Le migrant nigérian cuit un chien et le mange : c’est une coutume dans son pays


Le migrant nigérian cuit un chien et le mange : c’est une coutume dans son pays

http://www.imolaoggi.it/2018/02/15/migrante-trova-cane-morto-e-lo-arrostisce-nel-centro-di-accoglienza-per-mangiarlo/

 

Le migrant trouve un chien mort. Il en fait un rôti pour le manger dans son centre d’accueil.

Jeudi 15/O2/18

La macabre découverte au Centre d’accueil de Briatico.

Les carabiniers locaux sont intervenus après qu’une bénévole d’une association pour le bien être animal s’est trouvée devant un nigérian de 29 ans occupé à rôtir un chien.

Ce fait est rapporté par un journal local : ilvibonese.

Le jeune a catégoriquement nié avoir tué l’animal, il affirme l’avoir trouvé mort sur le bord dela rue et l’avoir cuisiné pour en faire un plat très apprécié dans son pays.

Les carabiniers enquêtent pour éclaircir cette histoire.

On ne connaît que les initiales du jeune : E.M. né en 1988. Il est à présent transféré au Cas ( Centre d’accueil extraordinaire ) qui se trouve à l’hôtel Miragolfo.

Face aux militaires déconcertés et du vétérinaire de l’ASP arrivé entretemps, le Nigérian a précisé que dans son pays d’origine, tuer les chiens pour les manger est une habitude normale et très répandue. Et que de toute façon, il ignorait que dans le code pénal italien, il existe une loi qui condamne la personne qui tue un chien ou un chat.

Traduction pour Résistance républicaine par Valkyrie

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




27 thoughts on “Le migrant nigérian cuit un chien et le mange : c’est une coutume dans son pays

  1. AvatarRaymonde Tiber

    Quand on vous dit : « il faudra changer nos bonnes vieilles habitudes pour être acceptés par les nouveaux venus… » Récit super romantique « les corps indécents’. Le changement c’est maintenant. On y est en plein dedans ! (et ce n’est qu’un début)

  2. Avatarclaude t.a.l

    Ah, le mot  » jeune  » ! né en 1988 , 30 ans !
    Même en italien :  » giovane nigeriano « , le jeune nigérian .

    1. AvatarMachinchose

      tiens, ça me rappelle le chant fasciste « Facetta Nera »

      dont je connais de mémoire la première strophe pour l’ avoir souvent entendue dans mon enfance

  3. AvatarL'Afrique en slip, c'est votre avenir

    Un jour, les futurs Ducasse du Nigéria bouffent une blanche, le lendemain un chien .Mais puisque personne ne les empêche, surveillez vos femmes et vos animaux. Prochaine étape, le barbecue d’homme et de femme vegan.
    En attendant le métissage culinaire, on voit d’ici arriver les pizzas au museau de lévrier et autres joyeusetés afro-italiennes.
    Et on attend avec impatience l’ouverture du premier restaurant Nigérien anthropophage à Paris (Les Pyramides volantes), avec leurs spécialités comme les rognons d’albinos farcis aux sauterelles.

  4. AvatarMédor

    Le multiculturalisme c’est enrichissant non?
    Ils apportent savoir faire, culture, recettes….vols, viols, maladies erc…
    la spécialité du jour, chien rôti! bon appétit!
    Voilà ce qu’impose le gouvernement aux français qui les ont élus,
    l’argent soutiré aux retraîtés doit servir à accueillir tout ce beau monde!

  5. AvatarMachinchose

    HORREUR ABSOLUE

    le refuge SPA de Gennevilliers, en panne totale de trésorerie, donnait des « migrants » nigérians a bouffer a ses pensionnaires canins…

  6. AvatarMarvin

    Les africains ne sont pas / ne furent pas et ne seront jamais des amis des animaux et ce n’est pas nouveau .

    La chose qu’il ne faut jamais oublier est la suivante :

    Un comportement qui passera pour cruel / violent et qui serait attribué à une personne psychopathe chez nous est la norme chez eux .

    Violenter / frapper / tuer / regarder souffrir un individu qui ne peut pas se défendre n’éveille aucun sentiment d’empathie ou de culpabilité pour ces gens .

    Là ou un jeune enfant est capable d’indentifier le bien et le mal et comprend qu’il doit cesser lorsqu’il fait souffrir son camarade : eux ne comprennent pas et ne ressentent pas cette empathie .

    Ils ne sont pas capables de se mettrent à la place de quelqu’un d’autre ce qui est la base pour développer un minimum de sensibilité .

    Il y a peu de temps j’ai lu un témoignage d’un jeune homme qui avait travaillé durant quelques années dans une ONG en afrique et son constat était peu reluisant .
    La solidarité , la compassion , l’entraide , tout ça ne signifie rien pour la majorité de ces gens et encore moins pour les animaux : il racontait une conversation qu’il avait eu avec une habitante d’un village à propos de la faune et la flore africaine qu’il trouvait splendide .
    Cette derniére lui répond alors tout naturellement « les animaux de la brousse ne servent à rien , les chasseurs devraient tous les tuer . On ne devrait garder en vie que ceux que l’on peut manger et tuer les autres immédiatement . »

    L’amour des animaux et le respect de la nature n’existe tout simplement pas chez eux , d’ailleurs malheureusement la « viande de brousse » a un grand succés là bas et de nombreuses especes s’en retrouvent menacées quand elles ne le sont pas par le braconnage / les piéges / les empoissonnements qui sont également trés courants .

    PS : pour les coeurs les plus accrochés , je vous conseille de vous documenter à propos de la vie sur le continent africain et sur les mœurs de la population que les colons européens découvrirent avec effroi et consternation à leur arrivée .

    Article triste et révoltant , mais peu étonnant …

  7. AvatarEleonore

    Sans doute un avocat ou un médecin ou un architecte , une chance pour l’Europe …!!
    Oui ces gens-là , jamais ne pourront s’intégrer à notre culture .
    Ce ne seront que des problèmes et un coût pour la société …à la poche du contribuable

  8. pikachupikachu

    Personnellement, ça ne me choque pas. Un animal est un animal et si quelqu’un accepte de manger de la vache, ou du mouton, alors un chien, ce n’est pas si « odieux ». Le gars avait faim, il a pu piéger un chien, on voit sur RMC découvertes des braconniers attraper des animaux dans la forêt pour leur usage. So what ?
    Sans compter les villes, dans lesquelles les chats de gouttières pullulent. Quel est le problème si quelqu’un en piège et les mange, idem pour un chien errant.
    En revanche, question à Amélie Poulain, qu’en serait-il d’un point de vue sanitaire, si des chiens errants étaient porteurs de la rage ou d’une autre maladie ? (je suppose que faire cuire un animal convenablement élimine les menaces sanitaires).

  9. pikachupikachu

    En France même, en Polynésie, on mange du chien ? Cela émeut-il quelqu’un ?
    Je n’y vois aucun problème culturel, à la rigueur sanitaire, mais je ne place pas le chien au dessus des autres animaux.

  10. AvatarPhilémon

    Allons, un peu de compassion tout de même. Ce pauvre type devait crever de faim pour bouffer du chien. Encore heureux que son pays n’est pas antropophage…

  11. Avatarpikachu

    Question à tous les indignés :
    Et si ce clandestin avait piégé une vache ou une chèvre d’un paysan, la lui avait donc volée pour la manger ?
    Cela vous aurait plus indigné ou moins indigné ?
    Personnellement, ça cela m’aurait indigné !!!!
    Ici, il a vraisemblablement piégé un chien errant, pas par cruauté, mais pour se nourrir, il n’a apparemment volé personne.
    Je n’y vois franchement aucun problème.
    Ce chien, il l’a mangé, il avait faim. Je lui souhaite bon appétit.
    Après, sa présence en Europe n’est pas justifiée, mais ça c’est un autre sujet.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      la question n’est pas de savoir s’il avait raison mais celle de l’incompatibilité des civilisations, en Europe, on ne mange pas de chien, animal domestique depuis des milliers d’années.

    2. kittykitty

      Ce gars n’avait pas faim : ils sont très bien nourris dans les centres d’accueil. Ce
      gars n’a pas fait les poubelles comme certains retraités pour y trouver quelques
      restes invendus. Un loi interdit de tuer les chiens et les chats . Ce sont des
      animaux de compagnie chez nous. Ce gars a la mentalité de la brousse , d’ailleurs ils se mangent même entr’eux .Pourvu que ce chien ne manque pas
      trop à son propriétaire.

      1. pikachupikachu

        Encore une fois,
        regardez mon commentaire plus bas: en Suisse, c’est permis et les associations de protection des animaux n’ont pu obtenir cette interdiction : chacun étant libre de manger ce qu’il veut. Il y a même un restaurant suisse qui sert du chien et du chat.
        Regardez mon commentaire plus bas, j’y fournis les sources.

        1. kittykitty

          Si c’est permis en Suisse, les nigérians vont se régaler. Mais dans cet article ce
          nigérian vit en Italie. Tuer ces animaux de compagnie est condamnable. Relisez
          l’article.

      2. pikachupikachu

        Et pour info, la Polynésie c’est bel et bien la France, on y mange aujourd’hui encore du chien.
        En France même on mangeait du chien jusqu’au début du XXème siècle. Voir article wikipédia sur la cynophagie.

  12. AvatarNagau06

    Encore un coup des éleveurs de chihuahua….il y n’a rien à manger dessus…ceci étant il est vrai que dans certains pays on mange ce que nous ne mangeons pas (chat, chien, insectes). Certes…mais je pense qu’il y a une sacré communication à faire si on ne veut pas que le york de mémère finisse en roti. ici on aime nos chiens d’amour et pas pour le goût…un chien errant est peut être un chien fugueur.il appartient à quelqu’un. Entre les femmes prises pour de la marchandise, nos animaux domestiques pour de la bouffe. on a un sacré choc de civilisations !! par chance ce ne sont pas des cannibales !!

  13. pikachupikachu

    Ce n’est pas tout à fait vrai.
    La cynophagie était pratiquée en France
    je cite :

    La consommation de viande de chien semble n’avoir jamais totalement cessé en Europe ; on trouvait encore des boucheries canines en France au début du xxe siècle. Récemment, les grandes guerres furent autant d’occasions au cours desquelles il fallut se rabattre sur des viandes de qualité perçue comme inférieure ; pendant la guerre franco-prussienne de 1870, en particulier, les boucheries de viande de chien furent nombreuses à Paris : le marché au chien se tenait alors rue Saint-Honoré.:

    D’autre part, en Suisse, on élève des chiens pour les manger, dans deux cantons. Je vous renvoie à l’article de la Tribune de Genève ainsi qu’à un article sur un restaurant suisse dans lequel on peut manger du chien :

    https://www.tdg.ch/10121142

    En Suisse, chacun est autorisé à manger de la viande de chien ou de chat. Les associations de protection des animaux voudraient mettre fin à cette pratique. Mais la Confédération estime que cela relève du choix personnel.

    https://mcetv.fr/mon-mag-buzz/insolite/suisse-restaurant-menu-manger-chien-chat-1202/

    La Table Suisse est, comme son nom l’indique, un restaurant situé en Suisse. Ce restaurant est loin de ressembler aux autres. En effet, sa spécialité est la viande de chat et de chien. Si la chose est fréquente en Asie, c’est quelque chose d’inhabituel en Europe! L’établissement a été créé par Maurice Bruneau. Le promoteur du restaurant a annoncé son ouverture grâce à une vidéo diffusée sur Youtube et Dailymotion.

    En France toujours, sur la télévision régionale polynésienne (langue française), un débat sur la consommation de viande de chien :
    https://youtu.be/DcezWU2-Ky8

    ENFIN,
    la cynophagie est un acte de résistance contre l’Islam. Je cite :

    dans certaines tribus, communautés ou régions du monde, manger du chien peut être une forme de résistance culturelle aux pressions missionnaires et au prosélytisme musulman, chrétien ou bouddhiste.

  14. AvatarGrain de riz

    En France,pour des raisons culturelles,on ne mange pas de chiens ni de chats car ce sont des animaux de compagnie depuis longtemps,avec lesquels on a souvent des relations affectives.Mais,toutefois je peux eventuellement comprendre que dans certains pays on puisse voir les choses autrement,et en manger.Tout dépend du rapport que l’on a culturellement et personnellement avec les différentes espèces animales. Et cela est assez variable selon les pays et meme les individus.Par exemple,en France certains,dont moi,mangent souvent du lapin,alors que d’autres trouvent cela horrible.En France certains mangent du cheval,et moi je trouve cela horrible.Moi,je ne pourrais pas manger du chien ou du chat car j’en ai eu,et puis c’est culturel.Mais on remarquera que l’on mange sans problème des animaux parfois sympathiques,animaux élevés parfois dans d’horribles conditions,considérés comme des choses,abattus parfois dans des conditions monstrueuses,je pense à un reportage,il y a quelques années dans le Gard,ou on voyait des porcs abattus par électrocution,pas toujours réussie du premier coups…On n’accepterait pas un mauvais traitement du millième de celui ci pour des chiens,animaux qui sont souvent attachants,mais pour certaines races,c’est bien loin d’être le cas.Il y a par exemple le cas du berger allemand qui est une race souvent d’une agressivité vraiment pathologique,ce sont très souvent des chiens très antipathiques et dangereux,source d’agressions sur personnes,parfois mortelles.

Comments are closed.