression sociale (pour ne pas dire religieuse) et économique est devenue tellement forte, que comme bon nombre de bouchers de France qui ont capitulé, les restaurateurs indiens se fournissent eux aussi directement auprès de l’industrie halal.

  6. Bonjour @palimola, @jojo ( le plombier ), @Monique

    Le problème est beaucoup plus grave et n’offre pas d’échappatoire à moins de renverser TOUTES les tables ou chaînes avec lesquelles nous tiennent les rapaces qui tiennent le monde.

    Oui ! C’est un problème plus grave qui tient du domaine de l’ingénierie agroalimentaire dont le planing est, à terme, est de se passer d’animaux et ALIMENTER les peuples au simili viande. Ce sera formidable pour eux d’autant qu’avec les OGM ils auront TOUS les PEUPLES SOUS LEUR DOMINATION ; les faire crever de faim quand ils estimeront que « C’EST BIEN POUR EUX » ; très commode pour l’asservissement ; qui plus est cela peut s’avérer être une arme de guerre à destruction massive : les pays se rendent ou meurent mais in fine passent aux mains de ces RAPACES.

    Veaux, vaches cochons, il n’en n’ont rien à foutre, de toutes les façons leur objectif est de produire du succédanée de viande, à partir de cellules clônées. Le clônage d’animaux sert à cela probablement faire un stock de cellules clonées en vue de produire quand ils voudront, ce qu’ils vouront, comme ils le voudront. Donc la production carnée sera une production de viande artificielle ; avec toutes les manipulations que cela suppose pour faire « prendre des vessies pour des lanternes, donc tout aussi bien de la viande de rat pour du veau de lait….. mais aussi en introduisant dans es productions ce qu’ils estimeront nécessaire pour une stratégie au service d’un objectif précis. Entre parenthèse, s’ils parviennent à mettre en place leur stratégie c’est là que les Musulmans seront eux-mêmes affectés parce que le Hallal, là c’en sera terminé.

    Et pour aller plus loin ; s’ils sont capables de nous dire qu’il faut passer à la viande simili à cause du rejet de Carbonne dans l’atmosphère par le bétail, laquelle production serait nocive pour la vie sur terre, onc pour l’humain ; où vont-ils s’arrêter ? Est-ce que l’humain lui-même, presque 8 milliards, n’est pas lui aussi un « musicien producteur avéré » mettant donc en péril la vie de notre planète ???!!!

  7. La viande artificielle, une fausse bonne idée ? – La Croix
    https://www.la-croix.com/…/viande-artificielle-fausse-bonne-idee-2018-01-16-11009…
    16 janv. 2018 – La fabrication de viande artificielle in vitro n’est pas au point pour l’instant. En outre, elle coûte cher énergétiquement … Des recherches se poursuivent aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Israël, avec des cellules de veau, de mouton, de porc, de poulet et de canard.

    xxxxx

    j’ attends avec sagesse, le moment ou on réussira a nous fabriquer de la chair humaine

    • Et oui le cochon espèce à protéger car dernier bastion de la résistance d’une espèce fin de race en voie de disparition face à l’Islam conquérant. Et oui pour ceux qui ne sont pas encore convertis, tout autour de nous se rétrécit en face de l’Islam qui s’étend. Tout notre espace, Les trottoirs, la culture, se rétrécit, les places réservées etc… mais pas les places au tribunal ni les peines prononcées. Et oui au niveau petits plats aussi çà devient very difficult ! Reste le cochon animal admirable qu’il faut manger à toutes les sauces sans hésitation mais aussi protéger, mettre en avant et protéger pour survivre à moins que l’ on veuille croquer du halal ou du quorn chimique. C’est triste pour le cochon qui est un animal qui s’apprivoise, se domestique et pourrait être à l’égal du chien un compagnon formidable pour les hommes. L’amoureux cannibale avoue  » je l’ai tué parce que je l’aimais »  » je l’ai mangé parce que je l’aimais ». Tout se réduit toujours à une histoire d’Amour et de haine. Beaucoup sont au fond d’eux encore amoureux de leur racines de leur culture de leur mode de vie peut être même sans le savoir. Ceux là savent ou doivent comprendre que leur amour doit aussi se porter vers le cochon, que tout est bon dans le cochon et qu’il ne faut pas écouter celles et ceux qui crient  » balance t’on porc ». Ils peuvent même lutter contre l’Islam cannibale qui nous bouffe parce qu’il nous hait , en domestiquant un joli petit porcelet, en lui mettant une jolie laisse et en le sortant promener dans la rue comme un petit chien. Il est à parier que si en plus de s’en régaler l’on promenait ce noble animal en laisse, l’on verrait autour de nous notre espace se dégager à nouveau et les trottoirs s’agrandir. Chiche !

Les commentaires sont fermés.